Notez des films
Mon AlloCiné
    Oz, un Monde extraordinaire
    note moyenne
    3,3
    83 notes dont 18 critiques
    répartition des 18 critiques par note
    2 critiques
    6 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Oz, un Monde extraordinaire ?

    18 critiques spectateurs

    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2106 abonnés Lire ses 5 650 critiques

    3,5
    Publiée le 2 septembre 2010
    Une suite réussie qui sans être aussi enchanteur que le film de Victor Fleming n'en reste pas moins une belle aventure, petit je l'avais vu à sa sortie au cinéma et Oz, un Monde extraordinaire m'avait beaucoup plu.
    Tarkindooku
    Tarkindooku

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 47 critiques

    1,0
    Publiée le 26 juillet 2011
    Une oeuvre franchement ratée, si l'on considère la cible visée par Disney...J'avais 7 ans quand je l'ai vu et je me rappelle comme si c'était hier de l'ambiance ultra-glauque, des décors gris et délabrés, des couleurs sombres, de la gamine qui crie tout le temps, de la reine sans tête (et de toutes les siennes qui se réveillent dans les vitrines où elles sont soigneusement rangées), des punks à roulettes hystériques... bref de tous les trucs absolument EPOUVANTABLES qui m'amènent à considérer ce film davantage comme un conte horrifique que féérique... plus jamais ça !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5554 abonnés Lire ses 10 542 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juin 2013
    "Return to Oz" est vraiment èloignè de la poèsie sucrèe et technicolorisèe qui baignait le sèjour de Judy Garland dans ce même royaume! Le dèbut rèaliste s'inscrit parfaitement dans la tradition et, soulignant dès les premières images un aspect magnifiè de la rèalitè, annonce l'incursion dans la dimension fèèrique qui suivra! Ok, Walter Murch n'est pas Victor Fleming! Raconter les pèripèties serait vouè à la stèrèlitè de l'ècriture face aux dèploiements et aux rebondissements que le metteur en scène et son èquipe ont mis au point pour èmerveiller à la fois le jeune public mais ausssi celui, plus âgè, qui n'a rien perdu de sa sensibilitè pour les voyages dans l'inconnu! Les effets visuels sont l'un des atouts majeurs de la rèussite du film: la collection de têtes de la princesse Mombi, la greffe de tête d'èlan sur un divan improvisè, le roi des Gnomes qui s'humanise devant ses prisonniers, la fuite èperdue de Dorothèe et de son amie dans les flots de la rivière...mais aussi de personnages attachants comme cette poule bavarde, ce robot attachant du nom de Tik-Tok ou Jack Potiron! La meilleure scène de "Return to Oz" (la plus sombre aussi) reste le sèjour dans la clinique psychiatrique entièrement vècu du point de vue de Dorothèe, traduisant bien l'inquiètude enfantine vis-à-vis d'un monde adulte prenant des contours terrifiant! Sorti en 1985, c'est un film que j'ai failli aller voir avec mes parents et ma soeur! Le destin a voulu que j'aille voir "Back to the Future". Je ne le regrette pas! Au final, "Return to Oz" se permet de rompre nettement avec l'imagerie persistante restant attachèe au mythe d'Oz, et fixèe dans l'esprit du public pour l'adaptation mythique de Fleming! Loin de nous faire oublier Judy Garland, la jeune Fairuza Balk (qu'on a pu apercevoir dans "The Craft" ou "American History X") n'a pas à rougir de sa prestation...
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 608 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    2,0
    Publiée le 6 mai 2013
    Presque cinquante ans après le mémorable Magicien d'Oz, qui avait enchanté petits et grands grâce à ses décors majestueux, ses effets spéciaux réussis, ses chansons enivrantes et sa féérie omniprésente, voici venir la suite tardive des aventures de Dorothée dans le monde d'Oz. Réalisée par Walter Murch, ingénieur son émérite de plusieurs succès comme THX 1138 ou encore Apocalypse Now, cette séquelle s'avère beaucoup plus différente que son prédécesseur. En effet, extrêmement sombre, désespéré voire glauque par moments, le long-métrage a traumatisé plus d'un gosse lors de sa sortie. Et pour cause : décors constamment délabrés, méchants omniprésents, atmosphère lugubre, costumes psychédéliques, musique éplorée et scènes inquiétantes sont au programme. Dès le début, le ton est donné : Dorothy ne rêve que du Pays d'Oz et ses tuteurs, inquiets, font appel à un médecin amateur du nouveau siècle (comme on en voyait des tas à l'époque) pour lui remettre les idées en place. Sa technique ? Les électrochocs. On voit donc dès le début une Dorothy dans un asile de fous, attachée et sauvée de justesse d'un traitement horrible. Wow ! Pour un film enfantin, c'est pas gagné. S'en suit donc une aventure dans un Oz massacré par le Roi des Gnomes où sévissent plusieurs créatures plus ou moins réussies comme les hideux Rollers où couleurs fluos et tubes protubérants font guise de costumes ringards (on est dans les années 80), l'Épouvantail et son costume grossier, Tik-Tok le robot, Jack Potiron et Billina la poule parlante sont animés hasardeusement en animatronique et le Roi des Gnomes dans sa forme rocheuse animé en stop-motion avec de la pâte à modeler. En somme, une suite assez inappropriée bien que fidèle aux deux romans de Baum mais à l'esthétique douteux et à la féérie latente.
    MGM-ranger
    MGM-ranger

