Notez des films
Mon AlloCiné
    Aggretsuko
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,0
    95 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    0 critique
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Aggretsuko ?
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 864 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 16 août 2020
    Lorsque l’on découvre les dessins de la série "Aggretsuko" sur Netflix, on est loin d’imaginer qu’elle représente à ce point une satire de la société japonaise. Créés par Sanrio, l’entreprise à l’origine de "Hello Kitty", les épisodes ont d’abord été diffusés sur la chaîne TBS, puis sont devenus très populaires sur Netflix. "Aggretsuko", c’est la contraction de "Aggressive Retsuko, le personnage principal de la série. Retsuko est représentée par une jeune femme panda roux de 25 ans, célibataire et confrontée au monde du travail japonais écrasant, frustrant et misogyne. Sa carrière sociale est stagnante, et sa vie personnelle quasiment inexistante; un train de vie qui amène le spectateur à s’attacher au personnage. Finalement, "Aggretsuko", c’est l’humour noir et le cynisme qui contrastent avec des personnages qui sont totalement anthropomorphes, un graphisme véritablement beau et des décors colorés. Dans la première scène du premier épisode, lorsque l’on rencontre Retsuko pour la première fois, elle apparaît comme une personne motivée, pleine d’espoir pour son avenir et l’évolution de la société japonaise. Un optimisme qui sera détruit dès la deuxième scène, où l’on se rend compte du manque de sens dans la vie de Retsuko. Elle devient vite déprimée, démotivée à travailler et pique une crise de rage dans les toilettes de l’entreprise dans laquelle elle est comptable. C’est d’ailleurs cet aspect du personnage qui fait la popularité de la série : écrasée par la pression sociale de la société, Retsuko a sa propre manière d’extérioriser le stress. Son exutoire, c’est de chanter du scream sur un air de death metal, dans un karaoké. Dans chaque épisode, elle déverse sa colère dans son micro de poche et toujours en solitaire. Car oui, se donner en spectacle est très mal vu dans la société japonaise, alors on tait ses émotions. Et le karaoké, dans le pays, c’est une institution. Cette série, c’est une critique du monde du travail et de la condition des femmes dans les entreprises japonaises. Retsuko, encore jeune, est une personne dévouée au travail, très peu sûre d’elle et surtout incapable de dire non. Comme beaucoup de femmes, elle a peur des répercussions de ses actes de rébellion face à un patron sexiste. En fait, "Aggretsuko", c’est un peu "Hello Kitty" en dépression, et ce que dénonce la série, c’est la culture toxique du travail et les inégalités de genres. Au travers de l’humour noir, de nombreux sujets importants sont abordés dans les épisodes : des journées de travail interminables, payées au lance-pierre, le respect strict de la hiérarchie, le harcèlement et les brimades en entreprise. Dans le monde du travail, les femmes n’ont pas vraiment le choix et font face à des comportements sexistes à longueur de journée. C’est à elles de faire le thé, de nettoyer les bureaux et de servir les patrons lors de soirées entre collègues. Et si elles ne disent rien, c’est pour sécuriser leur situation économique déjà instable. Pour autant, elles tentent de lutter contre des règles sexistes comme la planification des grossesses et les CDI proposés seulement aux hommes par exemple. Au milieu de cet environnement misogyne, Retsuko cherche à rencontrer un homme pour l’épouser. En effet, au début de la série, c’est pour elle la solution pour quitter le monde du travail et trouver la paix et le repos en devenant femme au foyer. Un rêve pour de nombreuses femmes japonaises dont les conditions de vie sont déplorables. Alors, elles sont contraintes de choisir entre avoir des enfants ou une carrière. "Aggretsuko" traite aussi du sujet du mariage arrangé, et des hommes étant des bons ou mauvais partis. A 25 ans, Retsuko devrait déjà être mariée, une situation que lui rappelle fréquemment sa mère, en exagérant sur la honte du célibat dans la société japonaise. Finalement, c’est une série qui traite de la vie moderne au Japon, une critique qui permettra peut-être de bousculer les mentalités, et une évolution du monde du travail japonais et de la condition des femmes en entreprise. "Aggretsuko" est ainsi définitivement une série animée Netflix pour adultes d'excellente qualité, à voir absolument pour les fans de dessins animés japonais
    Vanessa L
    Vanessa L

