Mon compte
    Quarry
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,1
    285 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Quarry ?

    22 critiques spectateurs

    5
    5 critiques
    4
    12 critiques
    3
    4 critiques
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    gunbuster
    gunbuster

    370 abonnés 1 613 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 29 octobre 2016
    Cinémax et les auteurs de la série Banshee reviennent en grande forme avec une nouvelle production aux petits oignions.
    Quarry raconte le retour du Vietnam de Mac Conway, un Marines hanté par la guerre et qui réalise que la "vie normale" qu'il attendait n'est pas là.
    On retrouve une série mature, sans complaisance ni calibrage marketing, sans notion de bien ou de mal, chaque personnage pouvant faire de bonnes actions tout en faisant des choses horribles à côté.
    Le choix du ton et la direction artistique interpelle, les épisodes ne suivent aucun schéma-type, l'histoire avance par à-coups, de manière sinueuse et torturée, à l'image du retour à la vie civile de Mac.
    Certaines "missions" sont particulièrement sordides, mais plus encore que la mort de malfrats notoires ou de criminels, c'est l'absence de point de vue moral du choix, délivrant une violence à son paroxysme sans fioriture, sans artifice.
    Le show a quelque chose de sobre, brut, rude et dénué de sentiment. "C'est comme appuyer sur un interrupteur" diras Mac en parlant du meurtre de quelqu'un.
    Le show ne présente pas la violence uniquement par le prisme du crime, mais également la violence de la société tout entière, via le rejet des vétérans rentrés du pays, le profond racisme contre les noirs ancré dans le vieux Sud des États-Unis.
    Comme pour Banshee, la violence n'est jamais une fin en soi, ou un argument marketing, mais un catalyseur, un élément dans le développement psychologique des personnages, la conséquences des choix des personnages, le reflet de leur mode de vie, de leur philosophie.
    L'ensemble de la série se révèle un magnifique travail de reconstitution des USA de la fin des années 60 début des années 70. Les showrunners disant à qui voulait l'entendre que c'était aussi difficile que de filmer les dragons dans Game of Thrones !
    Au-delà des décors utiles à l'intrigue, des anciennes voitures et costumes, de la bande-son travaillée, des ambiances sales et crépusculaires, de la photographie stylisée et rugueuse, c'est le quotidien des américains moyens de l'époque, la manière dont ils réagissent aux évènements de leur pays et de leur propre vie qui marque le téléspectateur.
    Comme à leur habitude, les auteurs se focalisent sur quelques personnages (Mac, sa femme Joni, le collègue de crime gay "Buddy", le mystérieux et intriguant "Agent", la veuve Ruth), des personnages entiers, avec leurs propres forces et faiblesses.
    Une série qui sort des chemins battus, exigeante, jamais gratuite, qui fera réfléchir le téléspectateur sur cette période troublée.
    Fabien S.
    Fabien S.

    495 abonnés 4 150 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 19 décembre 2016
    Un tireur d’élite revenu du Vietnam recruté par un réseau de criminels. Un bon thriller sous forme de série brillante de réalisme dans la société américaine corrompue.
    MC feely
    MC feely

    76 abonnés 648 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 18 novembre 2016
    Cette série a une ambiance exceptionnelle!c'est violent et en même temps l'esthétique est magnifique avec les paysages du sud des États-Unis et une bande son bien de las bas!Les acteurs sont extras et on ne se lasse pas,chaque épisode est captivant!Alors 8 épisodes seulement ça passe trop vite,la saison 2 par pitié!!!
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 31 octobre 2016
    Produit par cinemax, soit Banshee. Pourtant cette série n'a rien à voir. J'avais trouvé Banshee très bien, mais il y avait un coté série B qui me dérangeait, quelque chose au fond qui ne rendait pas l'histoire sérieuse, trop de violence (même si ce n'est pas du tout ça qui me dérange) mais beaucoup trop ce qui donnait un coté "too much".
    Ici, tout y est. Une ambiance des années 70 reprise à merveille, un très bon jeu d'acteur que ce soit du héros et des différents protagonistes. Le rythme peut rebuter certains car très calme, et interrompu au moins pour chacun des épisodes, par un ou des passages cours de violences réelles, intenses et percutantes.
    Un premier épisode très rythmé, mettant tout de suite dans l'ambiance glauque, réelle et sombre de la série. Un épisode final absolument excellent avec un dénouement crédible et cohérent par rapports au épisodes précédents.
    Le gros plus de cette série reste en soit la qualité de tournage, les plans caméras sont excellents, et très immersifs. La bande son est absolument géniale pour les accro de musiques RNB, blues, soul et rocks psychés des années 70.
    Une série prometteuse qui mérite d'être vue. L'acteur principal à un petit coté à la Matthew McConaughey dans son jeu d'acteur tout en gardant sa personnalité.
    En bref : Série très crédible, très réelle, sans superflue ou actions aberrantes contrairement à Banshee. Immersion garantie, ambiance 70 reproduite à merveille. Violence,ambiance glauque et sombre, critique de cette période et de la guerre du Vietnam très bien retranscrite.

