Mon compte
    Ari Aster

    État civil

    Métiers Réalisateur , Scénariste , Producteur plus
    Nationalité
    Américain
    Naissance 15 juillet 1986
    Age
    38 ans

    Biographie

    Né dans une famille juive à New York, Ari Aster est le fils d’un musicien et d’une poétesse. Il grandit entre la Grosse Pomme, l’Angleterre et le Nouveau-Mexique. Obsédé par les films d’horreur dès son enfance, il fréquente assidûment les vidéothèques et entreprend l’écriture de scénarios. Sans surprise, il étudie le cinéma à l’Université de Santa Fe, où il écrit son premier court-métrage, Tale of Two Tims, qu’il soumet à l’American Film Institute (AFI). Grâce à ce film, il décroche une bourse pour le programme d’études supérieures du Conservatoire de l’AFI avec pour spécialisation la réalisation.

    Il fait ensuite ses armes avec plusieurs courts-métrages, dont le dérangeant et remarqué The Strange Thing About the Johnsons (2011), qui met en scène un père abusé sexuellement par son propre fils. Une œuvre qui, à l’instar de Munchausen, fait de la famille le lieu de toutes les ignominies et l’origine de bon nombre de traumatismes.

    Un thème que l’on retrouvera dans son premier long-métrage, Hérédité, sorti en 2018 et dans lequel il dirige Toni ColletteGabriel Byrne et Alex Wolff. Ce film d’horreur sur une famille qui cache de sinistres secrets impose d’emblée Ari Aster comme l’un des chefs de file de “l’elevated horror”, aux côtés de Robert Eggers et Jordan Peele. Il confirme l’essai l’année suivante avec Midsommar, un film de folk horror situé dans un village suédois isolé porté par l’impressionnante Florence Pugh.

    Fort de ces deux succès, Ari Aster signe en 2023 une odyssée cauchemardesque et kafkaïenne de trois heures avec l’ambitieux Beau Is Afraid. Renouant avec l’humour noir de certains de ses courts (BasicallyC’est la vie et The Turtle's Head) et prolongeant l'intrigue de Beau (2011), il y relate le périple d’un homme (Joaquin Phoenix) qui tente désespérément de rejoindre sa mère.

    Émilie Schneider

    Ses premiers pas à l'écran

    Herman's Cure-All Tonic
    Herman's Cure-All Tonic
    Date de sortie inconnue
    Beau
    Beau
    Date de sortie inconnue
    The Strange Thing About the Johnsons
    The Strange Thing About the Johnsons
    Date de sortie inconnue
    Munchausen
    Munchausen
    Date de sortie inconnue

    Ses meilleurs films et séries

    Hérédité
    Hérédité
    2018
    Midsommar
    Midsommar
    2019
    Beau Is Afraid
    Beau Is Afraid
    2023

    Sa carrière en chiffres

    16
    Années de carrière
    0
    Récompense
    14
    Films
    0
    Série
    0
    Nomination
    334 K
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 37 %
    Epouvante-horreur : 30 %
    Drame : 26 %
    Western : 7 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    2
    Photos
    11
    News

