Notez des films
Mon AlloCiné
    Pale Rider, le cavalier solitaire
    note moyenne
    3,9
    5171 notes dont 223 critiques
    répartition des 223 critiques par note
    46 critiques
    86 critiques
    52 critiques
    28 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Pale Rider, le cavalier solitaire ?

    223 critiques spectateurs

    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 260 abonnés Lire ses 1 457 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Et encore un ! Un western de plus de raté signé Clint Eastwood, qui n'a aucune limite dans le ratage successif de ses films! Pale Rider, un film d'une pâleur et d'une platitude totale, à s'en faire retourner dans sa tombe nôtre regretté Sergio Leone ! On a l'impression en le regardant que le réalisateur est totalement étranger à ce genre cinématographique et qu'il n'en a jamais vu, qu'il n'a jamais dirigé des acteurs, ni mis en scène un scénario de manière intéressante et qu'il ne doit pas regarder ses propres films tellement ils sont mauvais... Une fois de plus, tous les spectateurs seront comblés de retrouver tous les stéréotypes du genre (façon "Maison dans la Prairie", sans l'émotion et l'affection qu'on peut avoir pour ses héros ordinaires), le summum du cliché et du pathétique, du jeu d'acteur ridicule et affligeant auquel personne ne peut croire une seule minute. On retrouvera un scénario timbre-poste, des personnages dénués du moindre charisme, des méchants qui se font tuer en trente secondes montre en main, alors qu'ils sont sensés être les plus redoutables tireurs de l'Ouest, Un final des plus pathétique avec le brave cavalier solitaire qui chevauche au loin, ayant terminé d'aider ses pauvres mineurs, aussi sans défense qu'un Tinky Winky sans son ballon, c'est dire le niveau ! Et la pseudo-morale chrétienne enfonçant le film dans les tréfonds de sa propre médiocrité. Désespérant.
    albuzard
    albuzard

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 283 critiques

    1,0
    Publiée le 28 octobre 2007
    Pale rider est un pale western. C'est tres lent et pleins de clichés. Aucun intérêt.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juillet 2010
    A l'instar de Lawrence Kasdan avec son "Silverado", Clint Eastwood tenta de remettre au goût du jour le western avec cette nouvelle variation autour de son personnage de cowboy mutique, très proche par instants de "L'homme des hautes plaines" sans en atteindre toute fois la puissance. Reste un western très efficace, bénéficiant d'une mise en scène impeccable et réhaussé par la présence biblique à mort de l'ami Clint.
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 939 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pale Rider est le film qui a, avec Silverado, réssuscité le western dans les années 80. Ici, Clint Eastwood joue un héros solitaire, à qui les chercheurs d'or donnent un surnom: Preacher. Ce personnage n'est pas sans rappeler le héros des westerns de Sergio Leone qu'a interprété Clint Eastwood. Ce dernier n'hésite pas d'ailleurs à rendre hommage au réalisateur italien dans son western en montrant de grands espaces et de sublimes paysages ou encore avec la scène de duel finale magistralement tournée.
    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 588 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2008
    Le scénario de ce film est bourré de clichés du genre western et la fin est ultra-prévisible. Oui mais seulement voilà : les acteurs sont excellent, la réalisation parfaite, et on se sent réellement immergé en pleine ruée vers l'or. D'une histoire plus que banale, Clint Eastwood parvient à en tirer le meilleur, malgré une légère impression de déjà vu qui n'enlève rien aux frissons que le spectateur éprouve durant le film ni au sentiment de nostalgie qui l'habite au dénouement final.
    twingolot
    twingolot

