Mon AlloCiné
Villa Amalia
note moyenne
2,5
505 notes dont 153 critiques
13% (20 critiques)
22% (33 critiques)
7% (11 critiques)
16% (24 critiques)
21% (32 critiques)
22% (33 critiques)
Votre avis sur Villa Amalia ?

153 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 934 abonnés Lire ses 1 285 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/04/2009

Qui n'aimerait pas pouvoir partir et tout recommencer! Que tout semble facile dans ce film, on jette tout, on vend en un clin d'oeil, un ami oublié vous tend la main et on se retrouve dans un lieu magique... Non, c'est trop! Bien sûr Isabelle Huppert est là! Mais elle semble de plus en plus lointaine, désincarnée,... On n'y croit pas ou très peu... Le scénario est alambiqué au possible et finalement c'est l'ennui qui prend le dessus! Dommage...

elbandito

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 833 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 03/12/2010

Un beau film sur l’évasion et l’envie de renaissance, doublé d’un magnifique portrait de femme. Isabelle Huppert est sensuelle et mystérieuse dans sa quête initiatique, inspirant la volonté de tout plaquer pour une personne étouffée par une vie trop bien rangée dans notre société. Mais le personnage est issu de la bourgeoisie et l’aspect financier n’est pas bloquant, ce qui ne permet pas de s'identifier facilement à l'héroïne pour le commun des mortels… Une œuvre douce et abrupte néanmoins. Mention à Jean-Hughes Anglade, toujours aussi juste dans son jeu.

RENGER

Suivre son activité 311 abonnés Lire ses 5 432 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 16/04/2009

Ann est une femme comme les autres, bien sous tous rapports, jusqu’à ce qu’elle chamboule toute sa vie, du jour au lendemain, lorsqu’elle découvre son mari embrasser une autre femme. Si l’interprétation d’Isabelle Huppert est parfaite (l’incarnation de la solitude), le film en lui même séduit beaucoup moins, dû à la mise en scène trop amorphe et lassante.

gimliamideselfes

Suivre son activité 840 abonnés Lire ses 3 617 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/04/2009

Un film servit par une bonne actrice, une réalisation pas mauvaise du tout… un film qui se laisse regarder, un film qui laisse une marque… mais qui au final m'a un peu déçu, il manque quelque chose.

Laurent H

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 1 016 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/02/2011

Le film prend son temps pour nous montrer les facettes de son héroïne .j'aime bien

Flavien Poncet

Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 073 critiques

2,5Moyen
Publiée le 31/08/2009

Si le cinéma européen des années 2000 pérennise une tradition initiée au sortir de la seconde guerre mondiale, faite de personnages névrosés, souffrant de leur présence au monde, c’est qu’il retrouve dans ces motifs la joie d’explorer avec la caméra les scories du monde et de la psychologie humaine. «Villa Amalia» (France, 2008) de Benoît Jacquot suit l’échappée libératrice d’une fameuse pianiste. Au comble de sa gloire, la femme retrouve une nuit un ancien amant. L’évènement produit une rupture de conscience chez le personnage d’Isabelle Huppert et l’enjoint à se défaire des fioritures modernes de sa vie pour se contenter du simple appareil des plaisirs de la nature. Jacquot, adjoint d’une réalisation délicate, qui filme des pieds qui avancent avec une attention palpable, prête le regard et l’écoute à la renaissance d’une femme. La Villa Amalia éponyme sert de refuge au protagoniste. Maisonnée abandonnée au sommet d’une colline en bord de mer, cet Eden terrestre, avec ses devants de lieu délaissé, traversé de rayons luminescents, accueille l’exil de la pianiste. Sur un thème similaire, Sean Penn dresse des confins de carte-postale dans son embourgeoisé «Into the wild». A l’inverse, Jacquot se méfie de tout pittoresque pour déployer plutôt les bouleversements psychologiques du personnage aux dimensions du monde. Dans sa vie quotidienne d’artiste accomplie, le monde se pare de teintes ternes et de couleurs maussades. Une fois affranchie des contraintes sociales, apparaissent des couleurs plus chatoyantes et vives. Dans le basculement d’univers qu’articule le film et qu’accompagne le jeu en murmure de la sensible Huppert, ressort le projet d’une émancipation. Emancipation de l’artiste face aux contraintes de son art, émancipation de l’auteur face aux astreintes économiques du cinéma et émancipation du spectateur face au spectacle auquel il assiste. Ce sont chacun de ces gestes qui animent «Villa Amalia», du creux jusqu’à ses composants esthétiques.

Lilith99

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

0,5Nul
Publiée le 01/05/2009

Comme le temps est long quand les personnages sont antipathiques, les dialogues inconsistants et l'histoire atrocement plate. Mais le pire c'est ce ton prétentieux et intello pour finalement nous servir des platitudes pleines de vide avec cet aplomb qui nous fait sortir de la salle en se rappelant pourquoi un certain cinéma français est chiant... Si les critiques sont émerveillées, nous on sort juste catastrophés. En fait c'est nul quoi !

ungrandtour

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 68 critiques

0,5Nul
Publiée le 10/04/2009

Isabelle trimballe sa carcasse avec indolence, et l'on s'ennuie à regarder son visage fané. Comme elle on a envie de fuir, et de sortir de la salle!

