Mon compte
    Jules César
    Bande-annonce Jules César
    16 octobre 1953 en salle / 2h 00min / Péplum, Drame, Historique
    De Joseph L. Mankiewicz
    Par Joseph L. Mankiewicz, William Shakespeare
    Avec Marlon Brando, James Mason, John Gielgud
    Titre original Julius Caesar
    VOD
    Spectateurs
    3,8 249 notes dont 31 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    La guerre fratricide qui s'engagea après l'assassinat de César entre les partisans de Marc-Antoine et de Brutus.

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9,90 €
    neuf à partir de 15,00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Jules César Bande-annonce VO 1:21
    Jules César Bande-annonce VO
    8 169 vues

    Acteurs et actrices

    Marlon Brando
    Rôle : Marc Antoine
    James Mason
    Rôle : Brutus
    John Gielgud
    Rôle : Cassius
    Louis Calhern
    Rôle : Jules César
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 424 abonnés Lire ses 1 505 critiques

    2,0
    Publiée le 1 mai 2014
    C'est un euphémisme de dire que cette histoire là m'intéresse. Mais dès les premières minutes, je me vois confronté à une double déception. Premièrement, le film ressemble plus à du théâtre filmé qu'à un objet cinématographique, et le plus surprenant, c'est de voir que c'est le très doué Joseph L. Mankiewicz qui se trouve derrière la caméra. Le problème n'est pas tant de voir un film très classique, mais surtout sur écrit ...
    Lire plus
    Jason_The_Butcher
    Jason_The_Butcher

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 183 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Excellente adaptation ressemblant plus à du théâtre filmé qu'à du cinéma, la qualité n'en est pourtant pas moindre. Les acteurs sont EXCELLENTS : rien que Marlon Brando et James Mason valent le détour. Les dialogues et monologues du film sont géniaux (Shakespeare quoi)... Et une belle dénonciation de l'abus de pouvoir dont certains profitent. Un monument !
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    5,0
    Publiée le 17 octobre 2008
    Un témoignage plutôt humble des énormes destructions & du danger - sinon de l'hypocrisie - des guerres de religion qui causèrent la chute de la civilisation occidentale romaine : César, isolé, est pris dans un absurde labyrinthe kafkaien tandis que l'on refuse l'essentiel aux siens...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 279 abonnés Lire ses 3 891 critiques

    3,5
    Publiée le 4 août 2010
    Si le début est vraiment excellent, par début j'entends la première partie qui dure une heure trente, jusqu'à la fin du speech de Antoine, la partie plus guerrière j'ai trouvé ça moins pertinent. Mais la première partie est simplement excellente, de la mise en scène, la tension qui monte, les dialogues, on sent que Shakespeare est passé par là (même si je ne connais pas le degré de fidélité à ce niveau là), il y a tout ce qui est ...
    Lire plus
    31 Critiques Spectateurs

    Photos

    11 Photos

    Secrets de tournage

    Jules César, Shakespeare et le cinéma

    La pièce de Shakespeare, loin d'être la plus connue du dramaturge, n'a finalement été adaptée que peu de fois au cinéma. Outre trois versions muettes réalisées entre 1908 et 1913, elle est a été portée à l'écran en 1950 par David Bradley, précédant de peu l'adaptation de Joseph L. Mankiewicz. En 1970, une nouvelle adaptation fut proposée par Stuart Burge dans laquelle, étrangement, Charlton Heston reprend exactement le même rôle (celui de Marc An Lire plus

    Une version fidèle à l'oeuvre de Shakespeare

    Joseph L. Mankiewicz souhaitait dès le début mettre en scène un film qui collait au plus près de l'oeuvre de William Shakespeare. Il opta donc pour le respect des conventions théâtrales, refusant par exemple de montrer les batailles mais laissant aux comédiens le soin de les décrire, ce qui déconcerta beaucoup le public de l'époque, alors habitué à la vogue des péplums des années cinquante et leurs reconstitutions fastueuses; dont Quo Vadis (1953 Lire plus

