Mon compte
    Antibodies
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Antibodies" et de son tournage !

    Dans la tête du tueur

    Antibodies s'intéresse à l'histoire de Gabriel Engel, un tueur en série. Le réalisateur Christian Alvart a toujours été marqué par les personnages de serial-killer : "Je m'intéresse aux tueurs en série depuis des années. Pour ces derniers, la vie d'autres êtres humains doit se soumettre à leurs propres désirs, c'est l'acte ultime de l'égoïsme.".

    Le traitement du suspense

    Si Antibodies cultive tout au long du film un suspense latent, c'est parce que le réalisateur Christian Alvart maintient que ce sentiment est peut-être la plus intense que peut offrir le cinéma : "Nous avons tous une approche différente du cinéma. Certains aiment le cinéma parce qu'il nous transporte dans des univers différents, d'autres veulent vivre des histoires d'amour....De toutes les émotions offertes par le cinéma, le "suspense" m'est toujours apparu comme la plus fascinante. Il n'y a rien de comparable à l'attente fébrile du spectateur sur son siège, croisant les doigts pour que tout se passe bien pur les héros - tout en craignant le pire."

    Une société individualiste

    La figure du tueur est série est d'autant plus fascinante qu'elle est, selon Christian Alvart, le reflet d'une société individualiste : "Ils ne sont pas une invention de notre siècle mais leur augmentation et leurs nouveaux visages sont des phénomènes modernes. Ils sont apparus avec l'ère industrielle du 19ème siècle et le développement de l'individualisme.". Dans Antibodies, le réalisateur voulait montrer toute la dimension politique et sociale qui est inscrite dans le persoonnage de Gabriel Engel : "On peut en conclure que le tueur en série nous renvoie l'image d'une société occidentale de plus en plus égoïste. En poussant la réflexion dans ce sens, le tueur en série vit jusqu'à l'extrême les idéaux de la société libérale, sans aucune limite."

    Le personnage de Michael

    Le réalisateur revient sur le personnage de Michael, policier de campagne : "Michael, notre héros, appartient à une espèce en voie de disparition. Son sens des responsabilités, son honnêteté et sa foi semblent être d'un autre âge. Le monde moderne tend à rejeter les hommes comme lui, les montrant du doigt et les qualifiant de "vieux jeu". Michael s'oppose à la cruauté morale et à l'indécision de notre époque. Lui et sa conception de la moralité sont condamnés à disparaître car il nie et donc subit les côtés sombes de la nature humaine. Son mode de pensée manichéen, où tout doit être noir ou blanc, ne laisse pas de place aux n uances et le pousse donc dans une dérive fanatique"

    Le chien du policier

    Le réalisateur a utilisé son propre chien, Roméo, pour jouer le chien du policier. A noter, par ailleurs, que le chien se nomme "Shimanski", en référence avec la célèbre série télévisée policière allemande.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Titane (2021)
    • Black Widow (2021)
    • Kaamelott – Premier volet (2019)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Cruella (2021)
    • Annette (2021)
    • Benedetta (2021)
    • Présidents (2021)
    • Mystère à Saint-Tropez (2019)
    • Désigné Coupable (2020)
    • Le Sens de la famille (2020)
    • Les Croods 2 : une nouvelle ère (2020)
    • Old (2021)
    • Nomadland (2020)
    • Pierre Lapin 2 (2021)
    • La Fine fleur (2021)
    • Bloody Milkshake (2021)
    • Space Jam - Nouvelle ère (2021)
    • Un espion ordinaire (2021)
    • Conjuring 3 : sous l'emprise du diable (2021)
    Back to Top