Notez des films
Mon AlloCiné
    Dune : découvrez les premières photos du film de Denis Villeneuve
    Par Mégane Choquet — 14 avr. 2020 à 15:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La nouvelle adaptation de Dune, chef d’œuvre littéraire de Frank Herbert, par Denis Villeneuve se dévoile avec des premières photos alléchantes de son impressionnant casting.

    Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson
    1. Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson +

    Après la tentative avortée d'Alejandro Jodorowsky et l'adaptation de David Lynch en 1984, Denis Villeneuve s'attaque au chef-d'oeuvre littéraire de Frank Herbert. Prévu pour le 23 décembre 2020, cette nouvelle version de Dune peut se targuer d'avoir un casting de rêve. Timothée Chalamet succède à Kyle MacLachlan et campe le rôle titre de Paul Atréides et Zendaya incarne Chani. Les deux jeunes acteurs sont entourés de Rebecca Ferguson (Jessica Atréides), Josh Brolin (Gurney Halleck), Oscar Isaac (Leto Atréides), Jason Momoa (Duncan Idaho), Javier Bardem (Stilgar), Dave Bautista (Glossu Rabban), Stellan Skarsgard (Vladimir Harkonnen) et Charlotte Rampling (la Révérende Mère Gaius Helen Mohiam).

    Après avoir dévoilé une première image de Timothée Chalamet en costume, Vanity Fair publie en exclusivité d'autres photos du tournage de Dune. Dans la continuité de son univers fantastique et léchée, Denis Villeneuve insuffle une modernité à cette nouvelle adaptation du roman de Frank Herbert, comme il l'avait fait auparavant pour Blade Runner 2049. Le cinéaste québécois explique à Vanity Fair qu'il souhaite toutefois respecter la profondeur de l'oeuvre et qu'il ne pouvait le faire en un seul film. Avec l'accord de Warner Bros. et à l'instar de Ça, Dune sera donc en deux parties. Pour lui, "le monde de Dune est trop complexe. C'est un univers qui prend toute sa puissance dans les détails".

    Denis Villeneuve explique par ailleurs quelques changements concernant les personnages, notamment celui du Baron Harkonnen, qu'il trouve "parfois caricatural", en lui donnant une personnalité de prédateur moins animale et plus humaine. Le réalisateur a également donné plus d'épaisseur et d'importance aux personnages féminins, tel que celui de Jessica Atréides, vue par son interprète Rebecca Ferguson comme "une mère, une concubine et une guerrière". A noter que le docteur Liet Kynes, incarné par Max von Sydow dans le film de Lynch, est désormais campée par une femme, l'actrice Sharon Duncan-Brewster, vue dans Rogue One.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • demencia
      Ce ne sont pas les débats qui sont insupportables , ce sont ces disparitions mystérieuses à outrance de nos commentaires !
    • demencia
      Depuis le temps que je disparais régulièrement sur ce site , je peux donner quelques conseils ( sans prétention ) : ne jamais dire du mal de certains réalisateurs ( surtout français ) ni de certains acteurs ( également français ) Surtout aduler ces nouveaux réal qui montrent si bien les banlieues , la vie des cités , bref notre vie au quotidien ! Aimer les nanars sans nom qu'on fait passer pour des chef-d'oeuvre . Ne pas trop dire du mal des Marvel , comics et autres ( là , ce sont les fans qui vous insultent )...etc ...etc... d'ailleurs je pense que ce com va s'évaporer comme tant d'autres ...Vive la liberté d'expression ( et...on ne parle que de cinéma .....!!!!)
    • demencia
      J'ai été censuré des dizaines et des dizaines de fois , j'en cherche encore les raisons pour certains com .J'ai été supprimé une fois pour juste avoir écrit 3 lettres : les initiales de Mort De Rire .... balaise non?
    • demencia
      Les armures des hommes à barbiche , ont l'air quand même bien pitoyable , c'est digne de costume de chez Azylum ! Si tout le film va dans ce sens .......