    J'ai retrouvé des cotés à la True Detective, Rectify, un mélange de ces deux séries avec une histoire totalement différente.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    1 074 abonnés 4 116 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 2 février 2021
    Imaginer en 2013, une série prenant comme contexte la réinsertion difficile des GI'S de retour du Vietnam était plutôt un pari osé quand on sait que l'essentiel a été dit par les films des cinéastes du Nouvel Hollywood comme Francis Ford Coppola, Hal Ashby, Michael Cimino ou Ted Kotcheff. A partir d'une série de 13 romans écrits par Max Allan Collins développant le personnage de Quarry, un ancien Marine tireur d'élite reconverti en tueur à gages, Michael D. Fuller et Graham Gordy ont bâti un scénario décliné en série par Cinémax (filiale de HBO) sur huit épisodes. Les mésaventures de Quarry (Logan Marshall-Green) suite à un retour plus que difficile dans sa ville de Memphis où il retrouve sa maison, sa piscine et sa femme dont il découvre qu'elle l'a trompé après qu'il soit reparti une deuxième fois comme engagé au Vietnam. Pris très vite dans les pattes visqueuses d'une organisation mafieuse qui souhaite l'utiliser comme tueur à gages, Quarry doit lutter pour retrouver son indépendance et restaurer sa relation avec son épouse tout en surmontant le traumatisme encore bien présent provoqué par son séjour sur le théâtre de guerre vietnamien. L'accent est bien sûr mis sur la reconstitution historique plutôt réussie et sur les obstacles mis sur la route de Quarry, le ramenant toujours un peu plus vers le fond. L'ensemble est habilement présenté autour d'un Logan Marshall-Green jusqu'alors essentiellement habitué aux seconds rôles qui a globalement réussi son examen de passage malgré une tendance fâcheuse à reproduire les tics issus de l'Actor's Studio (qu'il ne semble pas avoir fréquenté). Heureusement, au fur et à mesure des huit épisodes, il s'est approprié le caractère du personnage en l'allégeant du regard de chien battu qu'il lui avait donné d'emblée, se croyant sans doute obligé d'en rajouter pour marquer la souffrance intérieure du soldat brisé par les horreurs de la guerre. Autour de lui, certains personnages très hauts en couleur viennent en contrepoint de la relative impassibilité de Quarry pour dynamiser l'action. Peter Mullan comme toujours excellent campe un "pourvoyeur d'affaires" onctueux et inquiétant à souhait. Damon Herriman acteur australien méconnu est quant à lui la très bonne surprise de la série avec son faciès de Klaus Kinski juvénile interprétant un tueur à gages homosexuel qui entre deux crimes se trémousse dans sa chambre sur les chansons d'Umberto Tozzi ou assis sur un canapé fatigué se confie à sa mère sur sa lassitude d'un parcours de tueur à gages dont il n'arrive pas à trouver l'issue. Idem pour Edoardo Ballerini impeccable en second imperturbable de Peter Mullan qui joue la fonction de nettoyeur après chaque exécution. En revanche on pourra regretter la pauvreté des rôles féminins assez stéréotypés, hormis celui tenu par Nikki Amuka-Bird, parfaite en veuve du meilleur ami de Quarry dont on aurait aimé qu'il soit plus développé. Saluée par la critique mais sans doute pas dans l'air du temps comme l'on pouvait s'y attendre, la série a été abandonnée après sa première saison. Ainsi, elle n'aura ainsi pas eu l'occasion de s'affadir comme beaucoup de ses consœurs, faute de matière suffisante pour relancer l'intérêt et c'est sans doute mieux ainsi.
    Nicolas V
    Nicolas V

