Mon compte
    Les Gouttes de Dieu
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,0
    843 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Les Gouttes de Dieu ?

    102 critiques spectateurs

    5
    27 critiques
    4
    39 critiques
    3
    19 critiques
    2
    7 critiques
    1
    8 critiques
    0
    2 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Jay Dee
    Jay Dee

    7 abonnés 9 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 30 avril 2023
    Les gouttes de Dieu est un appel aux sensations, réussissant plutôt bien à transcrire les goûts et les odeurs de manière visuelle. L’histoire est prenante, franchement originale et nous apporte une brise de fraîcheur sur le petit écran. Ce qui est intéressant à constater, c’est cette dualité des mondes français et japonais que nous offre l’œuvre; on suit deux acteurs principaux qui seront mis en concurrence: une jeune femme qui redécouvre la finesse du vin au travers des souvenirs de son enfance dans une culture française ou le vin est de tradition face à un Japonais, œnologue passionné et issu d’une grande famille dans un pays ritualisé ou la culture du vin n’est pas reconnue. Peut-être dire pourra-t-on critiquer certains jeux d’acteur de personnages secondaires, ou encore que la série manque d’identité sonore, mais je ne peux que vous recommander le visionnage de cette mini-série qui s’annonce être particulièrement agréable !

    Edit : munissez-vous de votre meilleur verre de vin !
    ASSRANCETOURIX
    ASSRANCETOURIX

    20 abonnés 299 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 22 mai 2023
    En plus d'une passionnante histoire sur le vin, Un extraordinaire mélodrame avec des acteurs exceptionnels. Puissant !
    Damien MARCHAL
    Damien MARCHAL

    1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 mai 2023
    Une série qui parle du vin remarquablement
    Une série avec une histoire qui tient la route
    Une série avec des acteurs qui jouent très bien
    Une série dont il est difficile d'attendre le vendredi suivant pour avoir la suite !
    Du bonheur
    Golem passif
    Golem passif

    25 abonnés 196 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 6 juin 2023
    Les Gouttes de Dieu fait plaisir par son ambition d'adapter un manga traitant du vin dans le cadre d'une collaboration franco-japonaise. La féminisation de Shizuku est une excellente idée pour avoir une œuvre plus équilibrée. Le vin n'est pas qu'un prétexte mais un vrai sujet traité par la série, tout comme le faisait le manga, et tout en étant accessible à des purs novices.
    Les personnages sont très attachants en général et le niveau du casting est assez bon. J'ai juste des toutes petites réserves sur les interprètes de Camille et Tomine.
    Malheureusement, après une très bonne première moitié et un épisode 4 exceptionnel, la deuxième moitié descend clairement d'un cran. Il y a quelque chose de très artificiel dans cette fin qui ne semble vraiment pas être souhaitée.
    Charlotte Soudain 0v
    Charlotte Soudain 0v

    2 abonnés Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 24 avril 2023
    Je n’ai vu que les deux premiers episodes disponibles mais j’ai été très agréablement surprise. Je n’attendais pas grand chose mais la série est vraiment magnifique, les acteurs (notament l’interprète de Camille) sont excellents et la musique est très prenante, avec peut être un peu trop de chansons pop qui nous sortent parfois de l’ambiance de la série. Pour une série française c’est vraiment top, j’attends la suite avec impatience!
    tixou0
    tixou0

    667 abonnés 1 982 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 23 mai 2024
    Même supplémentée au « secret de famille » (ici plutôt classique – et plutôt invraisemblable eu égard aux règles de l'hérédité...), voilà une série de peu d'attraits, car délayée côté dramaturgie et mise en scène platement (où est l'esthétique « manga » ?,,,) - les 8 épisodes sont déjà visionnables en ligne sur france.tv, jugez sur pièces. Seul point positif : le thème « vin et passions », rarement utilisé dans les fictions, télévisées ou pas. Mais le développement est répétitif, et carrément barbant très vite : dommage !
    Le casting ne sauve rien, par ailleurs. Bof !
    Marjolaine A.
    Marjolaine A.

    125 abonnés 494 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 5 juin 2023
    Une série qui n'est pas dénuée d'atouts, en particulier une réalisation très correcte, d'excellents décors et une photo de très bonne qualité. Au niveau de l'écriture ça manque globalement de crédibilité mais ça reste dans le domaine de l'acceptable, malgré certains personnages trop caricaturaux comme la mère. Au niveau direction d'acteurs c'est parfois un peu juste. Certaines scènes sonnent faux, l'actrice principale ne met pas toujours la flèche au centre de la cible, mais le reste du casting est globalement convaincant.
    Avec un peu de recul c'est un bon divertissement, qui a le mérite d'aborder un sujet quasiment jamais traité par les producteurs Français : le monde du vin. Dommage qu'il faille pour cela faire appel à un manga et une production Japonaise..
    Grotoro
    Grotoro

    6 abonnés 52 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 9 mai 2023
    Particulièrement frais et addictif . Je ne bois pas de vin mais j’ai désormais presque envie de m’y mettre . Cette série est interessante à la fois pour la decouverte du monde de l´oenologie , mais également pour son approche Vis à vis de la culture japonaise . la photographie est de plus superbe , seule ombre au tableau , le jeu de certains acteurs manquant de naturel .
    bruno
    bruno

    15 abonnés 112 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 6 septembre 2023
    Dans l’océan de médiocrité actuel, quand quelques gouttes de la dive bouteille viennent à caresser votre palais, on ne passe surtout pas à coté !

