Mon compte
    Léon
    note moyenne
    4,3
    75475 notes dont 1227 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 1227 critiques par note
    645 critiques
    384 critiques
    110 critiques
    46 critiques
    25 critiques
    17 critiques
    Votre avis sur Léon ?

    1227 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 2 décembre 2009
    Plus chic et choc que "Nikita".
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 615 abonnés Lire ses 4 215 critiques

    5,0
    Publiée le 14 octobre 2009
    L'un de mes films préférés. Mythique, culte, ultime... La première et les dernières scènes sont énormes !
    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 672 critiques

    3,5
    Publiée le 30 novembre 2013
    Bien mené, a même mieux vieilli que Nikita (plus de musique au synthé notamment...), mais moins intéressant au final.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 730 critiques

    4,0
    Publiée le 9 août 2017
    Malgré sa courte apparition, Victor le nettoyeur était un des personnages marquants de Nikita. Sa mort empêchant de le faire revenir dans une suite, Luc Besson créa un personnage similaire avec Léon, toujours personnifié par Jean Reno.
    Ce dernier rencontre en effet le rôle de sa vie (avec celui de Godefroy de Montmirail des Visiteurs, tourné l’année précédente) et est juste parfait dans ce rôle. En face de lui apparait une révélation : la jeune Natalie Portman dans son tout premier rôle. Celle-ci est, en effet, extraordinaire dans le personnage de Mathilda et montre qu’elle n’a, malgré son jeune âge, rien à envier aux plus grandes. À leurs côtés, on retrouve deux autres acteurs connus que sont Danny Aiello et surtout Gary Oldman.
    Ce dernier fait hélas partie des points faibles du film. En effet, son personnage se situe constamment dans l’excès décrédibilisant pas mal le film. spoiler: De plus, ce manque de réalisme est accentué par la découverte que ce personnage appartient à la Police. Ainsi, on découvre qu’on peut rentrer armé sans trop de difficultés dans une commissariat et en sortir facilement après avoir abattu deux policiers, que ces derniers comportent dans leurs rangs des éléments plus proches du rasta que du policier classique (même si cela peut se justifier vu que ces personnages travaillent dans l’équivalent de la brigade des stups), qu’un policier peut être sur le point de tuer une enfant de 12 ans dans les toilettes de son commissariat sans s’inquiéter de ce que cela va engendrer, que ce même agent peut envoyer une vraie opération commando à base de roquettes… pour assouvir une vengeance personnelle.

    Ces problèmes de scénario spoiler: (touchant parfois de petits détails comme lorsque Léon passe à toute vitesse devant une fenêtre pour éviter les tirs de snipers alors qu’il n’avait qu’à passer en dessous comme le fait Mathilda quelques secondes plus tard)
    s’ajoutent à une description ambigüe des rapports entre Léon et Mathilda spoiler: , pouvant parfois être gênante lorsque Mathilda déclare son amour à Léon, lorsqu’elle prétend qu’il est son amant (ce qui est en réalité faux), lorsqu’il lui dit qu’il l’aime pour qu’elle fuit et dans certaines scènes coupées dans la version cinéma (sous pression des parents de Natalie Portman les trouvant douteuses) et réintégrées dans la version longue.
    Cette gêne est renforcée quand on sait que quelques années auparavant Besson s’était marié avec Maïwenn (qui apparait ici dans un rôle non crédité au générique) qu’il avait rencontrée alors qu’elle n’avait que 15 ans et que celle-ci a déclaré plus tard que le cinéaste s’était inspiré de leur relation pour écrire le film.
    Mais ces aspects critiquables ne doivent pas empêcher de reconnaitre que la relation entre Léon et Mathilda est assez touchante et prenante et que le tout est réalisé d’une manière plus que brillante. Le fait de situer le tout à New York et de tourner en anglais donne un aspect américain à un film réalisé d’une façon qui n’a rien à envier aux meilleurs spécialistes d’Hollywood. En effet, Besson prouve une fois de plus qu’il maitrise totalement sa mise en scène (que ce soit dans les séquences émotionnelles ou dans les scènes d’action) et qu’il est avant tout un réalisateur visuel à envergure international.
    Une fois encore, on regrette donc que Besson ne partage pas l’écriture du scénario avec une personne pouvant faire preuve de plus de subtilité et évitant ainsi des ficelles énormes ce qui permettrait d’avoir une histoire à la hauteur de l’interprétation irréprochable de Natalie Portman et d’une réalisation faisant preuve d’un talent indéniable.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 596 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2013
    La grande époque de Luc Besson, aujourd'hui ratatiné les 3/4 à écrire des scénarios a la pelle et produire des films commerciaux pour le studio "Europacorp", un réalisateur plutot visionnaire comme nous le montre "Léon", un film d'action touchant et poignant sortit en 1994 !! Ce long métrage raconte deux personnes, un tueur professionnel et une jeune fille de 13 ans dont sa famille est froidement assassiné par un groupe de policiers ripoux dont le chef est un allumé psychopathe. Les deux personnages vont se cotoyer, lui en apprenant a lire, elle a connaitre les bases du métier de tueur à gages, des moments de tendresses et de poésie humaine. Des séquences d'actions très bien orchestrées et une police corrompu comme le glacial déglingé incarné par un Gary Oldman stupéfiant. Jean Reno trouve là un de ses meilleurs roles de sa carrière, un parallèle du personnage de Victor dans "Nikita" que son ami Luc Besson a retravaillé le mème type de personnage en plus étoffé. Et puis il y a la petite Natalie Portman , premier role au cinéma et mème age que moi (1981), parfaite et à l'époque, je suivais son parcours au cinéma qui lui a sourit récemment avec un Oscar pour "Black Swan". Eric Serra signe une envoutante musique .
    CINETIM
    CINETIM