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 51 critiques

    3,5
    Publiée le 26 janvier 2020
    Ce film est une perle rare qui n'a pas la reconnaissance qu'il mérite. C'est la meilleure oeuvre qui s'inspire des matériaux de l'oeuvre de Baum. Pour l'époque de sa sortie, les FX étaient incroyables ! Tik-Tok, l'élan et le reste de habitants de cet univers sont incroyablement réalistes. C'est aussi un film qui possède un ton sérieux et mature (qui sera la principale cause de son échec), montrant des éléments assez cauchemardesque. J'ai appris que Walter Murch c'est inspiré des anciens films d'horreurs britanniques pour la conception du roi des gnomes et de la montagne anthropomorphe. La bande sonore est également très prenante, avec certaines partitions inoubliables et des thèmes pour chaque personnages qui leur apportent à chacun une personnalité bien à eux. Et bien sûr Fairuza Balk est une brillante Dorothy, qui n'a pas a souffrir de la comparaison avec Judy Garland. Bien que le schéma narratif pique à la fois dans le deuxième et dans le troisième livre, cela permet finalement de bonifier l'expérience et d'accélérer l'intrigue. Ce projet est très osé, puisqu'il fait suite au cultisme premier épisode de la MGM avec la mythique Judy Garland (qui restera LA Dorothy pour le public, et ce, malgré le fait que Victor Flemming et King Vidor ont charcuté l'ouvre originale). Il met un terme à l'ambiguïté de ce voyage, puisque la fin du premier film nous faisait demander si c'était un rêve, ou bien si ça c'est vraiment passé. Je le conseille. Moins guimauve que le film de 1939 avec ses "Over the Rainbow" et autres danses mignonnes, plus sombre, plus audacieux, tout en conservant cet aspect féerique. Loin des produits de consommation édulcorés que Disney a généralement tendance à nous offrir.
    adventureman
    adventureman

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 71 critiques

    4,5
    Publiée le 30 janvier 2011
    Film féérique, "oz, un monde extraordianire" est une suite très digne du magicien d'oz même si il ne l'égale pas ce qui est quasiment impossible. Effets spéciaux fort réussis pour l'époque (1985), histoire ennivrante et personnages fort réussis (aussi bien les bons que les méchants), ce film n'a pas rencontré à l'époque de sa sortie le succès qu'il mérite en raison probablement de certaines scènes assez effrayantes pour un film pour enfants. Il n'empêche que j'en garde un souvenir magnifique ayant eu la chance de le voir lors de sa sortie alors que j'étais tout jeune (aille aille aille que les années passent vite). Juste pour info ce film est sorti en france le mercredi 23 octobre 1985.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 327 abonnés Lire ses 3 514 critiques

    4,0
    Publiée le 18 avril 2019
    Un film OVNI de Disney, un peu au même titre que Condorman, Black Hole ou Le vol du navigateur. Ici Disney voulait un film familial mai ont clairement raté leur cible car il peut être vraiment effrayant pour les enfants. Néanmoins, au-delà de cet aspect marketing raté, le film est fantastique, les effets spéciaux excellents et l'histoire même est attrayante. UN film à voir avec des enfants, oui, mais pas avant 13-14 ans c'est certain.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 1 652 critiques

