Mon AlloCiné
    30 ans de Big : Saviez-vous que Robert de Niro avait failli jouer le rôle principal ?
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 7 sept. 2018 à 17:15
    facebook Tweet

    Parvenez-vous à l'imaginer en train de sauter sur les touches d'un piano géant ? C'est pourtant ce que l'on aurait pu voir si Robert De Niro avait joué le rôle principal de "Big", comme cela était prévu un temps...

    Capture d'écran 20th Century Fox / D.R.

    Avant de devenir le succès que l'on connaît, Big a connu bien des déboires et est même resté trois ans en développement.

    Dès le lancement du projet, de nombreux réalisateurs ont en effet décliné l'offre de mettre en scène l'histoire de Josh Baskin, garçon de 12 ans qui, ayant fait le vœu de devenir grand lors d'une fête foraine, se réveille le lendemain matin dans le corps d'un adulte alors qu'au fond de lui, il est toujours un enfant. Après de nombreux refus, le projet est finalement confié aux mains débutantes de Penny Marshall. A l'époque connue en tant que comédienne, notamment pour la série Laverne & Shirley, Marshall n'a réalisé qu'un seul film et ignore encore que Big la fera devenir la première réalisatrice à dépasser les 100 millions de dollars au box-office.

    Mais, le film a également souffert pour caster son acteur principal. Qui allait pouvoir se glisser dans la peau de cet enfant/adulte ? Qui allait offrir à ce film à concept le réalisme et l'authenticité dont il avait besoin ? Les scénaristes, qui avaient écrit le script en ayant Tom Hanks en tête, voient leur espoir s'évanouir lorsqu'en 1984, la jeune star, déjà attaché à Dragnet et au Mot de la fin, s'avère finalement indisponible pour le tournage. Dans le même temps, trois studios rivaux annoncent qu'ils préparent des films similaires (Mon père c’est moiVice Versa et Papy Junior), compliquant encore plus la tâche de trouver,  sans trop tarder, une autre tête d'affiche...

    Penny Marshall propose alors le rôle de Josh aux deux autres jeunes étoiles du box-office de l'époque, Kevin Costner et Dennis Quaid, qui refusent tous deux le rôle. Également sollicités à l'époque, Harrison Ford, Jeff BridgesRobin Williams ou encore Albert Brooks, qui auraient également décliné l'offre. Sean Penn passe aussi le casting mais est considéré trop jeune pour le rôle. Quant à John Travolta, s'il aurait adoré porter le rôle, le studio refuse que l'acteur soit choisit, le considérant comme "un poison au box-office", comme le raconte Penny Marshall dans ses mémoires "My Mother Was Nuts".

    La réalisatrice décide finalement d'aller à contre-courant et va à la rencontre de Robert de Niro, en plein tournage des Incorruptibles. "Je connais Bobby depuis des années. Il a un sens de l'humour différent mais il en a un. A ce moment [du processus], tous les acteurs avaient dit : 'Non !'. Alors j'ai dit : 'Bon, je vais me diriger vers un 'homme homme' dans ce cas [et non un homme aux allures de garçon]'", racontait Penny Marshall à Vanity Fair en 2013

    FAMEFLYNET / BESTIMAGE / 2012
    Penny Marshall en 2012

    A cette époque, l'acteur, connu pour ses grands rôles dramatiques, a envie de s'essayer à plus de légèreté et à des projets plus commerciaux et plus familiaux. Il accueille avec grand plaisir la proposition de Penny Marshall. Cette dernière en parle à ses producteur, déjà en pré-production dans le studio à New York. "Ils étaient surpris et assez intrigués. Mais, ils étaient également sceptiques. En plus d'avoir du mal à l'imaginer dans le rôle, ils avaient entendu des histoires à son sujet", raconte Marshall, toujours dans ses mémoires.

    Comme elle l'avait déjà fait avec Sean Penn ou même Andy Garcia, Marshall enregistre De Niro sur des séquences avec Jared Rushton, le jeune acteur qui campe Billy, l'ami de Josh dans le film. Ils s'entraînent alors au skateboard et aux paniers dans l'allée de sa propre maison. Pour se préparer à ce rôle délicat, De Niro demande également à la réalisatrice de regarder tous ses films et de lui souligner les aspects des différents personnages qu'il a incarnés qu'elle aimerait retrouver en Josh. Le Post, qui a pu s'entretenir avec Marshall en 2013, raconte qu'elle lui aurait alors parlé de l'énergie sauvage qu'il dégageait dans Mean Streets comme d'"un plus pour Josh".

    Tout allait donc dans le bon sens jusqu'à ce que Marshall rencontre Warren Beatty à la demande du Studio et qu'elle le raconte à un De Niro circonspect, mais, surtout, au moment de la publication d'un article qui détaillait combien d'argent touchaient pour leur films des acteurs comme John Candy et Chevy Chase. Et tous gagnaient beaucoup plus que ce que Fox voulait bien offrir à De Niro pour Big.

    Pour Marshall, c'est bien simple, le Studio ne le voulait pas dans le rôle. A ce moment, le producteur Jim Brooks aurait même suggéré qu'elle-même donne son salaire à l'acteur. Si la réalisatrice était prête à le faire, De Niro, hostile à cette idée, refusa en bloc. "Il commençait à être vraiment énervé. Il a dit qu'il ne voulait pas de mon salaire et qu'il prendrait celui de Jim à la place. Il n'est pas stupide, Bob. Il m'a dit : '[Toi et moi on va] travailler ensemble sur ce film, je ne peux pas être cette personne'", se souvient Marshall au micro du Post. 

    L'acteur se rétracte et décide de ne pas faire le film. Mais, sa magie à déjà opéré. Sa courte implication dans Big a eu le temps de faire le tour d'Hollywood et de transformer le rôle de Josh, dont personne ne voulait à la base, en un rôle en or. "Bobby m'a donné la validité", confie d'ailleurs Marshall dans ses mémoires.

    Par la suite, Tom Hanks parvient finalement à se libérer pour tourner le film. Avec tout le talent et le succès que l'on connait. Quant à Penny Marshall et Robert de Niro, ils auront tout de même fini par travailler ensemble à l'occasion de L'Eveil quelques années plus tard, en 1990.

    Notre "Faux Raccord" spécial Tom Hanks : 

    Faux Raccord N°97 - Spéciale Tom Hanks

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • MickDenfer
      Je ne suis pas sûr que j'aurai vu le film avec De Niro.
    • Marouane T.
      C'est le premier film de Tom Hanks que j'ai vu il y a une vingtaine d'année.Il fait partie des films de mon enfance.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Little Joe Bande-annonce VO
    Le Mans 66 Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Joyeuse retraite ! Bande-annonce VF
    Noura rêve Bande-annonce VO
    Le Lac aux oies sauvages Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top