Mon compte
    Little Fires Everywhere
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,0
    647 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Little Fires Everywhere ?

    56 critiques spectateurs

    5
    12 critiques
    4
    27 critiques
    3
    6 critiques
    2
    7 critiques
    1
    1 critique
    0
    3 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Seb S
    Seb S

    6 abonnés 20 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 22 avril 2020
    Un coup de cœur pour cette série qui traite sans trop y paraitre des sujets profonds...
    Un très très bon jeu d acteur..à voir!
    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    591 abonnés 1 402 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 9 août 2020
    Dans la même veine que "Big Little Lies", cette mini-série de huit épisodes se déroule dans un pavillon américain aux apparences parfaites, représentée de front par la ravageuse Reese Witherspoon. Mère de quatre adolescents sans histoire, reporter dans le journal local et femme épanouie, elle entretient sa maison à l'image de sa vie active et réussie. Un personnage à la Bree Van de Kamp en somme, mais en beaucoup moins excusable. Mais cet idéal se voit soudain contrarié par l'arrivée de son strict opposé, une artiste afro-américaine, célibataire et hors-normes, vivant dans sa voiture avec sa fille unique. En bonne samaritaine qu'elle est, elle propose de la loger dans leur appartement secondaire... Mais les choses vont rapidement tourner au vinaigre. Ah oui, et l'histoire se passe dans les années 90. L'air de rien, ce détail est tout sauf anodin.
    Après une scène d'ouverture tout feu tout flamme, la série démarre en douceur, exposant ses protagonistes dans une apparente banalité. "Little Fires Everywhere" apparait alors comme une série classique, n'exposant rien de nouveau et dont on ne saisit pas vraiment le fond. En plus, on a vu récemment Reese Witherspoon dans un rôle très similaire dans "Big Little Lies", d'où une sensation de redondance. En fait, le premier épisode, très sage, ne donne pas l'eau à la bouche.
    Mais il faut considérer le premier épisode comme la façade parfaite de la maison de l'héroïne. La crasse, enfouie et inavouée, ne rentre en scène que par petites touches. Et c'est de ça dont la série retourne ; une réflexion acide autour du politiquement correct et du racisme ordinaire d'une suprématie blanche inconsciente. C'est violent, insidieux, une sorte de cataclysme progressif et irrécupérable qui va secouer tout un microcosme de valeurs et de certitudes bien ancrées. S'ajoute à cela une affaire qui va ébranler toute la communauté, axée sur la maternité, les relations mère-fille et la légitimité d'être mère.
    Cette série, c'est aussi une lutte des classes. Reese Witherspoon, tout en nuances et complexité, interprète avec justesse la bourgeoisie à la bonne conscience, soucieuse des apparences et des qu'en dira-t-on. De l'autre côté, on découvre Mia, Kerry Washington dont le jeu est bourré de mimiques, une artiste habituée aux galères et aux imprévus, imposant à sa fille son mode de vie sans pied à terre. Avec elle, les convenances et les mondanités sont inutiles. Et c'est ce fossé qui les sépare qui créé toute la densité des relations mais qui définit également toute la toile de fond politique, sociale, intrinsèque de la série. En effet, cette différenciation se répercute aussi chez leurs enfants qui traversent chacun leur crise d'identité. Les jeunes acteurs sont très bons et contribuent à la philosophie tabou de la série, qui, sous ses airs de drama, se veut bien plus réfléchit qu'on ne le croit. En effet, derrière une bonne volonté et une soi-disante ouverture d'esprit se cache une totale incompréhension de l'autre dans ses différences. Un schéma nuisible qui se reproduit de mère en fille, montrant ainsi que le racisme, sans savoir que ça en est, est un héritage de notre éducation.
    J'ai aussi apprécié ces thématiques omniprésentes de la filiation et de la maternité qui font figure de ciment entre ces personnages féminins. L'amour d'une mère prend plusieurs formes, saupoudré de secrets et révélations. Le plus grand des dilemmes de la série, selon moi, se passe entre une mère adoptive et une mère de sang incapable de s'en occuper. Qui est la plus légitime d'être mère ? Faut-il penser au bien matériel de l'enfant avant tout ?
    Bref, vous l'aurez saisi, cette mini-série suscite quelques réflexions intéressantes. Bien qu'un peu longue par moment, "Little Fires Everywhere" offre un dernier épisode qui vaut son pesant d'or ! Les face-à-face y sont brûlants et le dénouement est inattendu. Une bonne série à binge-watcher !
    Casimirismylegend
    Casimirismylegend

    42 abonnés 311 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 14 juin 2020
    Un drame familial poignant, parfois éprouvant, porté par des acteurs incroyables... Une claque en pleine tronche ! Reese Witherspoon, évidemment, est épatante, très à l’aise dans ce rôle subtil et inconfortable. Un tour de force! Ce genre de programme ne court pas les rues. J’ai préféré à Big Little Lies, mais la qualité est similaire. Foncez!
    mimi275
    mimi275

    1 abonné 1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 8 mai 2020
    ca change et montre bien les préjugés . j'ai dévoré la série en 4 jours! les actrices sont vraiment au rdv
    Mathias P
    Mathias P

    5 abonnés 34 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 5 avril 2021
    Une propagande moderne...
    Des milliers de clichés toutes les 5 minutes.
    Une horreur visuelle... mon cerveau pleure encore.
    Zarkalexia
    Zarkalexia