    2,0
    Publiée le 8 janvier 2015
    Oz remixé à la sauce années 1980 ? Ce fut le pari un peu fou entrepris par Walt Disney Pictures au milieu de la décennie, entendant ainsi prolonger le chef-d'œuvre de Victor Fleming. Cette suite officieuse, non-approuvée par la MGM, fut toutefois un échec commercial retentissant, malgré des moyens conséquents mis en œuvre (les effets spéciaux furent de grande qualité pour l'époque et n'ont pas mal vieillis). Mais, jugée trop effrayante, cette suite découragea surtout les parents qui décidèrent de ne pas y emmener leurs enfants. À l'inverse de Fleming qui avait pris quelques distances avec le roman parfois violent de Franck L. Baum, il est vrai que Disney opte pour une approche sombre, proposant de nombreux personnages inédits. On y rencontre ainsi peut-être l'ancêtre de Jack Skellington. L'échec est aussi artistique pour ce film forcément condamné à souffrir la comparaison avec son illustre prédécesseur. Loin de la féerie de celui-ci, Walter Murch réalise une suite beaucoup plus longue et ennuyeuse, aux protagonistes nettement moins attachants. La fillette joue assez mal et sa joyeuse bande n'arrive pas à la cheville de la précédente et inoubliable équipe.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 131 critiques

    1,0
    Publiée le 19 avril 2014
    Une suite qui n'en est pas une au bout du compte et qui déçoit énormément. J'ai trouvé très peu de choses positives à ce film et l'une d'elles est les décors. Ils sont magnifiques, un peu farfelus et proches du film originel. Mais à coté de cela, on se retrouve face à un film qui semble se chercher et qui jamais ne se trouve. Une histoire grotesque, peu intéressante, des personnages éloignés du film originel alors que l'on aurait aimé revoir les personnages auxquels nous sommes attachés et beaucoup de questions qui nous laissent sur notre faim, qui nous détournent du divertissement que ce film aurait dû être !!
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    2,5
    Publiée le 12 septembre 2014
    Le Magicien d’Oz est l’un de ces films intemporels du 7ème art. Celui que tout le monde doit avoir vu au moins une fois dans sa vie, à l’instar d’Autant emporte le vent. Un long-métrage qui s’est vu dérivé en bon nombre de remakes, suites et prequels (le dernier en date étant Le monde fantastique d’Oz, de Sam Raimi et avec James Franco). En même temps, c’est maintenant Disney qui est aux commandes des droits du livre de L. Frank Baum. Et il faut croire que le studio aux grandes oreilles pensait déjà à exploiter ces nombreux filons en poche afin d’amasser de l’argent dans les années 80 (en même temps, ces derniers étaient en grande difficulté à l’époque). Qui décident aussitôt d’adapter les livres faisant suites à l’original. Tout en le surpassant ? Alors qu’elle fuit l’hôpital psychiatrique dans lequel elle a été envoyée afin de mettre fin à ses histoires purement inventée, Dorothy (Fairuza Balk) se retrouve à nouveau projetée dans le pays d’Oz. Mais au lieu du monde accueillant et tout en couleurs qu’elle connaissait bien, celui-ci se révèle être en ruines et dévasté. En arrivant à la Cité d’Émeraude, Dorothy va se faire de nouveaux amis et ainsi découvrir ce qui s’est passé durant son absence : la malfaisante sorcière Momby (Jean Marsh) a pris le pouvoir et a causé chaos et désolation, mettant ainsi fin à toute la féérie qui régnait sur Oz. Dorothy devra donc aider les habitants à combattre la sorcière si elle veut rentrer chez elle. Est-ce parce que Walt Disney Pictures était au bord de la faillite que le studio se voulait noir au possible ? Déjà le ténébreux Taram et le Chaudron Magique avait surpris tout le monde. Maintenant Return to Oz (titre original) ! Dès le début, on a l’impression de se tromper de film : le long-métrage nous place dans une sorte d’asile pour aliénés, sombre et peu rassurant, avec l’orage en fond, dans lequel une fillette va être lobotomisée. Suivrons par la suite un face-à-face avec une sorcière qui change de têtes (qui proviennent des habitants du pays d’Oz) quand bon lui semble ainsi que la rencontre avec le roi des gnomes, un monstre de pierre qui peut s’agrandir au point de dévorer nos héros, dans un décor fait de lave et de pics peu aguicheurs. Faut-il vous rappelez qu’il s’agit, de base, d’un film pour enfants ? C’est ce qui surprend grandement avec Return to Oz : après le tout mignon Magicien d’Oz, nous nous retrouvons avec un projet qui a de quoi effrayer les plus jeunes. Et pour avoir un tel résultat, Disney n’a aucune excuse ! Le livre originel est peut-être aussi glauque que ce que nous montre le film (ne l’ayant pas lu, je ne peux vérifier cette hypothèse). Il n’empêche, l’oncle Walt lui-même n’avait-il pas « enjolivé » Alice au Pays des Merveilles ? Sans compter que Return to Oz fait suite à un film à l’ambiance bonne enfant, qui proposait toute une playlist musicale digne (justement) de Disney (alors que pour cette suite, il n’y a aucune chanson en vue) et des personnages hauts en couleurs. Ces derniers laissent ici la place à des protaginistes sans âme (un robot, une poule qui parle) et glauques (une citrouille sur pattes qui fait penser à Jack Skellington, une tête de cerf empaillée qui prend vie). Sans parler de l’apparition furtive des personnages précédents (l’Homme de fer blanc, l’Épouvantail, le Lion froussard), qui était bien plus charismatique dans le film de 1939 que dans cette nouvelle version du roman de Baum. Après, une fois le côté angoissant et peu enfantin mis de côté, il faut bien avouer que Return to Oz a ce petit quelque chose qui en fait un film abordable pour les plus âgés. Malgré que l’héroïne soit une fillette naïve entourée de compagnons de route à l’esprit gamin, les adultes y trouveront leur compte. Notamment en ce qui concerne les détails techniques du long-métrage, en commençant par les effets spéciaux. Certes, ils ne sont plus de la première jeunesse mais font encore leur petit effet, notamment en ce qui concerne les costumes et les maquillages (car, si les nouveaux personnages n’égalent pas les anciens, leur animation est tout de même un régal pour les yeux). Pas étonnant que le film ait été nominé à l’Oscar des meilleurs effets visuels en 1985 (remporté par Cocoon) ! Et puis, le scénario propose suffisamment de péripéties pour que l’on s’ennuie à aucun moment. C’est déjà ça ! Mais nous sommes très, très loin de la magie que nous offrait le cultissime film de Victor Fleming. Ce qui nuit grandement au plaisir que nous aurions pu avoir en assistant aux suites des aventures de Dorothy. D’ailleurs, le film aura fait face à un échec commercial cuisant, les parents préférant éviter de montrer ce long-métrage à leurs enfants à cause de son côté terrifiant, et ce malgré les gros moyens mis en œuvre à l’époque. Heureusement, les studios se rattraperont des décennies plus tard avec Le monde fantastique d’Oz, qui aura fait son effet en 2013.
    Oxymetal
    Oxymetal

