Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,0 pour 25 217 notes dont 2 839 critiques  | 
  • 800 critiques     28%
  • 907 critiques     32%
  • 526 critiques     19%
  • 295 critiques     10%
  • 179 critiques     6%
  • 132 critiques     5%

2839 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
loki_fr

7 abonnés | Lire ses 142 critiques |

   3 - Pas mal

7e opus des aventures du petit magicien qui a bien grandi depuis sa première aventure. Pour le coup c'est Peter Yates qui s'y colle (4ème réalisateur opérant sur la saga, avec Alfonso Cuaron, Mike Newel et Chris Colombus) pour la 3ème fois (il réalisera également le 8e). L'histoire est archi-connue à présent : Harry Potter est traqué par son pire ennemi, Lord Voldemort qui s'ayant emparé du ministère de la magie en profite pour faire régner le chaos dans le monde magique. Harry pourra compter sur les amitiés qu'il s'est forgées au cours de ses aventures pour l'aider dans sa quête d'objets magiques censés contenir l'essence vitale de son ennemi. Le scénario plus mature pourrait en désarçonner plus d'un adolescent. La partie initiatique des précédents opus en est totalement absente (et c'est tant mieux). On s'aperçoit que l'univers magique omniprésent et merveilleux fait place quelque peu à un endroit où le bien et le mal se livrent une bataille où les pertes se décomptent dans chaque camps. Si l'intérêt de la saga est renouvelé, cet opus souffre néanmoins de quelques lenteurs et de quelques lectures hasardeuses du livre de JK Rowling où le cinéaste essaye pourtant d'en expliquer le plus grand nombre d'éléments narratifs (on sent la promiscuité du dénouement). La réalisation est assurément bonne à défaut d'être excellente. Les acteurs ont pris leurs marques ce qui les rend encore plus crédibles. Mais c'est ce que je redoute avec ces épisodes "pivot", c'est un peu le manque narratif que le spectateur est obligé de combler comme il le peut. Ces épisodes oscillent toujours entre la volonté d'en dire le plus sans trop en évoquer pour éviter de donner tous les éléments finaux. La seule envie qu'a suscité le visionnage de cet opus, c'est donc de vouloir en voir le suivant et dernier !! Je le déconseillerai aux moins de 10 ans, qui de toutes façons ne trouveraient pas leurs repères dans cet univers dégradé du petit sorcier.

Docteur Jivago

157 abonnés | Lire ses 1360 critiques |

   4 - Très bien

Voilà le chapitre final tant attendu, enfin sa première partie et ce choix de couper le dernier livre de J.K. Rowling est plutôt logique quand on voit la richesse de son roman, mais aussi les problèmes qu'ont rencontrés les deux opus précédents, obligé de faire des coupes importantes. David Yates a donc le temps de bien développer les enjeux et la façon dont nos héros doivent trouver puis détruire les horcruxes. Je n'avais aucun souvenir de celui-là que j'ai dû voir qu'une seule fois et c'était lors de sa sortie ciné et finalement c'est une très bonne surprise et j'en attendais pas tant après les deux opus déjà réalisés par Yates. Avec les deux films précédents, j'avais l'impression qu'il ne savait pas comment s'y prendre pour faire des coupes au roman sans que cela nuise à son film, ici il a tout son temps et s'en sort très bien. Il s'attarde vraiment sur la relation entre les trois protagonistes, la façon dont ils vont devoir trouver et détruire les horcruxes. Quête compliquée voire impossible et Yates traduit bien les tensions qui en découlent au sein du groupe, mais aussi la recherche du plus infime détail permettant d'obtenir un renseignement. Quitte à sacrifier les autres personnages de la lutte contre le mal, il met surtout en scène la façon dont Harry Potter prépare l'inévitable affrontement avec le seigneur des ténèbres. Ce qui marche très bien, déjà par le fait que les personnages sont toujours attachants, surtout que, depuis le premier, on a vraiment l'impression de grandir avec eux, mais aussi car leurs relations sont plutôt bien traités. Yates préfère s'intéresser à eux que de multiplier les scènes spectaculaires (qui elles, font leurs effets quand elles sont là) et on se sent proche d'eux et des péripéties qui leur arrivent. Il fait ressortir toute l'émotion de son récit, que ce soit dans le final ou d'autres moments à l'image des simples séquences de vies, de bonheur éphémère alors que le mal les entoure. Ce mal et cette peur constante, il la retranscrit bien, l'atmosphère est lourde, propice aux tensions et dont le moindre faux-pas peut coûter la vie. Ce qui est aussi intéressant dans celui-là, c'est la façon dont Voldemort et ses sbires prennent l'assaut du monde magique et mettent en place un régime totalitaire. On retrouve toute une analogie avec notre monde, que ce soit dans la manipulation de la presse, l'absence de liberté et surtout le régime de terreur imposé aux citoyens. C'est toujours un plaisir d'immerger dans le riche univers de J.K. Rowling, sublimé par une belle reconstitution (notamment au ministère) et des effets-spéciaux réussis, bien que le dosage soit un peu moins bon et bien orchestré que dans certains opus précédents (les quatre premiers notamment). La mise en scène de Yates est soignée et l'assombrissement du monde des sorciers est bien mis en avant, tout comme la tension dans les moments propices. Il y a toujours cette science du détail ainsi que quelques bonnes idées, telle la séquence animée, qui viennent se greffer au récit. Côté interprétation c'est toujours très bon, ici c'est surtout Emma Watson et Ralph Fiennes qui sortent du lot, ce dernier donnant une diction et présence quasi théâtrale au seigneur des ténèbres. Après deux opus en demi-teinte, David Yates se montre enfin à la hauteur de l’événement et livre une première partie réussie, permettant d'explorer les relations entre nos trois héros de Gryffondor et de faire ressortir tout un panel d'émotion de son récit.


