Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2006 : le palmarès
    28 mai 2006 à 22:02
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le jury du 59e Festival de Cannes, présidé par Wong Kar-Wai, a attribué la Palme d'or au film de l'Anglais Ken Loach "Le Vent se lève". Des prix collectifs récompensent les acteurs d'"Indigènes" et les actrices de "Volver". Autres lauréats : Inarritu, Dumont et Andrea Arnold

    Le festival de Ken. Ainsi donc, cette 59e édition du festival, que Thierry Frémaux, délégué artistique, avait placé, lors de l'annonce de la sélection sous le signe du " renouvellement " se clôt avec une Palme d'or décernée au doyen de la compétition... Avec Le Vent se lève, l'indémodable Ken Loach, un des rares habitués du festival présents cette année aura donc renvoyé à leurs chères études Sofia Coppola, Richard Kelly et autres Richard Linklater... Notons que l'Anglais reçoit sa Palme (remise à l'unanimité) dix ans après son compatriote Mike Leigh, sacré pour Secrets et mensonges.

    Cannes Loach

    Ken Loach connaît la Croisette comme sa poche : avec Le Vent se lève(photo), film d'époque dans lequel il évoque le combat des Irlandais pour l'indépendance en 1920, se retrouve pour la huitième fois en compétition –cinq autres de ses films ayant par ailleurs été présentés dans des sections parallèles. Il n'avait pourtant obtenu que quatre récompenses : deux Prix du jury (pour Hidden Agenda en 1990 et Raining stones en 1993), un Prix du scénario pour Sweet Sixteen et un Prix du cinéma contemporain pour Regards et Sourires en 1981.


    Almodovar se console

    Les deux grands favoris des festivaliers se retrouvent eux aussi au palmarès. Six ans après le Prix de la Mise en scène obtenu pour Tout sur ma mère (alors que tout le monde lui prédisait la plus haute marche du podium), Pedro Almodovar voit encore la Palme d'Or lui échapper, mais se console avec deux récompenses pour Volver (photo): Prix du scénario et Prix d'interprétation pour l'ensemble de la distribution féminine du film. Autre cinéaste latin, le Mexicain Alejandro González Inárritu, qu'on avait découvert à Cannes à la Semaine de la Critique avec Amours chiennes en 2000) décroche un Prix de la mise en scène difficilement contestable pour Babel, oeuvre polyphonique virtuose tournée entre le Japon, Mexique et le Maroc.

    Politiques fictions

    Si le jury de Wong Kar-Wai a décerné le Prix d'interprétation féminine au gynécée d'Almodovar, il a également attribué une récompense collective pour le Prix d'interprétation masculine. Là encore, difficile de ne pas être d'accord avec le choix de distinguer les 5 comédiens principaux d'Indigènes(photo), la dimension collective de cette entreprise, et le bel investissement des acteurs ayant été salués par tous les festivaliers. Rachid Bouchareb, le réalisateur de cette fresque sur les soldats oubliés de la première armée française, est comblé, puisqu'il est également l'un des producteurs de Flandres de Bruno Dumont, qui repart avec le très convoité Grand Prix, une récompense qui distingue généralement une oeuvre exigeante, et que le cinéaste avait déjà obtenue en 1999 pour L'Humanité. Avec les films de Loach, Dumont, Bouchareb et dans une moindre mesure Inárritu, le palmarès reflète la tonalité très politique du crû 2006.

    Les absents

    On notera qu'en dehors du film de Bruno Dumont (photo), le Jury a privilégié des films grand public, à la réalisation classique, et mis de côté les oeuvres à l'esthétique plus marquée : nulle trace dans ce palmarès des longs métrages de Pedro Costa, Nuri Bilge Ceylan ou même Richard Kelly. Chouchous d'une grande partie de la critique, Le Caïman de Moretti et Marie-Antoinette de Sofia Coppola n'ont pas non plus été retenus. Signalons pour finir que le Prix du jury revient au seul premier film de la compétition, Red Road, une oeuvre âpre de la Britannique Andrea Arnold, présentée au début du festival, comme d'ailleurs les films de Loach et Almodovar -ce qui fait mentir l'adage selon lequel les jurys oublient les films qu'ils ont vus en premier...

