Mon compte
    Wolfen
    Bande-annonce Wolfen
    3 mars 1982 en salle / 1h 55min / Science fiction, Policier
    De Michael Wadleigh
    Par Michael Wadleigh, David Eyre
    Avec Albert Finney, Diane Venora, Edward James Olmos
    VOD
    Spectateurs
    3,5 244 notes dont 44 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Au cœur de New York, un homme d'affaires et son épouse sont retrouvés sauvagement assassinés. Cette affaire s'apparente à d'autres meurtres similaires, signalés à travers tout le pays. En charge de l'affaire, l'inspecteur Dewey Wilson retrouve des poils d'animaux sur chacun des corps et pense dès alors avoir affaire à une horde de loups-garous. Chaperonné dans cette enquête par une psychologue, Dewey devra faire abstraction de celle-ci afin d'arrêter au plus vite cette folie meurtrière.

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    FilmoTV Achat dès 7,99 €
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 83,65 €
    neuf à partir de 56,34 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Wolfen Bande-annonce VO 2:17
    Wolfen Bande-annonce VO
    10 047 vues

    Acteurs et actrices

    Albert Finney
    Rôle : Dewey Wilson
    Diane Venora
    Rôle : Rebecca Neff
    Edward James Olmos
    Rôle : Eddie Holt
    Gregory Hines
    Rôle : Whittington
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 136 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 13 octobre 2020
    Très long, très lent, très lourd, très plat, très chiant, ça résume à peu près tout le film. Je pensais à mieux en lisant les critiques, mais pour savoir qu'un loup protège son territoire avant tout il me suffit de mater un documentaire, certainement plus instructif et plus intéressant que ce film. La critique de notre société elle est bien sous-jacente, et limite involontaire. Disons plutôt que le réalisateur n'avait pas de ...
    Lire plus
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 517 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 7 juin 2015
    Un homme d'affaires et son épouse sont sauvagement assassinés dans les rues de New York, et un inspecteur mène l'enquête. "Wolfen" est un thriller écologique original, mêlant polar et horreur, sur fond de lien entre les Amérindiens et les loups, et de débordements du monde capitaliste. Le rythme assez lent pourra en décontenancer plus d'un, mais le film construit une ambiance solide, avec de nombreuses séquences nocturnes bien montées, ...
    Lire plus
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 502 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2014
    Un film d'épouvante troublant aux réelles qualités plastiques, qui glorifie la fascination du loup. Violence animale filmée en caméra subjective, scènes choc sanglantes, le réalisateur ne néglige aucun effet pour donner des sueurs froides au spectateur, tout en soulevant des problèmes sociaux. Seule sa parabole sur l'instinct animal des Indiens, la chasse, la possession d'un territoire et le retour à l'animalité n'est pas très claire, ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 7 décembre 2011
    Ce film est tout simplement génial. Il donne une véritable leçon de vie sur l'équilibre entre l'homme et la nature. le loup ne tue pas pour le plaisir, ils tuent pour le territoire, qui leur appartient. Je le conseille vivement, car ce film n'as pas vieillit et, aujourd'hui encore, l'homme à besoin de savoir que la nature est importante et que les animaux ne sont pas des objets.
    44 Critiques Spectateurs

    Photo

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur -
    Année de production 1981
    Date de sortie DVD 13/08/2002
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 30/11/2011
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1981, Les meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 1981.

