Notez des films
Mon AlloCiné
    Lone Ranger, Naissance d'un héros
    Bande-annonce Lone Ranger, Naissance d'un héros
    7 août 2013 / 2h 29min / Action, Aventure, Western
    De Gore Verbinski
    Avec Johnny Depp, Armie Hammer, Tom Wilkinson
    Nationalité américain
    à partir de 10 ans
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,5 27 critiques
    Spectateurs
    3,4 15031 notes dont 1380 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Tonto, le guerrier indien, raconte comment John Reid, un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros à part vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption. Le tandem fait des étincelles et entraîne le public dans un tourbillon de surprises et d’humour.
    Titre original

    The Lone Ranger

    Distributeur The Walt Disney Company France
    Récompenses 1 prix et 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD 11/12/2013
    Date de sortie Blu-ray 01/12/2013
    Date de sortie VOD 01/09/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 23 anecdotes
    Box Office France 1 124 733 entrées
    Budget 225 000 000 $
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 136955

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • Disney+ Abonnement
    Voir toutes les offres de streaming
    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    Orange Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 6.98 €
    Lone Ranger - Naissance d'un héros
    Lone Ranger - Naissance d'un héros (DVD)
    neuf à partir de 4.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Interview, making-of et extrait

    "Lone Ranger" : l'histoire (making-of) 2:37
    "Lone Ranger" : l'histoire (making-of)
    1578 vues
    "Lone Ranger" : le héros et l'Indien (making-of) 1:57
    "Lone Ranger" : le héros et l'Indien (making-of)
    1402 vues
    "Lone Ranger" : devenir de vrais cowboys (making-of) 1:14
    "Lone Ranger" : devenir de vrais cowboys (making-of)
    1882 vues
    14 vidéos

    Acteurs et actrices

    Johnny Depp
    Rôle : Tonto
    Armie Hammer
    Rôle : John Reid, The Lone Ranger
    Tom Wilkinson
    Rôle : Latham Cole
    William Fichtner
    Rôle : Butch Cavendish
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • L'Ecran Fantastique
    • Le Point
    • Mad Movies
    • Marianne
    • 20 Minutes
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • Elle
    • Elle
    • L'Humanité
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Studio Ciné Live
    • TF1 News
    • TéléCinéObs
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Parisien
    • Positif
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • L'Express
    • Le Journal du Dimanche
    • Télé 7 Jours
    • Le Monde
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    27 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2793 abonnés Lire ses 1 446 critiques

    4,5
    Publiée le 10 août 2013
    "Lone Ranger, Naissance d'un héros" est tout simplement excellent ! Tout y est pour notre plus grand plaisir ! Quelle sans fautes à tous niveaux car ce film est franchement au point, tant au niveau du style, du rythme, des images, du système narratif et il y a surtout cet humour de haut vol particulièrement réussi et assumé comme tel ! Ici, le western est dépoussiéré, revisité, et prend de ce fait un sérieux coup de jeune jusqu'à se ...
    Lire plus
    The Jack Ranger
    The Jack Ranger

    Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juin 2015
    Les critiques américaines ont pris plaisir à descendre ce qui s’annonçait comme l’un des blockbusters les plus délirants de 2013. Pourtant, Lone Ranger est de loin l’un des meilleurs divertissements de cette année. Dernière grosse production de Jerry Bruckheimer, le film place l’histoire dans le désert de l’Amérique, à l’heure des premiers chemins de fer. La trame scénaristique s’avère plutôt simple : la vengeance d’un ...
    Lire plus
    Alahtac
    Alahtac

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 15 critiques

    4,5
    Publiée le 7 août 2013
    Tout d’abord mettons les points sur les i, si vous hésitez encore à aller le voir, ne vous fiez surtout pas aux critiques américaines ! Qui pour je ne sais quelles raisons ce sont littéralement acharnées sur celui-ci. "Lone Ranger, naissance d’un héros", qu’on pourrait qualifier d’un Pirates des Caraïbes à la sauce Western est le nouveau film du talentueux Gore Verbinski auteur de la très bonne trilogie Pirates des Caraïbes (le ...
    Lire plus
    Lu34s
    Lu34s

