Mon compte
    Des hommes
    Bande-annonce Des hommes
    19 février 2020 en salle | 1h 23min | Documentaire
    De Jean-Robert Viallet, Alice Odiot
    |
    Par Jean-Robert Viallet, Alice Odiot
    Presse
    3,9 21 critiques
    Spectateurs
    3,5 269 notes, 22 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    25 jours en immersion dans la prison des Baumettes. 30 000 mètres carrés et 2 000 détenus dont la moitié n’a pas 30 ans.

    Une prison qui raconte les destins brisés, les espoirs, la violence, la justice et les injustices de la vie. C’est une histoire avec ses cris et ses silences, un concentré d’humanité, leurs yeux dans les nôtres.

    Regarder ce film

    En VOD
    Cinemasalademande
    Cinemasalademande
    Location dès 3,99 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Des hommes Bande-annonce VF 1:46
    Des hommes Bande-annonce VF
    112 865 vues

    Dernières news

    Le Cas Richard Jewell meilleur film de la semaine selon la presse
    News - Sorties ciné
    Pour vous aider à faire vos choix, voici les 3 films de la semaine les mieux notés par la presse sur AlloCiné !
    samedi 22 février 2020
    1er jour France : 10 jours sans maman arrive en tête
    News - Box Office
    La comédie "10 jours sans maman" portée par Franck Dubosc arrive en tête parmi les nouveautés de ce mercredi 19 février…
    jeudi 20 février 2020
    Des hommes : rencontre avec les réalisateurs du documentaire choc sur la prison des Baumettes
    News - Interviews
    A l'occasion de la sortie du documentaire "Des hommes", une immersion implacable dans la célèbre prison marseillaise des…
    mercredi 19 février 2020
    Cannes 2019 : découvrez la liste des films sélectionnés à l'ACID
    News - Festivals
    La sélection de l'Acid a été dévoilée. Découvrez la liste des films présentés dans cette sélection parallèle à l'occasion…
    mercredi 24 avril 2019

    Critiques Presse

    • L'Humanité
    • Le Parisien
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • L'Express
    • L'Obs
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Marianne
    • Ouest France
    • Positif
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Franceinfo Culture
    • La Croix
    • Le Monde
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    edwoods
    edwoods

    201 abonnés 4 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 20 février 2020
    Génial : tendresse de la caméra pour des emprisonnés pour beaucoup récidivistes. Les Baumettes sous le soleil très exactement. Et des jeunes désœuvrés qui pourraient répéter à longueur de journée «ch’sais pas quoi faire, qu’est ce que j’vais faire… et puis les attentes, les instances disciplinaires qui tentent d’éduquer. Il y a dans ce film une tendresse pour les jeunes mais aussi pour le personnel carcéral. Des femmes, ...
    Lire plus
    poet75
    poet75

    250 abonnés 703 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 20 février 2020
    Fermée depuis 2018, la prison des Baumettes, à Marseille, était réputée comme étant la pire de l’hexagone. Les conditions de vie y étaient si difficiles qu’elles avaient été qualifiées d’« inhumaines », en 2012, par le contrôleur général des lieux de privation de liberté. La permission accordée à Jean-Robert Viallet et Alice Odiot d’y introduire leur caméra pendant une durée de 25 jours semble donc assez étonnante. ...
    Lire plus
    Ufuk K
    Ufuk K

    446 abonnés 1 370 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 23 février 2020
    " des hommes" assez bien accueilli par la critique est un documentaire instructif sur le milieu carcéral en France. En effet les réalisateurs ont suivi pendant 25 jours dans la prison des baumettes fermé depuis des détenus dans leur âpre quotidien démontrant l'état inquiétant de nos prisons en France.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    43 abonnés 573 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 22 février 2020
    Vu et avis le 20200221 Images brutes sans commentaires. Interessant mais aborde un peu trop de situations pour pouvoir lea approfondir. J ai hésité avec simplement tres bien pour le manque de profondeur et l absence de commentaire. Je comprend le principe de ne pas mettre de commentaire, de ne pas expliquer, mais le procédé a pour limite l empathie qu on a envie d avoir avec les protagoniste, notre capacité a combler les trous. Plus ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Naissance du projet

    Jean-Robert Viallet et Alice Odiot avaient réalisé un documentaire sur deux femmes qui étaient passées par la prison des Baumettes. C'est suite à cette expérience que ces deux journalistes marseillais ont eu envie de faire un film centré sur cette établissement carcéral très emblématique de la ville. La seconde se souvient : "La première approche remonte à 2013 et dans un premier temps, on a été autorisés à observer les enquêtes sociales rapides Lire plus

