Mon compte
    Jeanne la Pucelle I - Les batailles
    note moyenne
    2,7
    55 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Jeanne la Pucelle I - Les batailles ?

    8 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    1 critique
    3
    2 critiques
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    2 critiques
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 054 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2012
    J'ai hésité à lancer ce film dans mon lecteur DVD. En effet, une chose que je n'avais pas vu lorsque j'avais passé ma commande, c'était la durée du film : 2h40. C'est un peu long je trouve pour un film d'un réalisateur que je n'adore pas non plus (enfin je n'avais vu que deux films de lui), mais si déjà j'avais déboursé 10 euros pour le DVD, autant que je le voie non ?
    Bon il faut dire que les deux films (parce que oui il y a une suite directe s'appelant Jeanne la pucelle, les prisons) durent ensemble presque 6 heures, du coup c'est quand même un sacré investissement temporel.
    J'ai donc vu cette première partie et j'ai vu un film comme on en voit rarement, bourré de bonnes idées, mais pas complètement convainquant non plus. Je m'explique. Dès le début, j'ai adoré cette photographie sans artifice, sans lumière artificielle, on sent la nature, on sent une austérité qui vient de cette absence d'éclairage artificiel, et c'est rudement beau. L'image, les acteurs ont une singularité qui est due à cet éclairage naturel. C'est rare de voir ça au cinéma. Si je devais rapprocher ce film d'un autre, je dirai que ça ressemble légèrement à Lancelot du Lac de Bresson, mais en mieux (pas que je n'aime pas le Bresson).
    C'est à dire on est dans quelque chose d'austère, de très lent, avec très peu de moyen, sans effets spéciaux numérique ou autre, les batailles ne sont pas filmées de manière à être jouissives, elles sont justes là, filmées en plan fixe, parfois avec un léger mouvement de caméra. Il plane alors une atmosphère vraiment étrange, à la fois très naturelle et réaliste à cause de cette photo, des décors naturels etc, mais également assez surnaturel à cause des situations, des dialogues, de la mise en scène, c'est assez difficile à décrire comme atmosphère, mais ça vaut le coup d'être vu.
    Je pense que l'on peut découper ce premier film en deux, une première partie où Jeanne tente de convaincre des gens de l’amener près du dauphin du roi de France pour le faire sacrer roi à Reims, et une autre faite de batailles. J'avoue préférer le début du film, où justement on voit un sujet très pieux, traité de manière banale, profane, c'est à dire Jeanne qui va recevoir des illuminations divines, parler à la foule, aux gens pour les convaincre. Mais la mise en scène va traiter ça de manière anodine, comme si de rien n'était, sans que ça dénote de l'ensemble. Tout passe par le jeu de Bonnaire. Elle est parfois juvénile, souriante, avec un vocabulaire familier, et puis tout à coup elle rayonne, sort une tirade dans un français châtié et convainc des gens. Et je trouve ça assez brillant de la voir changer de nature complètement d'une scène à l'autre.
    Après c'est le genre de parti pris qui ne plaira pas à tout le monde, cette austérité poussée à l'extrême, mais quelque part c'est envoûtant.
    Après une fois qu'elle a vu le futur roi de France, j'aime un peu moins le film, même si quelques scènes valent très largement le détour, je trouve que l'intérêt du film se dilue un peu, et c'est très dommage. Même si la dernière demi-heure reste vraiment pas mal du tout, il y a quelques baisses de régime où j'ai un peu décroché.
    Néanmoins, ça reste quelque chose à voir, parce que c'est vraiment singulier comme film, comme expérience. Je ne suis pas certain d'enchaîner tout de suite avec la seconde partie, encore plus longue, mais je suis content d'avoir vu ce film, c'est une oeuvre intéressante et assez perturbante par moment à cause de cette simplicité visuelle, on se croirait chez Rohmer par moments.
    JR Les Iffs
    JR Les Iffs

    Suivre son activité 35 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 18 janvier 2016
    Jeanne la Pucelle, de Jacques Rivette, 1993
    les 2 films : les batailles, les prisons
    Le scénario reprend la vie et les actes de Jeanne d'Arc, depuis Vaucouleurs jusqu'à Rouen où elle sera brûlée. Le film est divisé en 2 parties.

    C'est un beau film que Rivette a réalisé. Avec un parti-pris d'austérité, de simplicité, mais aussi de réalisme, dans les décors, les costumes et les dialogues. C'est très réussi dans les séquences intimistes, mais plutôt raté dans les séquences d'action (les combats, les batailles), dû sans doute au faible budget alloué au film. En fait, la grande qualité du film revient à son actrice principale, Sandrine Bonnaire, qui semble s'être investie très fort dans son personnage. Elle est ici formidable. C'est un film de dialogue et non d'action. La réalité n'est pas tronquée grâce aux historiens sérieux qui ont participé au film. Belle musique d'accompagnement (Jordi Savall). Le film peut sembler un peu long, mais on peut le voir en deux fois.
    pilpilbil
    pilpilbil