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 760 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 6 septembre 2018
    Je suis clairement en retard sur cet anime sorti sur Netflix il y a un moment mais voilà quand j’ai commencé j’ai tout enchaîné. Il faut dire que le nombre d’épisodes de la saison 1 étant de 10 avec une durée de 15mn ça se regarde plus que vite ! J’aime beaucoup le fait que les personnages soient symbolisés par des animaux, c’est assez bien représentatif des attitudes de chacun et puis c’est drôle de voir les têtes de chacun ! Retsuko est toute mignonne et douce, elle fait ce qu’on lui demande toujours avec le sourire, elle ne refuse jamais rien et elle bosse beaucoup mais elle crie intérieurement ou alors elle va au karaoké pour évacuer sa frustration de plus en plus grande. On voit aussi comment pour échapper à cela elle décide de se marier pour pouvoir ne plus travailler. La réalité japonaise est quand même assez hallucinante et fait malheureusement bien peur. Là elle est montrée sur les femmes principalement mais la situation n’est pas mieux pour les hommes ou encore les étrangers. Comme l’anime est japonais forcément cela donne un caractère tout particulier à chaque épisode, c’est clairement une critique de la société japonaise et les travers qui la composent. Ça fait peur mais j’espère qu’elle permettra d’ouvrir les yeux à certains et à faire bouger les choses surtout ! En résumé, Aggretsuko est clairement intérressant à regarder, on se rend compte de la pression exercée dans les sociétés japonaises et les personnes qui doivent rentrer dans le rang sans broncher et subir les pires exigences et surtout des pressions abominables ce qui rend les conditions de travail invivables et surtout une obligation de rester tard le soir pour espérer finir ce qu’on vous a donné. Je trouve ça génial qu’un anime japonais traite directement de ce sujet et montre les travers du travail au Japon. Je ne peux que vous encourager à regarder !
    sebd59
    sebd59

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 504 critiques

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 29 avril 2018
    Tout n’est pas rose dans l’animé Aggretsuko, mais l’on se retrouve devant quelque chose où soit on accroche, soit on n’accroche pas du tout. L’animation et le chara design simpliste ne sont là que pour appuyer le contraste de la personnalité du personnage principal. C’est un animé plutôt déjanté et drôle, mais qui a tout de même un peu de mal à se renouveler d’un épisode à l’autre.
    Scarlet Carson
    Scarlet Carson

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 132 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 27 août 2018
    Série géniale, qui tacle tout le monde mais qui sait être juste quand il faut. Elle sonne bien et plutôt vrai pour avoir vécu au moins un des situations que subit la pauvre héroïne qui garde tant bien que mal le moral. Les caricatures des personnages sonnent juste aussi, on a tous des collègues qui sont comme ça (pour certains, hélas...!). Et les moments métal sont de l'or en barre ! Bonne critique de la société tout en justesse et bon défouloir parfois, j'espère qu'il y aura une saison 2.
    alyss42
    alyss42

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 84 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 5 septembre 2018
    Moi qui n'aime pas les animés jap (et encore moins Hello Kitty qui provient de la même entreprise!) je suis tombée sur cette série sur Netflix par hasard, et j'ai enchaîné les 10 épisodes! Malgré une animation très simpliste (malheureusemt de + en + courant) on accroche très vite pour le ton complètement décalé voire cynique de la série, surtout par rapport au côté kawaii des dessins. C'est une critique piquante (pour le Japon) de la vie en entreprise pour une jeune femme (burnout, sexisme..) avec des persos caricaturant assez bien tous les profils qu'on peut y rencontrer. En tout cas voir une héroïne japonaise très "humaine", à l'opposé total de l'image qu'elle se sent obligée de garder en société, c'est rare et ça fait du bien, d'ailleurs c'est ce qui fait l'humour de la série. A voir absolument en vo japonaise sous titrée. J'espère qu'il y aura une 2eme saison!
    Back to Top