Mon compte
    La Cité des enfants perdus
    note moyenne
    3,8
    10811 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Cité des enfants perdus ?

    205 critiques spectateurs

    5
    73 critiques
    4
    64 critiques
    3
    21 critiques
    2
    29 critiques
    1
    7 critiques
    0
    11 critiques
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 997 critiques

    3,5
    Publiée le 10 décembre 2014
    Un conte noir à l'univers hallucinant, qui aurait presque de quoi renvoyer Burton se rhabiller. La cité des enfants perdus mélange et brouille tous les repères ontologiques sur l'enfance, l'âge adulte, le développement de soi, souvent de façon très perturbante. Ici, tous ne sont que monstres, figures déformées ou bâtardes. On se croirait parfois plongés, par l'incohérence, la multiplicité et le remodelage constant de cet univers, dans un cauchemar en rien effrayant mais sans cesse étonnant. En rien apologue, cette deuxième co-réalisation de Jeunet (mise en scène) et Caro (direction artistique) est tout sauf un conte pour enfants. Détachée de la capacité de l'enfance à sans cesse s'illusionner, embellir ou remodeler le Monde pour voir en tout et rien un objet merveilleux, cette oeuvre dresse sans doute un constat bien triste ; c'est que l'adulte a bien du mal à rêver au sens figuré, indépendamment des visions nocturnes qui toute notre vie nous suivront. Heureusement, il reste le cinéma, et La cité des enfants perdus le rappelle également. Il faut dire que pour immerger au sein d'une telle vision, la photographie du très bon Darius Khondji - notamment connu pour son travail sur Se7en, mais récemment remarqué par James Gray ou Woody Allen, par exemple, et déjà là sur Delicatessen des mêmes réalisateurs - aide énormément. Maintenant, j'ai quand même quelques réticences, notamment sur le scénario, pas très bien tenu à mes yeux. Je veux dire que forcément, avec ce parti pris onirique, la construction peut très vite sembler arbitraire puisque tout est possible, et qu'on aurait je pense pu imaginer plus marquant, plus dense, notamment en insérant d'autres pistes de lecture. Maintenant, il est vrai que le complexifier à l'extrême aurait été quelque peu dénaturer le projet qui vise avant tout je crois, à mettre en scène un univers cauchemardesque dans sa simplicité à la fois dérangeante, macabre et poétique. Et Judith Vittet, ni femme ni enfant, est à chaque instant plus troublante. Je préfère Delicatessen, mais suis donc quand même plutôt satisfait de voir Jeunet conserver son particularisme si intriguant au sein d'un cinéma hexagonal souvent trop normatif.
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 770 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mai 2011
    L'univers de Jeunet et Caro est vraiment fascinant, et ce film unique. Il est à voir, sans aucun doute.
    Szerelem
    Szerelem

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 513 critiques

    4,0
    Publiée le 6 janvier 2010
    Durant les vingt premières minutes, j'étais tentée de changer de chaîne, je ne l'ai pas fait et ne le regrette absolument pas aujourd'hui ! J'ai beaucoup aimé l'ambiance Glauque du film, typiquement Jean Pierre Jeunet et le scénario qui donne l'eau à la bouche dès les premières lignes ! En plus de cela, on nous livre des acteurs époustouflants, parfaitement à leur place et juste (Dominique Pinon est génial) et enfin, une bonne dose d'humour qui ne peuvent que nous laisser enchantés à la fin ! Comme quoi, Virgin17 ne diffuse pas que des navets inspides !
    JeffPage
    JeffPage

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 534 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2012
    Avec ce second long métrage, Jeunet et Caro poursuivent le travail commencer avec Delicatessen et nous livre un film à l'univers visuel très travaillé et à l'univers sombre. L'histoire de son coté est aussi plus complexe et développé ce qui permet au 2 cinéastes de créer un monde plus complet et plus étrange, rempli de personnages tous plus singuliers les uns que les autres. Visuellement, on retrouve le style "verdâtre" de Delicatessen, qui donne à cet univers steampunk un coté vraiment étranges et sombre. Une vraie réussite qui confirme, en 1995, le talent de ces deux réalisateurs et qui marque la fin de la collaboration Jeunet-Caro.
    Peter Franckson
    Peter Franckson

