Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Etrangleur
    note moyenne
    3,3
    32 notes dont 7 critiques
    répartition des 7 critiques par note
    0 critique
    2 critiques
    1 critique
    3 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Etrangleur ?

    7 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5824 abonnés Lire ses 10 605 critiques

    2,0
    Publiée le 12 juin 2015
    Une ècharpe d'enfant de couleur blanche avec des petites franges peut laisser parfois des souvenirs troublants et indèlèbiles! Encore que le mot « meurtre » , comme le mot « crime » et « criminel » , sonnent faux en face de ces actes irraisonnès que nous voyons dans ce film! N'èprouvant rien, Emile n'a pas de vrai mobile et ne supporte pas le malheur! Cet homme agit ni par intèrêt ni par vice ni par mègalomanie ou quoi que ce soit d'approchant! Les femmes assassinèes sont toutes seules, dèsespèrèes et sur le point de commettre des bêtises! Dans un contre-emploi inhabituel, Jacques Perrin est ambigu à souhait mais il lui manque l'essentiel : la puissance èmotionnelle! Julien Guiomar en policier renfermè / journaliste de la presse ècrite est bon et Nicole Courcel, dans un petit rôle de prostituèe, complète la distribution. « O nuit cache ma peine, elle est de n'être rien et de vivre » [...] Avec l'excuse du manque de moyens, "L'ètrangleur" est un film proche des visions pessimistes des oeuvres de Paul Vecchiali! L'originalitè, faut la chercher ailleurs! C'est à dire dans les curieux rapports entre Perrin, Guiomar et Eva Simonet qui parasite malheureusement l'ensemble pour son manque d'alchimie avec les deux autres acteurs! Le tout est imaginè, produit et racontè par un fin connaisseur de l'histoire du cinèma français et un grand admirateur de Jean Grèmillon! A voir, si possible, la nuit...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1331 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    2,0
    Publiée le 14 janvier 2015
    Depuis qu'il a vu une femme étranglée sous ses yeux lorsqu'il était enfant, Emile reproduit le même meurtre dans les rues de Paris, s'en prenant aux femmes seules et malheureuses. Un inspecteur de police lui tend un piège mais ses méthodes sont peu habituelles... "L'étrangleur" est un film étrange, loin d'emprunter le chemin du film policier que son histoire le laissait entrevoir. Peu intéressé par l'aspect criminel et policier de son sujet, Paul Vecchiali en tire un film à portée sociale, nous montrant Emile comme un type parmi tant d'autres, dépourvu de toute aura maléfique. Ici, l'assassin ne vaut pas forcément mieux que les autres personnages. Entre un voleur qui le suit pour dérober l'argent et les bijoux de ses victimes et un policier qui préfère passer trois jours au lit avec une femme plutôt que d'enquêter, il ne faut pas vraiment chercher de comportement logique aux personnages. Voilà pourquoi cet "étrangleur" est un film difficile d'accès et peu plaisant à regarder malgré certains de ses aspects intéressants. Malgré la présence solide de Julien Guiomar en second rôle, le film ne parvient jamais vraiment à fasciner et finit par ennuyer...
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 4 août 2014
    Un film ennuyeux à la psychologie de salon, il faut aimer le style. Il y a des tracassés tout de même.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mai 2011
    En admirateur érudit du cinéma français des années 30, Vecchiali reprend et radicalise les ingrédients du mélodrame populiste et du réalisme poétique. Il superpose un drame stylisé et irréel au tableau d’un univers urbain populaire et petit bourgeois des années 70, et intègre la chanson dans son cinéma. Le charme juvénile et angélique de Jacques Perrin donne un aura troublant à son personnage de tueur compassionnel totalement énigmatique quant à ses motivations, et dont les hantises fantasmatiques sont mises en scène au final. C’est, pour ce que j’en ai vu, dans ce que Vecchali a fait de plus réussi dans cette veine années trente, par le mélange d’intelligence et de liberté sans concession aucune dans l’inspiration et l’utilisation des procédés. Du très bon, comme « Femmes, femmes » ou « Change pas de main ».
    JR Les Iffs
    JR Les Iffs

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 151 critiques

    4,0
    Publiée le 18 janvier 2016
    Drame. Un enfant a vu un crime (étranglement avec écharpe) dans une rue sombre. Devenu adulte, il n'aura de cesse de refaire ce geste sur des femmes rencontrées au hasard. Une femme tombe amoureuse de lui et elle s'alliera à un policier pour l'empêcher de continuer. Bon film de Vecchiali. C'est l'histoire d'un tueur en série qui agit par esthétisme ou nostalgie. Tout le film baigne dans une atmosphère presque irréelle, surtout la nuit. C'est un film sans violence (sauf la très belle et forte séquence de nuit où l'étrangleur se promenant, fantasme sur toutes les violences réelles ou potentielles qui ont lieu en ville la nuit). C'est un film d'atmosphère, étrange, avec Jacques Perrin comme un ange du mal.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    3,0
    Publiée le 11 mars 2019
    Les films de Paul Vecchiali sont tout de même assez rares (seulement 16 sont sortis en salle) et ne sont que très peu diffusés à la télé. C’est pour cela que quand l’occasion se présente, il ne faut pas la louper. Bien entendu, il n’est pas nécessaire d’adhérer au style du pépère (les goûts et les couleurs ça se discute pas comme on dit). Bref passons au film. Que diriez d’une petite histoire? Celle d’un enfant qui a fait une fugue et qui un soir fait la rencontre d’un criminel et qui devant les yeux du mioche étrangle une bonne femme à l’aide d’une écharpe blanche. Et une vingtaine d’années après, le mioche (devenu trentenaire) reprend le flambeau. Ça vous branche? Eh bien c’est l’ami Paul qui vous balance ça en pleine tronche. «L’étrangleur», sur plusieurs aspects, fait immanquablement penser aux films noirs américains des années 40 et 50, grâce à une atmosphère déroutante et des personnages troubles. Les acteurs, Julien Guiomar et Jacques Weber pour ne citer qu’eux font le boulot proprement, surtout le premier nommé. L’ensemble est sans réel génie mais maîtrisé. Un objet singulier.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 172 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2009
    Un polar noir des 70's contenant plusieurs séquences plutôt incrustées dans le réel & démontrant bien la cupidité des masses sinon leur franche naiveté: toutefois le propos 'reac' du film accompagné de ses scènes maso et/ou étranges peut sembler parfois kitsch ou décalé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top