Mon AlloCiné
    Whatever Works
    note moyenne
    3,8
    5216 notes dont 635 critiques
    27% (173 critiques)
    36% (228 critiques)
    12% (79 critiques)
    14% (86 critiques)
    8% (52 critiques)
    3% (17 critiques)
    Votre avis sur Whatever Works ?

    635 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2435 abonnés Lire ses 645 critiques

    0,5
    Publiée le 8 juillet 2009
    Quel manque d'inspiration... Je n'avais pas aimé Vicky... Barcelona et sa petite musique omniprésente mais c'est encore plus vrai pour Whatever Works avec un faux Woody Allen misogyne, prétentieux et j'en passe! Quelle curieuse idée de se trouver un remplaçant auquel on ne croit pas du tout ! Les clichés sont bien lourds, la mise en scène est bâclée ! On est bien loin de match point et de tant d'autres si réussis... Je me souviens par exemple d'un certain meurtre mystérieux à Manhattan...
    Lara Cridlig
    Lara Cridlig

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 76 critiques

    4,0
    Publiée le 10 avril 2018
    On a l’impression de revoir un vieux W A avec le questionnement permanent et cynique de son “héros” dans une intrigue géniale et drôle construite en pyramide. Ce vase clos s’agrandissant avec l’apparition de nouveaux personnages qui viennent par hasard ou par nécessité se confronter au personnage central fonctionne comme une allégorie à la vie : Boris, personnage peu attachant et pessimiste jusqu’au grotesque, s’il ne parvient pas à construire son bonheur, parvient malgré lui à construire celui des personnes qui le côtoient (et finalement le sien). Ce film m’a fait penser à Be Happy où l’héroïne d’un optimisme inné rend souvent malheureux ses partenaires, à l’inverse ici, il les rend heureux et donne un sens à leur existence.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 11 août 2012
    Une comédie moyenne malgré de bons dialogues. On a du mal à s'attacher aux personnages, trop caricaturaux, et il y a un manque d'originalité de la part de Woody Allen, qui nous ressort inlassablement les mêmes thèmes. Un vent de nouveauté, de surprise aurait été appréciable ! Car, il s'agit ni plus ni moins d'un remake de "Manhattan" !
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,0
    Publiée le 7 décembre 2018
    Une très belle comédie "romantique" et bourrée d'humour écrite et mise en scène par Woody Allen. Son sublime scénario nous offre des scènes savoureuses. Le scénariste New-yorkais se lâche et prête ses intensions à un "génie" qui possède une vision globale de ses médiocres contemporains. Un grand esprit, aussi libre que misanthrope, qui parle librement de sexualité, affirme ses doutes sur la durabilité des relations de couple et met à mal les psychotiques de la religion. Comme toujours, les dialogues sont succulents et la BO bien présente. Au casting, Evan Rachel Wood est magnifiquement rafraichissante ; elle réalise une belle prestation d'actrice dans un rôle délicat.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1156 abonnés Lire ses 2 467 critiques

