Le Garçon au pyjama rayé
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,2 pour 920 notes dont 182 critiques  | 
  • 69 critiques     38%
  • 61 critiques     34%
  • 32 critiques     18%
  • 11 critiques     6%
  • 5 critiques     3%
  • 4 critiques     2%

182 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Pemphredoo

0 abonné | Lire sa critique |

   4 - Très bien

Complètement irréaliste et pourtant incroyablement beau. Traités sous le regard de l'enfant allemand, fils de nazi, de nombreux thèmes sont abordés : celui de l'enfant qui se voile la face parce que son père ne peux pas être autre chose qu'un super héro, il l'aime et en est fier. Celui de l'imaginaire qui se confond avec la réalité dans l'esprit d'un enfant en face s'une horreur qu'il ne peut même pas imaginer dans un cerveau innocent. Enfin celui de l'amitié d'enfants, de l'inconscience. Comment les camps pouvaient être vus de l'autre côté de la barrière? La notion de "gentils" et de "méchant" s'efface doucement en face d'êtres impuissants, obéissants tous quel que soit leur camp, leur âge et leur sexe. C'est troublant. Je dit irréaliste parce qu'il est impossible qu'il y ait pu avoir ce genre de no man's land pour se rencontrer mais le reste est assez troublant. Bien moins brutal, horrible, atroce, douloureux que chez Primo Levi mais n'Est-ce pas dans cette version adoucie qu'on le voyait de l'autre côté de la barrière Spoiler : avant de plonger dans l'horreur à la fin? Plein de questions qui fusent, un mélange entre "la vie est belle" pour le regard d'enfant et "la mort est mon métier" pour le regard allemand. Ce sujet que je fuis pourtant pour en avoir trop vu et en avoir trop pleuré continue de me surprendre envisagé sous d'autres angles.

weihnachtsmann

7 abonnés | Lire sa critique |

   4 - Très bien

Malgré son ton et son traitement un peu "film pour enfants" le film est assez convaincant car le sujet est très émouvant. L'histoire de l'éveil d'une conscience est belle. C'est la guerre vue par les yeux d'un enfant. "On est indifférent lorsqu'on ne comprend pas". C'est le début d'un film, enfant choyé, à l'écart de la guerre et qui va ouvrir les yeux sur l'horreur des camps. Vraiment bien réalisé.


lgmorand

4 abonnés | Lire sa critique |

   3.5 - Bien

sujet grave et pourtant plutot bien mené même si le jeu des acteurs laisse clairement à désirer et si certains détails sont clairements survolés. un poil touchant avec cette fin difficile à anticiper pour un film qui se vite oublié

Enzo R.

1 abonné | Lire sa critique |

   3.5 - Bien

Une très belle histoire qui nous parle de façon différente du nazisme. Une histoire bien joué mais qui manque d'émotions. je m'attendais a de plus belles musiques vu qu'elles sont composées par James Horner. Un bon film dans l'ensemble qui tient le spectateur en haleine jusqu'au bout , a voir !!!!

bendelette

0 abonné | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

Bouleversant!L'amitié réelle entre Bruno et Shmuel donne un espoir pour le futur,la soeur de Bruno nous montre les ravages d'un bourrage de crâne et l'attitude droit dans ses bottes du père montre les résultats désastreux d'une obéissance d'une obéissance aveugle.Les mère et grand-mère ,suoerbes!J'ai marché,oui,bouleversant!

lothial

2 abonnés | Lire sa critique |

   2.5 - Moyen

J'ai eu du mal à noter ce film,tout le long il est plutôt touchant en racontent un moment terrible de la guerre et à la fin on s'attend à tout sauf à ce qu'il ce passe et sa ma laisser perplexe.

Mikaël W.

20 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

La guerre et toute la cruauté vu a travers les yeux d'un enfant de 8 ans. Dans ce film c'est tout un ensemble qui me plaît, une mise en scène intelligente, le jeu d'acteur et la sublime et merveilleuse musique de james Horner (Titanic). Donc très touchant et très troublant, car j'ai jamais vu un film de ce type. Il n'y a pas de morts, pas de batailles. Les enfants ne prennent pas attention aux religions d'où ils viennent etc... c'est ce qui est montré dans ce film. Toute l'innocence et la pureté de la jeunesse. Spéciale mention au jeune Asa Butterfield où sa performance m'a beaucoup plu. La fin est aussi magnifique.