    Julien Dokhan
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • slg66
      Super consensuel ce Palmarès ! N'est pas Tarantino qui veut ! Hein Wong Kar ptit'bite ? Accuser P.Leconte alors que le palmarès est hyper consensuel ........ Purée Wong et Patrice auront été plus fort que Tim et Helena qui devaient être bien déçus .... (m'étonnerait que Tim Roth ait voté pour VOLVER !)
    • tomagan
      Je suis bien d'accord avec toi, oui toi le darkdog.Car sacrer Sami Nacéri, c'est sacrer une enflure absolue qui, avec de la boue sur le visage, peut te faire croire qu'il a fait le Conservatoire ce qui est en fait loin d'être le cas.Surtout que dans Indigènes Sami Bouajila en fait énormément plus que tous les acteurs récompensés...mais enfin bon, les récompenses symboliques imposent parfois des petits sacrifices! En ce qui concerne Southland Tales je pense qu'il aurait été imprudent de le récompenser car cela aurait été équivalent à promouvoir l'écriture de scénarii sous cocaïne, ce qui est mal car la cocaïne, souvenez vous en les jeunes, est une drogue. Et oui. Moi je pense qu'il ne faut pas hésiter à faire porter le chapeau de tous les choix décevants à Patrice Leconte. Je sais de source sure qu'il a fait penché la balance dans toutes les décisions. Il nous aura souillé le cinéma français avec les Bronzés 3, il pourra désormais se vanter d'avoir marquer l'histoire du festival de sa patte infamante.Patrice Leconte je te hais autant qu'Henri Lecomte.
    • darkdog
      Bilan de canne 2006: Un gros prout dans l'eau Helena ,Samuel Monica ,Tim, Wong et les autres , qui était le jury le plus beaux jury jamais réuni, ont pas su prendre la perche que leur tendait gille jacob avec la plus belle selection qu'il n'est jamais faite les vieux qui ont la classe d'une part Almodovar, Ken loach, "aki" et les autres face au cinéma de demain Del toro, kelly ,Inaritu , Richard Linklater ou meme Sophia Copola. L'ocasion la plus belle de récompenser un cinéma original comme celui de del torro ou kelly en disant un au revoir plein de panache aux autres. Mais non le palmares est fade il acouche d'un palme batarde et sans intérret il sacre Samy Nacéry acteur i,l file un lot de consolation a Almodovar ,donne l'un de ses prix a un 1er film qui pouvait se contenter d'une caméra d'or ,récompense un peu inaritu renvoi les films qui ont des "corones" à la maison et espere qu'on sera la l'année prochaine .... Pendant ca conférence de presse de début de festival Le Conte avait dit vouloir éviter un palmares atteind par le syndrome "de la cage d'escalier" et que le résultat soit coloré et non "beige" au vu des résultats je crains qu'il ne soit daltonnien.
    • Dasilo
      non, j'ai parcontre vu "12:08 ..." qui me semble-t-il méritait bien la caméra d'or, mais surement n'était il pas le seul.
    • Yohan Marques
      Dieu merci les photographes des agences de presse ont tout de meme mis une belle ambiance chaleureuse et conviviale en bas des marches...Demandez à Almodovar et P. Cruz :lol:
    • Yohan Marques
      Aucun scandale notable à signaler cette année ... meme pas en terme de palmarès. Quel dommage !!! ca fait tellement parti du folklore cannois !! :p
    • DarioFulci
      Tu l'as vu "Paris je t'aime ?", Thereal ?
    • Dasilo
      La caméra d'or ne conscerne pas les films en compétition, paris je t'aime aurait pu obtenir ce prix.
    • Dasilo
      Merci mais la caméra d'or n'est pas caractéristique de la quinzaine des réalisateur, je voudrais savoir si il existe un prix ne conscernant que les films de cette section.
    • jean_grey
      Il était hors compétition...
    • wolverine33
      Des prix collectifs récompensent les acteurs d'"Indigènes" et les actrices de "Babel". non c'est les actrices de VOLVER ;) mais c'est pas allociné je mets ça sur le compte de la fatigue!chaooooo
    • SeverusSweeney
      Rien pour Paris Je t'aime :(
    • Monsieur_Smith
      [quote]Citation :N'y a-t-il pas de prix remis pour les films de la quinzaine des réalisateurs ? Si : "14:08 à la gare de Bucarest" de Corneliu Porumboiu a été présenté à la Quinzaine, et a obtenu la Caméra d'Or.[/quote] Oops navré, cafouillage, le vrai titre est "12:08 à l'est de Bucarest"...
    • Monsieur_Smith
      [quote]N'y a-t-il pas de prix remis pour les films de la quinzaine des réalisateurs ?[/quote] Si : "14:08 à la gare de Bucarest" de Corneliu Porumboiu a été présenté à la Quinzaine, et a obtenu la Caméra d'Or.
    • Dasilo
      Marie-Antoinette a obtenue le prix éducation nationale, prix qui n'intéresse pas grand monde apparemment.N'y a-t-il pas de prix remis pour les films de la quinzaine des réalisateurs ?
    • mich
      euh... :??: non pas vraiment... Volver n'a pas eu le grand prix, c'est Flandres de Bruno Dumont qui l'a eu...Les prix d'interprétation féminine + du scénario pour Volver c'est pas mal en revanche... pour Indigènes, le prix collectif c'est super :love2: !Tant pis pour Sofia ... :hello:
    • Gorefester
      Oh tout de même,j'aurai préféré Southland Tales ou Volver...Bon,Flandres à eu tout de même le grand prix du jury,et ça,c'est bien.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Mine de rien Bande-annonce VF
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Judy Bande-annonce VF
    The Boy : la malédiction de Brahms Bande-annonce VO
    Invisible Man Bande-annonce VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    César : la direction de l'Académie annonce sa démission
    NEWS - Festivals
    vendredi 14 février 2020
    César : la direction de l'Académie annonce sa démission
    Bande-annonce Les Trolls 2 : une tournée décoiffante pour Branche, Poppy et leurs copains fluos
    NEWS - Vu sur le web
    vendredi 22 novembre 2019
    Bande-annonce Les Trolls 2 : une tournée décoiffante pour Branche, Poppy et leurs copains fluos
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    1917
    1917
    4,4
    De Sam Mendes
    Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong
    Bande-annonce
    La Voie de la justice
    La Voie de la justice
    4,4
    De Destin Daniel Cretton
    Avec Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson
    Bande-annonce
    Les Enfants du temps
    Les Enfants du temps
    4,3
    De Makoto Shinkai
    Bande-annonce
    Sherlock Junior
    4,2
    De Buster Keaton
    Avec Buster Keaton, Kathryn McGaire, Joe Keaton
    The Gentlemen
    4,2
    De Guy Ritchie
    Avec Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam
    Bande-annonce
    Le Cas Richard Jewell
    4,2
    De Clint Eastwood
    Avec Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top