JFoxx

31 abonnés | Lire ses 202 critiques |

   4.5 - Excellent

David Yates signe une première partie de final élégiaque tournée vers la définition de la quête de Harry, vers les relations entre les personnages et portée par des paysages purement magnifiques. On y retient une grande maitrise de mise en scène de David yates et une belle interprétation des acteurs. Si on peut trouver ça un peu long et peu épique, on est touchés par le message sur l'heroisme, l'amitié, le devoir.

Bacta142

18 abonnés | Lire ses 67 critiques |

   3.5 - Bien

Drôle d'épisode que cet avant-dernier ! On peut dire qu'il s'agit du calme avant la tempête... La Warner ayant décidé de diviser le dernier volet de cette saga en deux parties (entamant ainsi cette mode ayant cours encore aujourd'hui à la sortie de chaque épisode final d'une saga littéraire pour ados à succès), Yates, de retour une dernière fois pour adapter le précieux bouquet final, a disposé de plus de libertés pour adapter ce 7e tome, et donc ici sa première partie. Le réalisateur des deux (très décriés) volets précédents a alors opté pour un style film d'auteur à l'européenne, de type road-movie. Un choix qui visiblement a plu à beaucoup (comprenez : on abandonnait ainsi le style blockbuster, qui sciait tant notamment au 4). Pourtant, pas moi. En effet, j'ai surtout apprécié de ce film toute sa première partie, jusqu'à l'échappatoire du ministère de la Magie. Les scènes s'enchaînaient bien, les protagonistes secondaires se succédaient (avec des retrouvailles sympathiques en terme de lieux comme de personnages), l'action était permanente, difficile de s'ennuyer. Mais après le ministère, plus rien ! Le trio est contraint à l'exil alors que Voldemort a pris le contrôle du monde des sorciers, et gambade de paysages en paysages... Une rupture de style qui fait grandement son effet dans une salle de cinéma. Et c'est bien dommage ! Il aurait à mon avis fallu accélérer quelque peu certaines scènes de ce passage, au risque de sortir un film plus court (qui aurait pourtant duré autant de temps que la 2e partie, plus courte). Yates a voulu trop s'attarder sur le trio, expérimentant certaines scènes afin de rester plus longtemps avec ces personnages qu'on a vu grandir, en même temps que nous pour certains (moi). Une démarche louable, mais rendant du coup le film un peu morne et étiré en longueur malgré tout. Je saluerai cependant pour finir la réussite de certaines scènes dans ce deuxième acte, notamment le conte (animé) des trois frères introduisant magnifiquement les Reliques de la Mort (qui pourtant ne prendront pas toute la place qu'on semble leur donner dans la suite du récit), ainsi que la tirade et le baroud d'honneur de Dobby, le petit elfe de maison de La Chambre des Secrets, enfin de retour alors qu'on aurait bien aimé le retrouver bien avant ce volet tellement il est attachant.

Mehdi Bettayeb (@dawasta)

19 abonnés | Lire ses 567 critiques |

   3.5 - Bien

C'est dans la première heure du film qu'on trouve les scènes les plus fortes et les plus ingénieuses. Puis la quête des sorciers livrés à eux-même dans des paysages désolés se met à ressembler fortement à celle des hobbits à travers le Mordor, un horcruxe en guise d'anneau. Le rythme est bien géré dans l'ensemble et une pointe d'humour bienvenue vient détendre l'atmosphère quand il le faut. La séquence du conte, très Burtonnienne, reste ma partie préférée du film. La fin en cliffahanger est très frustrante. (Bien)

thxoptimizer

5 abonnés | Lire ses 874 critiques |

   4 - Très bien

Ouf, même réalisateur mais il a du recevoir des directives pour redresser la barre. On retrouve des couleurs, et dès le début on a nettement plus d'action. Et puis on a une quête, des légendes, bref, une histoire qui raconte enfin quelque chose. Dommage que le rythme s’essouffle quand-même en cours de route. 3D assez anecdotique (conversion) mais j'aime toujours ce petit plus.