Alantka

0 abonné | Lire sa critique |

   3.5 - Bien

Le Garçon au Pyjama Rayé nous relate l'histoire d'une amitié entre deux être que tout oppose, un juif déporté dans un camp de concentration, Shmuel (Jack Scanlon), et le fils du dirigeant dudit camp, Bruno (Asa Butterfield). Mais du haut de leurs huit jeunes années, ces enfants insouciants ne se soucient pas des barbelés électriques, ni des idéaux et avis des grandes personnes ; une amitié aussi inattendue qu'inébranlable va les lier, dans cette période de guerre où leurs relations devraient être conflictuelles. Ce film aurait pu se contenter d'être le suivant d'une longue série de films ayant pour sujet la Seconde Guerre Mondiale, mais cette fois-ci, nous sommes frappés par la naïveté, et la candeur, avec laquelle le sujet grave qu'est la guerre est amené. Le Garçon au Pyjama Rayé nous fait comprendre, rien que par son titre, que le point de vue de l'histoire sera celui d'un enfant ; l'uniforme des prisonniers étant pris pour un pyjama par l'innocent Bruno. L'histoire en elle-même est douce, touchante, elle fait rêver et nous donne un regain d'espoir. Étant personnellement très touchée par les amitiés sincères, durables et spontanées, voire impossibles, entre deux individus masculins, comme ici, j'ai été sincèrement émue par ces deux gamins si différents et pourtant si semblables, se soutenir mutuellement l'un l'autre. Bruno avait trouvé un camarade de jeux pour tromper son ennui et son mal-être dans cette famille où il ne se sentait pas à sa place, et Shmuel un enfant de son âge prêt à lui fournir de quoi manger et se divertir, mais surtout qui se montrait sincèrement gentil avec lui, gentillesse à laquelle il n'avait plus le droit auprès des SS. C'est une histoire simple, fugace, malheureusement plus superficielle que profonde (leur amitié n'a pas le temps de durer suffisamment pour qu'on puisse les sentir prêt à tout l'un pour l'autreSpoiler : , la "trahison" de Bruno à l'égard de Shmuel et la rapidité de celui-ci à le pardonner parce qu'il n'a aucun autre ami fait sentir que leur amitié n'est pas forcément si intense). Mais c'est une histoire attendrissante, pleine de sincérité, et donc sans aucun casse-tête puisque tout paraît simple, vu que tout défile depuis les yeux d'un enfant. Je regrette simplement que l'amitié des deux personnages principaux n'est pas davantage été mise en avant, elle ne m'a parue réellement forte qu'à certains passages Spoiler : (la partie de jeu de dames, l'échange de vêtements et la scène de fin, où tous deux se serrent la main pour se donner du courage l'un à l'autre). Quelques incohérences ont été également dérangeantes de mon point de vue, comme le fait qu'un enfant aussi jeune que Shmuel se retrouve seul dans un camp de concentration avec des adultes (n'étaient-ils pas gazé dès leur déportation, jugés inaptes à fournir des travaux ?) Spoiler : ou que creuser un tunnel pour s'infiltrer dans le camp (permettant ainsi à tout détenu d'en sortir !) soit accessible à un gamin de huit ans... Je doute que les camps étaient si peu surveillés, au point de laisser des détenus discuter avec quiconque passait dans les environs. Du côté des acteurs, Asa Butterflied possédait cette apparence juvénile à la fois frappante et touchante au moment où le film fut tourné, un regard crédule et franc, parfois plein d'incompréhension face aux actions des Allemands à l'égard des Juifs, le rendant aussi attendrissant que crédible. Jack Scanlon, quant à lui, avec ses yeux sombres et tristes, mais ses expressions saisissantes, son crâne rasé et sa mauvaise mine, le visage couvert de crasse, nous frappe en plein coeur ; comment peut-on faire subir de telles choses à un enfant ? Les autres acteurs sont tout aussi excellents dans leur rôle, je pense particulièrement à Vera Farmiga (Elsa), terriblement émouvante dans le rôle d'une mère attentionnée, aimante, mais aussi inquiète et en rébellion avec le rôle de son mari dans la guerre, en cette époque où les femmes n'avaient guère leur mot à dire, ainsi qu'à Rupert Friend (lieutenant Kotler), personnage ambigu, envers qui nous pouvons ressentir tour à tour de la haine, de la colère, puis une certaine forme d'empathie. Je n'ai, en revanche, pas été convaincue par Amber Beattie (Gretel), bien que son personnage soit très intéressant, ni par David Thewlis (Ralf), mais je dois admettre pour celui-ci qu'il m'a été difficile de le découvrir hors du rôle par lequel je l'ai connu, celui de Lupin dans la série Harry Potter ; le voir passer du rôle d'allié à celui "d'antagoniste" m'a déstabilisée, ainsi que sa VF différente à celle à laquelle j'ai été habituée. Un film très beau, un excellent casting, des musiques agréables et des plans sympathiques, que je conseille à tous, principalement à ceux souhaitant visualiser une histoire simple sans chercher une exactitude historique ni une grande crédibilité, mais une histoire vue avec une âme d'enfant, émouvante, parfois brutale moralement, avec une fin difficile mais lourde de sens.

