Mon AlloCiné
    Wall Street : l'argent ne dort jamais
    note moyenne
    2,6
    3401 notes dont 488 critiques
    3% (16 critiques)
    14% (67 critiques)
    33% (161 critiques)
    27% (130 critiques)
    17% (83 critiques)
    6% (31 critiques)
    Votre avis sur Wall Street : l'argent ne dort jamais ?

    488 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    1,5
    Publiée le 9 mars 2014
    Très décrié à sa sorti, la suite de Wall Street, bon film de la fin des années 1980 porté par un excellent Michael Douglas, s'avère décevante. Ce dernier reprend son rôle de l'impitoyable Gordon Gekho et cette suite se devait de bousculer le monde de la finance, surtout à sa sortie en 2008, et malheureusement il n'en est rien, c'est terriblement plat et lisse et si Stone utilise beaucoup le vocabulaire de la finance, c'est très mal exploité. Il ne critique rien du tout et si le film n'est pas totalement désagréable, on se demande quelle est son utilité ? C'est dommage, il devait être pertinent, bousculé et dénoncé le monde de la finance mais c'est oublié que Stone a un peu perdu de son mordant depuis la fin des années 1990. Puis toutes ses situations familiales mal exploité ne sont pas franchement utile et il y avait trop de violons et de guimauve. L'ensemble n'est pas désagréable, on a vu pire, mais c'est une déception vu le sujet et le réalisateur. Michael Douglas et Josh Brolin sont en forme, tant mieux, mais ne sauve pas ce film très naïf que nous offre Oliver Stone.
    patior
    patior

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 64 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2010
    C'est la première fois que je vois Carey Mulligan aussi mal jouer, même Shia LaBoeuf, qui n'est pas un acteur exceptionnel, passe mieux à l'écran avec ces crises de larmes. Quand a l'ensemble, ça ne passe pas. Je ne sais pas si c'est lié au rythme du film mais je me suis pas mal ennuyé, ce n'est pas un problème de manque d'action mais d'une certaine lenteur posée qui rends l'ensemble lourd. Autrement pour un film sur la crise des subprimes autant aller voir Cleveland contre Wall Street, vous en apprendrez plus. Dans la littérature, lisez Cityboy qui présente vraiment ce milieu bien plus pervers et sale que ce que nous montre Oliver Stone : dommage, si il c'était un peu plus renseigné à travers ce livre par exemple, ça aurait pus le faire, la cocaïne, la prostitution, les relations mercantile... Il y avait vraiment de quoi creuser.
    Etienne Felisaz
    Etienne Felisaz

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 94 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2011
    Première fois qu’Oliver Stone fait une suite de l’un de ces films et pas des moindres Wall Street, film des années 90 sur l’univers de la finance. Il faut reconnaître que pour l’occasion Stone mets le paquet, on ressort du placard le grand Gordon Gekko qui a passé 8ans derrières les barreaux et qui revient dans le milieu en pleine crise des subprimes. Rajouter à cela quelques acteurs de la nouvelle vague américaine ; Shia LaBeouf, Carey Mulligan, d’autres plus connue Josh Brolin et Susan Sarandon et une réalisation tape à l’œil avec pas mal d’effets. Mais bizarrement ça ne prend pas, et pour cause on reprend les même ficèles que le précédent, le jeune homme plein d’ambition qui se fait avoir par le grand requin de la finance avec une histoire familiale en plus. Bref une déception au vu du premier après ça se regarde, les acteurs sont bons et les situations crédibles.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 232 critiques