    76 abonnés 1 283 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 17 février 2017
    L'histoire du retour en son pays du soldat ayant fait le Vietnam, et sa réinsertion complexe dans la société ; on a deja vu à l'écran. En série ou en film, le scénario fut maintes fois exploité. Alors qu'apporte Quarry ? Qu'il y a t'il de plus , d'original dans cette fiction ? A vrai dire tout .
    C'est effectivement un vent frais qui souffle sur ces intrigues connues du vétéran traumatisé par la guerre. Le personnage sort du conflit militaire mais commence son conflit intérieur : sa propre guerre avec ses propres démons .
    Un air rafraîchissant grâce à une mise en scène sobre, axée sur deux choses : mettre en valeur les personnages et la violence. Les premiers nous font ressentir des émotions assez palpables ( le héros est charismatique avec sa gueule unique et ses coups de sang impressionnants ) et la violence crue : pour nous surprendre, installant un réel suspense et une tension efficace dès le premier épisode.
    Quarry fait simple mais originale. Une balade dans les années 70 bluffante de réalisme par sa réalisation totalement maîtrisée.

    Une véritable surprise pour un sujet dejà vu et revu.
    Kilian Dayer
    Kilian Dayer

    102 abonnés 838 critiques Suivre son activité

    Critique de la saison 1
    4,0
    Publiée le 1 mai 2017
    Memphis, Tennessee, 1972, deux soldats de la guerre du Vietnam rentrent chez eux, dont Mac Conway. Tous deux essuient des accusations de crime de guerre et se voient bien vite confronté à la vindicte d'une population locale, américaine, les traînant immédiatement dans la boue. L'argent venant évidemment à manquer, Conway et son acolyte son très rapidement enrôlés, contre le gré du premier, dans un réseau criminel de tueurs à gages, un réseau bien mystérieux auquel, par la force des choses, Conway se verra cruellement dépendant. Voici donc le cadre propice au polar sudiste, sombre et sans concessions, de Quarry, série que se veut comme étant la succession même, chez Cinémax, de Banshee. Minimaliste, limpide, tout du moins lors de sa première moitié, parfaitement incarnée par des acteurs tous très convaincants, voici donc la perspective d'une formidable série de genre, violente, sombre mais réjouissante. Quarry répond-elle, en définitive, aux attentes?

    Majoritairement, oui. Les quatre premiers épisodes sont tous simplement des modèles du genre, d'un pilote magistrale à un quatrième épisode, sur huit, remarquable. Si la suite se veut moins convaincante, la seconde moitié de saison, du fait que bon nombre de questions de posent sans qu'aucune réponse ne semble nous être offerte, transition avec une seconde saison oblige, l’ensemble tient pourtant remarquablement la route. On est donc en droit d'espérer une seconde saison dans la veine de celle-ci, mais une saison qui répondra d'avantage à nos interrogations.

    Quarry, au surplus d'une narration captivante, c'est aussi une référence, une nouvelle référence télévisuelle, dans la reconstitution des années 70, bacchantes, Converses usées, fringues improbables à l'appui. Nous sommes réellement plongé dans le Tennessee des seventies, à l'heure ou le conflit Vietnamien divise l'opinion public et influe sur le modèle social du pays. Quarry, finalement, c'est aussi l'avènement d'un brillant acteur, Logan Marshall-Green, impaccable de justesse, de charisme, dans la peau de Mac Conway, baroudeur violent mais sensible, qui doit composer avec un retour au pays pour le moins délicat et des perspectives d'avenir peu encourageantes. L'acteur est imposant et ne trouve réellement de la concurrence que face à Peter Mullan, vieux roublard britannique qui trouve ici matière à exprimer, en plusieurs temps, tout son talent.

