Mon compte
    Mildred Pierce
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,0
    611 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Mildred Pierce ?

    73 critiques spectateurs

    5
    13 critiques
    4
    29 critiques
    3
    15 critiques
    2
    8 critiques
    1
    7 critiques
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Plume231
    Plume231

    3 547 abonnés 4 639 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 27 novembre 2014
    J'ai vu l'adaptation de 1945 du roman de James M. Cain réalisé par Michael Curtiz avec Joan Crawford mais par contre je n'ai pas lu le roman lui-même. Donc en me lançant dans cette mini-série, je m'attendais un peu bêtement à un film noir fortement teinté de drame familial donc surprise totale au niveau de la tournure que prend l'histoire au fur et mesure que l'intrigue avance... J'avais quand même comme bonne excuse le fait que ce soit du même auteur qui a écrit "Le Facteur sonne toujours deux fois" et "Assurance sur la mort".
    Mais surprise totale agréable car j'ai pleinement été captivé par cette mini-série. Il faut bien dire qu'il y a tous les ingrédients pour : des personnages très bien traités, des années 30 très bien reconstituées, et puis bien évidemment une interprétation hors pair.
    Les relations entre mère et fille sont traitées d'une manière beaucoup nuancée qu'il n'y paraît. L'amour aveugle que porte la mère pour sa fille indigne apparaît franchement malsain, masochiste, ne voyant pas ou ne voulant pas voir qu'elle a élevé un monstre de snobisme, de froideur et d'égoïsme. Nuancée car on ne sait pas laquelle des deux est le plus à blâmer.
    Evan Rachel Wood est véritablement à étrangler tellement elle est détestable, et on se dit aussi que c'est une sacrée grande actrice car on est totalement incapable de se dire que c'est la même personne qui a joué la gourde gentille et attachante de "Whatever Works". Quant à Kate Winslet, elle prouve juste qu'elle est une des plus grandes comédiennes de sa génération en self-made-woman forte mais en mère de famille faible, qui parvient à nous faire ressentir de l'empathie, bien qu'on ait souvent de la secouer, et à être très émouvante. Comme pour Joan Crawford, il ne fait aucun doute que si Cain avait été toujours vivant il aurait rendu un hommage très dithyrambique à Kate Winslet.
    Un drame familial admirablement réussi et deux performances d'actrices inoubliables.
    adicte
    adicte

    54 abonnés 700 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 27 août 2014
    Très déçue par cette série portée par la superbe Kate Winslet. C'est très (troooop) long et finalement assez pauvre: dialogues qui ne servent à rien, histoire complètement irréaliste, ellipses ça et là ( spoiler: la mort de la petite dès que le resto est ouvert, tout le monde s'en fout
    ), la gamine est à tarter et on ne comprend pas ses motivations de petite emmerdeuse. Le décor est bien planté, les images sont belles mais on s'emm***** comme des rats morts. C'est quoi l’intérêt en fait? J'avoue que cela m'échappe, car il me semble très difficile de s'identifier aux personnages, tour à tour mollassons ou schizos. On croit tout d'abord que l'histoire va tourner autour de la lutte de cette "pauvre" femme pour survivre, mais ensuite, une fois qu'elle a ouvert ses 28 restos (fastoche!!) on s'en fout un peu non? Il y a de grosses lacunes dans le scénario, qui est d'ailleurs étiré au possible, et on passe du coq à l'âne sans aucune logique narrative. Niet, je me suis irrémédiablement lassée au milieu du 4ème épisode. La Kate ne fait pas que des chefs d’œuvres dernièrement... Allez reviens nous en forme va!
    willyzacc
    willyzacc

