Notez des films
Mon AlloCiné
    Pale Rider, le cavalier solitaire
    note moyenne
    3,9
    5171 notes dont 223 critiques
    répartition des 223 critiques par note
    46 critiques
    86 critiques
    52 critiques
    28 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Pale Rider, le cavalier solitaire ?

    223 critiques spectateurs

    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 343 critiques

    2,5
    Publiée le 29 août 2017
    Un nouveau rôle pour Clint en tant que prêtre. Il campe à nouveau un personnage mystérieux ce qui rend son personnage charismatique. Le shérif censé représenter le méchant n'est pas intéressant et le réalisateur ne se concentre pas sur sa relation avec le personnage principal. Malheuresement, ce western comme l'homme des hautes plaines est un western sympathique car l'intrigue et la mise en scène n'est pas très original, il ne restera pas dans les esprits.
    Corenbobby
    Corenbobby

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 664 critiques

    3,5
    Publiée le 9 juin 2011
    une jolie petite histoire qui montre que Clint Eastwood est un excellent réalisateur et aussi un excellent acteur. l'actrice qui joue la jeune fille est excellente.
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 711 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pale Rider fait partie de ces trop rares westerns qui entretiennent l’illusion que le genre peut renaître à tout moment et retrouver un second souffle. Malheureusement, les vingt dernières années prouvent qu’il n’en est rien, car malgré une réussite tous les deux ou trois ans en moyenne (Unforgiven, Open Range, Lonesome Dove, etc…), Il en sort régulièrement deux par an, pour la plupart des navets patentés (genre Tombstone, Wyatt Earp, Geronimo, Alamo, etc…). C’est dire si Pale Rider se doit d’être vu. Avec ses qualités topographiques habituelles (assez proches de John Sturges) et sa justesse habituelle : on parle cow-boy, c’est-à-dire le moins possible, et pas comme dans un polard urbain (Tombstone), Eastwood décrit une histoire de vengeance sur fond d’oppression du richissime exploiteur sans scrupule vis-à-vis d’humbles entrepreneurs (thème récurent du western), illustrés de personnages secondaires qui font vrais. A partir d’une construction narrative très proche de L’ homme des hautes plaines, Pale Rider est le trait d’union entre le western Léonien et le crépusculaire Unforgiven. L’homme sans nom se fait cette fois passer pour un prêtre et vient régler quelques comptes que son adversaire croyait avoir définitivement clos. Mais contrairement à L’homme des hautes plaines, le fantastique se réduit à quelques éléments, élargissant seulement la dimension de l’histoire. Peut-être le meilleur western d’Eastwood après Josey Wales.
    Florent Blenck
    Florent Blenck

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 41 critiques

    1,5
    Publiée le 19 décembre 2013
    Pale Rider est un western réalisé par Clint Eastwood avant le très bon Impitoyable, avec une intention évidente de marcher dans les traces de son mentor Sergio Leone. Point positif, visible dès le début : Clint Eastwood filme très bien les environnements majestueux des montagnes du Nord américain. Cependant, c’est l’un des rares points positifs de ce film, tant le scenario et le jeu d’acteurs sont bancals. Le scenario, tout d’abord, est une accumulation de clichés et est complètement empreint de manichéisme : les gentils mineurs qui veulent mener une vie honnête mais dure sont persécutés par les méchants mercenaires au service de la puissante multinationale qui utilise que des machines au détriment de la nature en plus ! On se croirait dans le scenario des Schtroumpfs. Mais bien évidemment, le grand, fort et beau pasteur arrive, et s’avère être, coup de bol, un excellent tireur (mais attention, il ne mélange pas ces deux vies l’honnête homme !). Mais quand il arrive, il est en proie à de graves problèmes existentiels, puisque toutes les femmes du camp tombent amoureuses de lui en même temps. Autre illustration de ce scenario à cote de la plaque : il est vaguement suggéré au cours du film que le chef des mercenaires et notre révéré pasteur se connaissaient, on attend alors un développement du propos … et en fait non, spoiler: Clint Eastwood le tue sans autre forme de procès, et s’en va. Il y a de quoi se demander si celui-ci n’avait pas perdu une partie du scenario lors du tournage. J’en viens au jeu d’acteurs, qui est une catastrophe à cause de Clint à lui tout seul : rarement on aura vu réalisateur plus complaisant envers son propre rôle : Clint chasse les mercenaires, Clint trouve des pépites d’or, toutes les femmes tombent amoureuses de Clint, Clint sauve la vierge effarouchée du viol, et j’en passe. Eastwood avait probablement envie de satisfaire son ego en se montrant comme un demiurge omnipotent. Heureusement, il tirera les leçons de cet échec pour Impitoyable. Pale Rider est donc un film que vous pouvez regarder en coupant le son, afin de mieux admirer les montagnes américaines enneigées, en vous épargnant le scenario et les dialogues ridicules.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 3 019 critiques

    4,0
    Publiée le 11 février 2009
    Un magnifique film, Une maitrise superbe de la réalisation avec des plans de paysage remarquables.. On vit l'expérience de ces pionners du grand ouest comme si on y était. Clint est au summum de son art, dans la plénitude, Il y a plus de chaleur que dans ses personnages du début..La morale de l'histoire est belle, dans la grande tradition américaine de la défense de l'individu, de sa liberté individuelle d'entrepreneur, de pionnier , contre les grands groupes, une amérique authentique et populaire.. Le jusiticer anonyme est bien là..Il est fort pour défendre les humbles.Tous les acteurs sont bons, les femmes aiment Clint , il résiste, presque.. Le combat final , le classique "duel de cow boys" est superbe , modernisé , stylisé à souhaits, accompagné dune bande son parfaites.. Une vraie réussite dans un genre pourtant difficle..
    Vutib
    Vutib

