Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Cri
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,5
    48 notes dont 10 critiques
    répartition des 10 critiques par note
    6 critiques
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Cri ?
    altozinzin
    altozinzin

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 8 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Absolument magnifique. Des acteurs parfaitement dans le jeu, des décors parfaits mais surtout un scénario bien ficelé qui revient sur une période importante de l'histoire qui a fait de notre pays ce qu'il est.
    Passions_films
    Passions_films

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 19 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 29 octobre 2011
    Oh oui, je m'en souviens! J'avais voulue regarder ça pour Jean-Baptiste Maunier au début. A la fin des 4 épisodes, j'en pleurais presque (même si j'étais moins émotive que maintenant). Une fabuleuse histoire on ne peut plus réaliste mais terriblement bouleversante.
    firelive18
    firelive18

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ayant participé au tournage du téléfilm en tant que figurante de la fanfare de l'usine, je ne peux que féliciter Hervé Baslé ainsi que tout les acteurs/trices pour nous avoir fait passer de merveilleux moments ! Les lorrains sont et seront encore longtemps fier de leur sidérurgies très rarement représentées à la télévision ! Ce téléfilm vaut le coup d'être vu, rien que pour connaître l'histoire Lorraine !
    Rcgoze
    Rcgoze

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 9 décembre 2007
    Je suis née en 1946 en lorraine. Mon époux et moi avons dû changer de région plusieurs fois depuis, suite à la fermeture de la sidérurgie. Nous attendions ce téléfilm avec impatience: il vivait dans les cités de Gauraincourt et moi de l'autre côté de la frontière entre les usines d'Athus et de rodange. J'ai grandi dans une cité au pied de l'usine d'Athus. J'ai retrouvé certeines choses, mais beaucoup de choses ont été "édulcorées" pour ne pas choquer. La promixuité, la misère, l'alcool, l'électricité de mauvaise qualité fournie par l'usine. Le peu de chances des enfants d'ouvrier, indépendemment de leur qualités intellectuelles de faire des études. La souffrance des épouses, des enfants...Leur souhiat qu'un jour la bouche de ce monstre cesse de dmander des bras et la peur qu'il cesse d'en demander. Les pluie de polluants, les rivières détruites, le sinondations car on privilégiait le besoin d'eau pour l'usine aux risques pour la population. J'y suis allée..j'ai vu, vécu et je n'ouvlierai jamais. Entre la mine et la sidérurgie, car mes grand-parents ont connu la mine: quel enfer chosir...A peine sortis, à peine en retraite, car il fallait aller jusqu'à 65 ans...la prochaine réunion d'anciens était à l'église et au cimetière...On survivait peu à la sidérurgie et à la mine. Je suis heureuse qu'un film comme le Cri ait été fait en mémoire de ces anciens... Une ardeur d'avance était la devise chez nous..à l'usine d'Athus...L'ardeur a été rasée et un joli parc paysager remplace le site, où les chômeurs viennent échanger. La lorraine a été sacrifiée, comme si souvent.
    Back to Top