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 605 critiques

    4,0
    Publiée le 26 août 2021
    Avec LEON, le réalisateur Luc Besson signe un très bon film d'action aussi palpitant qu'attachant. Et il offre à Jean Reno, grand acteur français souvent mésestimer mais au charisme indéniable un rôle à sa hauteur, et à Natalie Portman sa première apparition remarquée. Un film génialement mise en scène.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1893 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2011
    Ostraciser Luc Besson,c'est désormais facile.Sauf qu'à l'époque,on avait à faire à un maître,en témoigne cette fable romantique et violente."Léon"(1993),c'est l'improbable rencontre new-yorkaise entre un tueur à gages taiseux et une gamine de 12 ans débrouillarde.D'abord glaçant,Léon s'humanise fortement au contact de Mathilda,qui de son côté,tombe amoureuse pour la première fois.La réunion de ces 2 âmes en peine est revigorante,même si l'on devine rapidement que leur quiétude ne résistera pas à la vendetta d'un flic totalement fêlé.Gary Oldman incarne ce mal à l'état brut,un psychopathe à la duplicité radicale.Jean Reno,parvient à donner beaucoup de sensibilité et de ténacité à Léon.Quant à Natalie Portman,pour sa première apparition fulgurante,elle est ahurissante de justesse,à la fois spontanée,déterminée et émouvante.Besson,mine de rien,à tricoté un scénario complet,et ses scènes intimistes entre Mathilda et Léon n'ont rien à envier aux scènes d'infiltration.Certains plans sont très marquants,comme la vue subjective d'un Léon vacillant ou Léon regardant Mathilda en pleurs dans son oeil de boeuf.L'amour latent et interdit entre Léon et Mathilda est suffisamment évoqué pour qu'on comprenne que leurs 2 destins sont liés à jamais,et aussi que le monde extérieur est d'une cruauté sans limites.Encore une superbe orchestration d'Eric Serra et un titre de Sting désarmant.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    4,0
    Publiée le 21 janvier 2013
    Sans doute le meilleur film de Luc Besson. Sorte de spin-off qui ne dit pas vraiment son nom de "Nikita" (avec lequel il partage notamment le personnage du "nettoyeur" impitoyable et un gout certain pour les scènes musclés old shool), "Leon" surprend par sa subtilité et la qualité de sa réalisation. C'est à se demander comment le même homme a pu réaliser un tel film et produire, par la suite des machines sans âme comme "Le transporteur", "Banlieue 13" et autres "Taken". Car tout est saisissant dans "Leon". La photographie, tout d'abord, qui offre une vision superbe de New-York. L'excellente BO, ensuite, signée par l'inévitable Eric Serra qui a su se faire discret pour mieux magnifier l'intrigue. Le scénario est également une grande satisfaction puisque, loin de se vautrer dans une stupide et prévisible histoire de vengeance bas de gamme, il noue une relation aussi atypique que bouleversante entre un tueur solitaire et une gamine qui prend le pas sur les scènes d'action sans pour autant les sacrifier. Le relation entre ces deux âmes en peine s'achève d'ailleurs par un final terriblement spectaculaire et monstrueusement émouvant qui restera comme la grande claque du film. Le casting est d'ailleurs le meilleur atout du film. Comment Jean Reno a-t-il pu passer à côté du César avec cette fantastique prestation d'assassin professionnel à la limite de l'autisme ayant pour seule compagne une plante verte ? Aussi terrifiant dans l'action qu'émouvant dans sa solitude, l'acteur nous livre surement sa meilleure performance. A ses côtés, on découvre une future star qui bouffe déjà l'écran du haut de ses 13 ans, Natalie Portman. Sa détermination et sa maturité ne sont pas sans rappeler la Jodie Foster de "Taxi Driver" et laissaient déjà augurer de l'immense talent de la demoiselle. Enfin, comment oublier le numéro époustouflant du génial Gary Oldman, qui campe un méchant fantastique qui mériterait largement sa place au Panthéon des grands bad guys du cinéma. Tout n'est pas parfait dans "Leon", à commencer par les quelques petits trous d'air narratifs (lorsque Besson s’intéresse un peu trop à la vie privée de ses héros au détriment de l'intrigue) et une évolution de la relation entre Leon et Matilda qui dérape parfois sur des sentiers glissants (ce qui n'était pas forcément indispensable). Pour le reste, "Leon" restera comme l'un des films dont Besson peut être le plus fier. Il ne peut pas en dire autant de ses productions récentes qui sont malheureusement venu ternir l'image d'un artiste désormais sous-estimé... à commencer par lui-même !
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mai 2011
    Première apparition cinématographique de Nathalie Portman entourée par un Jean Reno impeccable dans le rôle de ce tueur illettré protecteur. Une mise en scène implacable du grand génie Luc Besson qui montrait à l’époque tout son savoir faire. Cependant une perte de rapidité à la fin donne un coup de mou au film, dommage
    Dadou
    Dadou

