Notez des films
Mon AlloCiné
    Keep the Lights On
    22 août 2012 / 1h 41min / Drame
    De Ira Sachs
    Avec Thure Lindhardt, Zachary Booth, Julianne Nicholson
    Nationalité américain
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,5 14 critiques
    Spectateurs
    3,6 292 notes dont 44 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    Erik est réalisateur de documentaire. Paul est avocat.
    Tous deux sont homosexuels, l’un assumant, l’autre pas. Ils se rencontrent un soir pour une aventure sans lendemain mais, très vite, décident de se revoir.
    À mesure que se développe leur relation, chacun, de son côté, continue de combattre ses propres pulsions et addictions.
    Distributeur KMBO
    Récompenses 1 prix et 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 05/03/2013
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 12/10/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais, Danois
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 133557

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 16.00 €
    Keep the Lights on
    Keep the Lights on (DVD)
    neuf à partir de 14.87 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Keep the Lights On Bande-annonce VF 1:47
    Keep the Lights On Bande-annonce VF
    224241 vues

    Acteurs et actrices

    Thure Lindhardt
    Rôle : Erik
    Zachary Booth
    Rôle : Paul
    Julianne Nicholson
    Rôle : Claire
    Paprika Steen
    Rôle : Karen
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Henri M
    Henri M

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 151 critiques

    3,5
    Publiée le 2 décembre 2013
    Beau, élégant une belle chronique de vie, un amour gay moderne à Manhattan de ses débuts émerveillés à sa probable fin. L'ennemi du couple étant ici le crack. Teddy Award 2012. Pour moi mention spéciale à Thure Lindhardt, formidable.
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 2 289 critiques

    3,0
    Publiée le 25 mars 2013
    La plupart des films sur l’homosexualité traitent de deux thèmes principaux : la difficulté de faire soin coming-out ou la difficulté, quand ce dernier est fait, de vivre pleinement cette sexualité face à une société globalement plutôt hostile. « Keep the lights on » utilise ces deux axes sans s’appesantir sur aucun des deux en particulier, mais en les utilisant pour esquisser les problèmes qui vont gangrener une relation ...
    Lire plus
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 3 414 critiques

    2,5
    Publiée le 29 avril 2020
    On tourne un peu en rond avec ce film. Tu pars, je reviens, tu repars.... Mais on ne peut nier une cérémonie tendresse du réalisateur pour ce personnage paumé que l'autre aime malgré tout mais qui le rend malheureux
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2106 abonnés Lire ses 5 797 critiques

    2,0
    Publiée le 5 septembre 2012
    Avec Keep the Lights On (2012), le réalisateur s’inspire de son propre vécu pour y retranscrire une relation amoureuse complexe entre deux hommes dont l’un assume mal son homosexualité. Raconté sur presque une décennie, le film accumule les ellipses et laisse plus d’une fois le spectateur dans le flou. Il en résulte au final un joli drame humain, émouvant et ultra réaliste, où deux êtres se déchirent sans parvenir à ne former ...
    Lire plus
    44 Critiques Spectateurs

    Photos

    13 Photos

    Secret de tournage

    Film personnel

    Ira Sachs s'est inspiré de son vécu pour réaliser Keep The Lights On : "J'ai eu une relation qui a duré dix ans à New York et le jour où tout a pris fin, j'ai su qu'il y avait une histoire à raconter", confie-t-il. Le réalisateur a cependant insisté sur le fait que, malgré son côté personnel, l'histoire du film se veut universelle.

    Inspiration

    Outre son histoire personnelle, Ira Sachs a puisé son inspiration dans des films comme Un clin d'oeil pour un adieu (1986) de Bill Sherwood et Tout va bien, The Kids Are All Right (2010) de Lisa Cholodenko. Le cinéaste s'est également référé à Before I forget, l'autobiographie du réalisateur et acteur français Jacques Nolot, dans laquelle il parle de son homosexualité et des difficultés qu'il a traversées dans son parcours.

    Zachary Booth face à son personnage

    Connu essentiellement pour son rôle dans la série américaine Damages, Zachary Booth a interprété plusieurs seconds rôles sur grand écran, notamment dans Le Complexe du Castor de Jodie Foster. Ira Sachs l'a choisi pour porter l'un des deux rôles principaux du film en partant d'une ressemblance entre lui et son personnage Paul : "Ira m’a laissé une entière liberté pour construire mon personnage. J’ai essayé de comprendre qui était Paul et pourquoi... Lire plus

    Dernières news

    "Keep the lights on" : rencontre avec Ira Sachs
    NEWS - Interviews
    mercredi 22 août 2012

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

    Commentaires

    • Captain fantastic
      Très beau film sur l'homosexualité qui évite les clichés et les écueils habituels !! On se passionne pour l'histoire d'amour de ces deux jeunes hommes que la vie mettra à mal !! Un beau moment de tendresse et d'émotions !
    • elriad
      filmé avec justesse et comme n'importe quel couple, cette histoire d'amour au masculin filme au plus près ses deux protagonistes dans leurs espoirs, leurs doutes et leurs fêlures, sans pathos ni facilité. On retrouve bien le désir souvent animal des hommes au travers des rencontres "plan direct", réseau téléphonique, drague en discothèque, le besoin de normalisation et le regard des autres sur soi qui fait qu'on a parfois du mal à assumer. Tout cela dans un New-York citadin et tolérant, bruyant et fascinant. Les acteurs sont justes et le réalisateur maîtrise sa caméra. Un film intéressant.
    • Tamara Drewe
      Mais pourquoi ce film ne passe dans aucun gaumont ou pathé ??!! C'est rageant !
    • totosan
      J'aurais vraiment voulu aimer ce film, qui avait une très bonne base...Mais rien ne prend. Leur histoire est rocambolesque sans être romanesque...On assiste comme des spectateurs au cirque à la lente, longue, et violente rupture du couple. Vio-lente, et ridicule...J'ai peur de spoiler, donc je ne dirai pas pourquoi c'est ridicule, mais 10 ans pour rompre vu l'état de leur couple et de leurs agissements, c'est du grand n'importe quoi! Au passage, on a le droit à tous les clichés des gays dans les années 90...( entre tatouages du plus mauvais goût en passant par le téléphone rose et les masturbations contre un arbre, ..et les plans culs absurdes....) . Et des scènes sans intérêt...( dont une absolument insensée, sordide..et affreuse ). Le seul poitn positif de ce film, c'est Thure Lindhart, le personnage principal laissé pour compte, qui livre une performance très juste, les seconds rôles sont à remarquer aussi...
    • melilao
      Really want to see it!
    • jamesbond10
      il a lair trop beau ce film
    • yannickbarbe
      Avant-première du film le 16 août, à 20h30, au Gaumont Opéra Premier à Paris, avec Yagg:http://yagg.com/reservez-vos-p...
    • KeepTheLightsOnFrance
      Bonjour à tous ! Le film sortira le 22 août, en partenariat avec Yagg et http://www.facebook.com/pages/... !A très bientôt !!!
    Voir les commentaires
    Back to Top