    Commentaires

    • The Last Action Zero
      Un film de loup-garou qui n'en est absolument pas un. Mais plutôt un thriller policier, anxiogène et timidement gore. Et qui se termine par une pirouette magique et poétique. Un film prétexte, clairement à but politique. Pour une des dernières dénonciations cinématographiques à cheveux long. Dénonciation de l'argent roi des grandes multinationales, corrupteur et destructeur. Qui a mis à la rue, tant de laissé-pour-compte social, sur son passage ravageur. Et qui allait devenir un des grands symboles des 80s, de l'exploitation à outrance des ressources terrestres et humaines. Une dénonciation du fanatisme conservateur, colonialiste et religieux. Socle fasciste et sécuritaire, sur lequel s'est pourtant bâtit ce grand pays de liberté. Et qui a aussi été la cause de tant de souffrances, et d'injustices criminelles. Et surtout, une dénonciation du consumérisme aveugle, et du matérialisme inhumain de cette période. D'où commençait enfin a émerger, une vrai conscience écologique collective et active. Qui peine encore de nos jours, à faire suffisamment entendre sa voix, pour faire évoluer ce monde, vers un avenir moins sombre.Bref, tout un sous texte édicté de manière limpide. Assez new age et cohérent. Par un authentique membre engagé, de la contre culture hippie américaine. D'ailleurs toujours actif à notre époque. Et fidèle à cet idéal de prise de conscience morale, typique des mouvements sociaux des années 60/70. Et à qui pourtant, à l'image de son héros dans le film, la fin des 70s disait qu'il était temps, d'enlever son headband sans faire de vague. Et de se couper les cheveux, pour enfin rentrer dans le rang. Et dans cette nouvelle décennie qui commençait. Un discours social et sociétal, réfractaire au conformisme moutonnier. Qui prend rapidement le pas, sur la simple forme de divertissement puéril. Pour la pervertir en véritable film conscient et mature. Et ça, pour un film d'horreur, c'était plutôt très original à cette époque.Certes, avec un résultat cinématographique, plutôt longuet et mou du genou. Et trop souvent décousu et illogique. En dépit de plans séquences grandioses. Par moment, d'un sens aigu du montage captivant. Et d'effet de mise en scène parfaitement remarquables. Ainsi que d'une partition musicale, aussi juste que belle. Et d'un casting de 2 ou 3 bonnes têtes familières, que l'on prend toujours plaisir à retrouver. Un premier film( de fiction )qui, malgré de joli morceaux de dialogue et quelques punchline, est plutôt maladroit en écriture. Mais pourtant très beau et terriblement attachant. Premier film d'un un talentueux chef opérateur, que je ne connaissais absolument pas en tant que cinéaste. Et qui n'est visiblement pas la moitié d'un manche. Film qui restera malheureusement unique. Michael Wadleigh ayant décidé, qu'il avait mieux à faire de son temps de passage en ce monde, que de le louer à l'industrie du cinéma. Au lieu de l'utiliser à lutter pour défendre la planète, et la sauvegarde de son environnement.On peut dire tout ce qu'on veut, sur ce film aussi bancale et novice, que spirituel et virtuose. Mais personne ne pourra honnêtement renier, la beauté fascinante de ses images en 2.39:1. Que ce soit par sa splendeur ou sa laideur, j'ai toujours pensé que New-York, est la ville la plus cinégénique au monde. Et ce film, à la photographie et aux cadrages sublimes, en est l'une des meilleures démonstrations, que j'ai vu de toute ma vie. Qui plus est, si vous êtes comme moi, très sensible à ce New-York vétuste et punk des années 70. à son décor légendaire de bombardement du South Bronx. Ce no man's land sauvage, en ruine et en voie de disparition. Ainsi qu'au World Trade Center encore presque flambant neuf, avec ses tours jumelles si majestueuses, dans cette lumière de soleil levant. Et que dire, ne serait-ce que de cette superbe séquence d'ouverture, du haut du pont de Brookyn( Je pense ). Sinon que l'on ne peut être que soufflé, par la magnificence de ce panorama du passé. Et d'où on peut admirer un des plus beaux visages, de la véritable star de Wolfen : La ville de New-York, et sa démesure architecturale quasi mythique.
    • anfield72
      Oh que j'adore ce film.
    • JimBo Lebowski
      Très surprenant pour un film de genre, vraiment un bel objet de cinéma au delà du côté divertissant et/ou sensationnaliste que le registre laisse présager, c’est à la fois un bijou d’ambiance, de technique et de mise en scène, on nous le vends comme un film de loup garou mais c’est bien plus que ça. À peine croyable d’ailleurs que le réalisateur n’ai que deux longs métrages à son actif (l’autre étant "Woodstock", rien que ça), putain il y a vraiment du talent, il suffit de voir certaines séquences qui n’ont rien à envier à du Friedkin ou du Lumet (la dernière rappelle d’ailleurs la scène marquante des miroirs de "La Dame de Shanghai" de Welles), le casting garde une certaine simplicité hors de tout cliché, l’intrigue est intéressante et va se révéler profonde et spirituelle, c’est scotchant. Et puis ces petites rhétoriques sur la mort, les vestiges, la nature ou l’homme en général sont très bien placées; pas grand chose à reprocher si ce n’est qu’il est peut être un poil long, allégé d’une bonne dizaine de minutes il aurait été quasi parfait.4/5
    • superayrton
      Un film que j'adore. Une histoire très originale et une réflexion très intéressante du passé américain. Great movie
    • Raw Moon Show
      Michael Wadleigh innove dans son mythique Woodstock avec les fameux split screen et ses corps à corps avec certains musiciens (Richie Havens en particulier). Dans Wolfen il récidive dans une forme tout aussi passionnante : la vue subjective (qui va peut-être inspirer Mc Tiernan dans Predator ?), New-York rarement filmé comme ça, en long et très large, une matière horrifique travaillée en contournant tous les clichés du genre : un film de loup-garous sans loups-garous, une intrigue faussement trépidante imprégnée d'une intériorité qui n'est pas désagréable parce qu'elle provoque la réflexion. Enfin le fond, comme nombre de films et livres (John L'Enfer), Wolfen nous conte une Amérique symbolisée par New-York hantée par son passé, traumatisée malgré elle par le massacre du peuple amérindien... Des longueurs certes, un métrage fatigué certes, mais sacrément singulier et puissant dans le paysage du cinéma horrifique. Encore de nos jours !
    • quetedugraal
      Un film qui a plutôt bien vieilli.
    • Pascale Mirouze
      Wolfen est un excellent film de terreur .Qui n a guere vieilli.
    • dydy-2306
      Ce 'Wolfen' est plutôt assez bon malgré une enquête un peu trop longue !
    • calvera
      Un film qui se déguste pour le message qu'il donne et qui était surtout visionnaire des temps que nous vivons actuellement.Le suspens est maintenu et le final nous laisse songeur sur les destinées de notre humanité.Une oeuvre à découvrir et à redécouvrir
    Voir les commentaires
    Back to Top