Notez des films
Mon AlloCiné
    Transylvania
    note moyenne
    2,8
    428 notes dont 73 critiques
    répartition des 73 critiques par note
    22 critiques
    15 critiques
    6 critiques
    15 critiques
    12 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Transylvania ?

    73 critiques spectateurs

    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 643 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    3,0
    Publiée le 29 février 2012
    Un film touchant sur les dérives amoureuse d'une âme en peine. Bon film mais pas le meilleur de Tony Gatlif.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 11 octobre 2012
    Un film étrange car Gatlif nous plonge dans un univers assez méconnu la Transylvanie peuplé de tzygane. Culturellement c'est très intéressant de découvrir le mode de vie des gens vivant dans ces contrées. Film très musical et avec des décors austère mais qui cinématographiquement rendent très bien. La mise en scène de Gatlif et festive et rythmée, le couple Unel/Argento est superbe, scénario finalement est ce qu'il y a de moins travaillé.
    Stephane P.
    Stephane P.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 153 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2014
    Malediction amoureuse qui doit s'exorciser dans une Transylvanie austère et accueillante tel est le poème que nous conte Tony Gatlif. C'est avec un don certain pour la réalisation qu'il va donc mettre son écriture en images. En prenant son temps dans le silence et la contemplation, le film arbore son sujet jusqu'à une fin présumée optimiste. Asia Argento était effectivement "la" comédienne pour ce rôle. Touchante et drôle, sauvage et rebelle... De l'écriture sur mesure en quelques sortes. Même si l'univers de Gatlif n'est pas dans tous les goûts, "Transylvania" attire une certaine curiosité.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 29 juillet 2018
    J’ai été complètement hermétique à cette histoire d’amoureuse transie, qui convoque tous les clichés sur la femme (hystérique, possédée, virginale, maternelle, voyante) au point de faire disparaître le personnage. On a le point de vue européen sur la Transylvanie, qui du coup n’existe que par son floklore et sa pauvreté. C’est plein d’idées de mise en scène, mais il n’y a pas vraiment de scénario ni de sens du rythme, la photographie est terne et les dialogues sont très mauvais (du coup les acteurs aussi). Petit florilège : « Pourquoi mon coeur est possédé? », « Tu es le plus beau petit animal que je connaisse dans les parages », « I’m gonna gipsy your ass » ou encore le profond et récurrent « Who are you? ». Sinon il y a de beaux paysages et Asia Argento donne de sa personne.
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 525 critiques

    4,0
    Publiée le 23 octobre 2006
    Beaucoup d'agitation, un scénario chaotique comme dans le cinéma slave, on sent le jeunisme chez ce réalisateur, en tous cas pour cette oeuvre dont la musique est le centre, les danses, l'ambiance festive, c'est la grande réussite du film, quelle ambiance !... Tous les instants avec les gens du terroir sont marquants, on a l'impression d'être du voyage (malgré ce folklore par le pope, gestes auxquels il est difficile aux Français de croire)... Mais dommage qu'Asia Argento ne soit pas plus crédible dans sa violence, elle est rendue trop peu mystérieuse pour qu'on tombe sous le charme, avec un Birol Unel un tantinet gros-pied lui aussi pour emporter une franche adhésion...Amira Casar en revanche si fine, est beaucoup trop brève, elle aurait dû avoir le rôle principal, de loin ! La jeune accordéoniste méritait davantage également que cet agrément du début ! En définitive, des erreurs de casting et une suite de scènes bien amenées quand elles évitent le lancinant (hurler dans les bois pour se défouler) ou le déplacé (ouvrir l'oeil plus efficace que crier un prénom dans une foule en liesse). In extrémis, la fin vient racheter complètement l'ensemble par sa douceur, ce qui fait que Gatlif mérite quand même le déplacement.
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 963 critiques