    • Polterbrick
      La condescendance c'est bon que quand on maîtrise son sujet, autrement tu perds toute crédibilité.A un moment va bien falloir sortir de ta bulle toute rose et comprendre que sans argent rien ne se fait à Hollywood. Peu importe ce que peut dire Villeneuve : il n'a aucun poids. Tu as beau l’idolâtrer il n'en reste pas moins un simple réalisateur qui doit se plier aux décisions du studio car c'est celui qui met l'argent qui décide. N'est pas Nolan ou Cameron qui veut !Dans l’interview que tu cites il ne fait qu'émettre un fantasme, une envie, rien de concret là-dedans. Ça ne contredit donc en rien mon opinion purement personnelle qui n'en est pas une.Dune ne joue pas dans la même cours que Game of Thrones et Star Wars : on le sait tous, on l'a compris. Il n'en demeure pas moins que ce film est produit dans la même optique : construire une franchise au long cours et en faire un carton commercial. Le fait que le public de base n'est pas le même ne change strictement rien à cet état des faits.Aucun film n'est produit sur la base de la charité. Pas plus Dune que Blade Runner. Si Dune ne leur apporte pas suffisamment d'argent, ils ne produiront pas la suite. Personne ne miserait sur un cheval qui perd. C'est logique ! Un enfant comprendrait.Je fais très bien le distinguo merci. En revanche j'ai un doute sur tes capacités en la question. On parle ici de box-office puisque la qualité artistique d'un film n'a jamais été l’argument principal pour lancer une suite.Ne jamais dire jamais l’ami,l’histoire dit le contraire.John Carter, Hellboy, Warcraft, La Tour Sombre, Dark Crystal, etc... Dommage, l'Histoire est avec moi... l'ami.
    • WIWTWM
      Dune est clairement de la SF pour adulte.vous presumez donc, pour un film réussi, que Villeneuve a egalement gagne en maturité, ce qui n'est pas vraiment prouvé au vu de ses derniers films destinés à un public d'âge jeune - à peu près comme stars wars quoi
    • LEBELIER
      Entièrement d'accord avec toi.
    • LEBELIER
      La tronche de Josh Brolin ! j'adore!!!
    • Noob Saibot
      J'ai justement visionné la première adaptation avant-hier... Perso, il fait partie des films que j'aime bien ; film qui s'était fait détruire par la critique presse/spectateurs !
    • Stringer B
      Après je ne voulais pas spécialement entrer dans ce débat, je l'ai fait parce que ça me semble une discussion intéressante tellement Star Wars est devenue une sorte de cible facile pour tous les gens qui parfois s'enorgueillissent que leur saga ne soit pas autant mise à l'honneur et qui ne jurent que par sa supériorité, mais là je parle avant tout de que Legendary veut faire. Leur projet avec Dune est sur le plan du business un énorme pari : ils veulent d'un côté émuler une expérimentation transmedia de type MCU avec des films d'un côté et déjà une série télévisée en chantier, et de l'autre parier sur la nature adulte de Dune pour le marketter comme un Star Wars pour adulte, un peu de la même façon que Game of Thrones a été marketté à l'époque par Weiss et Benioff comme Les Sopranos en Terre du Milieu; ces labels et considérations ne reflètent pas toujours la réalité des oeuvres en question, évidemment, et malgré ce que j'ai dit plus haut, Dune et Star Wars ne sont pas la même oeuvre, et Game of Thrones et le Seigneur des Anneaux le sont encore moins, d'ailleurs, je dis juste que c'est la sauce à laquelle ils (Legendary Pictures) veulent qu'on goûte le plat du point de vue du marketing et que la com' de Villeneuve, comme celle de Benioff et Weiss et Michael Lombardo (le boss d'HBO de l'époque), est complètement raccord avec ça.
    • Stringer B
      Et oui j'ai lu HeRbert. x)
    • Stringer B
      Dune n'est pas absolument pas moins centré sur le fantastique que Star Wars ou Game of Thrones. Qu'il l'aborde d'une manière plus froide et beaucoup moins aventureuse que dans Star Wars qui est influencé par la culture pulp et les magazines de fantasy, de western, etc, c'est une chose, et en effet en termes de tonalité, on est souvent plus proche d'Asimov que de Tolkien dans Dune, ce qui conduit parfois à considérer la saga comme de la SF dure (à tort), mais Dune est complètement immergé dans le fantastique. Et il y a plein d'aspirations en commun avec Star Wars et avec Game of Thrones. Dune partage notamment avec Game of Thrones l'évolution d'un récit qui est durant les premiers bouquins un récit politique de coups montés, complots et assassinats entre grandes structures aristocratiques puis qui devient progressivement un récit plus mystique sur la fin de l'espèce humaine; c'est juste que Dune l'aborde sous l'angle du libre arbitre et de l'être suprême et la