    5,0
    Publiée le 1 octobre 2010
    Ce film est magnifique sur tout les plans et les acteurs sont d'un talent inouï.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    2,0
    Publiée le 29 octobre 2010
    Oliver Stone réalise plus de vingt ans après la suite de son célèbre Wall Street (1988), dans lequel Michael Douglas reprend son rôle titre (rappelons qu'il avait obtenu l'Oscar du Meilleur Acteur avec son rôle de Gordon Gekko). Face à lui, la nouvelle génération, à savoir Carey Mulligan & Shia LaBeouf. Ce qui est sûr ici, c'est que le film est surtout destiné aux amateurs du monde de la finance, tant les termes d'argent, de bourse, de spéculation et tant d'autres nous sont rabâchés tout au long, au point de finir par perdre le spectateur dans les méandres de la linguistique financière. Le scénario quant à lui n'a rien de très extraordinaire, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, on finit par totalement y adhérer, grâce à une mise en scène soutenue, captivante, une qualité photo soigneuse et des acteurs intéressants. Un thriller financier au goût du jour (puisqu'il y est question de subprimes et de krach boursier) mais dont le traitement laisse à désirer plus d'une fois.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 437 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2013
    Wall Street : l'argent ne dort jamais : INTRODUCTION : Un film a la narration classique mais qui se vaut très captivant et intéressant a suivre. Le monde de la finance peut paraitre chiant mais pas avec ce film la. SCENARIO : Car, on a le droit à un beau portrait du monde de la finance avec une bonne critique de l’argent… Bon après, il y a l’histoire d’amour entre Jake Moore et Winnie Gekko qui est bien sympa mais qui peut écarter le film de sont monde. Ainsi que la relation père et fille mais je trouve que tout ça donne un coté humain au film. Et puis, les personnages sont très bien travaillés et exploité. Ils mettent bien en avant la cupidité et ce qui est près à faire un homme pour de l’argent : jusqu'à volé sa propre famille. Le seul reproche est que il manque peut être un peu d’impacte et de cruauté dans tout ça (car tout ce fini bien dans la joie et la bonne humeur : bon après, je n’aurais pas voulu que le film se finisse mal ^^). Donc voila, a mit chemin entre le monde de la finance et l’impacte de l’argent sur sa personne et sa famille. C’est bien construit et écrit, pas de longueur a signalé, de bon petit rebondissement son présent (malgré que la chut est bien trop prévisible). Donc, très bon scénario bien maitrisé, il y a juste un petit défaut, c’est que la transition entre les deux films soit pas meilleurs (on ne voit pas la fille de Gordon Gekko dans le premier) : dommage mais c’est que détail. RÉALISATION : Sinon, pour parlé de la réalisation : elle est classique, posé et donc efficace. On a le droit a de beaux plans appuyés par une excellente mise en scène signé Oliver Stone (qui a lui-même pour l’anecdote réalisé le Wall Street original). CASTING : Pour ce qui est des acteurs : on retrouve un Michael Douglas enfin dans un bon role. Toujours aussi charismatique avec un jeu pour ce rôle qui impose le respect. Pour Shia LaBeouf : je ne vois pas ce qu’on a contre lui. Il est très convaincant et a une bonne palette d’émotion qui arrive bien a transmettre aux spectateurs donc moi je dis : bon acteur. Tous comme la sublime Carey Mulligan qui est vraiment extra dans ce rôle. Noté aussi l’excellent Josh Brolin qui vient compléter le casting. CONCLUSION : Donc voila un bon drame financier qui se regarde avec plaisir et vraiment, je me suis pas ennuyer et j’ai passé un excellent moment : un film remplit de qualité qui efface les petites défauts : a voir.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,0
    Publiée le 1 octobre 2013
    Oliver Stone a définitivement perdu son mordant et nous livre une suite incolore, inodore et insipide là où on attendait une nouvelle charge féroce contre le monde de la finance. On reste sur notre faim devant ce mélo médiocre, à peine sauvé par ses talentueux acteurs.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 327 critiques

    4,5
    Publiée le 22 décembre 2013
    Une excellente suite doté d'un prestigieux casting et d'une très bonne réalisation bien qu'un peu surréaliste.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2010
    Alors Wall Street est le film que j'aime le plus du réal que je ne connais pas très bien, mais que je n'apprécie pas vraiment (un parmi tant d'autre). Le film commence sur une voix off racontant de la merde en barre, blabla la bulle blablabla l'évolution OU la création. C'est le moment où se fait la scission entre le film et moi, je savais que Stone était un faux impertinent (ça c'est bien vu avec W.) mais à ce point là c'est grave, pour ne se mettre personne à dos il cite bien les deux théories à un pied égal et dans une phrase d'une nullité absolue… Non mais quoi ? De qui il croit se moquer là ? Il veut se faire un public chez les créationnistes ? Le foutage de gueule commence à se faire sentir et on est même pas à 2 minutes de film. Bon cet incident presque oublié le film commence vraiment, ou oublie directement Gecko qui passe à la trappe… C'est con parce que c'est le seul perso un temps soit peu intéressant (pas très intéressant non plus mais quand même). Et puis les minutes passent passent, ah mais en fait il ne se passe rien ? Ah oui c'est du vide. "Bouh les méchants capitalistes sont méchants, ils ont combattu toute leur vie le socialisme bouhhhhhh", mais encore ? Alors on assiste à des scènes nunuches réalisées n'importe comment (bien oui Gecko il a une petite fifillllle). On assiste à un caméo totalement inintéressant et vain… (méé ouais c'est pour faire plaisir aux fans du premier, grands dieux que c'est nul). On a de la morale, blablabla, de la niaiserie pour bonne femme (je pensais que c'était des requins moi ?), ah mais je rêve il la situation n'a pas avancé d'un chouïa depuis 1h30 ? Et puis les 20 dernières minutes c'est fausse fin sur fausse fin, et on assiste à un carnage de la part de Stone qui vise à tuer Gecko symboliquement. Ah et au fait viens on se retrouve tous et on se fait un bisou et on se pardonne ?
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 337 critiques