    1,0
    Publiée le 21 juillet 2009
    Comment cacher son enthousiasme face à un tel début ? Introduction incisive et directe, à la narration inventive qui plus est, et de retour dans ce bon vieux New-York dans lequel maître Allen nous a pondu ses plus belles oeuvres. Mais du coup, comment cacher aussi la déception qui nous attend par la suite ? Alors qu’on jubilait déjà, qu’on trépignait de voir le film qui allait s’offrir à nos yeux, on se retrouve très vite confronté à un premier dilemme : quitte-t-on tout de suite la salle face à l’agression que représente le jeu tout en hurlements de Larry David ou bien prend-on sur soi pour bénéficier du reste du film ? Malheureusement, ce ne sont pas les spectateurs qui auront fait le choix le plus courageux qui seront récompensés. Car après tout, derrière toutes ces sarabandes d’acteurs très tape à l’œil et assez grotesques, il ne se cache finalement pas grand-chose. L’histoire est linéaire, sans relief, et se déroule comme un simple prétexte à de multiples situations creuses et toujours prévisibles. On s’ennuie, on ne rit même plus aux pitreries propres au maître Allen tant elles se révèlent finalement usées jusqu’à la corde, et – pire que tout – on s’afflige presque face à la lourdeur des caricatures et des clichés auxquels on nous expose. C’est bien simple, ici le petit zest qui faisait la magie de ses films n’est plus, et c’est tous les artifices du grand Woody qui s’assèchent et s’écroulent. On a peine à le dire, mais ce "Whatever Works" fera partie des films d’Allen à oublier au plus vite…
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 334 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mai 2014
    Woody Allen a une carrière assez impressionnante, il a déjà réalisé un grand nombre de films mais il a encore des projets pour l'avenir, portant il ne se fait pas tout jeune. Par conséquent, à chacune de ses nouvelles sorties, on ne peut s'empêcher de comparer avec d'autres de ses films, tant il en a fait. Cependant, en ce qui concerne "Whatever Works", la question ne se pose pas. En effet, ce film est assez original et se distingue des autres œuvres de Woody Allen. Dans ce film, le personnage principal, Boris Yellnikoff interprété par Larry David, s'adresse directement à nous, public du film. Mais contrairement à d'autres films où le personnage principal parle à la caméra, ici les autres personnages réagissent au fait que Boris nous parle et ils le trouve bizarre car pour eux, Boris parle tout seul. Cette spécificité du film est plutôt bien trouvée et elle apporte une dose d'humour non négligeable. C'est une transition toute trouvée pour l'humour du film. "Whatever Works" est l'un des films les plus drôles de Woody Allen, l'humour passe essentiellement par les répliques de Boris qui sont magnifiques. Il faut savoir que Boris Yellnikoff est un génie misanthrope qui a passablement raté sa vie (il a manqué le prix Nobel de peu, sa femme l'a quitté et il n'est même pas parvenu à se suicider correctement). Sa vision de la vie, de la société et des Hommes est donc légèrement différente de la notre et cela en fait un personnage très drôle et attachant. Larry David est magistral dans ce rôle, il est accompagné de Evan Rachel Wood (également très bonne) qui va former avec lui un couple pour le moins surprenant. "Whatever Works" est donc une excellente comédie où il est clair que Woody Allen s'est beaucoup amusé à créer le personnage de Boris et il en a profité pour critiquer et dire en parti ce qu'il pensait du monde dans lequel on vit.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1562 abonnés Lire ses 8 726 critiques

    3,5
    Publiée le 30 novembre 2011
    Avec "Whatever Works", Woody Allen retrouve sa verve et la pleine puissance de ses rèflexions satirico-existentielles, pour une comèdie de moeurs dont seule sa ville (New York of corse) a le secret! Pour interprèter le rôle qui, il y a quelques annèes encore lui serait revenu de droit, Allen a trouvè plus chauve, et encore plus bavard que lui: l'excellent et inèpuisable Larry David qui va faire craquer une Melodie St Ann Celestine (ça ne s'invente pas) alias Evan Rachel Wood pleine de grâce et de beautè! Mais le couple survivra t-il à l'arrivèe en ville des parents bigots de la jeune femme ? Une mère (ètonnante Carolyn McCormick) bien dècidèe à se dèbarrasser de cet incorrigible misanthrope et gendre cynique! Un joli cru et une improbable rencontre qui rèserve de jolis moments de rire et de joie de vivre...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,5
    Publiée le 30 septembre 2010
    Ah Woody Allen!! Comment tenir aussi longtemps sur la durée avec un niveau de qualité aussi élévé? A ce titre, "Whatever Works" ne déroge pas à la règle, et apparaîtrait presque comme une oeuvre majeure du cinéaste tant le plaisir est grand quasiment à chaque instant, les idées semblant fuser elle de toutes parts. En effet, que ce soit le ton mordant qu'Allen sait utiliser avec génie, les appartés de Larry David s'adressant directement à nous ou encore des dialogues régulièrement jubilatoires, il est peu dire que nous sommes à la noce du début jusqu'à la fin, surtout que les acteurs sont eux au diapason, que ce soit les premiers rôles (Larry David, Evan Rachel Wood) que les personnages secondaires (Ed Begley Jr., Patricia Clarkson). Seul petit regret dans cet océan de bonheur : le film a il est vrai une très légère tendance à se faire moins savoureux lorsqu'il s'éloigne de son génial personnage principal. Un défaut mineur toutefois, tant ce "Whatever Works" est incontestablement l'un des meilleurs moments cinématographiques de cette année 2009 : vous savez donc ce qu'il vous reste à faire. Un régal.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 1 138 critiques