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 245 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juillet 2015
    Revoici Gore Verbinski dans le monde du western après le très moyen Rango. On suit l'histoire racontée par Tonto, incarné par le fameux Johnny Depp, où l'on y découvre un justicier masqué, interprété par l'excellent Armie Hammer, qui doit rétablir la justice. Le duo n'est pas vraiment au top mais les touches d'humour présentes au sein de ces deux personnages sont plaisantes. Le film commence donc avec un rythme endiablé autour de ce ...
    Lire plus
    1380 Critiques Spectateurs

    Photos

    36 Photos

    Secret de tournage

    Folklore américain

    Lone Ranger, Naissance d'un héros est l'adaptation d'une série télévisée américaine des années 1950, elle-même adaptée d'un feuilleton radiophonique, diffusé pour la première fois le 30 janvier 1933, et qui a connu un succès colossal pendant plus de 20 ans et près de 3 000 épisodes. Avec pour acolyte un Amérindien du nom de Tonto, il s'agit d'un personnage extrêmement connu au pays de l'Oncle Sam mais dont la popularité n'a jamais traversé l'Atla... Lire plus

    Petit souci de traduction...

    Incarné à l'écran par Johnny Depp, le guerrier indien se fait appeler "Tonto" ; un mot qui en espagnol signifie "stupide, bête, idiot" et qui a donc posé quelques problèmes pour la future exploitation du film dans les pays hispanophones. Ainsi, le nom est devenu "Toro", taureau en espagnol. En réalité, le nom de Tonto viendrait à l'origine de l'ojibwé, une langue amérindienne, voulant dire "celui qui est sauvage" ou "changer".

    Jack White à la BO !

    Alors que le premier album solo de Jack White, intitulé "Blunderbuss", est sorti en avril 2012, les studios Walt Disney en ont profité pour annoncer que l'ancien membre des White Stripes serait en charge de la composition de la bande-originale du film.

    Dernières news

    Le 13e guerrier, Lone Ranger, Pluto Nash... 25 terribles flops au Box Office US
    NEWS - Box Office
    mercredi 4 juillet 2018
    Quels sont les plus gros échecs au Box Office américain au regard de leurs budgets de production, parfois pharaoniques, et...
    Ce soir à la télé : on mate "L'Empire du soleil" et "Phantom of the paradise"
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 29 octobre 2017
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    47 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Action, Meilleurs films Action en 2013.

