Notez des films
Mon AlloCiné
    Pale Rider, le cavalier solitaire
    note moyenne
    3,9
    5171 notes dont 223 critiques
    répartition des 223 critiques par note
    46 critiques
    86 critiques
    52 critiques
    28 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Pale Rider, le cavalier solitaire ?

    223 critiques spectateurs

    ECh94
    ECh94

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 115 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    « Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts (i.e l’Enfer) l’accompagnait ». Partant de ce verset de l’Apocalypse selon Saint-Jean, C. Eastwood endosse de nouveau, 20 ans après ses débuts avec S.Leone, le costume du redresseur de tort solitaire, froid, cynique et impitoyable qui manie le colt aussi bien qu’un curé l’encensoir. Précisément, cette fois, il accentue le côté énigmatique et marginal du personnage du cavalier solitaire en lui attribuant l’habit d’un pasteur et en l’identifiant ni plus ni moins au bras armé de la mort, considérée ici comme le vengeur suprême auquel personne ne peut échapper. Comme dans « L’Homme des Hautes Plaines », le scénario et les personnages sont empreints de ce manichéisme sans lequel il ne pourrait être question de western. On peut ajouter que le film dénonce l’exploitation ignominieuse de l’opprimé par le fort et la corruption des représentants de la loi, prompts, à cette époque de la conquête de l’Ouest, à se ranger du côté du puissant. La mise en scène est minutieuse et nous offre quelques plans spectaculaires donnant au côté impénétrable et fantomatique du héros encore plus de force. Les décors sont dépouillés et les dialogues sommaires, ce qui renforce l’atmosphère pesante et lugubre provoquée par la situation d’accablement qui touche les faibles prospecteurs devant la cupidité et la cruauté du fort et richissime propriétaire de la ville. En dehors de C.Eastwood lui-même, tous les acteurs sont très convaincants, à commencer par la jeune Sydney Penny. Malgré quelques incohérences et quelques maladresses dans la réalisation, le film repose sur un scénario assez classique, mais irréprochable, digne des œuvres de S.Leone et demeure captivant du début à la fin. C.Eastwood a réussi son pari de remettre le western au goût du jour et de rendre au genre ses lettres de noblesse.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 2 850 critiques

    4,5
    Publiée le 5 juillet 2020
    Un très bon Eastwood, net et sans bavure. Une histoire bien ficelée, des scènes d'anthologie, un cadre somptueux et une atmosphère de calme avant la tempête font de ce film un petit bijou qui marque les esprits. La scène de fin relève du chef-d'oeuvre, comme souvent dans les westerns "eastwoodiens".
    Mephiless s.
    Mephiless s.

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 697 critiques

    4,0
    Publiée le 2 septembre 2015
    Je l'avais déjà vu, j'en gardais des bons souvenirs. ça m'a fait plaisir de le revoir ce soir à la télé. Clint Eastwood signe un film vraiment bien. Bon, il joue le "Eastwood" mais l'histoire est vraiment plaisante et les personnages sont plutôt touchants.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 403 abonnés Lire ses 3 506 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2010
    Si Eastwood s'inspire par moment de Leone avec ce western, il y injecte tout de même un style particulier, froid et teinté de fantastique, sans oublier une violence plus intense que la plupart des films du genre. Certes, le scénario est sans surprise et très manichéen, mais certaines facettes de l'intrigue se révèlent bien trouvées. Pale Rider est donc un film très acceptable qui n'est pas le meilleur d'Eatswood, et dans lequel les jamesbondophiles pourront repérer le très singulier Richard Kiel.
    vvalenou
    vvalenou

