Mon compte
    La Cité des enfants perdus
    note moyenne
    3,8
    10811 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Cité des enfants perdus ?

    205 critiques spectateurs

    5
    73 critiques
    4
    64 critiques
    3
    21 critiques
    2
    29 critiques
    1
    7 critiques
    0
    11 critiques
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 899 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juin 2013
    Encore plus baroque et inquiétant que le Delicatessen, qui fit connaitre deux ans plus le style visuel expressionniste du duo Jean-Pierre Jeunet/Marc Caro, cette fable fantastique incomparable profite d’une maitrise impressionnante pour faire des gueules cassées de ses acteurs un accessoire de jeu au même titre que ses décors dantesques. L’univers cauchemardesque qui se construit dans ce film passe par un sens du détail minutieux qui parvient à mettre en images tous les aspects des peurs des enfants: Personnages aux styles cartoonesques, accessoires et décors surréalistes et photographie ténébreuse. Le scénario n’est cependant pas assez tenu et trop naïf pour répondre à ces aspirations horrifiques et mélodramatiques. Rien d’étonnant que Jeunet, après un bref passage par Hollywood (Alien, la résurrection), trouvera le succès en utilisant cet art pictural onirique et cette écriture enfantine dans une œuvre bien plus enchanteuse (Le fabuleux d’Amélie Poulain).
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 357 abonnés Lire ses 2 588 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2018
    Porté par un jeune Ron Perlman, La cité des enfants perdus permet à JP Jeunet de d’envenimer son univers graphique hors du commun. On pourrait presque le considérer comme le Tim Burton français tant son imaginaire est remplie de créatures humaines en tout genre : des clones, des droïdes, qui évoluent dans un devis crasseux presque apocalyptique.

    https://www.facebook.com/la7emecritique/
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 351 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    4,5
    Publiée le 7 avril 2017
    Après l'impressionnant "Delicatessen", Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro viennent nous prouver que ce dernier n'était pas un coup de chance.
    C'est avec ce genre de mise en scène que la notion de septième art prend tout son sens. Cette réalisation est effectivement le fruit d'un sublime travail, car tellement aboutie qu'elle en deviendra dingue à découvrir. Bourré d'inventivité, de créativité, Jeunet invente un genre et deviendra incontestablement un cinéaste à retenir. La technique est folle, les décors et la photographie fascinent, "La cité des enfants perdu" annonce un style unique qui forgera le respect. Quel travail de maître pour cette perle dont tout amateur de réalisation se doit de visionner !
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 734 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2015
    Incapable de rêver, le terrible Krank n'a d'autre choix que d'enlever les enfants leur voler leur rêves. En 1993 sort "La Cité des enfants perdus", nouvelle franche réussite pour le duo Jeunet-Caro. Pour orchestrer cette autre fantaisie, les deux cinéastes présentent une réunion de moyens et potentialités tout simplement exceptionnelle. De nouveau de la partie, l'immense Darius Khondji se surpasse pour proposer une photographie verdoyante aux images léchées. Par ailleurs, le film s'offre également les services de Angelo Badalamenti, compositeur attitré de David Lynch. Côté acteurs, les visages de "Delicatessen" devenus habitués sont encore là, et d'autres entrent à leur tour dans cette galerie tels Ron Perlman. Parmi eux se démarque la prestation démente de Daniel Emilfork. "La Cité des enfants perdus" n'est sans doute pas parfait, manque de cohérence par moment, mais demeure une expérience audacieuse et salutaire. Un bijou d'humour noir, défilé de gueules aux instants de poésie parfois éclatants. Jeunet et Caro représentent l'une des rares tentatives récentes d'un cinéma de genre hexagonal de qualité. Dès lors, on ne peut que regretter d'autant plus amèrement que leurs chemins se soient séparés si vite.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 février 2014
    Chaque plan est magnifique et relève d'une totale prouesse de mise en scène tant tout semble à sa place, tout est analysé, élaboré, pour retranscrire au cm² l'univers pensé.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 2 318 abonnés Lire ses 4 730 critiques

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2008
    Terreurs enfantines ! Plongé dans cette ville portuaire verdâtre, on se laisse happer par des personnages particulièrement attachants, même les "méchants". Chacun souffre à sa manière et tente de combattre cette souffrance. One cherche son petit frère, Miette cherche un père et/ou un grand frère, les autres petits orphelins cherchent des parents et le chemin du coeur de leur meneuse, les 6 clônes cherchent l'original, l'inventeur cherche à retrouver la mémoire, les cyclopes cherchent à retrouver la vue, et Krank cherche à faire de jolis rêves. Tout ce petit monde qui s'agite va construire un récit tonitruant empreint d'un humour absolument inclassable, mais bigrement efficace. On retrouve un univers désenchanté, limite glauque, qu'on prend un plaisir non dissimulé à voir s'agiter devant nous. Jeunet et Caro ont un don pour faire rêver, et le plus étonnant, c'est qu'ils y parviennent en nous plongeant dans un monde cauchemardesque. Chapeau bas messieurs.
    Laurent B.
    Laurent B.