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 868 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mars 2020
    L’histoire se déroule dans un monde ressemblant au XIXe s où un vieil homme, Krank (Daniel EMILFORK) qui vit sur une plate-forme marine, entourée de mines, vole les rêves des enfants pour ne pas trop vite vieillir. Les réalisateurs ont su créer un monde imaginaire original d’une grande richesse esthétique : la photographie est de Darius KHONDJI (déjà présent sur le tournage de « Delicatessen »), les costumes de Jean-Paul GAULTIER et les décors de Jean RABASSE (César en 1996 et également complice pour « Delicatessen »). Malheureusement, on a du mal à s’intéresser à l’histoire où la forme l’emporte sur le fond, où les personnages secondaires, certes sortant de l’ordinaire, sont trop nombreux (Rufus, les sœurs siamoises, Jean-Claude DREYFUS et ses puces, les Cyclopes) et n’apportent pas grand-chose à l’intrigue qui manque de rythme, d’autant que certaines scènes sont mêmes soporifiques. Une déception !
    Laethorz
    Laethorz

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 147 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2010
    Un très bon film, un scénario très réussi, c'est visuellement magnifique, les acteurs jouent plutôt bien ... Et je trouve ça plutôt rare dans le cinéma français .
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 octobre 2008
    Dans la continuité de ce qu'ils avaient montré dans "Delicatessen", Caro et Jeunet nous offrent avec un bijou visuel, où chaque plan a été pensé et stylisé, d'autant qu'ils ont pu abusés d'effets spéciaux particulièrement novateurs pour l'époque. Au niveau du scénario, il s'agit d'un conte non-recommandé aux enfants qui se rapproche du style de Burton mais en étant encore plus farfelu ce qui est à la fois un avantage et un défaut. La profusion d'idées décalées nuit un peu au film car il en devient un peu lassant. Je regrette que la paire Caro-Jeunet n'ait su canaliser un peu leur créativité pour en faire un film un peu moins extrême, tout en conservant cette richesse visuelle qui les caractérisent.
    Claricewins
    Claricewins

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    2,0
    Publiée le 17 mars 2011
    Je me suis franchement ennuyée devant ce film. Ce n'est pas vraiment l'atmosphère qui m'a dérangé, ni l'histoire qui a son charme, mais le film manque de rythme, entre un début très long, et un milieu qu'on a envie de passer pour regarder directement la fin. Seule cette fin m'a semblé convenable. Les acteurs sont bons, Dominique Pinon en tête. Grâce à lui les clones sont attachants, et il réussit à inculquer la bonne folie à "l'original". La relation entre Miette et One ne m'a pas touché plus que cela, elle m'a même semblé un peu bizarre, même si la fillette ne manque pas de maturité et d'assurance. Le petit frère est tout mignon, il est la petite touche "cute" du film. C'est un genre qui passe ou qui passe pas, et pour moi, l'ennui fut le problème.
    thalidae77
    thalidae77

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 757 critiques

    2,5
    Publiée le 21 septembre 2009
    Assez étrange, étouffant et angoissant mais qui ravira les amoureux du genre!
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 25 janvier 2010
    Insupportable !
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 289 critiques