façon dont cet être digère l'histoire et la culture qui l'a précédé, y compris génétiquement, alors que Game of Thrones utilise plutôt une menace existentielle de type zombie ayant pour but l'anéantissement de tous pour interroger le relativisme moral partagé par presque tous les personnages humains (encore que des versions d'être suprême existent aussi sporadiquement dans Le Trône de Fer). Mais la façon dont l'évolution d'un récit politique vers quelque chose de plus en plus perché et spirituel est commune aux deux. Et Star Wars parle quasiment de la même chose que Dune, à savoir de ce qui se passe quand un contexte politique devient tellement problématique que l'intervention dans l'Histoire d'un être suprême devient nécessaire quitte à ce que l'Histoire doive être pensée nécessairement comme une tragédie, avec la même figure christique au centre, frappée par des visions, consciente qu'il n'y a pas d'échappatoire possible, etc, et de la même façon, une conception dynastique du pouvoir qui est progressivement remise en question une fois que cette figure christique et sa descendance s'éteignent et que le récit s'éloigne et cesse de devenir l'histoire d'une seule famille.Après il y a quelques différences fortes formelles et thématiques, comme par exemple, la dimension écologique de Dune qui est globalement absente de Star Wars, la façon dont le mysticisme central du récit est articulé autour d'un peuple particulier dans Dune, ou encore en ce qui concerne Game of Thrones, la multiplicité des points de vue qui est présente dans Dune mais absente dans Star Wars. Mais faut être clair, Dune et Star Wars ont certaines influences majeures en commun (la Bible et la Légende Arthurienne, Shakespeare et Homère), et énormément de thèmes en commun. Pas juste parce que le personnage du prophète christique met au monde deux jumeaux fille et garçon avec sa femme qui meurt presque aussitôt, pas juste parce qu'il prend un nouveau nom quand il arrive au pouvoir, pas juste parce des membres de la famille tantôt se sacrifient tantôt s'entretuent, pas juste parce que la façon dont l'Ordre mystique qui est du côté du pouvoir politique regarde l'Être Suprême avec la même peur et la même méfiance dans les deux récits, mais plus fondamentalement parce que ce sont deux récits de space opera, et pas de science-fiction. Dune, comme Star Wars, utilise l'iconographie associée à la science-fiction moderne (les vaisseaux spatiaux, les technologies de combat qui ont dépassé l'arme à feu, le déplacement plus rapide dans l'espace, le prolongement de la vie), mais la SF au sens strict c'est l'exploration thématique d'une innovation technologique précise, et un récit tourné vers le futur, fondamentalement spéculatif (c'est pour ça que Docteur Jekyll et Mr Hyde ou Frankenstein sont classés comme de la science-fiction par exemple). Les prophéties, les êtres suprêmes, les héritages familiaux durs à assumer, bref toutes les façons dont le récit regarde dans le passé, c'est le domaine de la fantasy. Quand la fantasy est mêlée à l'iconographie de la science-fiction, c'est du space opera, et en fin de compte, ces récits ont des thèmes précis, comme tout genre ou sous-genre. Star Wars et Dune parlent de la même chose, ils parlent de la façon dont le mysticisme, la pensée magique, et ce qui relève de l'inexpliqué dans les rapports entre l'homme et la nature, l'homme et la terre, se concilient avec les aspirations de libre-arbitre et de justice et d'équité politique. Dune l'aborde juste de façon plus adulte, avec une focalisation sur le phénomène de la création et de la procréation dans les hommes et dans la nature; Star Wars n'a pas la même focalisation sur l'exploitation des ressources. Au fond ça se résume à la différence entre la Force et l'Épice. Ces deux concepts ont un tas de points communs, sont l'élément fantastique central de leur saga respective, altérant le destin de ses protagonistes, mais l'Épice a de plus qu'elle est pensée comme une ressource et est un enjeu politique, ce que n'est pas la Force. Une différence de taille, mais la seule différence réelle entre les deux récits.
    • Naughty Dog
      non mais pas de problème, mais je te aprle de l'univers en général, pas seulkement d'Arrakis qui oui est désertique, mais à côté de ça tu as un vrai mondesi on se tape que des blockaus, des murs vides et rien d'intéressant en production design, ce sera problématiqueon dira ce qu'on veut du film de 84, mais en terme de direction artistique c'est vraiment bon
    • Helretik
      Non mais les gars, c'est Allociné. Réputé pour le climat insupportable de ses débats. Je vous conseille de changer de crêmerie.. Mad Movies, Senscritique...