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 360 critiques

    4,5
    Publiée le 17 septembre 2013
    Un film au scénario efficace, appuyé par une mise en scène et une ambiance prenante et de talentueux acteurs.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 17 septembre 2013
    Très bon film de Luc Besson, avec certes de nombreuses scènes très violentes, mais c'est surtout les sentiments qui passent en premier dans ce film, dont la relation entre un tueur à gages et une petite fille qui vient de perdre sa famille. Oeuvre très touchante, avec un excellent casting. On retrouve un Jean Reno excellent et très efficace, c'est sûrement son meilleur film, une Nathalie Portman, qui à 13 ans, fait une prestation remarquable, voir magistrale. Et surtout, n'oublions pas Gary Oldman qui joue à perfection le rôle du méchant. A voir.
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 959 critiques

    4,0
    Publiée le 20 février 2019
    Ce film policier raconte l’histoire d’une complicité improbable entre un tueur à gages et une jeune fille. Jean Reno incarne un tueur dangereux mais humain quoiqu’un peu simplet. Ici, les méchants ne sont pas ceux que l’on croit. Gary Oldman joue vraiment une ordure. Quelle surprise lorsqu’on le retrouve avec ses complices spoiler: sur son lieu de travail… un commissariat !
    Pour son premier rôle à l’écran, Nathalie Portman assure en dernière survivante de sa famille, désireuse de venger son petit frère. Avec le dénouement explosif, on en prend plein les yeux… non sans émotions. Pour conclure, je dirais que « Léon » est un très bon film de Luc Besson, du niveau de ses œuvres de l’époque.
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 2 367 critiques

    4,0
    Publiée le 17 octobre 2017
    Ce film culte réalisé par Luc Besson et sorti en 1994 que je n'avais toujours pas vu est franchement très bien. Étant donné que j'aime beaucoup Besson en tant que réalisateur et scénariste et que je le défend même sur beaucoup de points (car beaucoup de monde le déteste sans savoir trop pourquoi), il fallait que je regardais un de ses films les plus cultes et je ne regrette pas du tout car j'ai beaucoup aimé. C'est donc l'histoire d'un "nettoyeur" solitaire qui prend en charge du jour au lendemain sa voisine de palier de 12 ans qui veut se venger des hommes qui ont tués sa famille, il lui apprend donc comment devenir tueuse à gage. Le scénario est assez sombre et le personnage de Jean Reno est beaucoup inspiré (pour ne pas dire le même) que celui du nettoyeur de "Nikita" et c'est donc très sympa d'avoir un film complet sur lui car j'avais beaucoup aimé justement le personnage de "Nikita". Ce que j'ai beaucoup aimé dans le film, c'est qu'il y a un certain contraste entre la violence des meurtres et la sensibilité de la relation entre Léon et Mathilda qui est juste géniale. Cette relation se développe d'ailleurs très bien, surtout que j'ai vu le film dans sa version longue qui dure donc environ deux heures et quart et dans cette version, nous avons encore plus d'éléments sur cette relation entre ces deux personnages. On reconnaît beaucoup Besson dans l'écriture car il y a toujours un personnage féminin fort (ce que j'apprécie d'ailleurs énormément) avec une certaine violence derrière mais également dans la mise en scène qui est à mon goût très bonne. La B.O d'Eric Serra est également très bonne et on retiendra également l'excellent "Shape of my Heart" de Sting. Du côté des acteurs, nous avons Jean Reno, Nathalie Portman, Garry Oldman, Danny Aiello etc. qui jouent franchement très bien ! "Léon" est donc un très bon film que j'ai eu plaisir à enfin découvrir.
    Martin P.
    Martin P.

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 253 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2013
    Etrange à quelle point je n'arrive pas à savoir si j'aime le Cinéma de Besson ou non. Léon atteint pour moi le statut du film mythique, Jean Reno est juste top avec ses lunettes rondes et son rôle de demeuré avec son lait et sa fougère. L'apparition de Portman, l'histoire ambiguë qu'elle noue avec son 'nettoyeur' interpelle forcément et que dire du génial Gary Oldman, psychopathe fan de classique... Ce film semble 20 ans après avoir été touché par la grâce, au même titre que le Cinquième Element. Comment expliquer alors que depuis 15 ans Besson ne nous sorte plus que des daubes ?...
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 105 critiques

    3,0
    Publiée le 31 mars 2017
    De l'action façon Besson américanisé. Des méchants vraiment méchants. Corsé avec une amitié/amourette assez malsaine avec une gamine. Malgré cela le film arrive tout de même a tenir en haleine.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top