    5,0
    Publiée le 2 octobre 2019
    C'est un film intéressant, d'abord parce qu'il y a Larry David (sa série : curb your enthousiasme; a plusieurs saisons déjà outre atlantique et est à découvrir absolument si ce n'est déjà fait).Larry David joue le rôle qui lui va le mieux : misanthrope (les cinq premières minutes du film lui vont à merveille)…Cet homme qui se prend pour un génie se met en ménage avec une jeune dinde qu'il traite sans arrêt de débile mentale et cela marche...Woody Allen revisite ses vieux démons, la place de l'homme dans l'univers, la place de l'homme dans la société, la comédie de l'amour, la liberté sexuelle, la différence d'âge chère à Woody...C'est enlevé et spirituel et, ma foi, ce retour aux sources newyorkaises fait du bien même si l'humour du maitre est devenu le temps d'un film plus philosophique qu'ironique...Je conseille, ce n'est absolument pas tordant mais c'est joyeux.
    Kill-Jay
    Kill-Jay

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 875 critiques

    4,5
    Publiée le 21 novembre 2011
    Un film énorme, encore une fois de la part du grand Woody Allen ! Une comédie mené de main de maitre par le lauréat de 4 Oscars qui chaque année fait un carton lorsqu'une de ses oeuvres sort sur grand écran. Celle-ci ne déroge pas à la règle. "Whatever Works" (2009) nous raconte l'histoire d'un vieillard vivant à New York, qui se prend pour un génie et qui a des théories sur absolument tout, qui rencontre une jeune fille sans abris venant de Philadelphie. spoiler: Tout au long du film va petit à petit en découler une romance improbable avec de nombreux rebondissements auxquels on ne s'attend pas vraiment (arrivée de la mère, du père...). On reconnait tout à fait dans ce film la patte indéniable de Woody Allen qui nous enchante une nouvelle fois par une histoire et un scénario absolument divin, mélangeant sans cesse les pistes tel qu'il sait le faire, on est souvent surpris et c'est bien ça le plus génial, jusqu'à un final maginifique. A noter la performance hallucinante de Larry David avec une répartie et des dialogues géniaux, à mourir de rire, ainsi que l'excellente performance de la jeune Evan Rachel Wood.
    Feddy
    Feddy

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 45 critiques

    4,0
    Publiée le 18 octobre 2012
    Le cynisme chronique de Boris, même si c'est en réalité très blessant, m'a arraché une ribambelle de fourires. Comment ne pas s'attacher à ce vieux rabougri, en pleine détresse face à la naïveté de la blonde Mélody. Drôle et émouvant, humain et moralisateur, "Whatever Works" est une belle leçon de vie !
    allan coulon
    allan coulon

