Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Emotifs anonymes
note moyenne
3,4
5222 notes dont 852 critiques
11% (90 critiques)
28% (242 critiques)
37% (315 critiques)
15% (130 critiques)
5% (46 critiques)
3% (29 critiques)
Votre avis sur Les Emotifs anonymes ?

852 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 110 critiques

4,0
Publiée le 26/01/2011
"Bonjour, Angèlique, èmotive"...Formidable comèdie romantique hors du temps, aussi hilarante que fondante, "Les èmotifs anonymes" s'èloigne du rèalisme grave des prècendants films de Jean-Pierre Amèris! Ces deux personnes sont si èmotives que la moindre friandise les bouleverse, que le moindre trac les paralyse! Alors, imaginez un seul instant l'ètat de Benoît Poelvoorde, patron d'une usine de chocolat, quand il fait passer un entretien d'embauche à la charmante et dèlicieuse Isabelle Carrè! Et imaginez le stress de la jeune femme quand il ose l'inviter à dîner...Ici, ces deux attachants et modestes anonymes se transforment en vrais hèros de comèdie romantique, èvoluant dans une atmosphère atemporels et peinturlurè, dans une sorte de lumière de conte de fèes, sur un rythme de screwball èpurè mais vibrant d'une sincèritè charmante et bouleversante! Le tandem Isabelle Carrè-Benoît Poelvoorde, chantant ou trèbuchant, sont aussi cocasses que touchants, et le mètrage fait du bien comme du bon chocolat! "Les èmotifs anonymes" (quel joli titre), comme "les alcooliques", ça existe vraiment mais ce qui peut-être un terrible handicap dans la vie devient un excellent ressort comique au cinèma! Une grande rèussite de cette fin d'annèe 2010, aidèe par une B.O envoutante comme le superbe "Big Jet Plane" d'Angus and Julia Stone...
jcguerrero
jcguerrero

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 66 critiques

5,0
Publiée le 14/01/2011
On a tous vécu ça ! Heureusement, pour la plupart d'entre nous, c'est parti au sortir de l'adolescence ou avec le premier job, mais d'autres conservent bien plus loin dans leur vie cette émotivité excessive doublée d'une timidité paralysante. Ca vous bloque, vous donne des vapeurs, vous fait sortir des mots aux mauvais moments, vous fait faire des gestes inconsidérés. la liste est longue de ces maladresses et autres pataquès que cette "énergie souterraine débordante" peut engendrer. Pour "les autres" cela peut paraître touchant ou même attendrissant, ou "rigolo" mais pour ceux qui en souffrent, cela peut parfois tourner au supplice. et alors il faut se faire soigner ! "Les émotifs anonymes" est le film le plus humain et intelligent qui ait été fait sur ce sujet délicat. Comment faire rire en effet de ces "petits travers" sans être méchamment moqueur ? Et comment émouvoir de ces "blocages à répétition" sans être sinistre voire angoissant ? On est au cinéma ! Ni à la fête à neuneu. ni dans le cabinet d'un psychologue. D'où la difficulté. Et alors là, quelle maîtrise ! Quel savoir-faire ! Quelle (parfaite) sensibilité ! "Les émotifs anonymes" est un film indispensable. Pour faire prendre du recul à tous ceux qui sont atteints de ces encombrants complexes (et leur donner envie à eux aussi d'en sourire et de s'en débarasser) mais aussi bien sûr, pour permettre à tous ceux d'entre nous, qui se sont retrouvés et se retrouveront un jour face à ces personnes, de comprendre leur situation et de les écouter avec le coeur et l'esprit les plus grand ouverts possible. Mais en attendant, comme on est au cinéma et dans du beau et du bon cinéma, il faut profiter, se régaler, déguster cette perle rare, pleine de moments de pure comédie se mélangeant à des moments d'une intensité émotionnelle rare ("Les Yeux Noirs".) pour nous donner au final un vrai film bonheur. Je m'attarde rarement sur les performances des acteurs car pour moi, quand le film est réussi et que l'on croit en ses héros, "cela va de soi"... Ici pourtant, les personnages interprétés étant par nature "modestes", il est terriblement troublant de constater combien on y croit. jusqu'à se demander si Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde ne sont pas vraiment comme ça dans la vie ! Il paraît en tous cas évident que ces deux-là doivent être au Palmarès des César 2010. Comme c'est en février, nous serons très vite fixés, quand ils devront faire leur grand discours, s'ils sont "aussi émotifs que ça" ! Vous voyez je suis encore dans le film.
benoitG80
benoitG80