    Suivre son activité 222 abonnés Lire ses 462 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2008
    Il aura fallu attendre l'année 1985, lors de laquelle, Clint Eastwood fait son apport personnel au western. " Pale Rider, le cavalier solitaire " est son 11ième long métrage et 3ième western. Après le baroquisme de " L'homme des hautes plaines " et le classicisme de " Josey Wales, hors-la-loi ", le cinéaste impose la fulgurance d'une mise en scène à l'esthétique glacée pourtant située dans les déserts brûlants de l'ouest américain ; un film hypnotisant et sensoriel qui maintient une tension grinçante jusqu'à l'explosion de violence finale à la fois sobre et efficace. La virtuosité cinématographique de l'auteur atteint des sommets dans l'Art de la photographie et surtout dans son jeu d'acteur imposant calme et inquiétant. Par la force et l'audace du propos, Clint Eastwood fait preuve d'un talent et d'une sagesse acquis avec la force de l'âge d'une expérience hors-norme du Septième Art. Le film qui préfigure le dernier grand monument du genre, le western crépusculaire aux quatre oscars :" Impitoyable ".
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 657 critiques

    3,0
    Publiée le 13 septembre 2017
    "Pale rider" fait un peu office d'énième western avec Clint Eastwood et peine à sortir du lot et se dégager une identité propre. Si le film est sympathique et relativement divertissant il n'en est pas moins très si ce n'est trop classique. Le scénario sent vraiment le déjà vu et n'apporte pas grand chose de neuf tout comme la mise en scène de Eastwood pas très inspiré. On est loin de l'inventivité et de la maîtrise de "Impitoyable" et il ne reste que la prestation de Eastwood qui est bien entendu toujours aussi charismatique en tant qu'acteur. "Pale rider" est un film très mineur de Eastwood et un western très dispensable mais qui évite les gros faux pas et se laisse voir sans déplaisir.
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 919 critiques

    4,0
    Publiée le 10 février 2010
    Les quatre westerns réalisés par Clint Eastwood peuvent se diviser en deux catégories, les westerns hommages et influencés par le genre (L'Homme des hautes plaines et celui-ci) et ceux plus personnels (Josey Wales et Impitoyable). Pale Rider empreinte evidemment à Sergio Leone, pas par le style mais pour l'écriture et l'archétype du héros ambigu. Le film a également des similarités avec le premier western mit en scène par Eastwood, L'Homme des hautes plaines et par conséquent avec Pour un poignée de dollars, même personnage mystérieux et ambiance avec des touches de fantastique (invincibilité du héros qui semble de plus omniscient, d'ailleurs les deux films commencent et s'achèvent par des plans similaires: le cavalier solitaire apparait et dispparait à l'horizon comme dans un mirage, il pourrait s'agir du même homme). Avec une variation pour le final, dans le premier film le bad guy demande au cavalier qui il est, sans obtenir de réponse (clin d'oeil à Leone sans aucun doute) alors qu'ici, le méchant le reconnait avant d'être abattu et c'est le spectateur qui reste dans l'ignorance (même si Clint sème quelques indices). Le film doit aussi beaucoup au classique de 1953 de George Stevens, L'Homme des vallées perdues. Eastwood reprend même certaines séquences quasiment à l'identique,notament la fin. Le metteur en scène fait également preuve d'un symbolisme marqué, il suffit de voir la séquence où l'arrivée du Réverend, qui n'a pas d'autre nom, est accompagnée par la lecture de l'Apocalyspe. Ambiance crépusculaire enfin, avec une photo très sombre même si, pour avoir eu la chance de le voir au cinéma, j'ai pu constater que celle-ci est encore plus sombre dans sa version en salle, contrastant d'autant avec les passages clairs et enneigés, tel le réglement de compte final.
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 582 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mars 2007
    Clint Eastwood acteur a été révélé par les west-erns de Sergio Leone . En tant que réalisateur , il a signé 4 autres west-erns , plus ou moisn réussis . Pale Rider est l'un des moins bon , mais cela n'empêche que c'est un exellent film que l'on regarde avec beaucoup de plaisir . Clint incarne un nouveau cow-boy solitaire , qui est en fait ... un pasteur ! on peut d'ailleurs noter un role important de la religion , et Clint peut être considéré comme un héros christique ... une nouvelle fois , l'acteur démonter tout son charisme tandis que le réalisateur prouve une grande maitrise de ce genre . A noter aussi de très beaux décors ainsi qu'une musique très réussie , particulièrement angoissante ... bref ce n'est pas le meilleur west-ern de Clint , préférez Josey Wales hors-la-loi ou bien dans un tout autre genre Impitoyable . Mais Pale Rider n'en reste pas moins un film à voir .
    Viggo90
    Viggo90

