Mon AlloCiné
    Jar City
    note moyenne
    2,6
    415 notes dont 110 critiques
    11% (12 critiques)
    29% (32 critiques)
    21% (23 critiques)
    22% (24 critiques)
    11% (12 critiques)
    6% (7 critiques)
    Votre avis sur Jar City ?

    110 critiques spectateurs

    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    2,5
    Dans une Islande qui fait froid dans le dos, Jar City nous fait suivre, à travers les investigations d’un flic au bout du rouleau, une intrigue morbide autour d’une sombre affaire qui mêle de façon confuse meurtres, viols, chantage, maladies génétiques et fichage occulte. L’écriture retorse et tarabiscotée de ce thriller s’accompagne d’une construction narrative qui multiplie des flashbacks ne faisant que complexifier encore le suivi de cette enquête policière déconcertante. Le fait d’avoir rendu chacun des personnages antipathiques et de traiter cette histoire sordide avec un humour noir est la preuve que Baltasar Kormákur s’inscrit dans la veine très noire du cinéma scandinave actuel et surtout qu’il est, et c’est là la véritable force de son premier film, parfaitement capable de créer une atmosphère glauque et étouffante au milieu de grands espaces naturels.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 760 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Il est vrai qu'il a de quoi inquiéter, ce film islandais... Et cela notamment à cause de sa première partie qui, sans être insoutenable, s'avère assez peu captivante. C'est notamment la faute de l'enquête policière, traitée de manière assez brouillonne et confuse, ne donnant en définitive au spectateur qu'assez peu l'envie de s'intéresser à elle. On se consolera cela dit avec des dialogues parfois percutants et une bonne atmosphère nous permettant bien de ressentir l'ennui et la solitude des personnages (la relation père-fille s'avère plutôt habile.) De plus, le film va plutôt en se bonifiant, l'intrigue devenant plus fluide et mieux construit, sans pour autant que le réalisateur ne perde de vue ce climat de froideur et d'ennui des personnages se perdre. On en vient même à prendre un réel plaisir à ce film et c'est donc vraiment dommage que le film soit en définitive aussi inégal, car ce "Jar City" ne manque pas d'arguments et arrive même vraiment à certains moments à sortir des sentiers battus. Comme quoi, ne jamais négliger l'enquête au profit de quelconque autre raison, l'oeuvre a de fortes chances de perdre en intensité. Plutôt pas mal donc.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 2 110 critiques

    5,0
    Jar city est avant tout un film d'ambiance. Le metteur en scène islandais a su parfaitement rendre l'atmosphère glauque, mystérieuse mais pas lourde. Très vite on se laisse doucement porté par l'histoire et les personnages. Le scénario est un peu tarabiscoté et il faut mieux ne pas se laisser décrocher. Mais pour le peu que l'on soit un minimum concentré on suit sans problème l'enquête aux multiples ramifications et rebondissements. Celle ci réserve son lot de surprises, coups de théâtre et une fin assez glaçante. L'action est certes lente mais on s'en accorde tout à fait. Techniquement le film est une merveille. Les images valent à elles seules le détour, les grandioses paysages et les villes d'Islande sont parfaitement et esthétiquement filmées, une vraie pub touristique pour ce petit pays du froid. Comme la technique et la mise en scène, l'interprétation est solide et convaincante, pour des acteurs forcément inconnu pour nous. Ce film islandais est donc incontestablement un petite pépite cinématographique à découvrir et à apprécier. Une très belle surprise.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 2 104 critiques