Suivre son activité 921 abonnés Lire ses 1 360 critiques

2,0
Publiée le 23/12/2010
« Les émotifs anonymes » manque tout simplement de force et d'ambition pour être un film réussi ! Traiter ce problème sous forme d'une comédie gentillette, est sur le fond très réducteur et au final se révèle même gênant... Etre émotif, manquer de confiance en soi, être timide, avoir peur des autres, ... tout cela est bien différent et bien plus complexe qu'il n'y paraît ! Chacun aura ses propres manifestations avec des symptomes très personnels jusqu'à en être coupé de la société ! On a donc bien du mal à croire à ces deux personnages et à leur mal être respectif pas si terrible que cela dans le contexte du film ! En effet, chacun des deux ne se débrouille pas trop mal et cette rencontre est bien improbable. Le scénario n'est pas bien palpitant, le côté niais, sur fond de chocolat, que dégage cette histoire la rend bancale au possible ! Restent quelques moments intéressants et bien vus qui se résument aux entrevues de Benoît Poelvoorde avec son psy... Pour autant, le tout se laisse regarder sans passion ! Trop mièvre ! Trop... de chocolats ! On reste vraiment sur sa faim !
Marc T.
Marc T.

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 403 critiques

4,5
Publiée le 10/07/2014
Si vous avez besoin d'un peu de fraîcheur, de légèreté et de joie de vivre, alors je vous recommande vivement Les Émotifs Anonymes. Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas vu une comédie romantique aussi réjouissante, les acteurs jouent à merveille et nous transportent dans un tourbillon affectif jusqu'à la dernière minute, qui vient hélas trop vite (1h10).
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 3 144 critiques

3,5
Publiée le 11/08/2012
Le cinéma français actuel est très friand de comédies romantiques dans le but de copier les succès au box-office britanniques et américains. Le résultat est souvent décevant tellement les scénarios sont convenus usant de ficelles grosses comme des baobabs. Ici rien de tout ça, Améris a eu l'excellente idée de réunir à nouveau le couple Poelvoorde/Carré qui avait déjà officier avec bonheur dans un thriller sombre sous la houlette d'Anne Fontaine. C'est la grâce des deux acteurs qui porte le film. Les débuts sont un peu difficiles tant il doit être dur pour un acteur plutôt habitué à l'extraversion de rendre avec justesse l'état d'émotivité pathologique qui frappe certains êtres. On est donc à la limite entre le trop et le trop peu. Heureusement l'alchimie fonctionne très rapidement et on vibre de concert avec nos deux empruntés de la vie qui au final se comprennent très bien. Améris qui a emprunté un peu de l'imagerie d' "Amélie Poulain' sans tomber dans la tendance au "pompier" de Jean-Pierre Jeunet a su laisser libre cours à l'harmonie de ce couple qui tel Spencer Tracy et Katharine Hepburn semble destiné à devoir se retrouver assez souvent si nos cinéastes et producteurs font preuve d'un peu de jugeote. L'ensemble qui ne dure qu'une heure et vingt minutes pétille comme une bulle de champagne ou plutôt un fondant au chocolat. Si on connait depuis longtemps le large registre de la très fraîche Isabelle Carré on ne peut qu'être agréablement surpris de l'éclectisme nouveau du belge iconoclaste qui s'affirme de mois en mois comme le Raimu d'Outre Quiévrain. A découvrir et à déguster sans modération..
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 138 critiques

3,0
Publiée le 15/01/2013
Un très joli conte de Noël, émouvant et drôle. Et pourtant ça commençait mal avec un gag de Poelvoorde, lourd comme une enclume... ça se rattrape très bien après et le sourire d'Isabelle Carré a quelque chose de magique.
crookers-44
crookers-44

Suivre son activité Lire ses 6 critiques

2,5
Publiée le 31/01/2011
Le début n'est pas accrochant mais finalement on s'y prend notamment grâce à une excellente Isabelle Carré et un Benoit Poelvoorde toujours aussi drôle mais pas très surprenant. On rit de la pathétie des personnages et emotif c'est pourtant un problème très courant,je félicite Jean-Pierre pour avoir osé. Ce n'est pas forcément à voir mais si vous avez un peu de temps, un dimanche après midi par exemple, je vous conseille d'y aller.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 390 abonnés Lire ses 1 074 critiques

2,0
Publiée le 09/07/2011
Une comédie qui nous propose une histoire d'amour simpliste et très peu crédible tant les personnages sont caricaturaux. Les gags manquent cruellement de finesse. L'ensemble est niais !
taipuna
taipuna

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 42 critiques

1,0
Publiée le 05/01/2011
le sujet me plaisait... mais dommage ... trop cul cul
conrad7893
conrad7893

Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 564 critiques

2,0
Publiée le 30/12/2011
j'adore pourtant poelvoorde, mais là il n'est pas crédible dans ce rôle de chef d'entreprise timide film ennuyeux dommage pour les acteurs
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 734 critiques

4,0
Publiée le 06/01/2016
Une bonne réalisation de Jean-Pierre Améris. Le scénario romantique est naïf, tendre et empli d’émotion. Une comédie avec de jolis décors nocturnes et une lumière chaude réellement superbe. Isabelle Carré, et Benoît Poelvoorde sont excellents dans leurs rôles respectifs de timides compulsifs : elle est émouvante et rayonnante dans son personnage d’amoureuse ingénue ; lui est impressionnant dans sa double personnalité de patron et de soupirant timide. Ils sont parfaitement entourés par une pléiade de seconds rôles de talent : Alice Pol, Pierre Niney, Stephan Wojtowicz, Jacques Boudet … Le Pitch : Angelique (Isabelle Carré), du club des émotifs compulsifs, est chocolatière. Se présentant pour une offre d’emploi, elle est reçue par Jean-René (Benoît Poelvoorde) patron de la chocolaterie, lui aussi très émotif. « Les Émotifs anonymes » (2010) et « Famille à louer » (2015) deux bonnes comédies de Jean-Pierre Améris à savourer sans hésitation.
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 322 abonnés Lire ses 3 581 critiques

3,0
Publiée le 09/10/2013
Un film très (trop?) court porté par deux comédiens formidables et au diapason, Isabelle Carré et Benoît Peolvoorde, une histoire d'amour qui m'a fait fondre, une œuvre colorée et une fantaisie émouvante, "Les Emotifs Anonymes" est un beau petit film!!
joemazza
joemazza

Suivre son activité Lire ses 124 critiques

3,0
Publiée le 14/12/2012
Petite comédie sympathique où l'on passe un agréable moment. C'est un peu gros mais les personnages sont attachants.
BIDIBDOREE
BIDIBDOREE

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

2,0
Publiée le 26/10/2012
Quel dommage de bâcler un film si bien parti : Une bonne histoire, un vrai sujet,de très bons acteurs, un traitement comique du sujet ... Dommage que le réalisateur s'arrête là et traite trop rapidement beaucoup de scènes. On reste sur sa faim en ayant le sentiment d'être à deux doigts d'un très bon film.
emrick278
emrick278

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 103 critiques

2,0
Publiée le 17/07/2012
Sympathique mais vite oublié pour ma part. Un joli duo formé par Isabelle Carré (chocolatière confimée mais frôlant la timidité maladive) et Benoît Pooelvorde (chefaillon d'une chocolaterie en perte de vitesse)certes mais un peu trop caricatural à mon goût. Isabelle Carré qui chante niaisement dans les rues illuminées de Paris avec ses valoches (telle une Julie Andrews courant dans les montagnes dans "la mélodie du bonheur") c'est un peu "too much". On a pas le temps de s'attacher aux personnages (le film est trop court et s'enchapine trop vite) Seule la scène du dîner est bien trouvée et marrante. C'est pas cette fois là qu'on risquera une crise de foie.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top