    Cette coproduction franco-nipponne est une libre adaptation pour l’écran d’un manga culte. on a substitué certains personnages japonais par des rôles français, de plus une partie non négligeable de l’action se situe désormais dans notre pays.
    Pour une fois il ne s’agit pas de travestir, ni de trahir une œuvre pour se plier à une quelconque mode conjoncturelle, mais bien d’un vrai choix artistique parfaitement justifié.
    En effet, en choisissant de repositionner une partie de l’action en France, la série gagne en crédibilité et en notoriété ; notre pays ayant toujours été considéré comme le gardien des arts et des élégances en matière vinicole, n’est-il pas ?

    A travers des parcours que tout sépare, 2 jeunes personnes vont se trouver en compétition afin de gagner un concours dont le prix sera l’héritage d’Alexandre Leger, célèbre œnologue français et critique à la tête d’un guide des vins de renommée internationale et propriétaire d’une cave dont la valeur est estimée à 150 millions de dollars !

    -D’un côté : Camille Leger, sa fille, qui aura très peu connu son père. Néanmoins, durant sa tendre enfance, il lui inculquera le gout du vin grâce à une formation sévère afin qu’un jour elle puisse le remplacer dignement. spoiler: Or le destin en décidera autrement et Alexandre Leger s’installera définitivement au Japon et ils se prendront de vue.


    -de l’autre : Tomine Issei, le fils d’une riche famille japonaise, mais surtout disciple d’Alexandre Leger et réputé comme son meilleur élève. Il n’a qu’un désir : mettre ses pas dans les traces du maitre ! spoiler: Mais il se heurtera à l’hostilité de sa famille qui rêve pour lui d’autres successions.


    Il faut saluer un très bon jeu d’acteurs et spécialement les 2 rôles principaux incarnés par Fleur Geffrier ( Camille ) et Tomohisa Yamashita (Tomine) déjà vu dans Alice in Borderland 2.

    Le reste, c’est à vous de le découvrir en suivant cette quête initiatique magistrale sur la route des vins menant vers la découverte d’univers aux dimensions inconnues. Alors les fragrances et les saveurs vous évoquerons des mondes de couleurs aux terroirs multiples, mélanges subtils de fruits et d’épices, exaltées par le raffinement des sens. C’est là une véritable invitation à la redécouverte du vin et vous ne verrez plus jamais une bouteille de la même façon

    Inévitablement on ne peut s’empêcher de penser au « jeu de la dame »
    Car comme dans cette superbe série, on retrouvera l ’émerveillement ressenti devant les talents extraordinaires déployés par de rares individus touchés par la grâce ! il y a même ici un parfum fantastique !

    Vraiment, cette série se déguste comme un fin nectar et : « In Vino Veritas » !
    ozz
    ozz

    5 abonnés 185 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 14 septembre 2023
    Je ne connais pas le manga et ne peux donc faire de comparaison.
    J'étais modérément chaud au visionnage de cette série et je m'attendais vraiment à quelque chose de mievre et ennuyeux, comme toutes ces séries sur l'art culinaire à la mode actuellement...
    Et bien j'ai été très agréablement surpris ! Je me suis très vite pris à l'histoire, et les personnages m'ont passionné. Du suspense, de l'émotion, de la culture (l'oenologie...),... Bref, une série prenante que j'ai dévoré. A voir.
    Sylvain Marlard
    Sylvain Marlard

    1 abonné 3 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 5 mai 2023
    Superbe plongée dans l'œnologie avec une belle retranscription à l'image des émotions que procure la dégustation de Grand vin.
    La photographie est magnifique et les déplacements entre Japon et France amène une dynamique aux récit très prenante
    Bouybouy
    Bouybouy

    3 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 18 mai 2023
    J'ai adoré cette saison 1 très prenante, originale et surprenante . Les acteurs jouent à merveille et j'attends la suite avec impatience!
    Dominique G.
    Dominique G.

