Notez des films
Mon AlloCiné
    More
    Bande-annonce More
    21 octobre 1969 / 1h 54min / Comédie dramatique
    Date de reprise 19 août 2015
    De Barbet Schroeder
    Avec Mimsy Farmer, Klaus Grünberg, Michel Chanderli
    Nationalités ouest-allemand, français, luxembourgeois
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,7 235 notes dont 39 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    En quête d’aventures et de lui-même, Stefan, un jeune étudiant allemand, en route vers le Soleil, fait de l’auto-stop jusqu’à Paris. Il rencontre une jeune Américaine oisive, Estelle, qui l’initie à la drogue. Les amoureux, à la recherche de sensations fortes, se rejoignent à Ibiza, pour y vivre leur passion dangereuse. À la fois captifs d’un amour désespéré, de la drogue et de l’ancien ami d’Estelle, leur seule issue est tragique...
    Distributeur -
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 1969
    Date de sortie DVD 05/04/2005
    Date de sortie Blu-ray 06/01/2016
    Date de sortie VOD 10/11/2015
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Box Office France 0 entrées
    Budget -
    Date de reprise 19/08/2015
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 36193

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    FilmoTV Location dès 2,99 € HD
    LaCinetek Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9.99 €
    More
    More (DVD)
    neuf à partir de 10.28 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    More Bande-annonce VO 2:34
    More Bande-annonce VO
    13492 vues

    Interview, making-of et extrait

    Acteurs et actrices

    Mimsy Farmer
    Rôle : Estelle
    Klaus Grünberg
    Rôle : Stefan Brückner
    Michel Chanderli
    Rôle : Charlie
    Heinz Engelman
    Rôle : Dr. Ernesto Wolf
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 047 critiques

    3,5
    Publiée le 3 mars 2016
    Un film que j'ai trouvé très dur sur fond de toxicomanie, qui part tout bonnement d'une simple histoire d'amour. Mimsy Farmer est comme a son habitude magnifique et crève l'écran. Une femme fragile qui emmeneraspoiler: son compagnon a sa perte, qui était pourtant lui réticent au début a ces substances "dites" dure. Mais cette histoire d'amour très passionnelle a base de drogue spoiler: cassera tout cela. .Un film qui ...
    Lire plus
    pichnette13
    pichnette13

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 218 critiques

    2,5
    Publiée le 26 septembre 2012
    Une plongée hallucinée dans l'univers de la drogue au sein d'un couple fragile et fragilisé par le monde et par la drogue qui ne leur permet finalement pas, comme ils le désirent, s'évader du monde environnant, mais bien au contraire, de s'engouffrer dans des profondeurs encore plus noires. Une déception tant sur l'histoire qui apparaît assez éculée aujourd'hui notamment avec une technique cinématographique faiblarde qui ne rend pas ...
    Lire plus
    kub2010
    kub2010

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 57 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2015
    Le film a vieilli mais devrait être considéré comme un exemple sur le retour de bâton de la consommation de drogue dure. Scénario naïf, coup de foudre ou mal écrit? De quoi vivent-ils? Bon maintenant, en tant que "fan" des Pink Floyd, il me faut faire une petite mise au point concernant de nombreuses critiques reprochant au film de ne pas mettre en avant la musique du groupe. C'est... FAUX. La musique de l'album MORE (BO devenu album ...
    Lire plus
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 2 993 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mars 2020
    Un film magistral, qui revu en 2016, garde toute sa force et son originalité. Il s’agit au départ d’une « simple histoire d’amour », d’un « love at first sight », comme le dit d’entrée le héros, le jeune Stefan. Dès qu’il voit Estelle lors d ‘une soirée hippie , « branchée 70’s» , enfumée, à Paris, il tombe éperdument amoureux. Mais, comme dans « Maîtresse », où un histoire d’amour se déroulait dans ...
    Lire plus
    39 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Ce n'est un film sur la drogue