    74 abonnés 1 544 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 1 août 2014
    Vraiment déçu par cette série qui récolte tant d'éloges. Une femme se fait quitter par son mari et est dans le besoin... SPOILER: 20 minutes après c'est bon, elle devient riche (en faisant la cuisine) [fin du Spoiler]. La série est un téléfilm évolué, avec une réalisation impeccable, une bonne bande son, un décor Américain post-crise sympathique et un gros casting (Pierce est génial comme d'habitude). Mais la série ne décolle jamais, on s'ennuie ferme dans cette histoire familiale vue et revue. Pas convaincu par cette mini série..
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    1,0
    Publiée le 14 janvier 2013
    Attirée par de nombreuses bonnes critiques, je me suis laissée convaincre de regarder cette mini série... Mal m'en a pris. Des longueurs, des scènes de bavardage sans intéret. Des coupes étranges dans l'histoire, du coup on saute du coq a l'ane. La plus jeune enfant meurt, et pouf dès l'enterrement terminé elle est oubliée au profit de l'ouverture du restaurant. La crise de 29 pourtant importante dans l'histoire est presque imperceptible. Mildred est navrante de betise. Les scenes avec sa fille, qui se repetent a intervalles (tres) reguliers sont de plus en plus pénibles a suivre, sans surprise. La surprise serait que Mildred reagisse au lieu de rester là comme un bout de mou pour le chat. Pareil avec son amant. Ils semblerait qu'elle attire les gens odieux comme un aimant, tellement elle est facile a maltraiter. A part ca elle est tellement douée pour les affaires qu'elle reussit tout sur un simple claquement de doigts. Appreciable en periode de crise, meme si totalement irrealiste :-) . Bref j'ai fini par en rire au 5eme episode apres avoir desesperement attendu qu'une quelconque histoire demarre enfin. Le bon truc c'est que ca a eu raison de mes insomnies. Je me suis endormie au debut de l'episode 5 apres avoir vaillament résisté pour terminer 4 !
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    535 abonnés 2 526 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 13 février 2016
    En vérité, il s’agit d’un vrai film de durée de 6 heures 30 minutes qui raconte la vie d’une femme américaine des années 1930 à Los Angeles. Le récit s’étend sur une période de 10 années et à la fin aucun spectateur ne pourra oublier la performance de Kate Winslet. Todd Haynes nous baigne dans sa lumière et dans sa musique qu’il doit adorer, sa mise en scène est constamment empreinte de classe, ci fait que la forme est en opposition au fond qui parfois côtoie l’abject. Les dialogues sont rudes et aucune vérité ne nous est épargnée sur la condition humaine, Mildred Pierce est une héroïne ordinaire comme il en existe beaucoup, elle a autant de défauts que de qualités et c’est bien là tout le mérite de ce film qui enrichit notre expérience de la vie à travers tout ce que l’on voit et que l’on entend. Tout est beau mais il faut ressortir la dernière demie heure qui nous offre du très grand cinéma. Sur une durée de deux heures en ne conservant que le meilleur du meilleur, ce film aurait été un chef d’œuvre.
    Benjamin A
    Benjamin A

    658 abonnés 1 922 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 20 janvier 2015
    Femme au foyer vivant à Los Angeles, Mildred Pierce va se retrouver à élever seule ses enfants en quittant son mari. Elle va peu à peu gravir les échelons de la société mais va devoir faire face à ses proches et notamment sa fille.

    Déjà brillamment adapté par Michael Curtiz au cinéma en 1945, le roman de James M. Cain est ici décliné en mini-série de cinq épisodes commandée par la chaine HBO. Le réalisateur Todd Haynes braque sa caméra sur Mildred Pierce, femme forte et obstinée qui va devoir peu à peu gérer sa séparation, ses différents boulots et surtout sa fille, détestable à souhait. Un vrai portrait de femme qui s'affranchit dans un monde d'hommes et qui souhaite grimper les échelons de la société, surtout pour le bien de sa fille. Drame familial avant tout, c'est une opposition entre une mère surprotectrice élevant seule son enfant et une fille non respectueuse, snob, égoïste, superficielle et souhaitant accéder aux plus hauts rangs de la société. Mais c'est avant tout le rapport entre une mère et sa fille, le regard et l'amour de Mildred qui la pousseront à sacrifier une partie de sa vie pour une fille qui ne lui sera jamais reconnaissante et respectueuse. Un duel psychologique qui prend source à la première séparation de Mildred et qui prend de plus en plus d'ampleur plus le film avance.

    Mais "Mildred Pierce" souffre tout de même de quelques baisses de rythmes dans la mise en place sans non plus que ce soit préjudiciable tant on s'intéresse assez vite aux personnages et enjeux. C'est aussi dommage que la série aborde beaucoup de thèmes sans pour autant les approfondir et les rendre toujours intéressants. Si l'aspect mère/fille est bien traité, ce n'est pas le cas des thèmes tournant autour du chômage, des différents hommes de la vie de Pierce, de la forte montée du capitalisme, de l'ambiguïté autour de Monty, la grande dépression ou encore de cette difficulté à monter les échelons de la société. Si la mise en place est un peu longue, toute l'émotion, la fragilité et la tragédie autour de cette famille sont très bien retranscrits, notamment lors des deux derniers épisodes.

    Personnage pour lequel on s'attache dès le début, on passera, comme Mildred, par tout un éventail d'émotions. La réalisation est aussi classique que belle et Todd Haynes sublime ce qu'il met en images à travers de beaux plans mettant bien en avant les personnages et le cadre de l'histoire, celui de l'Amérique des années 1930. La reconstitution est réussie et nous immerge dans ses années et la bande originale fait corps avec les images. Mais la grande réussite se trouve aussi dans les interprétations où Kate Winslet livre une fragile et touchante composition. Face à elle, Evan Rachel Wood est détestable à souhait quand Guy Pearce reste aussi charmeur qu'énigmatique.

