Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Saint-Jean-de-Luz 2003 à mi-parcours
17 oct. 2003 à 12:45
facebook Tweet

Films graves, larmes et hommage à Jean Becker sont au programme du Festival des Jeunes Réalisateurs de Saint-Jean de Luz, qui se tient du 14 au 18 octobre 2003.

Pour la huitième année, Saint-Jean-de-Luz accueille, du 14 au 18 octobre, le Festival International des Jeunes Réalisateurs. Dédiée aux premiers et seconds long métrages, la manifestation a notamment consacré par le passé les premières oeuvres de Jean-Pierre Améris (Les Aveux de l'innocent, 1996), Denis Villeneuve (Un 32 août sur Terre, 1998) ou Patrick Chesnais (Charmant Garçon, 2000). Présidé cette année par Gérard Krawczyk, le jury composé de de Evelyne Bouix, Marilyne Canto, Marie-Claude Pietragalla, Daniel Prévost, Pascal Elbé et Pierre-Olivier Mornas devra départager neuf films en compatition, et désignera ce samedi soir le lauréat de la Chistera d'Or avant la présentation de Après vous... en clôture.

Début de la compétition et hommage à Jean Becker

Le Festival a débuté par la présentation en avant-première de Mauvais esprit, comédie emmenée par le trio Thierry Lhermitte / Ophélie Winter / Michel Muller en salles le 5 novembre, avant de proposer en compétition des films au sujets plus graves. Parfum de violettes de la Mexicaine Marisa Sistach dresse ainsi le portrait d'une adolescente révoltée des faubourgs de Mexico, tandis que Quand tout sera en ordre de l'Espagnol Carlos Martinez Herrada décrit avec nuances et sensibilité la relation entre un père ouvrier à la retraite et un fils qui a détruit sa vie à cause de la drogue...

Ces deux oeuvres maîtrisées ont d'emblée placé la compétition sous le signe de l'émotion, impression confirmée le soir même par l'hommage rendu au cinéaste Jean Becker en présence de quelques uns de ses amis et collaborateurs : Suzanne Flon, José Giovanni, Pierre Bachelet et Benoît Magimel.

L'émotion de "La Petite prairie aux bouleaux"

Si les films devaient être jugés au nombre de larmes qu'ils font couler, la palme reviendrait sans doute à La Petite prairie aux bouleaux de Marceline Loridan-Ivens. La présence de cette petite dame de 76 ans à la chevelure flamboyante pouvait paraître étrange dans un festival centré sur les jeunes réalisateurs. Forte d'une expérience de trente années de vie et de travail avec le mythique cinéaste hollandais Joris Ivens, l'inventeur du "cinéma direct", la cinéaste a en effet réalisé avec lui quelques uns des plus documentaires de l'histoire du septième art (Le 17e Parallele ou Une histoire de vent). Mais La Petite prairie aux bouleaux marque sa première incursion dans le long métrage de fiction.

Cette incursion, Marceline Loridan-Ivens l'a décidée pour s'attaquer à un sujet personnel et douloureux : la déportation au camp de concentration de Birkenau et les traces que ce drame a laissé dans sa vie. Le film met en scène Anouk Aimée dans le rôle d'une femme qui revient sur le lieu où, adolescente, elle connut l'enfer de la barbarie nazie. Premier film de fiction tourné dans la véritable enceinte de Birkenau (une permission exceptionnelle pour laquelle la réalisatrice s'était déclarée prête à recourir à la grève de la faim), La Petite prairie aux bouleaux s'interroge sur la difficulté du souvenir d'une telle épreuve. La célèbre réplique de Hiroshima mon amour, qui disait l'impossibilité de comprendre l'horreur sans l'avoir vécue, nous revient ici en tête, transformée : "Tu n'as rien vu à Birkenau..." "Si", serait-on pourtant tenté de répondre, tant l'émotion transmise par le film est vive.

Yannis Polinacci et Frédéric Leconte

Le site officiel du Festival de Saint-Jean-de-Luz


facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Bande-annonce VOST Un tramway à Jérusalem
Les Crevettes pailletées Bande-annonce VF
Sponsorisé
Victor et Célia Bande-annonce VF
L'Adieu à la nuit Bande-annonce VF
Disperata Bande-annonce VO
Anna Teaser VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Cannes 2019 : Alain Delon recevra une Palme d'Or d'honneur
NEWS - Festivals
mercredi 17 avril 2019
Cannes 2019 : Alain Delon recevra une Palme d'Or d'honneur
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
NEWS - Vu sur le web
vendredi 18 janvier 2019
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
Sponsorisé
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
J'veux du soleil
J'veux du soleil
4,6
De François Ruffin, Gilles Perret
Bande-annonce
Green Book : Sur les routes du sud
Green Book : Sur les routes du sud
4,6
De Peter Farrelly
Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
Bande-annonce
Le Chant du loup
Le Chant du loup
4,5
De Antonin Baudry
Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
Bande-annonce
Mon Inconnue
4,3
De Hugo Gélin
Avec François Civil, Joséphine Japy, Benjamin Lavernhe
Bande-annonce
Grâce à Dieu
4,3
De François Ozon
Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top