    Une moisson de récompenses

    Cité à l'Oscar du Meilleur film, de la Meilleure musique, du Meilleur acteur pour Marlon Brando et de la Meilleure photographie, Jules César remporta l'Oscar de la Meilleure direction artistique-Meilleur décors.
    6 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur Warner Bros. France
    Récompenses 3 prix et 5 nominations
    Année de production 1953
    Date de sortie DVD 07/11/2006
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 11/12/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 14 514

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • Henri M
      Le théâtre survole constamment ce film. Le film tente de se situer dans la Rome de la fin de la démocratie, et essaye de nous vendre ses rues, ses temples, ses sénats, ses champs, ses camps, etc. Mais c'est un emballage bien pauvre.. Nous ne sommes pas dans la Rome antique 60ans avant J.C, mais dans des décors de carton pâte, et cela se voit à tout moment. Evidemment le créateur de l'œuvre, Shakespeare l'a conçu comme ça. Il a utilisé des décors de carton pâte pour disséquer parfaitement l'être humain, Mankiewitz fait pareil. Personnellement ce n'est pas ce que j'attends du cinéma. La pièce a 400 ans passés ,on est au cinéma : il n'y aurait eu aucun mal à proposer du cinéma et non du théâtre filmé assez platement. La mise en scène de Mankiewicz disparaît, elle n'existe pas. Le film est trop corseté par le texte shakespearien, il ne donne pas le sentiment de liberté qu'aurait pu ajouter le cinéma, au contraire, tout y est très rigide ; Mankiewicz adapte cet histoire sur sur le pouvoir, en insistant et là c'est une qualité non pas sur comment un homme peut être détruit par lui même, mais comment les masses peuvent être utilisées pour l'obtenir sa destruction. en cela le film est plus clair que son remake avec Charlton Heston. Comme le voulait Shakespeare les deux moments forts de son histoire ce sont les deux discours successifs de Brutus et de Marc Antoine. Tout d'abord Celui de James Mason (Brutus): utiliser le langage à bon escient pour transmettre son message, un message honnête et sincère de préoccupation pour l'état du pays. Malgré l'utilisation d'astuces pour guider les auditeurs sur la route, la raison en est légitime. Et le but est momentanément atteint: les convaincre qu'il a raison. Un bon manipulateur (et au passage Mason montre quel grand acteur il est dominant largement le jeu Brando dans ce film) Justement vient ensuite le discours de Marc Antoine (brando pas joli dans cette tenue romaine) Il utilise et retourne le discours que Brutus vient de prononcer, utilise désormais un langage adulateur qui semble s'accorder avec le précédent tout en lançant de petites railleries qui préparent le public de la plèbe romaine pour mieux la retourner. Quand il la sent prête Marc Antoine à coups d'effet, de fausses promesses, de spectacle fait ce qu'il veut de la foule non seulement pour ne pas lui laisser la liberté de choisir ce qu'elle doit penser, mais pour l'entraîner exactement là où le politique le veut. Et ce qu'il veut, c'est le pouvoir, la guerre et l'anéantissement des rivaux. Un grand manipulateur que ce Marc Antoine. c'est évidemment lui qui entraîne l'adhésion de la foule. Et voilà ce que Shakespeare raconte dans ce Jules César et que Mankievitz parvient à bien faire ressentir, depuis la nuit des temps, l'honnêteté et la sincérité ne se sont jamais gagnantes, au contraire le spectacle du morbide et les feux d'artifice rhétoriques galvanisent les foules. Un discours tout à fait d'actualité en ce moment.... Ainsi, en utilisant un faux emballage théâtral (que personnellement je regrette), Mankiewicz, Shakespare ou les deux, nous assènent un message choquant pourtant lucide et véridique. Le héros de cet histoire c'est bien Brutus qui est trop honnête pour fuir ses responsabilités et trop honnête pour les enjoliver puisqu'elles sont terribles mais justes.. Et non l'honnêteté en politique ça ne payait déjà pas chez les romains.
    • Alex Jaeger
      T'es le seul à avoir vu ce film ?
    • Goddamn-1998
      Chef d'oeuvre ! Veni Vidi Vici
    Voir les commentaires
    Back to Top