Manon A.

16 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

A la base ce genre de film ne m'attire pas forcément au premier coup d’œil, c'est ma petite sœur qui me l'a conseillé étant donné qu'elle l'avait déjà visionné à l'école et honnêtement j'ai été scotché du début à la fin. C'est un film vraiment magnifique et poignant, qui raconte l'amitié entre un enfant juif et un enfant allemand. J'ai vu certaines critiques vraiment négatives à propos de ce film, sur le fait que ce n'était pas du tout réaliste, que cette situation ne se serait jamais produit dans la vie réelle, alors certes cette amitié est vraiment improbable mais c'est aussi ce qui rend le film si touchant, le fait qu'on puisse voir à travers la naïveté d'un petit garçon allemand, la vie des juifs dans les camps de concentration. On voit au fil de l'histoire que ces deux enfants sont totalement perdus dans la tourmente et privés de leur enfance. La fin est particulièrement tragique et inattendue, les larmes me sont montés, pas un seul instant je n'aurais imaginé une fin comme celle-ci. Bref pour clôturer, ce film était vraiment excellent!

BlueSkull

27 abonnés | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

Parmi les innombrables films portant sur la seconde guerre mondiale, Le Garçon au pyjama rayé arrive cependant à sortir des sentiers battus. Bien que le début de ce long métrage laissait présager un récit de plus sur ces périodes sombres de l'humanité sans grande originalité, celui-ci se démarque de par un parti-pris ingénieux : avoir la vision de l'Histoire à travers les yeux d'un enfant. Ainsi, on assiste à l'opposition entre l'innocence et l'enfer des camps de concentration par l'intermédiaire d'une amitié improbable entre le fils d'un commandant nazi et un jeune juif. La réalisation reste classique, mais fonctionne à merveille. Le film n'en fait jamais trop, il est parfait de justesse. Nous sommes embarqués dans cette aventure riche en émotions se clôturant par un final des plus poignants. De magnifiques prestations de l'ensemble du casting sont à noter en particulier du jeune Asa Butterfield et la toujours étincelante Vera Farmiga. Malgré une relation qui paraît peu plausible et une durée qui aurait mérité à gagner en longueur, Mark Herman délivre sa retranscription du livre sur lequel le script est directement basé, et offre un petit bijou injustement méconnu du grand public.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Le Garçon au pyjama rayé Bande-annonce VO
21 187 vues
Playlists
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
20 vidéos
Délires, insolites, dérapages : en 2014 on a vu...
15 vidéos
Best-of 2014 - Danse (et chante) avec les stars d'Hollywood
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné