Notez des films
Mon AlloCiné
    Loin du Vietnam
    note moyenne
    3,1
    31 notes dont 11 critiques
    répartition des 11 critiques par note
    2 critiques
    0 critique
    2 critiques
    6 critiques
    0 critique
    1 critique
    Votre avis sur Loin du Vietnam ?

    11 critiques spectateurs

    gnurff
    gnurff

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 283 critiques

    0,5
    Publiée le 5 août 2007
    Sur le conflit du vietnam il vaut mieux voir 36 milliards de documentaires de tout bord de toutes années que voir ce long et ennuyeux docu-récit voulant se montrer neutre... A Le mérite d'avoir été tenté dans les moments proches du conflit.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5212 abonnés Lire ses 10 421 critiques

    2,5
    Publiée le 17 octobre 2012
    La guerre du Vietnam a valu au cinèma amèricain toute une sèrie de films èvènements. "Apocalypse Now", "The Deer Hunter", "Platoon" ou "Full Metal Jacket" sont de ceux là..."Loin du Vietnam" est tout autre! C'est un film collectif auquel participèrent notamment William Klein (filmant les manifestations aux Etats-Unis), Joris Ivens, Agnès Varda, Claude Lelouch, Alain Resnais, Chris Marker et Jean Luc Godard qui s'est contentè de monologuer auprès d'un appareil de prise de vues braquè vers l'Indochine pour dire la vanitè de l'entreprise, l'incapacitè fondamentale à traduire l'horreur non vècue! Un essai qui eu ègalement une grande influence sur le cinèma militant et allait même contribuer à la naissance de collectifs! Le temps d'une scène, on apercevra Bernard Fresson qui joue dans le film la mauvaise conscience de ceux qui ne veulent jamais agir sur rien! Ni film tract ni film pamphlet, "Loin du Vietnam" est un vèritable essai de groupe! Mais certaines idèes de mise en scène sont quand même un peu datèes...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1623 abonnés Lire ses 3 730 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mai 2011
    Je ne sais pas comment on appelle exactement ces films où plusieurs cinéastes travaillent en commun, réalisent des segments pour former au final un seul film, mais il faut avouer ce que celui là foutrait quand même la gaule à n'importe quel cinéphile impuissant. Des génies comme Godard et Resnais supervisé par Marker, impossible de ne pas être excité comme une puce. Je tiens à dire pour commencer avant de parler du fond du film, que j'ai vu le film en français, donc sans sous titre, et que sur la fin lorsque ça parle espagnol avec Castro, j'ai décroché (les sous titres doivent exister je pense). Alors le film possède une qualité énorme c'est sa cohérence, c'est pas juste un film contestataire sur le vietnam, qui t'explique que la guerre c'est mal en te montrant des mères de soldats qui chialent (qui a parlé de Moore ?), c'est un film infiniment plus cohérent, plus subtile, qui va chercher à analyser, sans pour autant se prétendre parole divine. Je pense à la partie de Godard qui est absolument brillante, il va expliquer qu'il ne peut pas forcément faire ce film, car il ne subit ses attaques de bombes, il ne peut pas comprendre… Il y a un recul. On ne fait pas dans le misérabilisme. C'est vraiment brillant. Après je dirai que sur la fin ça commence à faire long, mais le raisonnement final est très intéressant. C'est nettement supérieur aux autres films du genre (réunion de super réalisateurs de la mort qui tue), parce que justement il y a cette cohérence et ce refus de la gratuité.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 8 janvier 2011
    Loin du Vietnam est composé de onze segments, entre documentaire et récit par ces cinéastes engagés de leur rapport à la guerre du Vietnam. Tout d'abord, il faut le dire, l'intérêt des segments est très variable. Deux d'entre eux ont en particulier retenu mon attention. Un des plus intéressants selon moi est celui concernant un intellectuel qui s'interroge sur ses choix et sur les raisons d'avoir bonne ou mauvaise conscience. Mais le clou du film reste l'interview de Fidel Castro qui donne un cours de théorie révolutionnaire. En dehors de ces points, l'intérêt de ce film repose essentiellement sur l'engagement de ses auteurs, mais un engagement réfléchi et n'ayant rien de forcené.
    tylerdurden
    tylerdurden

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 219 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Sept séquences inégales : on se passionnera principalement pour le documentaire sur les manifs anti-guerre de l'époque dont les résonnances avec l'actualité frappent. D'autres comme Godard préfèrent faire étalage de leur science cinématographique avec un narcissisme à peine caché.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    2,5
    Publiée le 12 juin 2009
    Documentaire divisé en tranches inégales (le plus abouti restant celui d'Agnes Varda) dans lequel les meilleurs apportent une vision certes plus dure & acide sur la réalité d'un combat injuste; mais en tout cas + viable que l'endoctrinement à voix unique tentant de justifier une guerre inutile à circonstances latentes, qui ne favorisait par ailleurs que les + riches.(¤ Les séquences sur l'"agent orange" sont littéralement stupéfiants.)
    jeannethanh
    jeannethanh

