Mon compte
    Adieu au Langage
    Bande-annonce Adieu au Langage
    21 mai 2014 en salle | 1h 10min | Drame, Expérimental
    De Jean-Luc Godard
    |
    Par Jean-Luc Godard
    Avec Héloïse Godet, Kamel Abdelli, Richard Chevallier
    Presse
    3,3 12 critiques
    Spectateurs
    1,9 473 notes, 83 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    "Le propos est simple. Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s'aiment, se disputent, les coups pleuvent. Un chien erre entre ville et campagne. Les saisons passent. L'homme et la femme se retrouvent. Le chien se trouve entre eux. L'autre est dans l'un. L'un est dans l'autre. Et ce sont les trois personnes. L'ancien mari fait tout exploser. Un deuxième film commence. Le même que le premier. Et pourtant pas. De l'espèce humaine on passe à la métaphore. Ca finira par des aboiements. Et des cris de bébé."

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    FILMO
    FILMO
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Achat dès 5,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    Adieu au Langage Bande-annonce VF 1:33
    Adieu au Langage Bande-annonce VF
    129 260 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Cannes 2014 - Adieu au langage de Godard, un "film punk impressionniste". 4:08
    Cannes 2014 - Adieu au langage de Godard, un "film punk impressionniste".
    8 654 vues
    Plein 2 Ciné N°214 - Les films du 21 mai 2014 0:04
    Plein 2 Ciné N°214 - Les films du 21 mai 2014
    1 610 vues

    Dernières news

    Jean-Luc Godard en 5 films incontournables
    News - Culture ciné
    vendredi 6 octobre 2017
    Un Prophète, Amélie Poulain, Holy Motors... Quels sont les meilleurs films français du XXIe siècle selon Indiewire ?
    News - Vu sur le web
    "Holy Motors" au sommet, un doublé pour Jacques Audiard et Michael Haneke, Jean-Luc Godard au pied du podium et "Amélie…
    mercredi 5 juillet 2017
    Après "Adieu au langage", Jean-Luc Godard donne de ses nouvelles dans une "Lettre-vidéo"
    News - Vidéos de courts-métrages
    A l’hommage rendu par l’Académie du cinéma suisse, le saint-patron de la Nouvelle Vague répond par l’image. Comme à son…
    mardi 17 mars 2015
    Les critiques américains récompensent Cotillard et Godard !
    News - Festivals
    La National Society of Film Critics a récompensé Marion Cotillard, Meilleure actrice pour ses rôles dans Deux jours, une…
    lundi 5 janvier 2015
    Les Gardiens de la Galaxie, Winter Sleep, Mister Babadook... Les 10 Blu-rays / DVD à se procurer d'urgence en décembre
    News - Culture ciné
    Voici une sélection de 10 films pour lesquels une séance de rattrapage en blu-ray ou DVD s'impose en décembre. Un classement…
    samedi 6 décembre 2014

    Acteurs et actrices

    Héloïse Godet
    Rôle : Josette
    Kamel Abdelli
    Rôle : Gédéon
    Richard Chevallier
    Rôle : Marcus
    Zoé Bruneau
    Rôle : Ivitch

    Critiques Presse

    • Cahiers du Cinéma
    • L'Express
    • 20 Minutes
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Télérama
    • Paris Match
    • Metro
    • Positif
    • L'Express
    • Le Parisien

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    2 799 abonnés 3 956 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 mai 2014
    Avec son dernier film en date (et j'espère qu'il y en aura d'autres...) Godard, éternel trublion, va encore plus loin dans sa folie pour nous offrir une expérience de cinéma absolument unique. Et c'est difficile à décrire, de toute façon il faut bien comprendre que ni la bande annonce, ni le visionnage d'autres films de Godard ne peut vous y préparer. Alors certes ce n'est pas si loin de Film Socialisme ou d’éloge de l'Amour, mélange ...
    Lire plus
    De smet M.
    De smet M.