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 688 critiques

    3,0
    Publiée le 18 mai 2014
    Suite non officielle du "Magicien D'Oz", "Oz, Un Monde Extraordinaire" regroupe les deux romans "Le Merveilleux Pays D'Oz" (1904) et "Ozma, La Princesse D'Oz" (1907). "Dorothy" retourne à "Oz" pour délivrer ses habitants de la cruelle princesse "Mombi" et de ses terribles serviteurs. "Mombi" possède l’effroyable pouvoir de changer de visage à volonté. "Dorothy" sera aidé dans sa quête par un robot métallique, un âne volant et une citrouille poltronne. Le film n'a pas rencontré le succès escompté malgré de gros moyens mis en œuvre, les effets spéciaux étant de grande qualité pour l'époque. "Disney" voulait en faire un film familial mais certaines scènes assez effrayantes ont découragé certains parents d’emmener leurs enfants voir le film. On retrouve dans le rôle titre de "Dorothy" l'actrice sous-estimé "Fairuza Balk" dans sa 1ère incursion cinématographique à l'âge de 11 ans (Vu dans "Dangereuse Alliance", "L'Île du Docteur Moreau" version 1996, "American History X" et dernièrement dans "Bad Lieutenant: Escale à la Nouvelle-Orléans"). Totalement passé à la trappe, "Oz, Un Monde Extraordinaire" reste une bonne transposition de la saga "Oz" bénéficiant du charme atypique des productions des années 80 et restant par ailleurs un divertissement familial de qualité !
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 860 critiques

