Notez des films
Mon AlloCiné
    Night Gallery
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,3
    6 notes dont 1 critique
    répartition des 1 critique par note
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Night Gallery ?
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1181 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    Critique de la saison 1
    4,0
    Publiée le 28 décembre 2016
    Grand scénariste de l'histoire de la télévision américaine, Rod Serling a vite rencontré le succès avec "La Quatrième Dimension" mais ce n'est pas pour autant qu'il faut passer à côté de "Night Gallery", série qu'il créa en 1970 mais qui ne rencontra pas le succès escompté. Laissant de côté la science-fiction pour plus se concentrer sur des histoires macabres et fantastiques, "Night Gallery" est une anthologie de plusieurs histoires d'une durée variable regroupées dans des épisodes de 50 minutes tous présentés par Serling en personne. Le thème commun de la série est que chaque histoire racontée a un lien avec un tableau présenté dans une exposition privée dont Serling nous fait la visite. Mais au fond, ces tableaux ne font que servir de prétexte pour nous conter des histoires bourrées d'inventivité, de twists bien trouvés et de thématiques bien plus profondes que le simple fantastique. Suite de la critique sur
    Jean Pierre F.
    Jean Pierre F.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 75 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 30 juillet 2014
    Produite par les studios Universal de 1969 à 1973 pour la chaîne américaine NBC, elle a été supervisée par le grand Rod Serling (La Quatrième Dimension). Il s'agit ici d'une anthologie d'horreur et de fantastique. Un peu de la même façon que fonctionnait La Quatrième Dimension, les histoires finissent toutes par un retournement de situation. Là où l'oeuvre précédente abordait de façon libre l'imaginaire avec des scénarios élaborés, ici il s'agit d'histoires horrifiques avec des monstres et des ambiances glauques. La majeure partie des 3 saisons est grandement inspirée de Lovecraft. 98 histoires inégales et dont la durée va de 41 à 5 minutes. Le casting est proprement incroyable : Bill Bixby, Roddy McDowall, Leslie Nielsen, James Farentino, Ray Milland, Burgess Meredith, Diane Keaton, Joan Crawford, etc ... Je ne pourrais pas tous les citer mais il y en a plus d'une centaine. La qualité n'est pas aussi élevée que La Quatrième Dimension mais quand même les histoires sont intéressantes et la mise en scène subtile. Elle a ouvert la voie à d'autres anthologies d'horreur, je pense notamment aux Contes de la Crypte, Les Contes de la Nuit Noire, Le voyageur, Les Prédateurs ou même récemment American Horror Story ! La meilleure série fantastique des années 70 et l'une des oeuvres maudites de Rod Serling qui mériterait une diffusion en France en VF !
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1181 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    Critique de la saison 3
    3,5
    Publiée le 9 février 2017
    Pour sa troisième et dernière saison, "Night Gallery" se retrouve écourtée alors que la série avait du mal à réaliser les audiences attendues. C’est donc désormais sous un format de 25 minutes que les épisodes sont proposés. Ce qui ne manque pas de dynamiser la série. Là où certaines histoires de la saison 2 n’étaient pas toujours inspirées au long de ses 22 épisodes, le format 25 minutes pousse les scénaristes à se tourner vers des histoires plus courtes, plus efficaces. Il n’y a d’ailleurs quasiment plus d’épisodes proposant plusieurs histoires (2 sur 15 seulement) mais que des épisodes avec un récit complet. Perdant en durée, "Night Gallery" gagne alors en efficacité. Suite de la critique sur
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1181 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    Critique de la saison 2
    3,5
    Publiée le 28 décembre 2016
    Nous voilà repartis pour un tour dans cette fameuse "Night Gallery", conviés par Rod Serling en personne à en arpenter les allées et à en découvrir les sombres histoires qui se cachent derrière les tableaux. Après une courte première saison (7 épisodes si l'on compte le pilote), voilà une fournée de 22 épisodes. D'une cinquantaine de minutes, les épisodes comportent au minimum deux histoires différentes et quatre au maximum. Se plonger dans "Night Gallery" est donc un exercice aussi réjouissant que de lire des nouvelles : on est généralement agréablement surpris et le temps passe vite alors que les histoires se succèdent. Suite de la critique sur
    Back to Top