    37 abonnés 389 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 16 août 2020
    La série aurait put être vraiment touchante sans cette pseudo tristesse que cache tous les personnages ....
    Une qui veut être parfaite , une qui se sent rejetée une qui se sent sans racine une autre qui joue l’artiste en dépression un qui se sent bête donc couché avec la fille intelligente et etc....
    énormément de cliché de temps mort qui essaie d’installer de la nervosité entre les deux actrices qui se tirent la bourre avec leur enfants respectifs Mais la fi. Reste très pathétique et les conclusions inintéressantes. Dommage
    Yannanas
    Yannanas

    1 abonné 2 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 30 avril 2020
    Une série à saison unique, touchante, sur les sacrifices et l’amour que les mères portent à leurs enfants. Magnifique...Je vous recommande !
    mame yacine
    mame yacine

    1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 2 mai 2020
    J’ai adoré ma nouvelle série préféré, excellent acteurs. Coup de cœur pour Kerry Washington !! Une série qui aborde plusieurs thématiques. Un vrai coup de cœur! Vivement conseiller.
    Pamolico - blog
    Pamolico - blog

    9 abonnés 121 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 5 juin 2020
    Little Fires Everywhere ou un drame domestique inspiré du roman de Céleste Ng mais beaucoup plus profond, plus abouti que le livre. Les caractères des personnages sont davantage développés, excellemment bien campés par des actrices qui apportent du relief et de l'émotion au scénario. Un coup de cœur ! (plus d'infos : https://pamolico.wordpress.com/2020/06/05/little-fires-everywhere-liz-tigelaar/)
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 22 juillet 2020
    Ça démarre bien. Grâce à une bonne mise en place et, dans l'ensemble, un jeu d'acteurs de qualité. Puis ça se complexifie artificiellement pour tomber dans les poncifs du moment. Ajoutons à tout ça un final de saison risible et on a une jolie déception.
    Kev T
    Kev T

    37 abonnés 658 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 5 août 2020
    Serie très intéressante pour comprendre où en est notre société contemporaine. C'est une série, sérieuse, qui invite au débat et la controverse. Elle est riche et les dialogues sont vraiment bien rédigés. Le bémol pour moi reste la réalisation et la mise en scène: exemple - des voitures de 2010 en 1987 et des transitions entre les scènes peu claire (peut-être pour respecter (un peu trop) le manuscrit ?).
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    164 abonnés 1 427 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 18 juillet 2020
    La tension est palpable dès l'épisode 1. Je trouve que nous avons là du grand cinéma sous forme de mini-série tant l'histoire, la photographie et les acteurs sont parfaits. La mayonnaise monte au fur et à mesure, une série à binge wtaché !
    B.demiss
    B.demiss

    1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 30 janvier 2021
    Cette série est le produit de la société d'aujourd'hui : une société aseptisée et bisounours. Si vous recherchez de l’originalité passez votre chemin. Les dialogues sont pauvres et inintéressants. Par ailleurs elle est truffée de clichés stupides. On retrouve une série très engagée politiquement qui reprend de toute évidence les thèmes du moment : l’homosexualité, le racisme, l’antiracisme… C’est un magnifique produit de propagande de gauche. C’est pour l’ensemble de ces raisons que j’attribue un 0,5 à cette série.
    Kilo67
    Kilo67

    5 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 4 août 2020
    Une serie tirée du roman progressiste "La saison des feux" de Celeste Ng, écrivaine d'origine hongkonguaise. L'histoire est celle d'une guerre psychologique entre 2 mondes. Entre, d'un coté, deux couples de WASP et leurs familles, les Richardson et les McCullogh, méchants, riches et superficiels (dont l'une des femmes est Reese Witherspoon, dont le jeu est très bon). Ces couples qui ont réussi dans la vie, ne pensent qu'à leurs carrières, ils sont égoïstes et narcissiques et basent leur existence sur le paraitre. Dans la famille Richardson certains sujets sociétaux comme celui des LGBT, de l'avortement, des couples mixtes, etc... sont aussi abordés
    De l'autre coté 2 femmes célibataires travaillant ensemble dans un restaurant.
    La première est Mia, une femme noire, remarquable artiste mais sans le sous, si gentille qu'elle a accepté de faire un enfant à un couple sterile. Cependant, une fois la fille née, elle a décidé de la garder et s'est enfui sur les routes entrainant sa fille dans une vie de bohème sans attaches.Dans son périple elle et sa fille désormais ado arrivent à obtenir un logement dont les propriétaires ne sont autres que les Richardson
    La seconde est Bebe Chow une femme immigrée illegale issue de la minorité chinoise qui est obligée d'abandonner sa fille à cause de sa pauvreté. Cette fille étant ensuite adoptée par le couple McCullogh. Cette adoption déchaîne toutes les rancoeurs allant jusque au procés, suite à la rencontre entre Mia et la fillette lors de l'anniversaire de cette dernière chez les Richardson.
    Bref un film sur fond du sujet racialiste qui secoue actuellement les campus des Etats Unis, traité, à mon humble avis, de façon très manichéenne. Pour conclure j'ai trouvé cette serie trop engagée politiquement, limite propagande. C'est pour ce motif que j'ai mis la note de 0,5.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 4 juillet 2020
    Je voudrais mettre 5 étoiles pour Reese Witherspoon, qui est parfaite et subtile, qui sait donner de la complexité à son personnage, même les personnages des ados sont interessants (dans une série US c‘est rare !), grosse déception concernant Kerry Washington dont le jeu est vraiment très pauvre, elle n‘a qu’une seule expression , retrousser la lèvre supérieure et basta. Série oubliable au final. Regardez plutôt Big little lies, nettement mieux.
    Back to Top