    Portrait d'une femme forte et drame familial au cœur de l'Amérique des années 1930, ne manquant pas d'émotions et bénéficiant d'une belle réalisation et de talentueux interprètes.
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    172 abonnés 1 428 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 15 avril 2013
    Une mini-série très bien et émouvante du début à la fin. Merci d'y avoir fait jouer Kate Winslet, sans elle ça n'aurait pas été pareil.
    sebou36
    sebou36

    55 abonnés 380 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 2 mars 2013
    Excellent scénario, excellente photo, excellente interprétation. Tout est précis et passionnant. Kate Winslet est vraiment une grande actrice. Cette série vaut largement les films diffusés en salles. Vive HBO.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 6 octobre 2012
    Excellentissime mini série HBO, valant largement des films de cinéma. Distribution éblouissante, Kate Winsley en tête evidement, mais le reste suit, je viens de voir le film avec Joan Crawford et j'ai trouvé la série nettement supérieure aussi bien dans la réalisation mais dans le récit du livre d'origine. Encore plein de mini séries svp faites par de vrais metteurs en scène de talents et des acteurs de même c'est ça la télévision, Merci
    Peyton28
    Peyton28

    21 abonnés 331 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 janvier 2013
    Excellente Série. Scénario percutant. Des Acteurs doués et extrêmement talentueux, Décors réalistes et convaincants des années 30, belle mise en scène, musiques magnifiques.
    Kate Winslet en tête, qui interprète "Mildred Pierce" avec brillance, talent et charisme.
    Elle est remarquable et a largement mérité les récompenses obtenues
    (Golden Globe et Emmy Award de la meilleure actrice).
    Evan Rachel Wood est superbe et magistrale dans le rôle de "Veda Beragon" (adulte), elle est charmante, mais aussi cruelle que sadique envers sa mère, l'actrice qui l'incarne, enfant, en tant que "Veda" est géniale, elle est hautaine et supérieure, elle a une vision suffisante de la vie en société, elle a l'impression que tout lui est dû et que sa mère doit se plier à ses quatre volontés.
    Guy Pearce est charismatique et élégant dans le rôle de "Monty Beragon", un caractère aussi cruel que controversé et sadique, c'est un peu la "Veda", version masculine, il est totalement entretenu par "Mildred Pierce", c'est un gigolo, qui rythme sa vie, sans pression et sans gêne,
    au fil de ses rencontres amoureuses souvent "fortunées".
    Brian F. O' Byrne joue avec justesse, le rôle de "Bert Beragon", le mari de "Mildred Pierce".
    Mare Winningham, qui incarne "Ida Corwin" avec justesse et talent, a un personnage énergique et courageux, on remarque donc, grâce a elle, la force de caractère de ces femmes des années 30, qui commençent doucement à se rebeller, et ne tenant plus compte de l'avis des hommes, au caractère dominant, à cette époque, se débrouillent seules et construisent leur avenir avec courage et assurent ainsi leur réputation future.
    Melissa Leo est géniale dans le rôle de "Lucy Gessler", elle est toujours de bons conseils bienveillants envers "Mildred Pierce", qu'elle compte d'ailleurs parmi l'une de ses plus proches amies.
    Le Réalisateur de cette Série, Todd Haynes, qui est également scénariste et Producteur, est sur tous les fronts, c'est un génie de talent, cette Série est remarquable.
    On a attendu longtemps avant d'avoir enfin la diffusion de cette Série, en France, et enfin, la voilà.
    Quel plaisir et bonheur, il était temps, mais en même temps, on sait qu'il y a un grand décalage entre la diffusion américaine et française. On a l'habitude et on prend donc notre mal en patience.
    A voir absolument.
    Caine78
    Caine78