    Barbet Schroeder explique que More n’est ni un film sur la drogue, ni un film sur la jeunesse : "Moi aussi, j’ai peur que ce film serve de prétexte à une quelconque répression. Le seul moyen que j’ai de m’expliquer, c’est de donner des interviews, beaucoup. Une oeuvre d’art doit être jugée par elle-même. Devrait… Non, mon film est l’histoire d’une passion dans laquelle l’un des partenaires est incapable d’aimer puisque sa passion n’est qu’un... Lire plus

    Entre 2

    La drogue n’intervient que comme élément de destruction et le metteur en scène a essayé de raconter de la façon la plus vraie possible une histoire sur la drogue, qui ne fait pas son apologie mais qui ne la condamne pas non plus.

    La BO

    Au sujet de la musique du film des Pink Floyd, Barbet Schroeder précise : "Les Pink Floyd ont fait une musique absolument idéale. Je leur ai montré le film et leur ai demandé une musique qui soit en situation. Ils ont trouvé un élément magique étonnant, et surtout le sens de l’espace. C’est vraiment une musique, bien plus que de simples chansons. Souvent, la musique sert à faire avaler certaines faiblesses, ce n... Lire plus

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1969, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1969.

    Commentaires

    • Last Action Zero
      Surtout l'enfer de l'héroïne, plus qu'autre chose...
    • Last Action Zero
      Mimsy Farmer aurait déclaré, qu'elle trouvait le film médiocre, et qu'avant son succès d'estime à Cannes, elle n'y avait jamais cru. Pourtant, il a fait d'elle une égérie des années 70, et a marqué la culture underground de son époque...Mais c'est aussi vrai, que les événements de ce scénario hypocrite, misogyne, simpliste jusqu'à une absurde et grossière caricature, s'enchainent avec une logique enfantine, aussi étrange et décousu, que nanardesque et déconcertante. Les dialogues aussi, un peu suspendu et intermittent, ne brillent pas non plus toujours par leur l'élégance. Mais à part ça, les images sont aussi belles que pittoresques. Le cadre chaleureux et l'esthétique documentaire, sont tout fait charmant et typique à la réalité, digne du néo réalisme italien. La mise en scène est aussi agréable que soigné. La musique des Pink Floyd, coule dans mes oreilles comme un nectar divin. Et Mimsy Farmer est juste sublime à tout point de vue...Le film est un parcours initiatique et moralisateur, du méchant cliché hippie romanesque, décadent et morbide. C'est aussi un petite visite de carte postale freaks, d'un haut lieu fantasmé de rassemblement routard de l'époque, qui au passage, fera découvrir l’existence libertaire d'Ibiza, au prêt d'une immense tranche de population modeste, y déclenchant durablement le tourisme de masse. Le film est aussi un étalage coloré et grossier, de tous les archétypes hippie chic, les plus snob et précieux, de la contre culture européenne à peau de mouton, échevelé et artistique, bourgeoise et élitiste...L’ensemble très superficiel, avec une fin froidement expédié, est une suite de poncif périmé et mal aggloméré, qui manquent sérieusement de psychologie, de cohérence, et de profondeur. Mais surtout, d'un vrai discours de fond de cette société, qui a créé une authentique génération de rebelle, aux grandes idées novatrices et rénovatrice. Et qui pourtant, ne paraissent ici qu'être de pathétique parasite, pourrie gâté prétentieux, et hédoniste ingrat. Et malgré tout, même si on est loin du niveau cinématographique d'un Easy Rider, More et ses superbes images témoin, d'une époque perdu et d'un certain état d'esprit révolue, à la fois attractif et révulsant, n'a certainement pas usurpé son statut d’œuvre culte. Même si c'est seulement au prés d'un vieux public de niche, de nos jours en voie de disparition totale...
    • beautifulfreak
      L'enfer de la drogue dure dans le Ibiza de 69, sur une musique de Pink Floyd !
    Voir les commentaires
    Back to Top