    2,5
    Publiée le 1 décembre 2008
    Belle image, belle réalisation, belle performance des acteurs et en particulier de Asia Argento qui joue à merveille cette jeune femme perdue. La musique tzigane omni présente est superbe et merveilleusement mise en scène, mais hélas, cela ne suffit pas à étoffer un film bien maigrichon côté scénario. Road Movie quasi muet à l’ambiance surprenante se déroulant dans les paysages méconnus de la Roumanie, Transylvania est déroutant mais pas convaincant.
    MrsBaggins
    MrsBaggins

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 27 critiques

    2,5
    Publiée le 3 novembre 2007
    Un film sur la Roumanie profonde...De qui celà pourrait bien être ? Tony Gatlif evidement ! Et c'est vrai que ce film est sans surprise. Mais hélas pas de la bonne façon. Gatlif connait la Roumanie, les tziganes, on le sait mais ce film au final n'apparait que comme un Gadjio Dilo avec une femme pour vedette cette fois ci. Mais comparé à Gadjio Dilo où le réalisateur montrait avec briot la Roumanie et ses habitants le côté sombre de Transylvania plombe le tout et il ne reste à la fin qu'un film assez pataud et dont l'actrice principale n'arrive pas à tenir l'intrigue sur ses épaules. Il reste donc evidement la musique toujours aussi magnifique et endiablé, le jeu génial de Birol Ünel et quelques scènes très reussi ! Bref Transylvania n'est pas un mauvais film mais a tendance à ne jamais trouver le ton juste... Une petite déception pour les fan de Tony Gatlif !
    cowboyfromeil
    cowboyfromeil

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 225 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2006
    Superbe film, qui nous fait vivre les sentiments de ses interpretes. Sublime Asia argento, actrice qui se trouve, décidemment en dehors des normes. La digne fille de son pére dario, nous livre une prestation de haute volée. Tantôt à fleur de peau, tantôt au bord de l'explosion, mais souvent drole, ce film est poignant, sensible, étrangement poétique, et comme son actrice principale, un charme étrange émane de la toile. On se laisse subjuguer... deux fois pour ma part.
    croustimiam
    croustimiam

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 18 critiques

    4,0
    Publiée le 17 décembre 2006
    Ce film fait passer le temps gentiment, c'est une sympathique bouffée de fraicheur mais sans plus. A noter quand même quelques scènes mémorables (celle de l'accouchement par exemple) mais aussi des incohérences de scénario... Par exemple Asia Argento se met torse nue devant un miroir au début du film, elle a un tatouage sur le ventre, lors de son accouchement elle n'a plus de tatouage.. Mais ce film reste mignonnet avant tout.
    Youmna C
    Youmna C

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 351 critiques

    2,5
    Publiée le 29 octobre 2006
    C'est un film intéressant dans son genre qui a pour but de raconter une histoire tout en pointant du doigt le mode de vie de ces tziganes, avec une caméra qui danse sur une musique bien agréable. Les personnages sont traités avec une certaine distance ce qui les rend assez théâtreux et fantaisistes. L'histoire quant à elle, reste secondaire, un prétexte pour ce road movie musical!
    Anne C B
    Anne C B

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 47 critiques

    5,0
    Publiée le 31 décembre 2007
    l'univer de Transylvania, telement ford et ritmé par cette musique qui nous prend au trip, l'histoir ai vraiment belle dans ces pays de l'est qui sont souvent oublier dans le monde du cinéma , Galtif pour moi est un très bon réalisateur.
    diane_selwyn
    diane_selwyn

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 92 critiques

    1,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Pour son nouveau film, qui a clôturé le festival de Cannes en mai dernier, Tony Gatlif a su s’entourer de trois acteurs qui ne laissent pas indifférents. Tout d’abord, Asia Argento oublie quelque peu son côté sulfureux et provocateur pour laisser transparaître plus de fragilité et d’émotion qu’à l’accoutumée. Magnétique, elle porte le film sur ses épaules. Birol Ünel, découvert dans Head-on, incarne à merveille la folie de son personnage et trouve un parfait équilibre entre douceur et brutalité. Enfin, Amira Casar, charismatique, disparaît trop vite du film mais sa courte interprétation est sans faille. Ponctué de touches d’humour dans le scénario et la mise en scène, Transylvania a le mérite de ne pas être un film consensuel. Parfois trop excessif, trop hystérique, le film perd en crédibilité et en charme. Il est aussi un peu trop symbolique, un peu trop démonstratif, un peu trop brouillon ; bref, un peu trop tout. Dans chaque plan, on peut ressentir, notamment à travers les personnages auxquels on peine à s’identifier, qui fait de ce film une œuvre certes originale mais qui se noie dans sa propre démesure.
    Degrace
    Degrace