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 3 septembre 2012
    Superbe, une lenteur qui sert la profondeur du sujet, une précision historique remarquable, Rivette nous transporte au 15 ème siècle, on comprend ce personnage, tellement simple et tellement extraordinaire à la fois, cette Jeanne qui a changé l' Histoire à elle toute seule !
    Sandrine Bonnaire est lumineuse et donne vie, épaisseur et émotions à cette toute jeune fille qui pourrait aujourd'hui sembler tellement décalée et ridicule ....
    Ici pas d'excès, tout en mesure, en finesse....on est si loin de Besson qui a fait de Jeanne une idiote écervelée.....
    A voir bien sur !!!!!
    (DVD non disponible en France.....-ne cherchez pas à comprendre- mais on le trouve au Royaume Uni (sous titré en anglais, mais on peut le passer sans les sous titres.....)
    crapouillot
    crapouillot

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 48 critiques

    0,5
    Publiée le 30 mars 2011
    Film ennuyeux, très lent autant que long. Aucune émotion, un jeu plat, des dialogues pauvres. Ce n'est pas une épopée ou une aventure mais un désastre... aucune fibre pour nous faire vibrer. Les scènes de batailles sont dignes d'un grossier spectacle de "son et lumières" sans moyen et emprunt d'amateurisme (dans le mauvais sens du terme)...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 5 février 2011
    Tout simplement le meilleur film qui ait été fait sur Jeanne d'Arc. Ni procès ni bataille, Rivette nous montre tout le reste avec beaucoup de sensibilité et d'émotion! Sandrine Bonnaire est exceptionnelle, loin des autres interprétations parfois illuminées (ou hystérique, Milla Jovovich dans le Jeanne d'Arc de Besson est une hérésie, si je puis dire!); incroyable que ce film soit introuvable, surement encore de sombres histoires de droits... Quel dommage!
    Vincent R
    Vincent R

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 27 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Jamais je n ai vu de filmn aussi mauvais ! Meme Brice de Nice est plus profond !
    J ai reussi a tenir une heure pour cette premiere partie... sur trois et c est deja un exploit.
    Le jeu des acteurs est absolument mauvais. Notemmment la scene interminable de l interrogatoir de Jeanne par les pretres. Ils semblent tous rire lorsqu ils miment la colere et leur ton devient extremement effemine. Ridicule !
    De plus les scenes sont toutes plus lourdes les unes que les autres, et sans aucun interet.
    Luc Besson a tout compris !
    Chaîne 42
    Chaîne 42

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 12 juin 2021
    Un de ces films particulier qui est d'une part d'une grande nullité, beaucoup trop long, vieilli, ampoulé, mal conçu notamment avec des apartés, carrément chiant sur le début bien trop plat et d'autre part une sorte de chef d'oeuvre avec Sandrine Bonnaire parfaite dans le rôle, une bonne reconstitution du XVème siècle et du parcours de Jeanne avec de bonnes idées intéressantes sur son inspiration. Entre les deux je dirais qu'il y a quand même 1h de trop sur cette première partie et je déconseillerais ce film à ceux qui ne s'intéresserait spécialement ni à Jeanne d'arc, ni au théâtre, ni au XVème siècle, ni à Sandrine Bonnaire.
    RamiValak
    RamiValak

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 188 critiques

    2,0
    Publiée le 13 juin 2020
    J'arrive à comprendre la démarche de Jacques Rivette quand il fait La Belle Noiseuse, d'une durée de quatre heures, et qui a pour but de nous immerger dans le processus artistique, mais avec son diptyque sans réel point de vue (si ce n'est celui d'un athée) qui dure presque six heures, je ne vois pas où il veut en venir. L'austérité est un vrai défaut en l’occurrence, même si ce ton offre des images parfois vraiment sublimes (ces longs plans larges sur Jeanne et sa troupe arpentant les vallées dans le premier volet), il empêche tout impact émotionnel. En six heures, ça ne décolle jamais, chaque événement semble égal, une intention de mise en scène et rien d'autre. Je retiens tout de même l'exécution de Jeanne d'Arc, des tambours interviennent au début de la scène (seul passage musical il me semble) et cela ajoute tout de suite une ampleur à ce qui se passe à l'écran. Rivette n'arrive pas à injecter de l'épique (plutôt prévisible) à une histoire qui en nécessite, et la retenu n'est même pas un choix narratif réel puisque certaines scènes de bataille sont filmées, et c'est assez triste à voir. La prise d'Orléans est affreusement laide, la pauvreté des chorégraphies fait qu'il n'y a rien à filmer, mais il décide tout de même de nous montrer durant quelques minutes cette reconstitution assez pitoyable d'une bataille censée être un point pivot de l'histoire. Voir l'histoire de Jeanne d'Arc montrée avec si peu d'envie est juste ennuyeux. La narration est également vraiment problématique, le réalisateur échoue tellement à mettre en image son histoire, qu'il utilise à foison les écrans titres et les ellipses (dans un diptyque de six heures on s'attend à voir pas à lire), et fait même raconter certains passages de l'histoire face caméra par des personnages secondaires. Je trouve cela vraiment médiocre, et cela montre l'échec d'un metteur en scène d'une façon presque aussi belle que le texte déroulant ouvrant les Star Wars. J'ai dis du bien de l'esthétique du film, mais je lui reproche globalement son style vieillot, c'est dur à croire que ce film est issu des années 90 tant il est daté dans son imagerie, et semble venir d'un autre temps. Outre cela, Sandrine Bonnaire offre une performance vraiment convaincante, mais jamais elle n'a matière à rendre le film plus grand qu'il n'est, tant tout est minimaliste. En somme Jeanne la pucelle est plutôt raté à cause de multiples raisons, mais c'est avant tout par son manque d'intentions, et la platitude de l'ensemble.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top