    2,0
    Publiée le 8 octobre 2017
    Une suite qui n'en est pas une, où spoiler: Dorothy retourne à Oz pour délivrer ses habitants de la cruelle princesse Mombi et de ses terribles serviteurs. Mombi possède l’effroyable pouvoir de changer de visage à volonté. Dorothy sera aidée dans sa quête par un robot métallique, un âne volant et une citrouille poltronne. Elle finira par vaincre la terrible princesse et rendra la liberté aux habitants du monde d'Oz . Presque cinquante ans après le mémorable "Magicien d'Oz", qui avait enchanté petits et grands grâce à ses décors majestueux, ses effets spéciaux réussis, ses chansons enivrantes et sa féérie omniprésente, voici venir la suite tardive des aventures de Dorothée dans le monde d'Oz. Réalisée par Walter Murch, ingénieur son émérite de plusieurs succès, cette séquelle s'avère beaucoup plus différente que son prédécesseur. En effet, extrêmement sombre, désespéré, voir glauque par moments, le long-métrage a traumatisé plus d'un gosse lors de sa sortie. Et pour cause : décors constamment délabrés, méchants omniprésents, atmosphère lugubre, costumes psychédéliques, musique éplorée et scènes inquiétantes sont au programme. Dès le début, le ton est donné : Dorothy ne rêve que du Pays d'Oz et ses tuteurs, inquiets, font appel à un médecin amateur du nouveau siècle (comme on en voyait des tas à l'époque) pour lui remettre les idées en place. Sa technique ? Les électrochocs. On voit donc dès le début une Dorothy dans un asile de fous, attachée et sauvée de justesse d'un traitement horrible. Wow ! Pour un film enfantin, c'est pas gagné. S'ensuit donc spoiler: une aventure dans un Oz massacré par le Roi des Gnomes où sévissent plusieurs créatures plus ou moins réussies comme les hideux Rollers où couleurs fluos et tubes protubérants font guise de costumes ringards (on est dans les années 80), l'Épouvantail et son costume grossier, Tik-Tok le robot, Jack Potiron et Billina la poule parlante sont animés hasardeusement en animatronique et le Roi des Gnomes dans sa forme rocheuse animé en stop-motion avec de la pâte à modeler. En somme, une suite assez inappropriée bien que fidèle aux deux romans de L. Frank Baum mais à l'esthétique douteuse et à la féérie latente. Au final, on a ici un film vraiment pas terrible
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 363 critiques

    4,0
    Publiée le 13 août 2020
    Oz un monde extraordinaire est une suite non officielle du Magicien d'Oz de Victor Fleming. Je dis non officielle parce que les personnages du premier film ont un design différent, mais aussi parce que Dorothy n'a plus le même âge. Dans le film précédent, elle avait environ 16 ans, dans ce film, elle a environ 10 ans. En fait, le film fait plus suite au roman qu'au film de 1940 mais peut-être considéré un peu comme sa suite, d'où le terme "suite non officielle". Oz un monde extraordinaire s'avère nettement moins enjoué, moins coloré que le premier film, mais aussi plus sombre et plus effrayant. Certaines scènes ont de quoi traumatiser le jeune public comme la scène avec Mombi et sa collection de têtes coupées ou encore le climax. Et je salue cette prise de risque de la part de Disney. Prise de risque qui se retrouvait chez d'autres productions disney de l'époque comme les Yeux de la forêt, la Foire des Ténèbres, le Dragon du Lac de feu ou Taram et le chaudron magique. Bien sûr, Oz un monde extraordinaire peut être vu par des enfants, mais pas de trop jeunes enfants ou d'enfants impressionnables. Le film possède d'autres qualités en plus de sa noirceur audacieuse : des personnages très attachants, des effets spéciaux de qualité, l'actrice jouant Dorothy est très convaincante et l'histoire reste très bonne, prenante et bien magique. Même la VF est excellente. Une aventure entraînante que l'on prend beaucoup de plaisir à regarder et dont la magie opère. Bref, Oz un monde extraordinaire ne mérite pas l'oubli relatif dans lequel il est tombé. C'est une splendide réussite, un des meilleurs films live produits par Disney et qui n'a rien à envier au Magicien d'Oz. Un film que j'adore et dont j'invite à redécouvrir sans hésiter.
    morn
    morn

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 362 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2015
    Une ambiance assez malsaine se dégage de ce film. Les habitants de oz sont transformés en pierre, Dorothée doit les sauver et doit faire face à des ennemis redoutables. Ce point de départ rend d'emblée le film original et nous transporte dans un autre monde. Les effets spéciaux ( surtout la stop motion) sont surprenants. Malgré sa trame scénaristique linéaire, le film tient la route et nous entraîne vraiment à l'aventure. L'actrice qui joue Dorothée est crédible. Un bon film familial qui n'a pas marché au cinéma à cause de son univers trop sombre, pas assez enfantin. note 7,7/10
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 24 septembre 2013
    Le film de Disney à de quoi surprendre. Adapté en grande partie du troisième roman de la série Oz, le film reprend bien l'histoire d' Ozma, la princesse D'oz et ainsi que certains passage du Merveilleux Pays d'Oz. L'ambiance y est moins joyeuse, voir un très sombre au début du film, mais la magie d'Oz refait surface malgré une histoire qui ne laisse pas part à des moments très joyeux. Les effets spéciaux date mais ils sont très réussis pour l'époque (mention spécial pour les gnomes). La bande original colle à merveille avec le film et en prime les acteurs sont bon. Un film qui plaira aux petits comme aux plus grands.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top