Mon compte
    William Devane
    Métiers Acteur, Réalisateur, Scénariste
    Nom de naissance

    William Joseph Devane

    Nationalité Américain
    Naissance 5 septembre 1937 (Albany, New York - Etats-Unis)
    Age 84 ans
    49
    ans de carrière
    70
    films et séries tournés

    Biographie

    William Devane naît en 1939 et grandit à Albany dans l'État de New-York où son père est un temps au service d'un certain Franklin Roosevelt, alors gouverneur de l'État. Après avoir terminé sa formation à l'"American Academy of Dramatic Arts" de New-York, il débute au théâtre et enchaîne les expériences à Broadway sans réellement s'imposer. Son histoire semble en quelque sorte liée à la politique puisque c'est son interprétation remarquée de J.F. Kennedy dans un téléfilm inédit en France sur la crise des missiles de Cuba, qui lui offre la notoriété de ses pairs en 1973. Profitant alors des fastes années 70 américaines, sa carrière décolle en flèche et il enchaîne coup sur coup les rôles notables grâce à Rolling Thunder, Marathon Man ou encore Complot de famille qui lui permet de travailler sous la direction Alfred Hitchcock ; affirmant ainsi sa ...
    Lire plus

    Filmographie

    Côte ouest
    Côte ouest
    Date de sortie inconnue
    Stargate SG-1
    Stargate SG-1
    Date de sortie inconnue
    Tant qu'il y aura des hommes
    Tant qu'il y aura des hommes
    Date de sortie inconnue
    Jesse Stone: Lost In Paradise
    Jesse Stone: Lost In Paradise
    Date de sortie inconnue
    The Grinder
    The Grinder
    Date de sortie inconnue
    24 heures chrono
    24 heures chrono
    24 août 2021
    50 To 1
    50 To 1
    26 avril 2015
    Interstellar
    Interstellar
    5 novembre 2014
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Photos

    37 Photos

    News

    C'est quoi son nom déjà ? 30 éternels seconds couteaux du cinéma américain
    NEWS - Stars
    lundi 29 février 2016
    A l'occasion du décès de George Kennedy, retour sur 30 solides seconds couteaux américains, dont on oublie pourtant régulièrement…
    "Revenge" recrute du coté de la "Côte Ouest"
    NEWS - Tournages
    mercredi 14 décembre 2011
    "Revenge" assume plus que jamais ses références soap en faisant appel à l'une des figures emblématiques de "Côte Ouest",…
    5 news à propos de cette star
    Commentaires
    • Last Action Zero
      J'étais venu râler exactement pour la même raison. The Dark, alias Les Nuits De La Violence pour la version française, est un joli nanar d'autrefois bien gentillet. Quand un inspecteur Harry de pacotille, rencontre un Kolchak beaucoup trop beau gosse pour le bien de cette histoire, dans une œuvre timide, bricolé, délirante et absurde, qui se résume à un whodunit fantastique et débile. Un Tobe Hooper qui s'est barré après quelque jours de tournage. Un casting de série B venu pointer en roue libre, qui fait ce qu'il peut avec ces dialogues et ces situations affligeantes. Une histoire merveilleusement risible et transparente, magnifiquement ancré dans son époque, vintage et kitch à souhait, et d'une agréable drôlerie involontaire de chaque instant. Mais tellement moins marrant que le monstre lui même, toujours savamment entre aperçu furtivement, mauvais croisement de Superman, du Hulk de Ferrigno et d'un costume de bigfoot pour Halloween. Dés qu'il court ou qu'il tourne la tête, là, c'est du Corman. La grosse barre de rire garantie. Mais qui a bien put valider ce design improbable ?... Par contre, les images sont belles. Et même régulièrement sublime. D'abord, si vous êtes un amateur archéologique de cinéma américain de la période 75/85, vous allez vous régaler. La Californie du San Francisco disco( Oui, je sais. Le film se passe à Los Angeles ), les derniers Jeans patte d'éph', les bandana latino, les billards de gargote enfumé, les flics stupide et gras du bide toujours en train de bouffer, et la corvette modèle 79. Tout y est. Et c'est un plaisir des yeux. De plus, le montage est efficace et varié. Mais surtout, les cadrages sont fascinant de beauté. Et les jeux de clair obscur, limite cinéma expressionniste, et souvent filmé entre chien et loup, sont vraiment de grande classe. Il en va de même pour la musique, que j'aime vraiment beaucoup, et que je trouve bien trop qualitative, pour un pauvre film d'horreur d'exploitation, même à budget confortable. Bref, l'histoire, c'est de la daube, et on s'en fout royalement. De toute façon, sur toutes les questions et les mystères soulevé par les protagonistes, on en appendra pas beaucoup plus, que l'on en sait déjà au début du film. Tout ça ne mène à rien. Ou du moins pas grand chose. D'ailleurs, sans les explications de la voix off, entre la vieille medium cartomancienne, les coup de vent magiques, les chuchotements d'extraterrestres à poil long, et l'ancien taulard impassible devenu écrivain ténébreux à succès, on serait beaucoup trop perdu pour que ce soit acceptable. C'est vide et un peu le bordel cette histoire. Mais c'est tellement marrant à voir. Ne loupez surtout pas, ce ballet de figurant beaucoup trop nombreux en costume de simple policier, qui courent dans tous les sens pour la séquence finale de chasse. Nanar de bronze. 2.5/5 au premier degrés. Mais 3.5/5 sur mon échelle raffiné du nanar de luxe ^^
    • Thierry G
      Il manque le film The Dark, de John Bud Carlos, en 1979, dans lequel William Devane joue. https://www.imdb.com/title/...
    Voir les commentaires
    Back to Top