    Procédure pour filmer en prison

    Pour avoir les autorisations de filmer à l’intérieur d’une prison sur une certaine durée, Jean-Robert Viallet et Alice Odiot ont dû obtenir le soutien de plusieurs instances : la Justice, l’administration pénitentiaire ou encore le TGI de Marseille. Mais c'est celui de l’ancienne directrice des Baumettes, Christelle Rotach, qui a été le plus décisif : "Elle a eu envie de nous ouvrir les portes, de nous montrer son quotidien, les 8 000 entrées et Lire plus

    La prison des Baumettes en quelques dates

    2012 : le contrôleur général des lieux de privation de liberté qualifie les conditions de détention de la prison des Baumettes à Marseille « d’inhumaines » 2013 : première demande de tournage 2015 : première fois à la prison des Baumettes Alice et Jean-Robert entrent pour 3 semaines à la prison, sans caméra ni micros 2016 : premier tournage 2018 : le tournage va se prolonger jusqu’en 2018 : fermeture de la prison des Baumettes en juin

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Rezo Films
    Récompenses 2 nominations
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 14/04/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Box Office France 14 904 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 148019

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • S5Clem
      Pas grand intérêt à ce documentaire qui nous montre ce que l'on sait déjà. Prison la plus insalubre d'Europe ?? C'est sûr que c'est pas le Club Med mais j'ai des potes qui vivent dans pire que ça sur Paris intramuros.. On saluera l'absence de voyeurisme ou de sensationnalisme du documentaire, mais du coup le rendu est assez plat et linéaire. On est loin de l'enfer que le mainstream essaye de nous faire avaler dans ses films sponsorisés. Des yoyos qui tournent, des gueules cassées, tatouées, des matons sympas, presque autant que les prisonniers qui ont fait pour certains sciemment le choix des murs plutôt que de la galère de la rue. Un système carcéral qui tourne comme une horloge, rien de neuf sous le soleil..
    • Gregory A.
      ca reste des hommes , des conneries on en fait tous plus ou moins grave
    • schumifan
      Je n'aurais pas appelé ce film des hommes mais des délinquants
    • Fabienne
      si on considère ce qui a été filtré par l'établissement puis enlevé des scènes, il reste un bilan à faire qui est donc peu réaliste. Mais par rapport uniquement à ce qu'on voit, il y a du confort et du relationnel. 2 choses m'ont saisie. D'abord le nombre de femmes travaillant dans ce lieu. Si l'idée était d'amener de la douceur dans ce lieu (??), le fait d'induire le désir masculin est vicieux. Ceci étant, vu le gouvernement laxiste et irresponsable, c'est logique. 2e chose, la salariée blonde qui encourage la victimisation, et qui dit donne une image cool des condamnations, n'a rien compris à son rôle de prise de conscience, de responsabilisation et prise d'autonomie. Comment un détenu peut-il se refaire si on l'encourage à se plaindre et mal agir ? Là encore, on sent toute l'immaturité et l'incompétence des gouvernants.L'un des détenus a sa place dans un C.A.T et non en prison.En résumé, c'est mielleux et reflète fidèlement la politique d'aujourd'hui.
    • Francois L.
      C'est très prisés chez nous l'immersion carcérale chargée d'empathie, une sorte de roulage de pelle intellectuel. Le docu carcéral a cette particularité d'anoblir le propos derrière des préoccupations sociétales . Il pose sa loupe sur un bâtiment , des enfermés, comme d’autres ont tenté de le faire au tribunal . Et tout a coup le propos se veut grave et a l’écoute .D'autres docus et d'autres films en ont bien mieux rendus les éclairages .Très surfait
    • RENGER
      Immersion en plein cœur de la prison des Beaumettes à Marseille où pendant 25 jours, les réalisateurs ont laissés leur caméra vagabonder de cellule en cellule.Si elles se ressemblent toutes les une des autres (étroites, décrépies & lugubres), il n'en est rien pour les détenus (chacun ayant eu un parcours différents les ayant amenés à la délinquance).Multi-récidiviste ou primo-délinquant, petite racaille de cité ou grosse pointure du banditisme. Chaque détenu a une histoire propre à lui et certains viennent les livrer face caméra.Chacun ne vit pas de la même façon la privation de liberté, entre l'ennui, la peur ou encore la solitude. Cette plongée au cœur de leur quotidien (réduit à 10 ou 20m² en fonction de s'il s'agit d'une cellule individuelle ou mixte) vous glace le sang.Cette impression d'absence d'avenir qui se lit sur chacun de leur visage ne laisse pas indifférent.C'est dans cette même prison qu'en 2012, le contrôleur général des lieux de privation de liberté avait qualifié les conditions de détention « d’inhumaines ». Apres 70ans d'exploitation, la prison a fermée ses portes en 2018 et sera totalement rasée courant 2020.Un mal pour un bien, en espérant que la nouvelle prison offre plus d'humanité à ceux qui en ont été privés.http://bit.ly/CinephileNost...
    Back to Top