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 418 critiques

    0,5
    Publiée le 29 octobre 2006
    J'ai été déçu par ce film, même si je m'y attendais un peu. La faiblesse principale du film réside selon moi dans (l'absence de) le scénario. Il y a bien une histoire, mais elle n'est qu'un prétexte à un road movie singulier et pas toujours intelligible. On sourit de temps à autres devant les tribulations des personnages. En outre, les visages et les moeurs montrées sont intéressantes, mais ça ne suffit pas. ça manque sensiblement de ressort, de démonstration, de péripéties, et je me suis emmerdé. Certaines scènes sont criardes, violentes, sans qu'on en saisisse trop le but. Force est en tout cas de constater qu'Asia Argento était faite pour le rôle...
    Askthedust
    Askthedust

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 35 critiques

    5,0
    Publiée le 12 décembre 2012
    "Transylvania" est un réel chef d'oeuvre, comme un conte slave magnifique, apothéose de là où il n'y a plus rien, en plein coeur d'un big bang cru plein de Bangs. La Transylvanie comme les limites d'une Terre plate et l'écume des remous. L'amour en tenue civile de l'espoir, sous fond d'un paysage inexorablement tragique, "Transylvania" est un snapshot de la pousse d'un Edelweiss.
    Il n'y a qu'un seul petit bémol cependant, balayé par la neige, c'est la première partie, ou plutôt le premier tiers, nécessaire pour le reste, mais du coup trop vulgaire. Une Amira Casar comme un luxe du casting seulement, comme une poussière qui dérange, ou alors eut-il fallut pousser l'inceste?
    Mais il faut le dire, quoi qu'il en soit, le chef d'oeuvre commence tout juste là, spoiler: lorsque que Marie s'en va, et qu'Amira Casar ne la cherche que trop peu, et puis la petite fille reste un pont bien facile
    , mais soit.
    À ce moment là le chef d'oeuvre commence, un chef d'oeuvre comme une révolution somptueuse, loin de toutes les révolutions des hommes. Un petit point d'ailleurs, spoiler: Marie qui chante un hymne communiste à bicyclette, est une référence terre à terre qui brise une seconde la magie
    , sinon, rien à dire, jamais il n'y eut plus belle révolution, au cinéma, du bout du monde, du bout de soi, pour une idylle nulle part ailleurs, qu'au bout du monde et seulement soit!
    Marc V.
    Marc V.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 62 critiques

    2,5
    Publiée le 9 octobre 2006
    Chantre du peuple Tsigane et de la culture traditionnelle des pays de l’est, Tony Gatlif nous revient avec un road movie au féminin dans la lignée de Gadjo Dilo. Malheureusement, cette fois, l’alchimie ne prend qu’à de trop rares moments lors de scènes d’une fulgurante beauté : villages enneigés perdus dans la campagne, lustre accroché aux branches d’un arbre éclairant un campement à la nuit tombée, fêtes aux musiques enivrantes. Alors pourquoi n’est-on pas plus ému par la quête et la dérive de Zingarina ? La faute sans doute à son interprète, Asia Argento, qui en fait des tonnes et horripile pour tenter de nous faire croire à son personnage de rebelle. Face à elle, le maigre rôle d’Amira Casar ne peut contrebalancer ses excès. Seule l’interprétation magistrale de Birol Ünel permet au spectateur de s’intéresser jusqu’au bout à cette histoire de renaissance un peu trop cousu de fil blanc. Dommage, car la sincérité du réalisateur n’est pas à mettre en doute et fait d’autant plus regretter cette erreur de casting qui plombe son film de bout en bout.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top