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 110 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mars 2007
    Clint Eastwood développe son personnage de cow-boy fantomatique, apparu dans " L'Homme des hautes plaines ". Puissant, très bien filmé. Et le héros ne parle presque pas... Tout dans les yeux !
    ericmielle
    ericmielle

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 51 critiques

    2,5
    Publiée le 17 février 2009
    un bon western n'est pas forcement un chef-d'oeuvre on reprend pratiquement la même histoire que Shane(L'homme des vallées perdues de Georges Steven) sauf que celui ci les couleurs sont moins voyantes et que la trame de l'histoire se déroule dans une ville minière alors que la version de Shane se passe en pleine nature dans une petite ville entourée de la plaine.Le tueur de Pale rider a été changé dans ce film c'était un sherif qui contourné les lois à son avantage en aidant le riche plutôt que le pauvre tandis que dans Shane le tueur(Jack Palance) était plus profond et arrogant il ne cesse s'en cesse de provoquer les fermiers de cette petite ville etc ...etc Clint Eastwood à certainement voulut rendre hommage à Georges Steven dans ce western étymologie il reprendra même le personnage jouait autrefois par Alan Ladd à la différence c'est que son personnage est un pasteur tandi que Shane portera une veste indienne, puits un bleu de travail mais sinon tout le reste du film est un vivement hommage à Shane(L'homme des vallées perdues. A rappeller que dans Pale Rider que c'était une fille (Sydney Penny) qui cherche l'homme idéal et elle pense l'avoir trouvé en Clint Eastwood par contre la premiere version c'est un petit garçon qui cherche le père idéal à travers Alan Ladd alors qi'il à un père naturel .je vous conseille de voir l'Homme des vallées perdue(Shane) car c'est un chef d'oeuvre du western avec une composition musicale de Victor Young don l'air me reste collé dans les oreilles.
    aragorn96
    aragorn96

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 24 critiques

    4,0
    Publiée le 23 septembre 2008
    Un tres bon western avec un estwood au top de sa forme.
    alouet29
    alouet29

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 514 critiques

    3,5
    Publiée le 6 février 2016
    Clint Eastwood est au mieux de sa forme, en tant que réalisateur, mais surtout en tant qu'acteur, toujours inimitable. Même si la fin est prévisible, le suspense reste permanent et une petite romance vient adoucir un peu le côté brutal de certaines scènes.
    Camusduverseau
    Camusduverseau

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 778 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2007
    Western baroque bien fait et prenant.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 363 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Très inspiré de l'Homme des Vallées perdues, souvient qualifié de remake de ce dernier film, Pale Rider est un très beau western à dimension humaine que son traitement conduit à la frontière du fantastique. Les images et la mise en scène sont magnifiques et Clint Eastwood est impressionnant comme jamais. L'émotion est aussi au rendez-vous avec la scène où la jeune fille exprime son amour pour le justicier et lui dit au revoir dans un final émouvant. Un chef-d'oeuvre du genre et, avec Josey Wales hors-la-loi, mon western préféré de Clint Eastwood en tant que réalisateur.
    zztchio
    zztchio

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 200 critiques

    3,5
    Publiée le 4 novembre 2013
    un western comme je les aime... mystique et sombre... malgré un manque d'actions, le scénario et le final permet une accroche du téléspectateur...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top