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 28 décembre 2009
    Très bon film de Clint Eastwood, assez méconnu mais dont l'univers sombre (autant que le personnage central, assez exécrable) vous transportera dans un western assez typé. Clint Eastwood est très à l'aise dans ce genre de film et ça se voit. Pale Rider est une production de grande qualité, bien mature et intéressante.
    jean-michelsalgon
    jean-michelsalgon

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 151 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2009
    Pale Rider est un bon western.Le scénario est assez mince ce qui gêne en rien l'évolution de l'histoire bien mené.La mise en scène modernise les codes du western avec un message social fort.Clint Eastwood endosse pour la cinquième fois le rôle de l'homme sans nom qui c'est un peu humanisé par rapport a "L'homme des hautes plaines".Le film possède une touche fantastique dans les apparitions et disparitions de ce personnage mystérieux censé être mort.Le rythme du film est plutôt soutenue avec d'assez bonnes scènes d'actions qui ne révolutionne pas le genre,le film use parfois de violences gratuites exagérés notamment dans les gunfights avec un duel final un peu décevant.Les paysages sont très beaux,la musique est correcte.L'interprétation des acteurs est inégale avec des personnages féminins un peu mièvre.Seul Clint Eastwood sort du lot mais avec une interprétations similaires a ces autres westerns.Le film est bien filmé et Eastwood s'éloigne un peu de son ancien maitre Leone malgré une violence toujours omniprésente.Pale Rider est donc un film distrayant parfois prenant mais sans grande surprise.
    Nico591
    Nico591

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 800 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2013
    Excellent western de Clint Eastwood qui incarne à lui tout seul le genre. Ici tous les ingrédients du bon western sont réunis : un scenario classique mais efficace quoique un peu naïf parfois, caractérisation des personnages réussis, règlements de compte et de superbes paysages. Clint est impérial dans un rôle qui lui va comme un gant.
    loveteddy
    loveteddy

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 128 critiques

    5,0
    Publiée le 14 février 2008
    Un très beau Clint Eastwood qui traite de la solitude et de la vengeance et à quel point elles vous dévorent de l'intérieur.
    gregbox51
    gregbox51

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 979 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2014
    Bon western bien péchu. Le scénario ne casse pas des briques mais l'histoire est fort bien contée, les personnages bien représentatifs d'un monde autrefois bien cruel ...
    Jack Reacher
    Jack Reacher

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 232 critiques

    4,5
    Publiée le 22 juillet 2013
    Un très bon western où Clint Eastwood interprète un cavalier solitaire. Il nous livre un excellent film aussi bien côté réalisation qu'en tant qu'acteur. Un grand classique, du grand Clint
    Merytamon
    Merytamon

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 566 critiques

    4,0
    Publiée le 27 février 2011
    J'aime tous les westerns de Clint Eastwood et celui la ne fait pas exception à la régle. Clint Eastwood : Le Dieu du Western, irremplaçable dans son rôle de cavalier solitaire et ténébreux.
    calamarboiteux
    calamarboiteux

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 440 critiques

    4,0
    Publiée le 15 août 2010
    Une poignée de chercheurs d’or occupe un terrain que guigne le créateur sans scrupule de la ville voisine, lui aussi dans le business de l’or, mais plus industriellement. Un soi disant prêcheur de passage (Clint Eastwood) les aidera à résister. Pour son second western, Eastwood revient au standard américain, délaissant le baroque des westerns spaghettis : retour à la règle des trois unités, prise de vue classique, plans moyens, décors léchés, musique peu proéminente, héros au caractère entier, méchants motivés par l’appât du gain, amitié et un brin de sentimentalisme. Quelques clins d’œil encore cependant à Sergio Leone : héros attendant le train du côté opposé à la gare, bande du Marshall vêtue de long manteaux identiques, etc. Ce cocktail classique est servi en accompagnement d’une intrigue qui ne l’est pas moins : le héros solitaire accomplit son devoir, scène de duel final dans la rue principale de la ville incluse, puis repart toujours seul : « I’m a poor lonesome cowboy far away from home… ». La réussite est due à plusieurs facteurs : une sobriété de mise en scène, montrant sans appuyer, un choix de séquences approprié donnant corps à la communauté des chercheurs d’or, un ensemble d’acteurs tous excellents, et surtout un sens du récit. Par rapport aux maîtres américains du genre, Eastwood déroge en laissant une zone d’ombre autour de son héros : on ne pourra deviner que des bribes de son passé, un passé qui pourtant conditionne son attitude. Avec ce film, Eastwood montrait, en 1985, qu’il était encore possible de réaliser des westerns, pour peu que l’on ait su digérer l’apport des générations précédentes, et qu’on ait le sens de l’épopée.
    TonyMafia
    TonyMafia

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 233 critiques

    2,0
    Publiée le 3 septembre 2013
    Malgré une excellente photographie, je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire et à m'attacher aux personnages.
    Tony cooper
    Tony cooper

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 59 critiques

    3,5
    Publiée le 22 mai 2012
    Un western vraiment très énigmatique, on se posera nombre de questions après avoir vu ce film...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top