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 188 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2010
    "Pâle" copie de "L'Homme des hautes plaines" diront certains, mais à mon avis un film qui parvient à surpasser l'original, ce qui effectivement n'était pas gagné d'avance. Le héros est toujours un homme sans nom, un cavalier solitaire qui disparaît dans la montagne comme il en était apparu, jusque là pas de changement. Mais cette fois-ci, voilà qu'il s'habille en pasteur et en adopte le comportement. Le message prend des accents bibliques : rossant les "méchants" avec toujours le même dédain, le personnage ne profite pourtant plus de la situation comme auparavant, se détache complètement de tout superflu, il n'est plus là pour se faire plaisir (pas une seule impression de vengeance ici), mais pour protéger cette petite communauté de chercheurs d'or contre le caïd local. Un peu comme dans "Les 7 Mercenaires" finalement, sauf que la loi est du mauvais côté cette fois. Et quand les "méchants" dépassent les bornes, la sanction est là, c'est le retour de la figure immortelle d'Eastwood, un être fantomatique capable d'apparaître et de disparaître à sa guise. Bien que le film soit plus posé, il présente un gain fort en surnaturel.
    Keith Barrett
    Keith Barrett

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 65 critiques

    5,0
    Publiée le 11 novembre 2010
    J'ai du mal à comprendre ceux qui trouvent " Pale Rider " lent ou nul! Pour moi, le western, notamment réalisé par Eastwood, est à prendre au 1er degré (un seul homme abattant 15 mecs, évidemment), et j'adore Clint! " L'Homme des hautes Plaines, Pale Rider ou Impitoyable, Josey Wales, dans le fond, voilà ce qui ressuscite le vieux western hollywoodien!!! L'ambiance, le jeu d'acteur, le regard d'Eastwood, le chevalier défendant la veuve et l'orphelin , de la violence comme de l'émotion, voilà tout le style Eastwoodien!! Et puis, comment résister au joli minois de la jeune Sidney Penny? Hmmm?
    leochou
    leochou

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 695 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2013
    Pale Rider est un bon western assez classique avec une belle écriture qui déroule l'histoire de manière habile et fluide au milieu de sublimes paysages enneigés. Le vrai plus du film est la présence énigmatique et charismatique de Clint Eastwood dans le rôle d'un cavalier sans nom qui apparaît au milieu d'une prière à l'évocation de la mort chevauchant un cheval pale. Ce qui apporte une touche de fantastique, il est alors difficile de ne pas penser à l'excellent "L'homme des hautes plaines" qui était bien moins policé que ce nouveau western. Le final est un monument du genre et justifie à lui tout seul le visionnage de ce film.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 696 critiques

    3,5
    Publiée le 25 février 2011
    Entre western classique et spaghetti, "Pale rider" trouve le juste milieu. D'un côté, il y a cette ironie noire et jouissive, et cette nervosité typique du cinéma de Leone, et de l'autre, il y a cette trame romantique et innocente, jamais naïve, assez proche du style de Ford. C'est donc un alliage de genres réussi de la part de Clint Eastwood, qui montre dans ce film toute l'étendue de son talent de metteur en scène. L'histoire est plutôt banale, mais ça se regarde toujours avec beaucoup de plaisir, entre action, humour, et romance. Dommage que la fin soit un peu foirée, qu'elle tombe ainsi dans la mièvrerie... Mais bon, "Pale rider". dans son ensemble un très bon film.
    kray
    kray

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    3,5
    Publiée le 8 novembre 2010
    Sorte de remake non avoué de l'homme des hautes plaines , pale rider utilise les mêmes recettes pour un résultat légérement inférieur pour quiconque a vu l'original en quelque sorte. Mais l'ensemble reste plaisant , et l'on prend toujours du plaisir à revoir eastwood dans son rôle fétiche de pistolero du tonnerre , prompt à faire triompher la justice.
    yannick R.
    yannick R.