    10 abonnés 44 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 31 octobre 2014
    Dès les toutes premières secondes d' "Adieu au Langage", on est saisi : l'immersion que procure la 3D bricolée par le vieux maître est totale, et foudroie. Cet adieu ( qui ne l'est pourtant pas ) nous arrive en pleine face, et l'on ne peut plus s'en extraire. Les yeux sont littéralement hypnotisés, une sorte de transe commence, car ce qui se produit à l'écran n'est tout simplement pas croyable. Une cérémonie initiée par un puissant ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 23 juin 2014
    Loin d'être le navet que certains insultent ou le nouveau grand film de Godard (qui doit forcément être bon selon certains critiques car nous parlons du créateur d'A bout de souffle (1960) et du Mépris (1963)), son Adieu au langage est loin d'être un film dénué d'intentions et d'idées. Il faut simplement le prendre comme le fruit de réflexions godardiennes sur le rapport entre la 3D et le cinéma "d'auteur", et de manière plus ...
    Lire plus
    Tumtumtree
    Tumtumtree

    150 abonnés 508 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 29 mai 2014
    J'y allais à reculons mais je ne suis pas déçu. Le vieux Godard propose ici un montage/mixage très libre d'images et de sons croisant poésie et philosophie. Le rythme effréné évite les lourdeurs (fréquentes dans les derniers films du maître). Poursuivant son exploration des nouvelles technologies (amorcée dès A bout de Souffle), Godard s'empare de la 3-D d'une façon radicale. On ne reverra jamais plus le relief utilisé ainsi ; la ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Festival de Cannes 2014

    Adieu au langage est le 7ème film de Jean-Luc Godard sélectionné en compétition au Festival de Cannes.

    Un film en trois dimensions

    Après avoir mis en perspective le phénomène de la 3D dans le segment "3- Désastres" de l'énigmatique 3X3D, l'octogénaire Jean-Luc Godard a entrepris de tourner Adieu au Langage en 3D, son premier long-métrage filmé en relief.

    Tournage en Suisse

    Jean-Luc Godard a tourné son Adieu au Langage en Suisse, un pays qu'il connait bien puisque le cinéaste vit actuellement à Rolle, une commune du canton de Vau, et a obtenu la nationalité suisse à sa majorité. Le réalisateur a notamment filmé quelques séquences de son long-métrage en 3D sur les quais de Nyon, au bord du Lac Léman.

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Wild Bunch Distribution
    Récompenses 1 prix et 1 nomination
    Année de production 2014
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 02/08/2019
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Box Office France 32 244 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 133501

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2014, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2014.