    Commentaires

    • James Ford
      Carrément.
    • James Ford
      Ca ne m'étonne malheureusement pas au vu de la tonalité du film (pour un Disney). De toute façons, faut pas forcément se fier au notations, car beaucoup de films serait excellent ou proche de chef d'œuvre, alors que la majorité, ce n'est clairement pas le cas (comme le mcu par ex).
    • Ner0d3
      Ahhhh les prod Bruckeimer / Verbinski.C'est long. Du Zimmer pouette pouette. Deep qui cabotine. Scénario inutilement complexe. Mais QUEL GRAND SPECTACLE !A l'instar du premier Pirates des Caraïbes ce film est une franche réussite. Un Western tarte à la crème contenant des scènes épiques à la pelle. Un duo qui fonctionne parfaitement. Le film recèle même une richesse insoupçonnée dans ses thématiques en plus de proposer des enjeux dramatiques un peu plus impliquants que les prod actuelles (au moins il y a on va dire ...).C'est généreux, ça tente des choses, ça va à 100 à l'heure, ça sent l'amour des costumes... Le seul gros point noir est l'OST qui est ... insignifiante. Le seul moment exaltant et l'arrangement de 9 min du William Tell Overture qui n'est pas de Zimmer d'ailleurs (oui là, il faut savoir gérer un vrai orchestrer Hans ;) ).Bref, du très grand spectacle qui ne prend pas le spectateur pour un idiot. Peut être le dernier d'une espèce rare car les projets comme cela n'existent malheureusement plus!
    • Cooper1992
      3,4 maintenant...Il baisse petit à petit...Dommage...
    • James Ford
      Je viens de le revoir.Verbinski est clairement sous coté de fous. Le film reste mon 2éme films favoris du réalisateur (le 1er étant....La Souris, OUI). Puis en troisième le 1er PdC yep.Pour revenir au film. Je comprend pourquoi le film a fait un flop. Contrairement au Pirates (qui avait aussi des sursaut de violence pour un Block), ici il va BIEN plus loin. Malgré le coté Cartoon's (comme Mousehunt ^^), pour les situation ou l'humour.Le film reste trés dur et mature. On n'y parle ni plus ni moins que du massacre des indiens, des esclavagiste provenant de chine, d'un antagoniste cannibale...Et un blockbuster made in Disney (merci Verbinski).J'ai jamais vu un gars poser autant c'est Corrones sur la table (malheureusement il en a payer le prix...Mais on a eu ce beau cadeau). Le réalisateur a un sens du visuel assez dingue, et surtout une maîtrise que peux ont. Il fera déja preuve de grand talent des sont 1er films. Mais ici il renoue avec la tonalité que je préfère. Mais quasiment tout c'est film ont cette esthétique hyper léchée. Comme sont dernier long métrage A Cure For Life, un tout autre genre de films, et toujours aussi soigné.Le duo Depp/Hammer est au top, des l'intro c'est juste dingue ce qui s'y passe (le réa s'autorise des folie, c'est juste complètement dingue est inédit). Je parle même pas du final hallucinant (qu'on ne fera pas de si tôt, a part dans des jeu..RDR2, mais en moins fous ^^).La musique de Zimmer est une de plus posé (mais super belle), mais quand ça pète, le bougre sait toujours y faire, notamment pour le grand final.Bref une réussite total...Bravo Mr Verbinski. Ce genre de Blockbuster est BEAUCOUP trop rare maintenant. Mais pas de panique Disney c'est rattraper avec le mcu (mode sarcasme). Quand est ce qu'il va revenir au devant de la scène ?Il manque énormément au cinéma (de tout genres).⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
    • Yanick D
      Un blanc qui caricature un autochtone avec un oiseau écrasé sur la tête.On se penserait dans les années 30.
    • James Ford
      Je l'ai pas vu donner des scène aussi jouissif et inventif depuis....La Souris ^^ (oui oui).Aller est le 1er Pirates.Mais le coté Cartoon, C'est surtout dans La Souris !🔥👏😎
    • James Ford
      http://nicoc.canalblog.com/...Devant sortir dans un premier temps en mai 2013, The Lone Ranger se prend de plein fouet le succès fracassant de Moi moche et méchant 2 (Coffin, Renaud) à l'été 2013, tout comme Pacific rim (Guillermo del Toro) ou The Wolverine (James Mangold). Si le film a tout de même réussi à dépasser son budget de 215 millions de dollars (260 millions de dollars de recettes en tout... soit le budget initial du projet), les chiffres US sont très mauvais (89 millions). Il s'agit d'un semi-échec commercial en quelques sortes au même titre que les malheureux John Carter (Andrew Stanton, 2012) et Tomorrowland. Pire encore, le film se fait dézinguer par la critique qui ne se fait pas prier pour taper sur un blockbuster aussi cher. Après le triomphe de Rango, la douche froide.A l'époque de sa sortie, votre cher Borat était déjà un des défenseurs de The Lone Ranger et il l'est encore aujourd'hui. L'avant-dernier film de Gore Verbinski est certainement un des blockbusters les plus généreux des 2010's et opte pour une vision du western qui n'est pas sans évoquer un certain Little