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 18 décembre 2013
    Le film a vieilli. Non pas par les techniques cinématographiques Mais par la méconnaissance de la réalité socialiste du VN de cette époque. Les auteurs ont choisi de façon tendancieuse d'introduire le film par les bombardements américains au nord. Il faut se demander pourquoi il y a eu ces atrocités. Qui a commencé ? Comment ? Pourquoi ? Quelles sont les manœuvres du nord VN, de HCMinh ? Comment le sud , LES VIETNAMIENS DU SUD ont été attaqués, massacrés, harcelés, alors qu'une trêve avait été signée. Il faut savoir que c'était une guerre fratricide et non pas une guerre entre vietnamiens et américains. Il est vrai que ces derniers se sont conduits comme des gros lourds. Dénués de tout sens politique. Mais nous les sudistes, voulions un pays uni et libre. Nous avions proposé aux nordistes un vote démocratique. Qui a été refusé par HCM. Pendant que nous fêtions le Têt(nouvel an Viet). Les roquettes nous tombaient dessus, les villages pilonnés, on massacrait les réfugiés fuyants sur les routes, femmes enfants vieillards. L'armée du nord pratiquait du terrorisme. Jamais dans mon enfance il y avait un seul jour de paix à cause de cet acharnement à nous "libérer". On nous torpillait jour et nuit. Il fallait bien qu'on se défende. S'ils acceptaient le dialogue au lieu de nous massacrer, on aurait eu un gouvernement, un pays comme la Corée du sud. Et eux se calqueraient au modèle da la Corée du nord, et chacun reste chez soi. On aurait vu combien le sud avait eu raison de refuser ce communisme -là. Mon père était gauchiste, sous le régime de droite du sud VN. Il n'a jamais été inquiété. Quelques personnes le taxaient d'idiot, servant le nord. Mais il était contre le communisme de HCM. Il était du même village que lui et savait où il voulait nous mener : à la ruine du pays. à un régime totalitaire. J'accuse donc ce film comme l'autre de Chris M d'être directement responsables de la chute du sud du VN, et de l'anéantissement de l'espoir d'instaurer une démocratie au VN, en falsifiant la réalité, en jouant à l'intellectuel gauchiste dans le vent. Vous faisiez des beaux discours, nous mourions déchiquetés. On avait une chance. Mais les "grands" ont préféré perdre un pion sur l'échiquier. Ce pion c''était nous, les sudistes. HCM a gagné la guerre politique, il a gagné la guerre tout court, pour notre malheur. Je concède que les sudistes ont été nuls. Beaucoup de politiques n'ont pas fait leur travail. Les responsables ne pensaient qu'à une chose : comment se casser de cet enfer. Ils cumulaient des richesses à l'étranger en vue d'une fuite. Au lieu de combattre vraiment. Mais c'est parce que nous étions plus libres. Nous avions peur de la guerre, peur de perdre nos proches, peur de mourir. Parce que nous avions de quoi manger. Le sud ne crevait pas de faim. On était prêts à nourrir nos frères du nord, à leur tendre la main, si seulement ils arrêtaient de nous taper sur la gueule. Regardez le VN aujourd'hui. 40 ans se sont passés. On a la paix, certes. Une paix instaurée par une dictature. Une fausse paix imposée par un régime totalitaire. L'économie est sauvage. La richesse mal partagée. On aurait eu la même que la Corée du sud, si seulement ce genre de films n'existait pas.
    guil77
    guil77

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2008
    Un documentaire hors du commun qui propose de voir la guerre sur plusieurs tableaux, au viet-nam que se soit aux côtés du peuple vietnamien, de l'armée américaine, et des sud-vietnamiens, ou loin du front à Paris ou à New-York à travers différentes manisfestations pour ou contre la guerre. Notons aussi l'interview de Fidel Castro sur le problème vietnamien. N'oublions pas que c'est un documentaire réalisé à l'époque même du conflit, seulemment quelques années après l'entrée en guerre il est remarquable de constater l'extrême lucidité de ces quelques réalisateurs engagés contre la betise humain, du pouvoir d'oppresion de l'armée des USA; qui vont à leur manière tenter de soulever un voile de vérité, déja trop taché par les crimes de la guerre, sur le Viet-nam. Je conseil vivement ce documentaire à tout ceux qui sont quelque peu sensible aux oeuvres cinématographiques, de plus pour ceux qui affectionnent Godard, l'autocritique qui porte sur sa place dans ce conflit, plus largement sur la place de son cinéma... est je crois un vétitable moment de cinéma.
    Inès Agnès d
    Inès Agnès d

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 7 mai 2019
    film extraordinaire - les séquences s'enchaînent - au noir, différents formats, couleur, noir et blanc, voix off, live, sans commentaires, des textes poétiques, politiques, et essoufflent, saisissent sur l'acuité de leur regard et point d e vue, Garrel et Fresson comme acteeurs sont inouïs, Godard, Marker, et d'autres sont au top de leur générosité un seul bémol important : les plages qui reviennent où images et commentaires se font classiquement, une voix de femme informe, des images de guerre comme trop souvent, n'ont pas d'intérêt et ne sont pas dans le rythme et la fluidité du reste des réalisateurs qui s'allient pour une cause, un combat international
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top