    2,0
    Publiée le 2 février 2013
    Si le Wall Street de 1987 suscitait un intérêt de part sa fraicheur, une certaine originalité dans le propos et un sens du cynisme, cette suite, longue et barbante, déçoit fortement. Le scénario est basé sur différentes intrigues qui tombent pour la plupart à plat, sans jamais vraiment réussir à intéresser. Les dialogues ultra verbeux et le jargon omniprésent plombent l'ensemble et rendent le film hermétique et excluant; les initiés de la finance apprécieront mais pour le quidam, c'est une autre affaire. Michael Douglas parait fatigué et beaucoup moins incisif que dans le premier opus. Shia LaBeouf livre pour sa part une prestation anecdotique, loin de ce qu'on est en droit d'attendre pour ce genre de rôle. Seule Carey Mulligan parvient à tirer son épingle du jeu. Finalement, ce qui sauve le film du naufrage complet, c'est la réalisation, la patte Oliver Stone qu'il met ici encore une fois en avant.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    2,5
    Publiée le 5 décembre 2013
    C’est difficile de faire une suite à un film pareil. Bon, il l’a quand même fait, et ça commence bien. Gordon Gekko sort de prison. Le monde ne l’a pas attendu, car le business n’attend pas. Ça se gâte vite, car tout de suite après, on a le clone de Bud Fox de Wall Street 1, qui s’amène, réincarné en un jeune trader le talentueux Shia LaBoeuf, (il a un nom à coucher dehors, quand même !), et on se demande si il n’essaie pas de nous faire du réchauffé. Le même film, Wall Street 1, qui ressemble à une suite qui n’en ait pas une, Wall Street 2. Et je ne sais pas si c’était une bonne idée de faire revenir Gekko, qui avait tout dit dans le film précédent, mais sans lui, sans Michael Douglas dans le rôle titre, je pense qu’il n’aurait jamais pût financer le film, Oliver, donc il était bien obligé. C’est visuellement beau, très clinquant, avec pleins d’effets, des surimpressions, images de synthèse, des écrans séparés, des dialogues fait sur mesure, on en a plein la vue, c’est séduisant comme une pub pour une voiture de luxe. Et le fait que Gekko cherche à retrouver l’affection de sa fille, nous fait chuter brutalement dans le mélo, je t’aime moi non plus, Où t’es, papa, où t’es ? Ça n’a rien à faire là, on est à Wall Street pas à Nothing Hill ! Le scénario est taillé sur mesure pour faire blockbuster, pseudo critique du monde de l’argent, une démonstration de mise en scène, mais il a perdu la force de conviction et les enjeux. Par contre, pour le spectacle de l’argent qui se regarde, dans un écrin de luxe, c’est top. Il me fait l’impression qu’il ne savait plus sur quel pied danser : Faire l’éloge ou la critique du système ? Il fait les deux en même temps. Bizarre.
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 5 juillet 2013
    oliver stone se noit entre le mélo à 10 balles et les méandres de la bourse. une comedie dramatico-famillialo-boursiere dont il ne ressort que l'ennui. la fin étant prévisible il ne reste que 2 longues heures poussives.
    heathledgerdu62
    heathledgerdu62

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 359 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juillet 2013
    Une excelle suite au Wall Street de 1987 !!! Oliver Stone nous replonge dans le monde des finances !!! Shia Laboeuf ( La guerre des Stevens, la trilogie Transformers, Des hommes sans loi) est brillant dans son rôle de trader !!! Gordon Gekko, le requin des finances sort de prison pour se racheter !!! Carey Mulligan (Orgueil et Préjugés, Une éducation , Brothers, Drive , Shame, Public Ennemies, Gatsby le Magnifique, Inside Llewyn Davis ) est magnifique dans le rôle de la fille de Gekko !!!
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 10 mai 2012
    J'ai apprécié ce film car bien que n'ayant pas vu le premier, j'ai réussi à bien rentrer dans l'histoire.
    LySteal
    LySteal

    Suivre son activité Lire ses 256 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juillet 2013
    20 ans après de "Wall Street", Stone nous sert un réchauffé moins bon que l'original. Bref, on a un scénario efficace tout de même avec une fin surprenante. Ca fini en Happy End ! Ca ne se tient pas.. Gekko a trahi sa fille et son beau fils et on le retrouve dans la fête d'anniversaire de son petit fils ?!? Mouais... Une fin qui n'est pas terrible... On retrouve dans le film, un Gekko très gentil. Ce qui est paradoxal et ne colle pas avec le charisme du personnage et l'intrigue du film. Tout cela nous empêche pas de ne pas coller à l'histoire... Côté acteur, Laboeuf est moyen... Comme d'habitude. Douglas, assez bon dans ce rôle de magnat de la finance. Mulligan est efficace dans ce rôle. Elle apporte un côté positif au film mais n'exploite pas à fond son potentiel...Que l'on verra dans Drive en 2011. Ainsi, un film sur la bourse (un peu trop vu l'abondance des termes liés à la finance) qui se révèle moyen et qui est vite entré dans le rang.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top