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 962 critiques

    4,0
    Publiée le 15 février 2010
    Pale Rider empreinte evidemment à Sergio Leone, pas par le style mais pour l'écriture et l'archétype du héros ambigu. Le film a également des similarités avec le premier western mit en scène par Eastwood, L'Homme des hautes plaines et par conséquent avec Pour un poignée de dollars, même personnage mystérieux et ambiance avec des touches de fantastiques (invincibilité du héros qui semble de plus omniscient, d'ailleurs les deux films commencent et s'achèvent par des plans similaires: le cavalier solitaire apparait et dispparait à l'horizon comme dans un mirage, il pourrait s'agir du même homme). Avec une variation pour le final, dans le premier film le bad guy demande au cavalier qui il est, sans obtenir de réponse (clin d'oeil à Leone sans aucun doute) alors qu'ici, le méchant le reconnait avant d'être abattu et c'est le spectateur qui reste dans l'ignorance (même si Clint sème quelques indices).
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 3 janvier 2017
    Eastwood qui commence à avoir de la bouteille en 1985 se déguise en barbon hirsute solitaire et accessoirement en pasteur à col blanc qui joue du flingue et du bâton, rossant et flinguant à la demande les mécréants pour protéger la veuve et l'orphelin ! Soit, ces quelques scènes (rares à dire vrai) dans lesquelles il nous rejoue son vieux numéro de l'homme sans nom, génie de la pétoire à ses heures perdues, sont presque appréciables même si l'ambiance spaghetti est partie depuis bien longtemps. Mais tout le reste n'est que niaiserie et bavardages insipides au fil d'un scénario écrit sur un vieux morceau de papier sur le départ... vers la poubelle. La fin est aussi prévisible que convenue afin de faire mousser le cavalier solitaire, ange gardien temporaire d'une pauvre bande de minables. Et pour en arriver là, il faudra faire avec les longues minutes qui comptent double voire triple comme au Scrabble. Bien des fois durant ce film abêtissant, on a la terrifiante impression de se (re)taper un John Wayne ressorti du placard mais avec un Clint qui se repose sur ses tics vieillots ou pire encore, dénaturés et vidés de leur sens. Même la mise en scène, rigide, est percluse de rhumatismes. Un film à oublier définitivement, pour le bien de l'acteur. Et le nôtre.
    flushroyal
    flushroyal

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 910 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2013
    Clint Eastwood revient au western avec un personnage et un scénario qui ne sont pas sans rappeler sa deuxième réalisation « L'Homme des hautes plaines ». Sauf qu'ici, l'influence n'est pas tant le western spaghetti que le western classique. Les paysages sont magnifiques, la mise en scène est appliquée, avec de beaux plans. On retrouve la simplicité qui fait toute la beauté d'un film Eastwoodien. L'histoire, très linéaire, est prenante alternant de belles scènes bien dialoguées et des scènes d'action et de tension. Le tout n'est pas dénuée d'humour ( avec notamment le personnage de Richard Kiel ). Le film sort néanmoins du lot grâce à son atmosphère étrange et son souffle fantastique saisissant. Comme dans « L'homme des hautes plaines » et toujours avec sa sobriété légendaire, Clint Eastwood interprète un personnage taciturne et quasi fantôme, spectre de la vengeance. Cette ambiguité et tonalité disséminé dans un ensemble très classique apporte une vraie touche d'originalité. En conclusion, voilà un beau western, qui n'est pas aussi marquant et sophistiqué que le sont « Josey Wales » ou « Impitoyable » ( pour citer d'autres westerns réalisés par Clint Eastwood) mais qui emporte l'adhésion par sa pureté et sa simplicité teintées d'étrangeté et de mysticisme.
    Rik13
    Rik13

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 648 critiques

    3,5
    Publiée le 15 janvier 2012
    Un bon western signé et interprété par Clint Eastwood dans le rôle d'un mystérieux cavalier solitaire prenant la défense de modestes chercheurs d'or contre la bande de Coy Lahood qui règne en maître sur une petite bourgade de Californie. Le scénario, assez convenu dans ce type de film, est agrémenté d'une touche de fantastique concernant l'identité et l'incarnation maléfique de ce justicier sans nom. Un personnage énigmatique, semant la mort et la violence sur son passage, à qui Clint Eastwood prête sa présence charismatique.
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 935 critiques

    3,0
    Publiée le 28 octobre 2010
    Un bon petit western , avec une histoire très classique mais toujours intéressante (L'affrontement entre le riche oppresseur et les villageois démoralisé par cet violence , et l'arrivée du sombre héros inconnu de tous) . La mise en scène d'Eastwood permet une immersion dans ce conflit violent et sordide , , les acteurs sont plutôt bons (Eastwood crève l'écran , comme d'habitude) . Un western correct , a voir si on aime le genre .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top