Critique d'Emy Lee

61 abonnés | Lire ses 439 critiques |

   2.5 - Moyen

Je suis beaucoup moins fan de ce film, tout d'abord parce qu'il est diablement long ! Quel manque de rythme pendant les trois quarts du film, on pète tout autant un plomb que Ron. On insiste sur de petits détails alors qu'il y avait tellement à dire même pour cette première partie. Et le réalisateur termine par un combat symbolique qui nous fera verser des larmes.... juste pour nous faire revenir pour la suite (il pense vraiment qu'on s'est tapé toute la saga pour ne pas voir le final !). Même si une fois de plus le film reprend la trame principal, cela semble brouillon, parfois peu cohérent avec le fil de l'histoire mais également de l'évolution des personnages. D'où mon étonnement de voir autant d'erreur alors que le scénariste reste inchangé depuis le premier et que le réalisateur travail depuis plusieurs films... Autant j'ai dévoré le livre, autant le film m'a déçue. Pour le coup je n'arrive pas à me détacher du livre et cela s'en ressent, je ne sais d'ailleurs qu'ajouter. Les acteurs s'améliorent encore davantage, ils prennent surtout de l'assurance car il y a encore quelques fausses notes dans leur jeu.

http://critique.cine.blog.overblog.com/2014/12/...

Pauline G.

6 abonnés | Lire ses 239 critiques |

   3.5 - Bien

Il y a un gros souci de rythme dans cette première partie des Reliques de la mort, ce qui est fort dommage puisque l'intrigue est intéressante. Désormais pleinement adultes, Harry et ses amis se retrouvent livrés à eux-mêmes avec rien moins que la mission d'anticiper l'attaque finale du grand méchant Voldemort contre la population toute entière en partant à la recherche des Horcruxes. Ça fait du boulot ! Et pourtant, après un début sur les chapeaux de roue, le récit s'empêtre dans un long passage à vide qui semble durer une éternité, là, en plein milieu. Et ce filtre gris-bleu ne fait que ternir le moral au moment justement où il est au plus bas non seulement pour nos chers aventuriers mais aussi pour nous, pauvres spectateurs. En contrepartie, cette phase posée porte la focale sur les personnages eux-mêmes, dont on prend plaisir à redécouvrir les contours d'autant plus accentués qu'ils ne sont pas aussi prévisibles qu'on aurait pu le penser. Puis les lourdeurs finissent heureusement par s'alléger pour laisser place à l'action et raviver la flamme en vue d'une suite et fin extraordinaire.

pierrre s.

11 abonnés | Lire ses 1028 critiques |

   3.5 - Bien

Un épisode assez intéressant mais qui sert avant tout à préparer l'ultime volet.

