Mon compte
    Toutes les critiques de Culturopoing.com
    Boum Boum
    En s’inscrivant dans le mouvement de la lutte, le film parvient à saisir l’un des aspects les plus originaux du mouvement : son caractère horizontal, « impur » et apartisan.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,6
    Ventura
    Chef-d'oeuvre à la beauté picturale foudroyante, d'une grande richesse thématique, politique et esthétique, bouleversant jusque dans sa volonté presque bressonienne de faire de ses acteurs de majestueux blocs d'impassibilité sur lesquels le désespoir d'un regard ou une larme roulant à l'improviste trahit une profonde émotion, Ventura (Cavalo Dinheiro) s'avère être l'un des films majeurs à sortir en salles cette année.
    Culturopoing.com
    5,0
    Presse
    4,4
    Demain je traverse
    La beauté de cette rencontre fulgurante et le jeu magistral des acteurs compensent un scénario parfois un peu conventionnel [...] A mille lieues des clichés touristiques, Athènes[...] est filmée comme un territoire d’où les migrants ne peuvent plus s’extirper et errent comme des spectres.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    2,5
    Loving Highsmith
    Les lumineux portraits en noir et blanc, le soin tout particulier aux choix des images d’archives, les décorums chatoyants dans lesquels se livrent les différents témoignages, l’esthétique déployée dans Loving Highsmith rend poreuse la frontière entre la fiction et le documentaire.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,7
    Sweat
    Quand nous croyons voir surgir une businesswoman, une fille sans contenance ou une incroyable humaniste, les secondes suivantes réfutent notre impression. Portrait gigogne des déceptions recousues incarné jusqu’au bout des ongles par Magdalena Koleśnik, tranche de vie déphasée occupant la faille entre attentes et obligations, Sweat nous met face à une manifeste incompatibilité des mondes.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,2
    All Eyes Off Me
    All Eyes Off Me confirme la délicatesse d’une cinéaste de l’intime. Après son premier long métrage People that are not me, Hadas Ben Aroya creuse plus encore ici ce lieu de solitude et de vacillement de toute certitude : elle en questionne l’essence même.
    Culturopoing.com
    5,0
    Presse
    3,9
    Clara Sola
    Dans Clara Sola, le merveilleux vient ainsi contrebalancer l’atmosphère oppressante dans laquelle dépérit l’héroïne, esquissant un horizon optimiste, au-delà de l’environnement étriqué et superstitieux dans lequel subsistent les personnages.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,3
    L'école du bout du monde
    Si l'intrigue du film en tant que telle est un classique récurrent, son contexte unique, majestueux, sublime (photographié avec beaucoup de sensibilité et d'élégance par Jigme Tenzing) fait de "L'École du bout du monde" un parangon du genre, une histoire qui, dans un sens, transcende tous les récits similaires qui l'ont précédée.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,4
    Birds of America
    Parfois un peu trop lyrique [...], pénalisé par une facture trop télévisuelle [...], ce documentaire a donc cependant pour lui de transcender sa volonté biographique pour en faire une sombre page d'histoire contemporaine, nourrissant les yeux et l'esprit.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    3,3
    Les Crimes du Futur
    Avec "Crimes of the Future", qui n'est pas sans rappeler de façon lointaine cet autre magistral autoportrait perclus de souffrance qu'est "Douleur et gloire" de Pedro Almodóvar, David Cronenberg semble marcher vers sa propre fin dans une démarche qui, pourtant, prouve toute sa vigueur artistique. On appelle cela une œuvre crépusculaire, et c'est bouleversant.
    Culturopoing.com
    5,0
    Presse
    3,6
    Evolution
    Si le fait de traiter le traumatisme historique par le truchement de l'intimité familiale [...] rend le film touchant et parfois très juste dans les relations que tissent les personnages entre eux, Evolution semble un peu lesté par les mots, laissant de côté la part poétique par moments contestable mais souvent puissante qui nourrit usuellement le cinéma roboratif de Mundruczó.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    3,7
    Junk Head
    Les gros studios peuvent aller se rhabiller, la détermination et le talent d’un seul homme sont capables d’offrir l’une des plus belles propositions du genre vue depuis longtemps. Fabuleux.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,4
    The Northman
    S'inscrivant pleinement dans la démarche de Robert Eggers [...], ce troisième long métrage est donc une œuvre aussi froide qu'incarnée, aussi spectaculaire qu'érudite, aussi exigeante que passionnante. Et la plus nette réussite d'un auteur qui se montre enfin capable de canaliser réellement l'énergie de son cinéma alors même qu'il s'agit paradoxalement de son film le plus viscéral.
    Culturopoing.com
    5,0
    Presse
    3,3
    Tranchées
    Intime et formaliste, "Tranchées" est une œuvre profondément maîtrisée sur des individus n’ayant d’autre choix, pour échapper au vertige, que de fermer les yeux sur la gravité de leur condition.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,7
    Utama : La Terre Oubliée
    La beauté des images nous transporte dans une terre oubliée par les humains mais célébrée par un soleil dont les variations d’intensité révèlent toute la picturalité.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,6
    Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria
    "Un Visa pour la Liberté" frappe par sa maîtrise, son intelligence, sa capacité à être au plus près des personnages tout en gardant beaucoup de pudeur.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,9
    Les Femmes du pavillon J
    Les quatre actrices (...) bouleversantes (...) apportent une bouffée d’air frais à une œuvre honnête qui a du mal à trouver un équilibre entre sa solennité et sa fantaisie.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    2,4
    L'Été l’éternité
    Émilie Aussel souligne sa « volonté de mêler le trivial et le sacré » au sein de son film. La gouaille des personnages, les vannes qui fusent, les conversations entre jeunes filles sur le sexe laissent peu à peu la place à des récits de vie plus intimes où affleure le drame, sans lourdeur, jamais.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    2,9
    Los Fuertes
    "Los Fuertes" est riche en scènes d’une extrême sensualité, profondément touchantes également, tant elles dépeignent avec exactitude l’ivresse et la joie presque candide que procure l’amour naissant.
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    3,0
    Anatomy of Time
    La mise en scène est en osmose avec ce qui nous est raconté [...] la caméra flotte, par de lents travellings nimbés d’une photographie chaleureuse, aux couleurs enveloppantes, marquées par la douceur, invitant le spectateur à se laisser aller, à se lover dans une histoire qui ne démarre jamais vraiment mais qui est traversée par une multitude d’émotions.
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,1
    Back to Top