    2,5
    Publiée le 28 février 2010
    Je retire de ce film une impression en demi-teinte. D’un côté j’ai été séduis par l’aspect très esthétiquement recherché du film au niveau de l’ambiance, des décors, des personnages qui ont de vraies gueules et dont les caractères sont loufoques pour tous et vraiment inquiétants pour les méchants. Par contre je suis plus réservé pour l’histoire qui met beaucoup de temps à démarrer et qui manque cruellement de rythme, du coup je me suis un peu ennuyer et ne me suis ranimé qu’à partir du moment où les héros prennent pied sur la plateforme. Bref le film bénéficie du savoir faire de Jeunet pour les ambiances, les décors et les personnages mais malheureusement pour celui-ci, le scénario n’accompagne pas ce soucis esthétique d’où un film un peu monotone et mou.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 24 juin 2008
    La cité des Enfants Perdus est avant tout un film d'esthétique, d'ambiance et de technologie. C'est alors que le pari prend toute sa dimension : comment à partir de la forme réussir à créer une oeuvre qui soit à la hauteur de son support artistique ? C'était le grand défi de Caro et de Jeunet pour ce long-métrage de passionnés. Et il est amplement remporté. Cette cité est magnifique en tout point, inquiétante et féerique, surréaliste et onirique. Le style baroque préside le tout accompagné d'une assemblée de décors et de plans tous aussi ambitieux que travaillés. Et le spectateur se laissera volontairement emporter après adhésion par ce voyage hors du commun qui emprunte beaucoup aux contes féeriques noirs, dont les personnages terrifiants sont terriblement attachants. Et à ce propos, la réussite est totale. Les comédiens font un travail remarquable. Les enfants étant à l'honneur dans ce film, on ne peut que tirer notre chapeau à leurs interprétations enjoués et tout à fait crédibles. Cependant, si vous chercher une expérience moins visuelle mais bien plus psychique, il est évident que l'aventure vous laissera un goût des moins agréables. Mais ici, la forme atteint le niveau d'art et prouve de plein fouet que la machine américaine de genre à bien de la concurrence dans le domaine. Une perle, moderne et unique.
    TCovert
    TCovert

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 383 critiques

    4,0
    Publiée le 5 décembre 2009
    La Cité des Enfants Perdus est probablement le film le plus fantaisiste des films de Jean-Pierre Jeunet. On y retrouve tout les éléments de ses univers : personnages marginaux, décalés, fantastiques, spécialistes d'un domaine caractéristique, mais aussi photographie et réalisation très travaillée. Les acteurs son excellents, notamment Ron Perlman et Dominique Pinon dont les "gueules" apportent énormément à l'univers et l'atmosphère décalé et sordide de ce film. J'ai noté aussi que la bande originale est superbe alors que dans les autres Jeunet elle m'avait un peu deçue. Je ne mets pas la note maximale car même si le film est extrêment riche d'un point de vue visuel et aussi dans la diversité des personnages, la psychologie et les interêts qui poussent ces derniers à agir ne me semblent pas bien dévellopés. En somme, je trouve qu'on ne comprends pas assez bien la motivation des personnages ce qui est dommage.
    En tout cas, A VOIR !!!
    Roger Cola
    Roger Cola

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 96 critiques

    4,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Comment noter un tel film ?. Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro imaginent une ville portuaire steampunk crasseuse à souhait que l'on pourrait situer au XIXème siècle. Un univers complètement halluciné avec des clones jumeaux, un scientifique qui utilise le rêve des enfants pour rajeunir, des gardiennes d'orphelinat siamoises... Tout est fou dans ce film (ce qui est renforcé par tout les plans très serrés à la Terry Gilliam, distordant l'image), mais il est parfaitement cohérent dans sa folie. Si l'intrigue très intéressante mais un peu brouillonne est assez difficile à suivre, cette lacune est largement rattrapée par une ambiance unique, à la fois enfantine, insouciante et sombre à la limite du glauque. L'exemple parfait du film de science-fiction français, qui comble son manque de moyens par une imagination folle et une volonté presque obsessionnelle de se démarquer du lot.
    tony_pam
    tony_pam

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 553 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2007
    Jeunet et Caro réalisent ici un ovni dans le cinéma français. Ils réinventent le fantastique dans l'héxagone, un fantastique très personnel qui rebutera plus d'une personne. Malgré tout, ce film possède une âme et une richesse visuelle incomparable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top