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 13 août 2009
    Un film qui illustre parfaitement qu'à un moment, il faut savoir s'arrêter... difficile de comprendre que Match Point et ce film ont été réalisés et écrits par le même réalisateur.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Quand on s'appelle Woody Allen,qu'on a réalisé 40 films,et qu'on cherche encore à se renouveler à 75 ans,on fait un film sur...soi-même! Voilà l'idée simplissime de Woody pour relançer une carrière récemment chancelante,mais finalement en accord avec ses idées."Whatever Works" traite donc de la rencontre entre un vieux grinceux misanthrope et une jeunette ingénue.Rencontre improbable a priori,sauf qu'elle accouche d'une relation bizarrement équilibrée,avant que l'arrivée des parents de la belle ne chamboule tout...Si cette comédie démarre avec tranquillité,voire inquiétude,Woody Allen se fait rapidement un plaisir de confronter son Boris reclus à un monde authentique et non-sectaire.Une confrontation d'âge,de sexe,de situation et de culture qui va de pair avec des éclats de rire ponctuant des dialogues enlevés et incisifs.Larry David est un parfait sosie d'Allen en intellectuel new-yorkais,tellement déçu par la vie qu'il ne sait pas en apprécier la teneur.Evan Rachel Wood,talent précoce,lui donne le change avec fougue.A la fin,une évidence s'impose:Allen a décidé d'être optimiste,de croire au destin,à la chance,et aussi d'être ouvert d'esprit.Ce message s'adresse t-il à lui-même?Quoi qu'il en soit,cela faisait longtemps qu'Allen ne nous avait pas autant enchanté.Il trouve un équilibre exquis entre répliques vachardes et situations poilantes.Au fond,cela suffit à notre bonheur!
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    4,0
    Publiée le 13 janvier 2013
    Un film de Woody Allen (2009) dont le titre non traduit pourrait l'être en "Du moment que ça marche" : Ça commence plutôt mal avec un bavardage interminable et gavant de l'acteur principal. Et puis la magie de Woody Allen opère : Un vieux ronchon transformé en Pygmalion, une bimbo (Patricia Clackson) qui s'avère moins nunuche qu'elle en a l'air, et les parents de la bimbo qui se redécouvrent à leur tour dans une comédie pleine de bonne humeur et d'intelligence.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 694 critiques

    2,5
    Publiée le 30 juillet 2009
    Après quelques petites escapades sur le vieux continent pour des résultats à la qualité très aléatoire, Woody Allen est enfin revenu aux sources avec un nouveau tournage New-Yorkais, cette ville même de laquelle il ne parvenait plus à tirer grand-chose d'audacieux il y a quelques années lorsqu'il a décidé de la quitter (cinématographiquement). Un pari donc, selon lequel l'un des plus brillants cinéastes Nord-Américains encore en vie pourrait retrouver un nouveau et probablement dernier souffle dans une très belle et longue filmographie. Mettant en scène son alter-ego, Allen a créé un personnage principal charismatique et réjouissant, probablement le plus intéressant et le plus attachant de sa dernière décennie. Quel dommage dès lors qu'il ne puisse lui-même lui donner vie physiquement, tant sa misanthropie, ses accès de paranoïa, sa psychologie et sa sexologie semblaient lui correspondre ! On retrouve par instants l'humour Judéo-Bergmano-Freudien (!) qu'Allen a su durant une période si bien incarner ; sombre et cynique mais en même temps fait de remarques brillantes fusant dans tous les sens (comme à l'époque également de ses essais écrits), le tout sur un rythme endiablé et avec des dialogues fins, alertes, et savoureux. On saura également apprécier son sens de l'excès à travers des situations improbables mais on regrettera amèrement une telle platitude au niveau de la mise en scène. Certes, Allen n'a jamais fait dans la virtuosité technique mais enfin on s'était habitué à autre chose qu'une simple caméra posée filmant de longues et denses discussions et évoquant plus du théâtre filmé que du cinéma. De même, les clichés sont omniprésents dans une seconde partie assez moyenne car grossière dans les rapports entretenus par les personnages et les milieux qu'ils fréquentent. Enfin, la fin bâclée laisse un sacré goût d'inachevé. Néanmoins, "Whatever Works" se situe assez nettement au-dessus des six-sept derniers opus de son auteur (sauf peut-être "Match Point").
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top