Alex*56*

132 abonnés | Lire ses 316 critiques |

   4 - Très bien

Le fait de couper le film en deux permet à Yates de prendre son temps sur l'histoire, pour ne pas tout expédier en deux minutes, même si il y a encore quelques détails qui changent par rapport au livre mais franchement rien de "choquant", surtout quand on a vu l'adaptation du Prince de Sang mêlé quelques jours plutôt, où là, c'était un pur massacre fait au bouquin. Non, ici ce n'est rien d'autre que des modifications sur la présence ou non de certains personnages dans différentes scènes du film. Il n'y a d'ailleurs que deux passages qui m'ont fait tilter, celle de la transformation des "Harry Potter" et de son extraction de Privet Drive vers le Terrier (qui normalement n'arrive pas directement au Terrier mais chez les parents de Tonks, mais franchement ça c'est logiquement imputable, ça ne sert pas plus que ça), car les mangemorts repère le vrai Harry à cause d'Hedwige dans le film, mais dans le livre c'est parce qu'il combat en utilisant le sortilège "Expelliarmus", ce qui montre qu'il ne cherche pas à tuer, et c'est ce qui fait sa force alors qu'ils sont en pleine guerre. Et le deuxième passage c'est celui qui m'a le plus dérangé, c'est celui avec les rafleurs. Autant l'aspect des rafleurs en général me botte pas trop, mais la façon dont ils découvrent le petit groupe est pas très bien mise en scène je trouve, trop théâtral à mon goût cette course poursuite avec des sortilèges qui volent, explosant dans tout les sens tels des pétards du 14 juillet... Mais le plus bizarre c'est que Yates inclut Fenrir Greyback comme un rafleur de base, qui en plus fait plus animal de compagnie qu'autre chose. C'est pourtant sensé être un personnage cruel, qui s'impose et ne se laisse pas guider par un simple sorcier de base, il a d'ailleurs causé pas mal de dégâts dans les livres. C'est les seuls reproches que je ferai sur la fidélité au septième tome de J.K.Rowling. David Yates accentue bien sur le côté maléfique de la situation, ce qui en dégage une ambiance très sombre, tout est sombre d'ailleurs, les vêtements, le temps, les maisons, le ministère. On pourrait reprocher au réalisateur cette atmosphère déprimante, si il n'avait pas mis quelques brides de moments joyeux pour représenter le combat et l'espoir de nos héros, et ça il l'a fait en incluant quelques touches d'humour, une danse vraiment sympa (à son initiative, car ça n'est pas dans le bouquin, alors pour une fois que Yates (ou un membre de son équipe) réussi à inclure un peu de sa sauce dans l'oeuvre déjà parfaite de Rowling, Cuaron l'avait fait dans Le Prisonnier d'Azkaban avec un ajout sur la mise en scène des passages sur le retourneur de temps) et touchante, ou la fête pour célébrer le mariage de Fleur et Bill. Mais en prenant du recul on voit que c'est un film majoritairement sombre, notamment avec le périlleux voyage pour détruire les horcruxes que certains trouve trop long et ennuyeux, moi j'adore ! Pour une fois qu'on peut poser les personnages et les observer à la loupe, j'ai apprécié... En parlant de ce road trip version sorcier, c'était l'occasion de découvre autre chose que le château de Poudlard, même si j'adore la féerie du lieu (!), c'est toujours agréable de s'évader dans des forêts enneigés (la neige, un élément naturel bien magique d'ailleurs !), voir des lacs, un village presque désert dans la présence presque oublié de Noël, ou même une vue du haut de falaises, en bref on s'évade tout autant. La photographie est bien géré, malgré les nombreux cgi. Les effets spéciaux sont excellents, il n'y a rien à dire, beaucoup de soins apportés aux détails, comme lors de la réunion des mangemorts au début, car le professeur Charity Burbage qui flotte au dessus de la table c'est un mannequin superbement détaillé à l'image de l'actrice. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, le serpent est pas mal, la transformation du visage de Fiennes en celui de Voldemort est impressionnant aussi. Les costumes collent bien à l'ambiance, bien que, comme je l'ai dis plus haut, les costumes sont tous noirs ou gris, alors si les mangemorts échangeaient leurs costumes on ne le remarquerait surement pas. Le passage dans le ministère est très mouvementé, un des meilleurs passage du film. Parlons rapidement de la prestation des acteurs. Juste avant je voulais juste dire que j'ai commencé le film en vf, puis j'ai mis certains passages en version originale, notamment celle dans le manoir avec Bellatrix Lestrange, ou plutôt Helena Bonham Carter, j'aime tellement cette actrice que j'ai savouré toutes ses performances en vo. J'ai également regardé la scène de la dispute dans la tente en vo, et ils ont pris du galons les jeunes ! C'est pas aussi captivant qu'un Alan Rickman, ou une Helena Bonham Carter mais devant ses icônes du cinéma anglais Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson tirent leur épingle du jeu ! Sans oublier Ralph Fiennes, à l'image d'un Andy Serkis sous les traits d'un King Kong ou d'un César, il excelle sous le masque du grand méchant, Voldemort. En bref ce film est largement au dessus des deux précédents que Yates avait déjà réalisé. Grâce au cisaillage du dernier film, qui permet un meilleur apport qualité dans la mise en scène, même si des passages sont dans l'excès inutile (cf la scène de la course poursuite avec les rafleurs...). C'est aussi un des films les plus fidèle au roman, ce qui ravira les fans comme moi. L'ambiance obscure est très bien retranscrite, même si ça peut parfois paraître too much que tout soit en noir. La photographie et les paysages sont magnifiés lors du road trip dans les horizons du Royaume-Uni et les effets spéciaux sont toujours à la hauteurs, ils n'ont jamais flanchés dans la saga à mon souvenir d'ailleurs. Les acteurs sont très bons, mais les deux grosses super-star du film Helena Bonham Carter et Ralph Fiennes marque de leur présence par un charisme évident (Alan Rickman apparaît très peu de temps malheureusement).

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 Bande-annonce VF
1 619 109 vues
Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 Bande-annonce VO
3 050 741 vues
Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 Bande-annonce (2) VF
1 336 806 vues
18 vidéos liées à ce film
Playlists
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné