Mon AlloCiné
Coco avant Chanel
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Coco avant Chanel" et de son tournage !

Coco Chanel à l'écran

Avant et après Anne Fontaine, les projets d'adaptation de la vie de Coco Chanel à l'écran se sont bousculés. Sur le petit écran, Christian Duguay a réalisé un téléfilm en 2008, avec Barbora Bobulova et Shirley MacLaine dans le rôle de Coco, aux différentes étapes de sa vie. En 2009, Jan Kounen choisit de retracer à son tour la vie de la Demoiselle, dans Coco Chanel & Igor Stravinsky, centrant son synopsis autour de l'histoire d'amour que vit la couturière, jouée par Anna Mouglalis, avec le compositeur russe. A noter qu'iI y a deux ans de cela, William Friedkin s'était engagé sur le même projet, avec Marina Hands dans le rôle principal. La même année, Danièle Thompson projetait de réaliser un biopic sur la vie de Coco Chanel, avec Christopher Thompson au scénario et Richard Grandpierre à la production.

Désir de jeunesse

Dès son plus jeune âge, Anne Fontaine a baigné dans l'univers Chanel grâce à sa rencontre avec Lilou Marquand, sa plus proche collaboratrice et auteur de Chanel m'a dit. Entendant parler quasiment tous les jours du mythe Coco, elle a eu le loisir de lire L'allure de Chanel de Paul Morand et le temps de se passionner pour l'étonnant caractère de la demoiselle: "J'avais été particulièrement touchée par le côté autodidacte (...) [de cette] personnalité hors du commun, destinée à devancer son époque", déclare-t-elle. Contactée par les productrices de Haut et Court, la cinéaste a donc accepté d'embrasser ce grand projet tout en insistant sur la nécessité de ne retracer qu'une période de la vie de Coco et en portant son choix sur ses débuts.

Evidente incarnation

"Audrey incarne naturellement cette sorte d'androgynie qui à l'époque n'existait pas, et qui illustre de manière indispensable la façon dont Coco Chanel a inventé son style", affirme la cinéaste, qui n'aurait jamais réalisé ce projet si elle n'avait été convaincue de la perfection de son choix. Elle a ainsi rencontré Audrey Tautou, décidée à la convaincre et à obtenir l'accord de la production avant même d'écrire une ligne de scénario. Intimement persuadée qu'elle était prédestinée pour ce rôle et qu'elle "croiserait un jour ce personnage", la comédienne a d'emblée accepté. Karl Lagerfeld en personne aurait vu en elle "la vraie Chanel".

Dans la peau de Chanel

Anne Fontaine a tenu à ce que l'allure d'Audrey Tautou évolue au fur et à mesure du chemin parcouru par Chanel, qui a construit sa silhouette sur sa différence. Tout en cherchant à retrouver l'image mythique de la couturière, Audrey Tautou y a ajouté sa propre touche et s'est en partie fiée à son instinct: "Le plus difficile était de ne pas se satisfaire d'un effet mimétique, même si à l'écran une ressemblance est toujours efficace, mais de parvenir à rendre sa vraie nature," explique-t-elle. L'actrice, qui a fait évoluer sa posture et son regard, avoue avoir suivi malgré elle l'état d'esprit évolutif de la couturière, au début peu sûre d'elle puis peu à peu plus affirmée et consciente de son rôle: "Le mimétisme n'était pas dans le costume, je dirais presque dans le côté superficiel du personnage, mais dans son intériorité", confie-t-elle.

Un acteur multicolore

"En imaginant cet homme, j'ai très vite pensé à Benoît Poelvoorde, seul lui pourrait rendre ce côté troublion et attachant à la fois", confie Anne Fontaine, qui a pris plaisir à créer le personnage de Balsan si important dans la vie de Coco. La cinéaste l'a donc pensé sous les traits de l'acteur qu'elle a dirigé dans Entre ses mains en 2005 et qui avait également envie de retravailler avec elle: "Je craignais un peu l'apparence physique du personnage de Balsan. Faut être sûr de son coup, sinon on peut vite faire gugusse. (...) Encore une fois, j'ai fait confiance à Anne", s'amuse l'acteur. Se fiant à une photo du personnage, Benoît Poelvoorde ne s'est pas davantage documenté: "Je joue ce que la réalisatrice me demande sans me sentir responsable de la véracité du personnage pour lequel je suis toujours en empathie et que je ne me permets pas de juger", révèle le comédien qui ne croit décidément pas à la méthode de l'Actor Studio.

Comédien francophile

Alessandro Nivola a tout de suite été enthousiasmé par le projet du film et a envoyé ses essais à la réalisatrice par internet. Seul étranger sur le plateau, il s'est en quelque sorte battu avec la langue française. Fasciné par le professionnalisme d'Audrey Tautou, il avoue avoir apprécié le soutien de l'actrice sur le tournage.

Libertés créatives

Afin de se libérer de la biographie du personnage et de lui redonner toute la fraicheur nécessaire, Anne Fontaine s'est permis quelques écarts vis à vis de la réalité. Hormis les inventions de répliques et les contractions de temps, elle a également repensé certains personnages, comme celui interprété par Marie Gillain qui est un mélange de la vraie soeur de Chanel et de sa tante ou encore celui d'Emmanuelle Devos qui s'inspire de la comédienne Emilienne d'Alençon et de la danseuse de cabaret et courtisane, Gabrielle Dorziat.

Un film de femme

Réputée pour la qualité de sa direction d'acteur, Anne Fontaine a permis à Audrey Tautou de chercher d'autres facettes à ce rôle en le nuançant et en jouant sur les oppositions: "Le fait que ce film soit réalisé par une femme est déjà un immense avantage pour exprimer la difficulté d'être chez un personnage du "sexe faible" à l'époque", affirme la jeune actrice.

Une équipe de prestige

Les principaux collaborateurs de Coco avant Chanel affichent un important palmarès. Olivier Radot a travaillé sur les décors de L'Amant, La Reine Margot, Lucie Aubrac et Gabrielle. Le talent de la costumière Catherine Leterrier, anciennement styliste chez Yves Saint-Laurent s'était entre autre déjà révélé chez Alain Resnais, Louis Malle, Robert Altman et André Téchiné. De même, le très en vogue chef opérateur Christophe Beaucarne a filmé Paris sous l'oeil exercé de Christophe Honoré. Enfin Alexandre Desplat nommé aux Oscars 2009 pour L'Etrange histoire de Benjamin Button a travaillé sur 60 longs-métrages dont De battre, mon coeur s'est arrêté pour lequel il a reçu le César de la meilleure musique.

En collaboration avec la maison Chanel

Le défilé de la séquence finale du film a eu lieu chez Chanel sous le célèbre escalier de la maison de couture. Les robes présentées alors viennent du Conservatoire de Chanel. Anne Fontaine et la chef costumière Catherine Leterrier ont montré leurs dessins à Karl Lagerfeld à différentes reprises afin d'avoir l'avis du grand couturier, sans pour autant brider leur démarche artistique.

Création artistique

Désireux d'éviter les pièges de l'imagerie et du folklore, la cinéaste et sa costumière ont bouleversé un peu l'histoire des costumes Chanel. Ainsi le fameux pull rayé de marin a été porté bien avant pour les besoins du scénario et l'origine du célèbre sac Chanel a été imaginée: "Ce que Karl Lagerfeld fait en déclinant le style de Chanel vers le futur, moi, je l'ai fait à l'envers, vers le passé, j'ai remonté le temps, en dessinant les premiers modèles que Chanel aurait pu créer, et qui engendreront son style," confie Catherine Leterrier qui a mis en place sur le tournage un atelier volant avec des petites et première mains.

Angle et point de vue

La réalisatrice et son directeur de la photo Christophe Beaucarne ont fait le choix de tourner à deux caméras pour vivifier et moderniser certaines scènes du film: "il fallait être dans le pulsionnel, et que la caméra ait quelque chose de sensuel, de mouvant", confie Anne Fontaine afin de coller au personnage de Coco dont le film suit le point de vue la plupart du film. Pour la musique du film, enregistrée avec près de 60 musiciens du London Symphony Orchestra, Alexandre Desplat a décidé de coller aux états d'âmes de l'héroïne, au plus prés de ses réactions et émotions.

Une affiche hors-la-loi

L'affiche du film montrant Coco Chanel une cigarette à la main a soulevé un débat en France, Metrobus, régie publicitaire de la RATP, ayant invoqué la loi Evin contre le tabac pour la refuser sur l'affiche du film. Suite à une autre polémique soulevée par la suppression dans le métro de la pipe figurant sur l'affiche d'une exposition Jacques Tati, l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a finalement décidé que des produits liés au tabac, comme la pipe, le cigare ou la cigarette, pourraient figurer sur des publicités sous certaines conditions. Si le problème est provisoirement réglé en France, il n'en est pas de même pour Hong Kong où l'image a également été estimée contraire à la loi régissant la publicité sur le tabac, par une association hongkongaise. Le président du comité anti-tabac de l'association " Clear the air " a en outre parlé de "violation évidente" relative à cette image visible dans les stations de métro et les cinémas de Hong Kong. Ainsi, dans le journal hongkongais South China Morning Post, l'affiche est reproduite sans la cigarette.

Deux soeurs à l'écran

Rares sont ceux qui le savent... mais dans une scène, Audrey Tautou est à l'écran avec sa soeur Tifenn. Cette dernière participait à la création des costume du film et avait été sollicitée par la production pour être figurante sur le plateau. Ainsi, dans la première scène où l'on découvre Coco Chanel dans son atelier, alors qu'elle remonte l'allée le long des tables des couturières qui s'affèrent au travail, sur la gauche et au premier plan, apparaît la jeune soeur de l'actrice dans une robe verte. Audrey Tautou qui n'était pas au courant de la participation de Tifenn au tournage, avoue avoir été très amusée par cette petite expérience "familiale".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Alien: Covenant (2017)
  • Jour J (2017)
  • Outsider (2016)
  • Django (2016)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Get Out (2017)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Aurore (2016)
  • Sous le même toit (2016)
  • Baby Boss (2017)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • On l’appelle Jeeg Robot (2015)
  • Tunnel (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Après la tempête (2016)
  • Les Schtroumpfs et le village perdu (2017)
  • Cessez-le-feu (2016)
  • À bras ouverts (2016)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
Back to Top