Big man (Arthur Penn, 1970). Le réalisateur reprend le principe d'un vieillard (Tonto) racontant à quelqu'un un récit antérieur, en l'occurrence ici sa rencontre avec John Reid. Mieux, il se sert de ce blockbuster à grand spectacle pour dézinguer une certaine vision des USA, comme il l'a fait sur son précédent film.En prenant le point de vue de Tonto dès les premières minutes, le réalisateur montre un certain visage de ce qu'est devenu l'Indien aux USA dans les 30's. Un personnage de foire, un cliché que l'on vient voir pour l'exotisme contre quelques dollars. Tout au long du film, le réalisateur se tiendra bien de prendre le point de vue du peuple indien, peuple massacré par l'Homme Blanc désireux de toucher ses terres. Par quelques plans, on peut voir que l'Homme Blanc s'aide également de main d'oeuvre asiatique, confirmant que les lignes de chemins de fer se sont faits sur le sang des natifs et des immigrés venus chercher le rêve américain. Bien que le nom diffère, le personnage de Barry Pepper n'est pas sans rappeler le général Custer, grande figure des USA dont l'image fut bien entâchée dans le film d'Arthur Penn.La morale du personnage est aussi noire que celle des méchants de l'histoire. Pourquoi serait-il du côté de celui qui veut dévoiler le massacre d'innocents qu'il a commis? Une malhonnêteté qui continuera au cours d'un affrontement sanglant suivant cette révélation. Comme si le personnage n'avait toujours pas compris qu'il est du mauvais côté de la balance. Verbinski n'hésite pas non plus sur la violence, confrontant ses héros à la perte de leur famille. D'un côté, un flashback évoquant les raisons de la vengeance envisagée par Tonto.De l'autre, Reid seul survivant d'une tuerie et voyant son frère mourir devant ses yeux. Si Verbinski utilise la formule du buddy movie déjà employée sur le premier Pirates des Caraïbes (Sparrow et Turner n'avaient strictement rien à voir ensemble, mais devaient s'associer dans un but commun), il lie davantage ses deux personnages principaux en les confrontant à leurs douleurs respectives. C'est même cela qui les rend assez attachants: dans leur vengeance, ils arrivent finalement à y voir quelque chose de positif, à savoir rendre la justice quitte à ce que ce ne soit pas légal.Même si Depp donne toujours l'impression d'en faire un peu trop, son rôle est tout de même un peu plus étoffé que celui de Jack Sparrow ou des trois quarts des personnages qu'il a joué dans les 2000's-2010's. Quant à Armie Hammer, il n'a pas encore la carrure pour incarner un héros de premier plan, mais s'en sort avec les honneurs. L'un des méchants (William Fichtner) a par ailleurs des tendances cannibales et n'hésite pas à manger une partie d'un corps vivant ou pas (le personnage d'Helena Bonham Carter n'a pas une jambe de bois pour rien). Un ton assez radical pour un PG-13 et ce quand bien même Verbinski joue sur l'humour et le grand spectacle. La preuve que l'on peut parler de certains sujets qui fâchent dans un film à la visibilité forte. Au niveau de sa réalisation, Verbinski livre un western splendide où son chef opérateur rend l'Ouest particulièrement froid, à la limite du blanc (Verbinski n'a pas fait revenir Bazelli dix ans après The Ring pour rien).Mieux encore, avec Hans Zimmer, il se permet une des scènes les plus folles des 2010's avec ce que l'on appelle désormais la séquence Guillaume Tell. Reprenant l'ouverture du célèbre opéra de Gioachino Rossini (1830), Zimmer synchronise sa musique en fonction des images et des sons, provoquant une osmose parfaite bien plus significative que dans la poursuite de Rango. Un véritable plaisir auquel le réalisateur se rajoute à travers une folie furieuse digne des cartoons de Tex Avery. Le réalisateur revient à La souris le temps de quelques minutes avec un côté enfantin et ludique que l'on avait presque oublié avec la noirceur permanente du film. C'est pour ce type de scène que l'on va voir un film sur grand écran.
    • Em'ma
      Tu aurais pu faire la rédaction toi (:
    • Em'ma
      Armie génial dans ce rôle j'adore Johnny Deep et Tongo même si le personnage ressemble un peu beaucoup à jack sparrow je dis pas ça parce que c'est le même acteur qui joue les 2 car dans d'autres film il ne ressemble pas du tout à Jack ex le chapelier de Alice mais c'est perturbant.
    • Matthieu Dewaere