    6 139 abonnés 7 396 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 25 juin 2018
    C'est Todd Haynes, donc forcément très beau visuellement, magnifiquement reconstitué et excellemment interprété, à l'image de la grande Kate Winslet dans le rôle-titre, idéale interprète d'un personnage complexe, très imparfait mais constamment d'une grande dignité. Elle est pour l'occasion impeccablement entourée de seconds rôles qui, sans lui voler la vedette, se fondent parfaitement parfaitement dans cet univers élégant, remarquablement éclairé : Brian F. O'Byrne, Guy Pearce, Evan Rachel Wood et Melissa Leo sont au diapason. C'est peut-être un peu trop classique pour moi, parfois pas assez « audacieux », même si ce reproche est discutable étant donné qu'il s'agit de la seconde adaptation (en beaucoup plus développé, série oblige) d'un classique de James M. Cain, auteur, entre autres, du mythique « Facteur sonne toujours deux fois ». Certains épisodes sont plus séduisants que d'autres, l'histoire étant parfois assez dense, parfois plus statique dans son évolution. Cela écrit, je me suis peu ennuyé devant un récit de qualité, proposant des protagonistes forts qu'il prend le temps de développer, la dimension temporelle étant exploitée à bon escient, notamment concernant Mildred et sa fille Veda. D'ailleurs, je trouvais qu'il ne se passait rien d'essentiel dans le dernier épisode jusqu'à une révélation capitale, justifiant tous les choix de Haynes pour arriver à ce dénouement spoiler: douloureux et sans pardon possible
    , chose rarissime dans la sacro-sainte famille américaine : vous en dire plus serait prendre un risque. Ce n'est pas ma production HBO préférée, mais c'est de la belle ouvrage, avec talent devant et derrière la caméra : les amateurs de spectacle « classique » seront aux anges.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 10 septembre 2012
    Petite série sympathique. Il faut s'accrocher au premier épisode, puis le second passe bien, et le troisième tellement vite qu'on a à peine le temps de relever la tête que c'est déjà fini. Le contexte de la crise des années 30 est prenant, mais il aurait pu être développé un peu plus. Bon voilà, Mildred c'est une mère de famille un peu gauche et hautaine plaquée par son mari qui pour subvenir au besoin de ce qui lui reste de famille va chercher un emploi. La situation économique du pays est rude et la tâche n'est pas facile. Finalement elle en veut, et se retrouve à faire des tartes qui cartonnent ! Tout ces épisodes sont intéressant, puis ça évolue, fait intervenir tout un panel de personnages intéressants, mais dont les motivations auraient pu être un poil plus explorées. Au final, on regrette que la série se concentre sur les relations entre Mildred et son emplumée de fille Véda. Comment inventer personnage plus détestable ? On a finalement l'impression que la morale de l'histoire, c'est : "regarde ce qui arrive si t'élève pas bien ta fille !". Et "pas bien", c'est le cas de le dire, qu'est-ce qu'elle est agaçante ! Je crois que ce personnage est un monstre, pas besoin des zombies de Walking Dead, on a Véda de Mildred Pierces. Elle méritait bien de bonnes grosses baffes dans sa gueule dès le début du show, peut-être celui-ci n'aurait pas alors eût un dénouement aussi putois. Mildred est cruche. Quoique finalement les relations humaines sont très bien traitées. C'est une série vraiment excellente, seul le dernier épisode déçoit un peu, on s'attendait à un peu plus de pâté sur la fin. Mais bon si j'étais scénariste, je pense que Ip Man serait intervenu pour distribuer des beignes alors... Toutefois, je me lève à cinq heure du matin pour écrire ce billet alors c'est que la série est bonne, faites moi confiance (et la portée de chatons un peu criarde).
    Claude DL
    Claude DL

    81 abonnés 1 605 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 10 juin 2017
    La série a été diffusée en 3 partie à la TV. La première, exceptionnelle, traitant des difficultés de la grande dépression, laissait entrevoir de grands moments. Hélas, la seconde, axée essentiellement sur les rapports entre la mère et sa fille, que j'ai trouvée en plus mal traitée, m'a parue franchement à raccourcir. Heureusement, la dernière partie où la mère redescend enfin sur terre, aussi bien à propos de sa fille que de son premier mari, relève sensiblement l'ensemble. Ajouté à cela des interprétations top (Kate Winslet en particulier, une très grande actrice, et Guy Pierce en parasite notoire également), un rendu d'époque (années 30) particulièrement convaincant, avec sa bande son adaptée, et une histoire, une vraie, qui rappelle ce que disait Gabin : pour faire un bon film, il faut : 1) une histoire 2) une histoire 3) une histoire. Rien n'est plus vrai ! Enfin, une musique d'opéra sublime à la fin, la fille étant devenue cantatrice, et on arrive à un résultat global plus qu'honnête. Un bon moment.
    elriad
    elriad

    391 abonnés 1 797 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 21 juillet 2015
    reconstitution soignée des années 30, distribution impeccable, l'adaptation du roman de James M Cain écrit en 1941, se laisse voir même si parfois des longueurs viennent alourdir le rythme. Mais 5 épisodes font de cette mini série un honnête remake, même s'il est loin d"égaler le film avec Joan Crawford, réalisé en 1945 par Michael Curtiz.
    Samojaznam
    Samojaznam

    22 abonnés 213 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 1 mars 2012
    Magnifique , mais lassant, les premières épisodes sont vraiment accrocheuse, hélas, par la suite cela deviens lassant, la fille de Mildred est insupportable et on en a marre! Il y à des évènement au début et la fin et trop vite bouclée., on se perd au fur et à mesure des épisodes.
    Back to Top