    4,0
    Un polar venu du froid qui a connu un certain succès suite à l’engouement récent pour tous les polars venus des pays nordiques. Cette histoire de crimes entremêlés sur une période de 40 ans est assez bien construite pour nous captiver jusqu’au bout. Le film avance sur un rythme assez lent qui donne le temps aux personnages de prendre tout leur épaisseur dans une Islande urbaine qui nous change des images traditionnelles de la terre en feu qui vont de Björk à Sigur Ros en passant par les geysers en fusion. Malgré tout ses atouts on a parfois le sentiment d’assister à un téléfilm allemand où l’on s’attend à voir l’inspecteur Derrick ressurgir de sa tombe.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 467 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Véritable succès en salle lors de sa sortie en Islande (près d'un tiers de la population s'est déplacée pour le voir au cinéma), "Jar City" est un thriller glaçant qui mise autant sur son atmosphère froide et sa mise en scène éthérée que sur son intrigue autant policière que dramatique. Les paysages d'Islande sont vraiment superbes et apportent une touche vraiment formidable à l'ensemble, plongeant le spectateur au cœur d'une histoire prenante, très bien interprétée. Rien n'est superflu et les personnages sont attachants, grâce aux enjeux qui s'avèrent plus sentimentaux que véritablement policiers. Le fait est que malgré sa narration un peu maladroite quelquefois, le film est vraiment prenant de bout en bout.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    C'est avec ce film que j'ai découvert le réalisateur islandais Baltasar Kormákur. Jar City est tiré d'un livre, qui est encore bien meilleur. Le film tient bien quand même. Ce thriller qui fait penser très légèrement à Rivières pourpres. Le panorama est pas en reste, puisque cela se passe à Reykjavik. Un policier enquête sur un meurtre et qui va aboutir sur une affaire qui date de plus de quarante ans, la relation qu'il mène avec sa fille en perdition de l'adolescence est bien mise en scène.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    3,0
    Assez séduit par l’ambiance de Crime City, je me suis lancé dans un autre Kormakur, Jar City, le réalisateur semblant apprécier les titres en City ! C’est un thriller qui à mon sens a les mêmes qualités et les mêmes défauts que Crime City. D’un côté on a toujours une très bon travail d’ambiance. Rien à redire là-dessus, Jar City est sombre, triste, mélancolique, austère, violent, c’est un métrage très typé, avec une vraie personnalité, qu’on aimera ou moins, mais indéniablement ça ne laisse pas indifférent. Le film profitant toujours du travail brillant de Kormakur sur les décors, de sa manière de filmer, d’une photographie solide et de paysages très beaux. Le métrage bénéficie aussi, il est vrai, de « l’exotisme » de cette lointaine contrée islandaise, dans laquelle on se plonge avec délectation. A l’inverse le film souffre d’une narration très chaotique. Mélange des éléments sans crier gare, en particulier dans la dernière partie, début d’enquête poussif dans laquelle il est difficile de se glisser, avec un prologue peu compréhensible, a priori du moins, il faut aussi remarquer un déroulé assez lent, et des sous-intrigues empesées. En clair, il y a une bonne idée scénaristique, même si la cité des jarres est finalement peu exploitée, mais le traitement, tout comme dans Crime City ne parvient pas réellement à emporter le morceau et à faire aimer pleinement un film pourtant disposant de tout pour séduire. Le casting profite d’un Sigurosson talentueux, et de quelques seconds rôles vraiment bien campés. Dans l’ensemble pas de reproche particulier à adresser aux interprètes qui font bien leur travail, et disposent de personnages attrayants. Ils m’ont semblé toutefois pas tous exploités comme on aurait pu l’espérer. Musicalement on retrouve aussi le style Kormakur, avec un travail principalement orienté sur l’ambiance, et comme dans Crime City il y a quelques scènes violentes, qui pourront heurter certains. On découvre aussi les drôles de mœurs gastronomiques des Islandais ! En somme Jar City est un thriller honnête, mais vraiment sauver par ses qualités formelles, bien ancrées chez Kormakur, un thème original et des acteurs globalement bons. L’ensemble reste assez lourd et empesé, maladroit. 3.
    Vagelios
    Vagelios

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 975 critiques

    5,0
    Rien à reprocher à Jar City qui est un grand film par sa profondeur dramatique et la qualité d'interprétation des acteurs. Il se caractérise par un réalisme froid mais le réalisateur a su habilement ne pas rester toujours dans ce registre et le développement clinique de l'intrigue n'empêche pas l'émotion d'être présente.
    El_Padawan
    El_Padawan

    Suivre son activité Lire ses 86 critiques

    2,5
    Je dois reconnaître que ce qui m'a poussé à trouver un cinéma diffusant Jar City (42 copies en France pour sa sortie, c'est vraiment pas beaucoup...), c'est avant tout le fait qu'il soit d'origine islandaise. J'étais curieux de voir ce qui se produisait comme film sur cette île désertique de 300 000 âmes esseulées au milieu de l'Atlantique. Après la projection j'espère néanmoins que l'Islande est un peu différente de ce qui y est présenté ! L'ambiance est sombre, sobre diront certains, posée, et la photo au grain monochrome laisse entrevoir quelques plans larges de paysages lunaires aussi beaux à découvrir que déprimants à vivre au quotidien. On a presque l'impression que les personnages cherchent plus à survivre qu'à vivre dans cet environnement froid et hostile, avec ses villes et villages aux rues désertes, presque abandonnés. Mais derrière ce tableau semi-vivant d'une Islande à découvrir, Jar City est aussi un thriller, sans rien d'extraordinaire il faut bien le reconnaître, racontant l'histoire complexe d'un meurtre aux motifs obscurs, et qu'un inspecteur de la police criminelle (non armé, comme presque toutes les forces de police de l'île) va tenter de comprendre et d'élucider, le tout sur fond de maladie génétique. Au final il est très dur de noter objectivement ce film, qui vaut davantage le coup d'œil pour le portrait d'une certaine partie de la société islandaise qu'il dresse que pour son côté policier, relativement classique.
    cap_rooney
    cap_rooney

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 94 critiques

    2,5
    Une enqûete froide comme un iceberg, des paysages sombre et une ambiance poisseuse...Tous les ingredients du bon thriller islandais glacé comme le climat doublé d'une vraie dénonciation d'un sombre fait divers qui enjendrera un scandale dans son pays d'origine.Ne cherchez pas, Jar city est un polar classique mais d'une grande éfficacité.Mention spéciale à l'acteur principale, parfait dans un rôle toute en retenue.
    anniegranjon
    anniegranjon

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    4,0
    EXCELLENT FILM D UNE ISLANDE MECONNUE... EXCELLENTE PRESTATION DE L INSPECTEUR ERLANDUR : INGVA EGGERT SIGUROSSON !! entre autres acteurs car tous sont très bons. MERCI au réalisateur. Annie GRANJON / LYON
    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 334 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    2,5
    Adapté d’un best-seller Islandais d’Arnaldur Indridason (La Cité des Jarres), Baltasar Kormakur nous plonge au cœur d’un thriller glacial et anxiogène. Sombre et cinglant, normal me direz-vous puisque l’intrigue principale se situe sur une île perdue, à la terre rocailleuse et la mer pour seul point d’horizon. La météo qui fait des siennes et la température qui frise le zéro. L’Islande, telle qu’on la connaît, celle qui se veut mystérieuse et monotone, voire sans vie (300 000 habitants en tout et pour tout). Avec Jar City, on y parle de tout et de rien, de fichage sanitaire aux maladies héréditaires, des relations enfants/parents aux meurtres et aux viols qui éveillent les habitants de l’île. Comme quoi, même au milieu de nulle part, dans un trou paumé, il s’y passe des choses. Scénario alambiqué et mise en scène efficace, Kormakur tient en haleine mais aurait pu faire mieux !
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Voyage au bout de l'ennui.
    Vikki3
    Vikki3

    Suivre son activité Lire ses 34 critiques

    1,0
    Pour les amateurs de polar glauque ( et encore, on a vu beaucoup mieux )... Au second degré, ça devient parfois marrant, et il y a au moins un intérêt thématique: l'obsession de la mort, la putréfaction. C'est bien crade, brutal, englué dans la culpabilité judéo-chrétienne, ça cogne froidement, ça gicle l'insulte, ça pourrit d'ennui, ça bouffe des têtes de moutons sans arrêt ( si possible entre deux autopsies humaines ). A part ça, c'est tout. La mélancolie du flic à la fin est le seul "beau" moment du film à mes yeux.
    diehard5
    diehard5

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 482 critiques

    0,5
    La rudesse des paysages islandais, quoique platement filmés, constitue l’attrait principal de ce polar bien glauque venu du froid. Si l’intrication des personnages reflète quelque raffinement, les épisodes une fois complétés reposent sur de grosses ficelles.Coupable, mobile et dénouement sont aisément prévisibles. Parfait sans doute pour meubler les mornes après-midi de France Télévision avec, pour coeur de cible, les rombières de plus de cinquante ans.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top