      Revu, toujours un vrai plaisir.Quel dommage que ce film soit autant passé inaperçu...C'est dantesque, joliment filmé, servi par un casting convaincant et une histoire plus sérieuse qu'il n'y paraît, abordant des thèmes sérieux ce qui explique probablement pourquoi il a été boudé de l'autre coté de l'océan, puisque le film pointe directement du doigt la responsabilité des américains dans le massacre des amérindiens et l'exploitation de leur terres.Cet antagonisme est ici représenté sous la forme d'un industriel véreux du train prêt à pousser les amérindiens en guerre afin de légitimer la récupération de leurs territoires et d'y exploiter un important gisement d'argent découvert avec son frère.Les amérindiens par ailleurs ne sont dépeints ni en fiers guerriers spiritistes victimes de l'impérialisme américain ni en sauvage assoiffé de sang, seulement en un peuple impliqué dans quelque chose qui les dépasse et qui décide d'agir en conséquence, bon gré mal gré.Le duo Hammer/Depp fonctionne relativement bien, j'aurais adoré les retrouver dans de nouvelles aventures. Les décors naturels font sacrément plaisir à voir, surtout 7 ans plus tard, quand on voit le nombre qui ne cesse de grossir de films ayant opté pour un tournage en studio avec des fonds verts.Je sais que les années ont fini par permettre à des gens de découvrir ce film et d'enfin l'apprécier pour ce qu'il est, mais j'espère que les années à venir continueront de perpétuer ce semblant de rattrapage, et je n'attends qu'une chose : que Gore retourne derrière la caméra !
    • Isabelle D
      Quelques scènes un peu trop barrées pour moi (surtout avec le cheval),un peu trop long mais à part cela un excellent divertissement!
    • nikos182
      les critiques ne sont pas mauvaises, 3,5 pour les spectateurs et presse
    • nikos182
      Film que je n'avais que très moyennement aimer a sa sortie et que je trouve de plus en plus jubilatoire au fil du temps !!Enlevé, rythmé, certes pas sérieux mais effectivement il y a moyen de passer un très bon moment si on rentre dans le ton du film
    • Jack Sparrow Skeleton
      J'approuve cette critique ,l'ami ;DElle est juste ,très constructive et a mieux compris ce fabuleux film que n'importe quel néophites qui croyait voir un simple Pirates des Caraïbes version Western (je déteste tout particulièrement cette remarque ridicule et trop facile, voir même sans arguments). La première fois que je l'ai vu, je n'avais absolument pas la moindre impression de voir ça ! Pour moi The Lone Ranger était quelque chose de nouveau et d'unique... ;)(bon sinon, ce n'est que seulement après quelques revisionnages qu'ont en effet trouver quelques parallèles mais sinon...) ^^Elle encadre assez bien mon ressentit que j'ai eu face à The Lone Ranger xD , moi aussi je l'espère de tout coeur que le film deviendra Culte avec le temps et aura enfin la bonne réputation qu'elle mériterait tant depuis sa sortie et de son malheureux bide dont personnellement je ne m'en suis toujours pas remis... T_T
    • Naewin
      Un très bon divertissement malheureusement très critiqué à sa sortie. J'avoue ne pas comprendre... Une bonne histoire, de très bons personnages, un humour très sympa, une BO de qualité et c'est très bien rythmé. On ne s'ennuie pas. Vu plusieurs fois et c'est toujours un plaisir. 4/5
    • James Ford
      Excellente critique du film (d'un amis) : https://ninehank.com/2019/0...Mais si Verbinski est aussi grave sur le fond, il ne recule devant rien pour assumer sa folie visuelle à l’écran. Son budget conséquent lui permet de nombreuses scènes complètement dingues, rappelant par moments Tsui Hark dans son inventivité et sa démence qui retourne de manière inventive toute convention visuelle ou narrative. Et si certains ont préféré raccrocher les wagons en faisant des liens avec la saga « Pirates des Caraïbes », Verbinski s’en détache pourtant assez rapidement pour mieux faire assumer au film un style propre et unique, méritant d’être célébré par sa frénésie permanente. Le metteur en scène s’applique à une destruction totale de nos attentes et ce avec une justesse telle qu’il ne nie jamais l’humanité de ses personnages, même dans leurs instants les plus cartoonesques. L’alchimie entre les charismatiques Armie Hammer et Johnny Depp est indéniable et nourrit un traitement narratif qui aurait pu être bien plus prévisible et mécanique s’il n’y avait pas cette affectivité discrète rendant le drame inhérent à l’intrigue bien plus forte.« Lone Ranger » est la représentation cinématographique récente la plus juste du mot trop : trop cher, trop long, trop fou pour être en soi appréhendé de la même manière que n’importe quel blockbuster formaté et laissant souvent un impact aussi éphémère que puisse le faire un produit aseptisé. Mais c’est ce trop-plein, cette implosion visuelle et narrative qui fait de ce long-métrage une œuvre qui devrait assumer son statut de culte dans quelques années.
    • Lefandefilms
      Totalement
    • Kaïrell
      On est d’accord que ce film méritait de bien meilleurs critiques ? Je veux bien comprendre pour certains films mais celui la je ne comprends vraiment pas...
    • Matthieu Dewaere
      Je compte sur le temps et ses plus fervents défenseurs pour réhabiliter la réputation de ce film qui n'a pas eu le succès qu'il mérite !
    Voir les commentaires
    Back to Top