Mon compte
    Toutes les critiques de Culturopoing.com
    Dos Madres

    Dos Madres

    Titre original Sobre todo de noche
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,6
    La grande qualité de Dos Madres pourrait se résumer in fine à la complémentarité qui s’opère entre la profusion de son style très composite, des nombreuses voies qu’il explore, modèle et semble réinventer continuellement (donnant au film un caractère parfois expérimental) et son sens accru de l’ébauche, de l’évocation fugace, du détail qui ne demande qu’à faire déborder l’expérience du film au-delà du cadre ou du temps de la projection.
    Karmapolice
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,0
    Certes imparfait, parfois plombé par des dialogues artificiels et une résolution convenue bien que logique, le deuxième long métrage du jeune cinéaste n’en demeure pas moins un fascinant thriller onirique doublé d’une fable poétique qui convoque les fantômes de Samuel Fuller, d’Abel Ferrara, mais aussi, plus près de chez nous, de Julien Duvivier et de Marcel Carné.
    Le Médium
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    2,6
    Grâce à son talent, son ton décalé, délicatement irrévérencieux et franchement joyeux, le cinéaste fait mouche.
    L'Arbre à Contes
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    3,5
    Succession de trois courts-métrages visuellement superbes et à la morale claire, L’Arbre à contes est un divertissement idéal pour tous les jeunes enfants, ainsi qu’un excellent moyen de les initier au respect des autres et de la nature.
    Only the River Flows

    Only the River Flows

    Titre original He bian de cuo wu
    Culturopoing.com
    3,0
    Presse
    3,3
    Dans Only the River flows, tout en effet se brouille, à l’image d’une société pleine de contradictions où l’individu et le collectif, le passé en décrépitude et l’avenir incertain, la volonté de comprendre et l’impossibilité de maîtriser le destin ne cessent de se heurter pour créer un vertige grandissant. Une cape, une moustache, une veste, un ordre du mérite jamais retrouvé, un puzzle miraculeusement terminé, suffisent à troubler notre compréhension de la temporalité et de la réalité.
    Pompo The Cinephile

    Pompo The Cinephile

    Titre original Eiga daisuki Pompo-san
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,4
    Candide et existentiel, exigeant et rassembleur… Pompo The Cinephile est un grand divertissement doublé d’une splendide déclaration d’amour au septième art.
    Longlegs
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    2,8
    Narration maîtrisée, imagerie dérangeante et un Nicolas Cage dérangé, Oz Perkins signe un film de tueur en série d'une redoutable efficacité.
    To The Moon

    To The Moon

    Titre original Fly Me to the Moon
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,4
    To the Moon, grosse banane politicosexy, à la reconstitution suffisamment réaliste pour être crédible et proprette, juste ce qu'il faut pour être un divertissement ultrabright — où d'ailleurs tout le monde est un peu surmaquillé —, coche toutes les cases attendues patriarcat relou, l'honnête société civile palliant les failles du gouvernement, victoire des cœurs brisés.
    Kinds of Kindness
    Culturopoing.com
    2,0
    Presse
    2,8
    Cet opus roboratif (2 h 44) a quelques trouvailles rigolotes, des provocations amusantes certes. Mais au fond, c'est l'idée même de faire un film pareil avec ces gens-là qui semble surtout amuser le cinéaste.
    Sons

    Sons

    Titre original Vogter
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,5
    Un film diaboliquement précis, qui assoit Möller comme le nouveau cerveau du cinéma danois.
    La Récréation de juillet
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,0
    Magnifiquement porté par une troupe de comédiens menée par Andranic Manet, décidément un nom à suivre, le film réussit à faire dialoguer le passé et le présent avec une douceur, une délicatesse qui emporte tout.
    Perfect Days
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,7
    Bénéficiant d’une totale liberté artistique, Wim Wenders a préféré créer un personnage "à travers lequel on pourrait trouver l’essence d’une culture japonaise accueillante" dans un long métrage écrit en étroite collaboration avec Takuma Takasaki, garantissant un véritable respect des us et coutumes du pays.
    Matria
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,3
    Étouffant et surprenant, Matria nous pousse dans nos retranchements autant que Ramona, le personnage principal, ouvrière, épuisée par la vie, mais ne se laissant pas abattre.
    Camping du Lac
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,5
    De ce croisement entre Letourneur et Dumont, Camping du lac et son mysticisme rural envoûte et dépasse son apparente quiétude dans une lecture féroce anti-capitaliste, une ode à l’extraordinaire dans sa contemplation de l’ordinaire, un premier long-métrage bourré de promesses et de virtuosité. À suivre de très près.
    Vas-tu renoncer ?
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,3
    L’engagement et son renoncement, Edouard (Manet) et son intimité avec Charles (Baudelaire), les échecs, le jugement mondain, une poésie de l’étrange et de l’absence, une fascinante destinée conjointe en plein doute artistique dans un film hors des normes, brisant les préceptes cinématographiques balisées pour nous offrir un moment hors du temps et des conventions souveraines.
    Kinds of Kindness

    Kinds of Kindness

    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    2,8
    Fascinant et captivant, impur et jamais aimable ni gratuit, Kinds of Kindness, impose un cinéma qui n’autorise pas la tiédeur et la passivité, encore capable de dialoguer avec son spectateur, quitte à le bousculer, le sortir de sa torpeur, le mettre en colère, ou lui tendre un miroir peu flatteur. C’est peut-être dans cette incapacité à vous caresser dans le sens du poil que Lanthimos, entre amour et répulsion, demeure un cinéaste aussi essentiel.
    In Water

    In Water

    Titre original mul-an-e-seo
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,7
    La force du geste d’Hong Sang Soo – sa musique tout autant que ses images d’ailleurs — s’en fait l’écho : abandonner l’idée de capturer un moment idéal ou idéalisé afin de donner à sentir et ressentir une expérience, la beauté d’un instant.
    Caligula - The Ultimate Cut

    Caligula - The Ultimate Cut

    Titre original Caligola
    Culturopoing.com
    5,0
    Presse
    3,5
    Même un peu trop lavé de ses péchés, le grand film malade, nihiliste et contemporain de Brass resplendit, film-monstre hypnotisant, chaînon manquant entre le Casanova de Federico Fellini, Salo de Pier Paolo Pasolini et Les Diables de Ken Russel.
    The Bikeriders
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    3,7
    Si l’émotion directe diminue par rapport au reste de sa filmographie, et notamment par rapport au sommet qu’était Loving, ce n’est pas le cas du plaisir que l’on éprouve devant le film, ce qui prouve que Nichols n’a rien perdu de son talent, à la fois de metteur en scène et de conteur.
    Les Pistolets en plastique
    Culturopoing.com
    4,0
    Presse
    2,8
    Avec cette tragi-comédie loufoque et satirique que n’auraient pas reniée Gustave Kervern et Benoît Delépine, Jean-Christophe Meurisse française poursuit avec brio son renouveau de la comédie française en proposant un instantané du dysfonctionnement contemporain.
    Back to Top