    Commentaires

    • gaut zila
      Tu t'es trompé de salle non ?
    • gaut zila
      Disons qu'en fait Adieu au langage c'est pour Adieu au langage cinématographique, donc tu ne penses pas si bien dire.
    • mac-de
      J-L Godard, c'est un peu comme Picasso...On en tomberait dans les pommes tellement c'est beau !ouOn appelle "ça" de l'art dégénéré !Il n'y a pas d'entre-deux.
    • Antoine B.
      sérieux arrête
    • WalterX
      EXCLU : Godard a ce matin annoncé au micro d'Europe 1 qu'il envisageait de faire un spin off du chien d'Adieu au langage. "J'ai ce profond sentiment de n'avoir pas encore tout exploité sur ce personnage énigmatique", a-t-il dit à l'antenne.
    • WalterX
      Adieu au langage est un blockbuster classique mais efficace.
    • LBDC
      (...) Dans ADIEU AU LANGAGE, Godard critique notre société comme artificielle, incohérente, vide et pour cela il déconstruit l’outil cinématographique en lui même. De la caméra stylo il est passé à la caméra bulldozer. Le montage désordonné, le son agressif, les couleurs saturées, tout tend à détruire l’idée du réalisateur, auteur, avec un langage subtil, libre et éloquent que divulguait la nouvelle vague avec l’idée de « caméra stylo » (cf Alexandre Astruc, Naissance d’une nouvelle avant garde: la caméra stylo 1948). Le titre du film peut alors prendre plusieurs sens, l’adieu au langage est celui du langage cinématographique, littéraire (avec l’omniprésence des livres opposé aux téléphones portables), et oral (avec le montage sonore qui coupe les phrases ou les rend presque inaudibles).Le résultat est un film qu’on pourrait qualifier d’expérimental. Dans le sens où plus qu’un film avec une réelle narration c’est un film réflexif sur le langage. Il y a bien sûr l’histoire latente du couple et du chien mais le tout est si incompréhensible, qu’il est préférable de le prendre avec distance et humour pour ne pas s’arracher les cheveux. C’est une sorte d’essai qui tend à critiquer notre société. Voilà une critique de l’homme qui ne voit plus la réalité, la nature aveuglé par les écrans. C’est aussi la répression, avec les deux agents secrets Allemands tout droit sortis de James Bond ou Matrix, qui apparaissent sitôt que quelque chose d’important va être dit dans une discussion. C’est la censure. Le choix de l’Allemand n’est pas anodin, il fut un langage d’oppression avec un lourd passé historique. L’abolition du langage arrive paradoxalement dans un film très bavard. Mais les paroles sont incohérentes, coupées, répétées, le volume varie sans cesse de l’inaudible à l’assourdissant, si bien que plus que des dialogues c’est un opéra sans harmonie (...)L'intégralité de notre avis à propos d' ADIEU AU LANGAGE, sur Le blog du Cinéma
    • ???????
      C'est ridicule.Un film distribué sur un très faible nombre de copies attire évidemment plus de monde par salle qu'il ne le ferait s'il était distribué sur plus de copies. Ceux qui ont envie de le voir et que cela n'oblige pas à faire un trajet excessif iront jusqu'à la salle où il est diffusé pour le voir, point. Ça ne met rien du tout en perspective, c'est juste une galipette pour essayer de gonfler le succès du film - ce qui est sans importance, d'ailleurs.
    • Fabior
      Pour une fois, me voilà face à une petite critique très constructive, simple et efficace que tous devraient lire. Merci
    • spider1990
      1/5 pauvre Godard épuisé qui m'a ennuyé à mort. J'ai faillit clamser avec cet enchaînement de scènes insoutenables
    • patounetlevrai
      Je trouve pas les mots... Nul ! De qui se moque t'on ?
    • penelhop
      faut pas chercher à comprendre, c'est comme avec l'art abstrait, certains (comme moi) ne peuvent s'extasier que sur le beau de l'art ancien par ex, et se fiche du conceptuel, d'autres adorent le concept et se fichent du beau, c'est comme ça..je pense que ce film, je ne vais même pas essayer..je sens qu'il me mettra de mauvais poil
    • zvock083
      Un véritable OFNI, je ne sais pas si c'est original ou si c'est du foutage de gueule, mais bon, je n'ai pas du tout aimé pourtant, je ne suis pas fermé à ce genre de film "expérimental ", car dans le genre film bizarre qui revient souvent cette année, j'ai bien aimé "Under The Skin" (je ne compare pas les deux) donc bon, mais là, je dois avouer que c'est un film totalement dénoué d'intérêt à mon sens et à vrai dire, j'aimerais me mettre à la place des gens qui aiment ça pour voir ce que ça fait, car je ne comprends pas, mais je respecte, c'est peut-être tout simplement pas fait pour moi en tout cas, j'ai lutté pour voir ça jusqu'au bout. 0,5/5
    • Maxence d.
      Oui mais aujourd'hui il est l'un des rares représentants de la "nouvelle vague" et du coup, on le catalogue comme "monstre du cinéma" alors que d'autres se seraient essayer à faire le même film, on leurs auraient juste cracher au visage et pas décerner un prix du jury...
    • De smet M.
      Amis cinéphile, voici donc notre critique du dernier JLG en date : http://pours-culture.blogspot....Une œuvre déroutante qui mérite bien un petit éclaircissement.A 83 ans, Godard en a encore sous le pied et n'a pas finit de nous surprendre.Cinéphilement vôtre.Pours Cinéphilie.
    • Olivier D.
      J'aime le cinéma d'auteur, j'aime la nouvelle vague, mais à mes yeux ce film est une parodie, c'est pitoyable. Si godard semble déjà ridicule dans la vraie vie (il s'amuse à insulter Quentin Tarantino, certainement par jalousie qu'il ait eu une palme d'or et pas lui, ce qui pourtant me semble normal car Tarantino est un maître), il l'est aussi dans ses films. Contrer la mode, Hollywood et les formes modernes de mise en scène ne suffise pas à faire un film intéressant, encore faut-il avoir du talent. Je trouve ça drôle aussi que Le Cahier du Cinéma lèche les pompes de ce cinéaste à chaque fois, quand on connaît les notes trop faibles qu'il donne aux vrais chef d'oeuvres.Si vous voulez voir un bon film de lui, regardez Pierrot Le Fou.Bref je crache dessus. 0,5/5
    • LordGalean
      Si tu veux en rire. Régale toi :http://louvreuse.net/instant-c...
    • Autaar
      Adieu au langage a fait le meilleur démarrage juste après X-men en France, proportionnellement au nombre de copies distribuées (c'est-à-dire 2). Soit plus que Deux jours, une nuit (310 copies).Prendre en compte de nombre de copies permet de mettre en perspective pas mal de données.
    • Badaask
      D'après Studio Ciné Live il n'a fait que 20 000 entrées.
    • Un homme, un vrai
      Pourquoi "du dimanche" ?
    Back to Top