    2 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 9 mai 2023
    Magnifique odyssée dans le domaine de l'œnologie et dans un voyage sensoriel
    La trame narrative est très bien construite et les acteurs assurent chacun dans leur style
    J'attends impatiemment l'épisode suivant
    Je précise que je ne connaissais pas le manga d'origine et que donc je n'ai pas eu d'interférence avec l'original
    Claude DL
    Claude DL

    84 abonnés 1 629 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 4 septembre 2023
    Waouh ! Quel régal ! Un scénario à couper le souffle, des acteurs et actrices très impliqués, de l’humour ( épisode de la Ferrari jaune en Italie), même la fin est top. Ma belle-fille m’avait conseillé cette série qui, au départ, ne me branchait pas plus que ça. Et bien j’avais tort. En plus, on voyage (domaine viticole dans le midi, Japon, Italie), bon sang quelle qualité ! Certes on note parfois des bizarreries, comme reconnaître un Château Cheval Blanc 1999 plutôt qu’un 2000, ou bien rapprocher le Château Cheval Blanc d’un crû italien n’ayant pas du tout les mêmes cépages, et j’en passe. Mais finalement on accepte volontiers ces choix scénaristiques. J’ai bien aimé la façon dont est montrée la culture japonaise avec ses principes d’honneur et de droiture. Un grand crû à consommer sans modération !
    Alexarod
    Alexarod

    262 abonnés 1 862 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 11 juin 2024
    J’appréciais le manga, bien que ses codes shonen et sa logorrhée dithyrambique du vin étaient un peu abusés, notamment parce que son timing avec la mode de l’accès à l’œnologie tombait pile poil. Si je n’avais aucun doute quant aux déclinaisons futures je n’étais pas impatient de voir le résultat, plutôt craintif même (comme d’hab’), et ben j’avais tort.
    Faut dire qu’on parle du manga le plus connu sur le sujet, peut-être pas le meilleur mais qui permet aux novices de pénétrer ce milieu souvent obscur. Facile de se louper certes, surtout que l’adaptation de ce genre de littérature n’a que rarement été réussie. Il faut avouer que Quoc Dang Tran s’en sort bien, en faisant évoluer son héroïne sous nos yeux on sent l’accompagnement et l’identification qu’il recherchait. Malgré ses pouvoirs et ses (trop) rapides progrès, là on colle au manga, on peut suivre cette évolution notamment dans sa façon de tenir le verre de vin. Faire de Shizuku une fille était une bonne idée, non pas pour créer une bête guerre des sexes mais pour avoir une approche différente et une histoire avec un peu de romance qui pimente davantage l’intrigue. De même, donner une histoire à Issei, avec un dilemme et un double enjeu, est un plus appréciable car ça humanise l’antagoniste et rend l’ensemble moins manichéen. En plus Tomohisa joue bien, son stoïcisme correspondant parfaitement au Tomine du support original ; idem pour les comparses de l’héroïne. Les aficionados de l’œuvre de Tadashi Agi ne seront pas déçus car il a validé le scénario et l’ensemble, surtout la fin, peut étonner. Actualiser les vins cités était cool mais en France on n’en saura rien, Loi Evin oblige. Mention spéciale à la tirade du notaire quant aux héritages et leurs conséquences, un propos trop rare alors qu’il est ô combien réaliste.
    Mes regrets sont avant tout sur la durée de la série : une saison, 8 épisodes, c’est court. On sent que le réalisateur a du précipiter la narration à la fin donc ça fait bâclé, et vu le sujet, les épreuves possibles, le manga (44 tomes), le développement de l’intrigue et des relations humaines (romances des protagonistes, conséquences du refus du guide etc) il y avait moyen de continuer un moment sans lasser pour autant. Niveau casting je regrette quand même l’absence de Chosuke Honma et son attrait pour les crus italiens, le vieil Alexandre Léger vieux fait pâle figure face au Kanzaki du manga (plus classe et pro), sa version jeune étant très inspirée de Robert Parker (la tirade sur les grands crus bordelais imbus doit venir de lui) elle n’est pas des plus attirante non plus, et si je suis content de retrouver Gustave Kervern en vigneron bourru, il joue néanmoins sa partition sans conviction (limite il récite son texte). Après j’ai trouvé les dialogues moyens, les musiques modernes aux qualités variables et aux placements parfois hasardeux, les longueurs trop importantes dans un ensemble si ramassé, pas trop de lourdeurs mais des coupes dans le développement des persos fort malheureuses spoiler: (Thomas se sépare de sa femme c’est juste évoqué, Issei retrouve son père et quitte sa mère en 10 secondes à l’écran, l’héritage est très rapide aussi alors que le propos de toute l’histoire)
    , et les plans centrés (souvent dans l’obscurité) ne remplacent pas la recherche d’intériorité des persos.
    Bref une association franco-nippone qui fonctionne, bon plan vu la renommée du vin français et son importance dans la culture asiatique désormais, un choc des cultures pas malheureux. Enfin je trouve que ça retransmet bien l’apprentissage de la vie et la transmission via le vin, donc ça se conseille.
    Back to Top