Mon compte
    Amanda
    Bande-annonce Amanda
    5 octobre 1938 en salle | 1h 23min | Comédie, Comédie musicale, Romance
    De Mark Sandrich
    |
    Par Marian Ainslee, Guy Endore
    Avec Jack Carson, Clarence Kolb, Franklin Pangborn
    Titre original Carefree
    Spectateurs
    3,1 32 notes, 4 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Steven, brillant avocat, aimerait convaincre Amanda, jeune chanteuse et vedette de la radio, de l'épouser. Face au refus de celle-ci, Steven demande conseille à un ami psychanalyste, le Dr Tony Flagg. Mais tout se complique lorsqu'Amanda tombe sous le charme de ce dernier...

    Regarder ce film

    En VOD / Blu-Ray, DVD
    ARTE Boutique
    ARTE Boutique
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Amanda Bande-annonce VO 1:19
    Amanda Bande-annonce VO
    543 vues

    Acteurs et actrices

    Jack Carson
    Rôle : Thomas Connors
    Clarence Kolb
    Rôle : Le Juge Travers
    Franklin Pangborn
    Rôle : Roland Hunter
    Walter Kingsford
    Rôle : Dr. Powers

    Critiques Spectateurs

    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    948 abonnés 4 874 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 25 novembre 2018
    Pour une fois que GR aime vraiment FA.
    Ça fait plaisir.
    On notera la danse vraiment sympa avec les balles de golf !!!! Mais comme d’habitude maintenant on attend les morceaux de danse qui sont hélas trop peu nombreux au milieu d’une histoire plutôt moyenne et des morceaux musicaux passables.
    Caine78
    Caine78

    6 118 abonnés 7 396 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 30 septembre 2010
    Mineur à bien des aspects, cette "Amanda" déçoit plus qu'autre chose. Nous offrant un scénario proche de l'indigent et la plupart du temps ennuyeux, l'oeuvre gêne par son manque de rythme et ses gags éculés n'amusant quasiment jamais. Heureusement, et ce malgré la mise en scène fort limitée de Mark Sandrich, le film peut tout de même se reposer sur quelques numéros musicaux charmants et même parfois assez grâcieuse. De plus, Ginger ...
    Lire plus
    Plume231
    Plume231

    3 536 abonnés 4 639 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 4 octobre 2011
    Une collaboration qui ne vaut le détour que pour les étonnants deux grains de folie que constituent les scènes où le personnage de Ginger Rogers est sous hypnose et ne se contrôle plus. L'actrice écrase largement son partenaire Fred Astaire ici et montrait déjà, chose qui ne fera que s'affirmer par la suite quand elle laissera tomber le domaine de la comédie musicale au profit de la comédie tout court, qu'elle était totalement à ...
    Lire plus
    Matthias P
    Matthias P

    16 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 14 janvier 2016
    Un chef d'oeuvre ! Fred Astaire et Ginger Rogers nous envoie encore un très grand spectacle. Je trouve que ce film à une généralité que d'autres films du duo n'ont pas : le film ne tourne pas autour de la danse !
    Toutefois, même si les numéros de danse se font plus rares, ils restent toujours exceptionnels ! Bref, ce film est à voir car il redonne immédiatement de sourire et l'on ne s'ennuie pas.

    Photo

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur -
    Récompenses 3 nominations
    Année de production 1938
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 14/04/2021
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1938, Meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 1938.

    Commentaires

    • Hairpeace
      Peu inspiré niveau mise en scène, montage basique, morceaux musicaux à la limite de l'indigence, mais c'est surtout le scénario que l'on retiendra, fascinante exploration du statut de la femme que, malgré toute l'énergie et l'espièglerie apportées par Ginger Rogers, l'on considérera constamment comme un objet, une victime passive que l'on hypnotise à tout va, dont on se préoccupe plus de la motivation au mariage que de l'alcoolisme flagrant du fiancé, et que l'on ira même jusqu'à frapper au visage pour parvenir à ses fins.
    Back to Top