Gellis

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 47 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 21/04/2018

Belle représentation de > Ann, pianiste réputée, liquide tout après avoir vu son compagnon de 15 ans dans les bras d'une autre et retrouvé un ami d'enfance sur le ''lieu du crime'' : compagnon donc, appartement, travail, pianos, vêtement, photos - je jette donc je suis et l'argent n'est pas mon affaire. Puis elle entreprend un joli périple touristique, parfaitement recyclable dans une agence de voyage, périple qui après l'Allemagne l'emmène en Italie où elle s'installe dans un endroit unique et romantique, maison dominant la mer, construite par amour par un italien. S'ensuit des scènes bout à bout, même pas des sketches : Ann et la vieille italienne, Ann se baigne, Ann et la belle italienne, Ann à l'enterrement, Ann retrouve son père (ou l'inverse) ... Mais il y a Isabelle Huppert, un volcan qui s'éteint, en rallumant parfois des étincelles de Valseuses, le feu qui couve sous la cendre ...

Laurent U.

Suivre son activité Lire ses 81 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/07/2015

Malgré un immense talent indéniable, Isabelle Huppert est loin de symboliser la joie de vivre, donc à éveiller de la sympathie pour ceux qui sont en quête d’amour et d’épanouissement. Dans Villa Amalia, la donne ne change pas, mais par on ne sait quelle magie sa froideur sociale, son regard indifférent se métamorphosent en une mélancolie magnétique. Ses décisions radicales sont justifiées. Les photos provenant d’une vie antérieure se consument devant nos regards approbateurs. Les horizons vers lesquelles elle s’élance deviennent nôtres. Le film repose entièrement sur ses épaules mais aucune reproche, à condition qu’elle accepte de nous ouvrir les portes de sa villa Amalia pour quelques jours…

Captain fantastic

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 285 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 25/02/2015

Mon Dieu que c'est long et ennuyeux !!! La première partie du film passe encore mais alors la deuxième !!! On tire la langue et on espère que ca redémarre mais en vain !! Les ballades à pied d'Huppert sont trop récurrentes et il ne se passe plus rien du tout !! Dommage...

Tupois Blagueur

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 165 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 08/10/2014

Un beau film, empreint de poésie. Au sommaire de ce film de Benoît Jacquot : une nouvelle collaboration avec une de ses actrices fétiches, Isabelle Huppert. Si le film reste la plupart du temps assez contemplatif, il invite surtout à l'introspection et au questionnement. D'ailleurs en voyant les critiques des uns et des autres, je comprends que ce film puisse diviser : c'est une expérience qui ne se vit pas de la même manière pour tout le monde, il peut donc au choix ennuyer, intriguer ou émerveiller, comme souvent dans la filmographie de Jacquot. Pour ma part, je me situerais plus au milieu. Les paysages magnifiques, invitant à la solitude et à la réflexion, les silences qui en disent long, une histoire assez déboussolante, tout cela contribue à intriguer et à interroger le spectateur. Malheureusement pour moi, je n'en suis resté qu'à ce stade et je n'ai pas bien pénétré, à regret, cette intrigue qui avait l'air de vouloir en dire beaucoup. A voir pour se faire sa propre opinion.

Julien L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 113 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 07/02/2014

Sous couvert d'intellectualisme, un énième film sur la dépression féminine et le désir de changer sa vie. Beaucoup de matière a dû être perdu pendant l'adaptation... Huppert est de tous les plans, mais son personnage est tellement cliché qu'il n'est ni consistant, ni sympathique. J'ai l'impression d'avoir vu la quasi totalité des scènes des centaines de fois : elle brûle ses photos, se sépare de son mari, se fait traiter de folle par son ami, se recueille sur une tombe... Aucun plan n'est vraiment esthétique, la faute à cette lumière "réaliste" qui est plus blafarde qu'autre ues souvent insupportables, qui manquent largement de naturel en tout cas - enfin, ça n'est sans doute pas l'enjeu du film, mais quel est l'enjeu du film ? Ca n'est ni émouvant, ni prenant, ni intéressant. Peut-être fraudrait-il avoir lu le bouquin. En tout cas, aucune atmosphère particulière ne se dégage, à part de l'ennui. Alors oui, évidemment, on peut trouver de l'intérêt à tout ; en tout cas, je ne pense pas que ce film passionnera quelqu'un. Après c'est toujours la même histoire : on se fait insulter parce qu'on ne "comprend pas le cinéma d'auteur français", moi j'ai autant de bienveillance que possible pour ce genre de films, mais le fait de faire du cinéma d'auteur français n'est pas un prétexte pour nous pondre un truc ni fait ni à faire.

Laurence B.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

0,5Nul
Publiée le 12/09/2013

j'ai éclaté de rire à la fin du film. de ma vie, je n'ai jamais vu plus mauvais script. et en plus j'ai forcé mon mari à venir en lisant la critique de télérama.

velocio

Suivre son activité 267 abonnés Lire ses 1 949 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/08/2013

Une fois n'est pas coutume : sur ce film, je vais me ranger côté critiques et pas côté spectateurs ! Franchement, pour être aussi "happé" par un film vu sur petit écran, il faut qu'il soit bon, il faut qu'il soit fort. La première partie est carrément superbe : il ne se passe presque rien et pourtant la tension est sans arrêt présente pendant ces 45 premières minutes. La seconde moitié est seulement très bonne. Isabelle Huppert trouve dans ce film un de ces meilleurs rôles. Quant à Jean-Hugues Anglade, il est dommage que les réalisateurs ne se soient pas aperçus qu'il était un des meilleurs comédiens de sa génération (le meilleur ?). Et puis, un film où on entend "O Solitude" de Henry Purcell chanté par Alfred Deller ... !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top