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 15 février 2018
    Le genre jeunet, c'est une couleur propre. Dans une atmosphère sombre, on trouvera toujours cette lueur d'espoir. Un casting aussi : Pinon, Hadji-Lazarro, Perlman, Dreyfus, Holgado, Rufus et tant d'autre. A mon sens, un chef-œuvre.
    heathledgerdu62
    heathledgerdu62

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 15 septembre 2013
    Le chef d'oeuvre fantastique de Jean-Pierre Jeunet !!! Un monument du cinéma !!! Un chef d'oeuvre !!! Avec le terrifiant Ron Perlman très connu dans son personnage One !!! En collaboration avec Marc Caro , le réalisateur de Dante 01 !!! Avec le légendaire Dominique Pinon ( Alien , la résurrection, Métal Hurlant Chronicles ) !!!
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 3 792 critiques

    5,0
    Publiée le 26 septembre 2017
    Le chef d'oeuvre de Jean-Pierre Jeunet . Un très bon rôle pour Ron Perlman. Dominique Pignon a une brillante interprétation dans son personnage. Un très beau univers fantastique.
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    0,5
    Publiée le 6 septembre 2009
    Ambiance glauque, scénario bizarre et ennuyeux et acteurs nuls. Un désastre...
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 3 025 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2007
    Comme pour "Delicatessen", deux visions sont absolument nécessaires pour prendre la pleine mesure de ce conte moderne, poétique et original mais difficilement accessible, les réalisateurs ayant du mal à faire pénétrer le spectateur dans leur univers.
    mexen
    mexen

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 68 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une merveille née de l'imagination de deux scénaristes et réalisateurs de talent. Une ambiance indescriptible où l'inquiètante atmosphère fait que ce sont ces petits gamins débrouillards qui nous rassurent.
    Ron Pearlman est boulversant, les enfants sont formidables, et toute cete famille de clones est à la fois inquiètante, attendrissante et .. complètement cinglée !
    Ce film est un bijoux d'originalité à voir à tout prix
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    2,5
    Publiée le 26 janvier 2008
    Avec «Alien, la résurrection» (USA, 1997) et «Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain» (France, 2001), «La Cité des Enfants Perdus» (France, 1995) forme une trilogie sur la confrontation entre l’enfance et l’adulte. Pour ce film, les deux réalisateurs : Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro décident de confronter ces deux statuts sur fond d’une histoire totalement onirique. Le film se passe on ne sait quand et on ne sait où. Ainsi, il y a dore et déjà une volonté de désancrer le film de toute réalité. La magnifique photographie de Darius Khondji, directeur de la photo réputé, donne aux images une teneur certaine en esthétique. Cette photographie se couple avec les effets visuels de Pitof qui viennent marteler la non-réalité du film. Scénaristiquement, le film a le mérite d’être une œuvre originale là où le cinéma a la fâcheuse tendance à se contenter d’adapter. On entre donc, tout au long du film, dans un univers personnel et qui n’en est que plus appréciable. Cet univers est d’ailleurs soutenu par des plans au plus proche, manière de figurer les hideux personnages. On retrouve d’ailleurs dans la construction des plans ( et aussi dans le faciès de certains acteurs ) l’amour de Jeunet pour David Lynch. Cet amour va même jusqu’à l’utilisation du compositeur des films lynchien : Angelo Badalamenti. Heureusement, Jeunet et Caro savent se l’approprier et nous évite un copier-coller. Si la photographie, la réalisation, le scénario et la musique nous réjouissent, c’est la distribution et la direction d’acteurs qui marquent aussi profondément. Notamment les jeux de la petite Judith Vittet, de Dominique Pinon et de Daniel Emilfork sont remarquables. Tout comme la bouille adorable de Joseph Lucien. En conclusion, «La Cité des Enfants Perdus» (France, 1995) si dans son but esthétique se rapproche plus d’un film hollywoodien, l’histoire appartient à la thématique de Jeunet et l’œuvre fait honneur au cinéma français de par son originalité incontestable.
    Weasleyenotroi
    Weasleyenotroi

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 161 critiques

    5,0
    Publiée le 28 mai 2008
    La Vache...
    Je me disais cinéphile et je n'avais pas vu ce film...
    Je l'ai acheté hier (en Irlande, quel comble) et là...j'ai pris une énorme claque!
    Quelle perfection! Tout y est: visuel transcendental, acteurs charismatiques, poésie,fantaisie, Bo splendide.
    Quand je pense que la plupart des acteurs ne sont pas des "têtes d'affiche"!!! Franchement quel bijou. Moi qui suis fan de Tim Burton et David Lynch, j'ai été servi.
    Ce film est français en plus! Mais pourquoi le cinéma français ne nous a plus offert depuis 1995 quelque chose d'aussi déjanté, poétique et beau visuellement. Chaque plan est une petite oeuvre d'art. Moi je n'hésite pas à appeler cela un chef d'oeuvre!
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    2,5
    Publiée le 23 avril 2013
    Un univers proche de celui de Terry Gilliam, ça j'adore. Des acteurs avec des gueules fabuleuses, pleins de bonnes idées mais le scénario est pas terrible et dans la seconde partie du film on s'ennuie un peu dommage.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top