    A tourné le plus avec

    Billy Mayo
    Billy Mayo
    2 films
    Beau (2011), The Strange Thing About the Johnsons (2011)
    Bradley Fisher
    Bradley Fisher
    2 films
    Beau Is Afraid (2023), C'est La Vie (2016)
    Beau Is Afraid (2023), Midsommar (2019)
    Joaquin Phoenix
    Joaquin Phoenix
    2 films
    Eddington (2025), Beau Is Afraid (2023)
    Hérédité (2018), Beau (2011)
    Basically (2014), Munchausen (2013)
    The Turtle's Head (2014)
    Toni Collette
    Toni Collette
    1 film
    Hérédité (2018)
    Liam Aiken
    1 film
    Munchausen (2013)
    Nathan Lane
    1 film
    Beau Is Afraid (2023)
    Eddington (2025)
    Eddington (2025)
    John Walsh
    1 film
    Beau Is Afraid (2023)
    Beau Is Afraid (2023)
    Amy Ryan
    1 film
    Beau Is Afraid (2023)
    Commentaires
    • binge watcher
      Ah se taire !
    • binge watcher
      bcp de belles choses je ne suis pas sur du terme employé ...:)
    • PoubelleCosmique
      Sauf qu'on ne regarde pas les films d'Ari Aster pour le gore mais pour l'ambiance qu'ils dégagent. Ça peut laisser de marbre, par contre quand on se fait happer c'est une expérience qui marque. Braindead est excellent mais ne joue pas du tout dans la même cour.
    • PoubelleCosmique
      Deux films, deux chefs d'oeuvre de l'horreur. Espérons qu'il continue à nous régaler encore longtemps comme ça.
    • Marqué par la haine
      Non mais n’importe quoi le parallèle avec Braindead,vraiment rien à voir.La violence elle est avant tout psychologique chez Ari Aster,le gore c’est que du bonus.Si vraiment tu voulais un bon gros délire gore et drôle c’est pas chez ce réalisateur qu’il fallait se diriger.Ari Aster a son propre style,il arrive à créer un univers anxiogène particulier et par ça il a vraiment su dépoussiérer le genre horrifique.C’est ce genre d’originalité et de particularité qui fait de lui un réalisateur de génie.
    • Malcolm B.
      Je n'ai vu de lui que Midsommar et j'ai trouvé ça nullisime... Seul les décors sont jolis. L'impression que ça m'a fait c'est que le mec s'est rendu compte que son film était nul alors il a ajouté des scènes ultra gore pour choquer et voila. Si je veux voir du gore je regarde Braindead, au moins c'est drôle. La c'est juste prétentieux et plat.
    • Sébastien M
      Après sa prestation dans Joker, comment ne pas le voir chez Ari Aster! Ce serait phénoménal!!! Je vais prier de toutes mes forces 🙏🏻
    • Abe
      Et son prochain film devrait justement avoir le monsieur de ta photo de profil comme acteur principal... On croise les doigts!
    • Ner0d3
      Incroyables deux premiers films !
    • The world is yours
      Il a su ressusciter le genre qui a part deux ou trois exceptions était mort depuis quelques années.L’un des rares réalisateurs à pouvoir me procurer de l’angoisse accompagné d’un profond malaise grâce à son style si particulier avec une ambiance froide,sinistre et terriblement malsaine.Un réalisateur qui en deux films a montré beaucoup de belles choses,vivement la suite !
    • Mehd .
      Des courts-métrages, deux films en un an et pour moi Aster est déjà une référence du cinéma de genre. Catégorisé uniquement Hérédité et Midsommar comme des films d'horreur serait injuste tant les deux films semblent raconté des choses personnels sur nos relations aux autres, les problèmes mentaux ect... Aster à une mainmise sur la mise en scène, la direction d'acteur et la narration qui est tout simplement impressionnante pour un réalisateur si jeune. J'ai aussi remarqué des similitudes dans ses deux longs-métrages, que ce soit dans la mise en scène ou les thèmes, preuve qu'Aster à déjà son univers propre à lui. Nous ne regardons pas les films d'Aster, nous les subissons (dans le bon sens du terme bien sur), tant ils sont imprévisibles et nous réveillent à coups de chocs glaçant. Nous avons à faire à un auteur qui à une véritable vision sur chaque film (dieu merci à A24 de financer des projets comme ceux-ci). J'attends avec une impatience folle le prochain!
    • Veganforanimalrights
      On voit tellement de choses sur Allociné... J'ai quelques excuses de vous avoir pris au mot.
    • Anthony B
      Réalisateur de génie. Ce mec à une vision sans cahier des charges et s'y tient.
    • Jôrdiland
      ah, ah ! très drôle !
    • Veganforanimalrights
      Rien à voir.
    • Pierba
      Réalisateur à suivre sans doute.
    • Jôrdiland
      fils de Fred.
    Back to Top