    Tout est donc convaincant, malgré les lacunes narratives de seconde moitié de saison, et tout laisse à penser que la suite sera remarquable sur bien des aspects. De la relation de Mac avec son épouse, parfois conflictuelle, pour le moins, parfois sensible, à sa carrière criminelle dans la résilience, en passant par son statut d'ancien soldat du Vietnam, le destinée de ce bon vieux Mac ''Quarry'' Conway, ne semble pas commune et offrira sans le moindre doute son lot de rebondissements, de moments forts. En tous les cas, voici une très bonne entame pour une série qui verra sans doute son aura croître à l'avenir. Immanquable pour tous les sérivores que nous sommes. 15/20
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 10 février 2017
    Excellente série! Vraiment excellente ! Je me serai simple arrêté là dans le commentaire mais comme apparemment il faut poindre plus de cent caractère minimum et bah voilà je crois qu'on y ait là maintenant
    Ja Z
    Ja Z

    48 abonnés 418 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 6 septembre 2017
    J'ai suivis le début de la série qui était très intéressant,mais malheureusement tout a commencer à devenir mou quand ils doivent se planquer dans l'hôtel,à partir de là j'ai arrêter.
    Hammerstorm
    Hammerstorm

    65 abonnés 600 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 1 mai 2021
    Parfois le monde des séries est cruel. Quarry est une série absolument géniale. L'intrigue est extrêmement bien ficelée. Le scénario, la réalisation, les acteurs, l'action, tout est parfaitement bien exécuté. Quarry aurait pu être une perle à la hauteur de Breaking Bad, Justified, et autres séries absolument mémorables. Malheureusement, à cause de l'annulation, nous n'aurons jamais droit à une vraie fin mais cette série vaut définitivement le détour. Une tuerie.
    black B.
    black B.

    37 abonnés 532 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 6 janvier 2017
    Le pilote est clairement réussi, on a même tendance a se croire dans un film, ensuite viens la première moitié de saison, qui s'en sort très bien aussi, et qui colle a son univers ultra réaliste..
    La deuxième partie est quand à elle pour moi un peu en dessous, la crédibilité sur certain point est moins travaillée, et certains détails m’échappent encore. J'attends vraiment de voir ce que va nous offrir la saison 2..
    Ca n'en reste pas moins une très bonne série à l'avancée assez lente, donc ce ne sera pas pour ceux qui espèrent voire un déchaînement d'action. 3.5/5
    Bulles de Culture
    Bulles de Culture

    128 abonnés 634 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 24 septembre 2016
    Cette série propose un rythme lent qui n’aide pas à faire avancer le récit, même si les épisodes ne manquent pas de scènes spectaculaires et de qualités indéniables de réalisation.
    fan_de-cinoche
    fan_de-cinoche

    16 abonnés 172 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 6 décembre 2021
    Formidable série, superbement interprétée sur un vétéran du Vietnam, ses traumatismes, ce qui en découle dans sa vie quotidienne, son couple... Et l'environnement des années 70 aux USA avec la vie d'une famille noire.
    Rappelons qu'à cette époque, toutes les familles portaient plus ou moins directement les stigmates de ce massacre organisé.
    C'est subtil et très intelligemment fait. A noter l'incroyable plan-séquence dans le village vitenamien du dernier épisode qui rappelle ceux de Fils de l'Homme, c'est dire !
    C'est inconfortable à regarder; limite insoutenable dans le dernier épisode. Rien de surprenant vu le thème.
    C'est une grande série.
    Whipman
    Whipman

    3 abonnés 43 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 15 janvier 2018
    Impressionnant, les années 70 sont bien reconstituées, on se laisse porter par les personnages et l'ambiance de cette série assez bien rythmée. Une excellente surprise !
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 4 mars 2017
    Excellente série qui vous plonge dans l'atmosphère de la guerre du vietnam, les acteurs sont attachants, on attend chaque épisode avec impatience, l'intrigue est bonne, les cotés sombres de certains personnages les font être crédibles. Dommage qu'il n'y est pas plus d'action du coté des contrats d'assassinats. J'espère qu'il y aura plus de saisons.
    Back to Top