    • The world is yours
      Madame Irma deuxième commentaire du jour.Blade Runner 3 ne verra jamais le jour car le box-office n’était pas bon.Par contre Villeneuve semble contredire cette opinion purement personnelle et pas pertinente dans une interview qu’il a tenue 2 ans après la sortie de BL2049.C’est encore possible comme c’est possible d’avoir une suite à Dune en cas d’échec,un échec commercial ne voulant pas forcément dire perte d’argent.Dune n’est pas Star Wars et c’est loin d’être Game of Trône.Ne jamais dire jamais l’ami,l’histoire dit le contraire.Je n’ai jamais dit que le film ne devrait pas attirer les foules j’ai dit que ce genre de film n’était pas uniquement dans l’optique d’une vision commercial,nuance !Impossible de comparer une série structurée sur 8 saison déjà le financement n’est pas le même et ça n’est pas du tout le même budget,renseigne toi sur le fonctionnement d’une production TV et d’une production de cinéma c’est pas du tout la même chose.Tu aurais comparé le format par rapport à un Battlestar Galactica là j’aurais été d’accord mais comparer la puissance financière et commercial d’une série comme Game of Trône a un film en deux partie ça n’a rien de pertinent.On parle de commerce puis d’art,cette discussion ne mène à rien car j’ai un peu l’impression que vous mélangez l’art avec le box-office cher monsieur c’est dommage de ne pas arriver à faire le distinguo.
    • Polterbrick
      Evidemment qu'un film est fait pour attirer les foules. Un studio n'investira pas son argent simplement par noblesse d'âme. Ce qu'il cherche c'est la rentabilité.Si le premier volet de Dune est un échec comme Blade Runner 2049 il n'y a aucune chance pour qu'une suite soit lancée. Et c'est tout à fait compréhensible. Un studio est une entreprise, une entreprise ça doit gagner de l'argent, ça ne peut pas fonctionner à perte. Tu es bien naïf si tu penses le contraire.Quant à la comparaison GoT - Dune, elle est tout à fait pertinente. On a affaire à deux phénomènes littéraires dont l'adaptation à l'écran était une gageure en soit. Peu importe que l'un soit de la fantasy médiévale et l'autre un planet opera. Encore une fois tu restes focalisée sur l'aspect artistique alors qu'on parle de retentissement commercial et culturel.
    • The world is yours
      De toute façon c’est incomparable Game of Trône sur le fond pas la forme car il puise dans tellement d’influence que ça en devient au final très différent de Dune,les similitudes scénaristique, bien qu’assez grosses, ne couvrent que le début de Game Of Throne mais le format est plus comparable a un Battlestar Galactica qu’à un film commeDune.Mais bon encore une fois c’est même pas ça le problème Game of Trône peut avoir des similitudes sur la structure scénaristique de Dune ça ne change pas qu’on compare pas la structure commerciale d’une série qui a duré 8 saisons avec un film en 2 parties c’est juste n’importe quoi.D’un point de vue artistique et malgré le fond très similaire Dune n’a rien à voir avec Star Wars et Game of Trône ça n’a pas les mêmes ambitions,impossible de dire le contraire en ayant lu du Hebert !Dune est beaucoup moins centré sur le fantastique c’est une Space Opéra beaucoup plus réaliste.
    • The world is yours
      Le problème c’est que maintenant certains s’amusent à comparer Dune à Game of Trône et Star Wars alors que ça n’a rien à voir,le film va pas aller dans ce sens c’est évident pourtant.
    • Stringer B
      1) Le premier tome de Game of Thrones, en termes de structuration de l'intrigue, est très fortement (et d'ailleurs George Martin ne s'en est jamais caché) inspiré de la première partie de Dune jusqu'à la fuite dans le désert et franchement les ressemblances ne sont pas dures à voir. En termes de ton, après il y a d'autres inspirations comme les Rois Maudits, évidemment, mais le concept de la grande maison vertueuse quittant son chez elle, arrivant à la demande du pouvoir impérial dans une planète dangereuse qui s'avère être un nid de vipères et qui est ensuite piégée par la famille rivale avec le patriarche qui casse sa pipe, Martin l'a emprunté tout droit de Dune.2) Je n'ai jamais dit moi que c'était les mêmes oeuvres au sens strict, ne serait-ce que parce que le mysticisme dans Dune est d'emblée beaucoup plus important que dans Le Trône de Fer, par exemple. Je dis juste que c'est à mon avis l'idée de Legendary Pictures, c'est comme ça qu'ils veulent le vendre. Ne confonds pas tout. Et ce n'est pas parce que Villeneuve n'est pas un yesman qu'il n'est pas disposé à communiquer en ce sens. Ses déclarations sur le fait de faire un Star Wars adulte vont exactement dans ce sens et décrivent exactement ce que j'évoque sur le fait de s'emparer d'un genre important de la pop culture mais sur un mode plus adulte.
    • ro0ts1337
      possible mais le soucis étant que les spectateurs n'ont pas une seule volonté, certains veulent une retranscription du bouquin, d'autres comme toi veulent l'âme du livre dans une nouvelle enveloppe, difficile de faire plaisir à tout le monde. Déjà, si le film est cohérent....
    Voir les commentaires
    Back to Top