Mon AlloCiné
Morse
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,0
3788 notes dont 722 critiques
38% (274 critiques)
35% (255 critiques)
10% (74 critiques)
7% (51 critiques)
5% (38 critiques)
4% (30 critiques)

722 critiques spectateurs

bhillereau

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 647 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/04/2017

Le mythe du vampire revisité à la sauce suédoise! Le rythme est assez lent, mais aussi bizarre que cela puisse paraître, on ne s'ennuie pas un seul instant. Les deux jeunes acteurs sont bluffants de sincérité, les scènes ont toutes leur utilité et le tout est sobrement filmé mais très efficace. Une très bonne suprise pour qui aime les films sortant des sentiers battus et ne se basant pas sur l'action et l'adrénaline.

Where is she ?

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 1 032 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/11/2016

Bien plus qu'un énième film d'horreur traitant de vampire, ce film raconte avant tout une belle histoire d'amour impossible entre deux enfants. Très poétique, très visuel, il souffre de beaucoup de ralentissement mais c'est une excellente surprise qui séduira au-delà des amateurs du genre fantastique.

Lari Starque

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 49 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 28/11/2016

Un coup de coeur, une histoire d’amour entre enfants mais avec un sujet particulier. C’est original, bien filmé, parfaitement joué et le résultat est proche de la perfection, émouvant, dérangeant et touchant, un régal, 9/10. Plus d'infos sur mon blog

https://critiquedudimanche.wordpress.com/2016/11/27/let-the-right-one-in-mignon-comme-tout-910/

gandalf001

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 803 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 31/10/2016

Morse aborde de manière très original le thème des vampires. Le rythme est plutôt lent, ce qui laisse la place à l'ambiance poétique. Même si le film est sanglant, les meurtres passent au second plan. Le conflit que rencontre oskar avec les autres garçons accentue la tension du film.

brunodinah

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 884 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 21/10/2016

Un film suédois glacial, glauque... et glaçant. Le réalisateur venu du froid Tomas Alfredson signe et soigne l'adaptation d'une œuvre littéraire réputé inadaptable. Les lecteurs qui ont lu le bouquin disent tous que l'atmosphère et l'histoire est bien retranscrite, à de très légers détails près. Ce qui veut dire que le metteur en scène scandinave capte à merveille l'essence même du livre. Synopsis de "Morse" : un élève solitaire, marginal et harcelé trouve une amie en une personne qu'il ne voit que de nuit et qui n'a jamais froid. Sa venue augure des disparitions mystérieuses... . Le scénario, à l'opposé des "Entretien avec un vampire" et autres "Twilight", réinvente le genre (les fameux clichés) en des trouvailles scénaristiques, d'ambiance et de mise en scène. L'amitié entre la jeune fille et l'enfant est très bien vue, capte sans répit et se prolonge par une finesse d'écriture extrêmement bien ficelée. Silence, non-dits et dialogues vont de pairs avec l'ambiance neigeuse qui se fait personnage à part entière en enveloppant ainsi une histoire d'amour impossible entre pré-adolescents. Plus on avance dans le film, plus la chaleur humaine du jeune homme (sa fébrilité) va se transformer en une froideur incandescente. Se rapprochant ainsi du monde auquel appartient la jeune fille. Tous les acteurs sont parfaits et convaincant dans leurs rôles, et enveloppé d'un esthétisme à couper le souffle (très belles teintes de bleus et de rouges lors des scènes extérieures), on avance, dans un rythme languissant dénué de suspense pour aboutir à une séquence finale maîtrisée. Le montage, légèrement saccadé, et la mise en scène, épurée, nous maintiennent de manière vivifiante dans l'ambiance. Concocté par un maître en devenir, "Morse" (2009) est un drame psychologique et un film d'ambiance dans lequel réalisme et froideur s'unissent. Petit chef d’œuvre scandinave (qui mérite amplement ses récompenses !). Accord parental souhaitable et interdit aux moins de 12 ans. Spectateurs, vous avez dit vampire ?

caravanp42

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/09/2016

Morse de Tmas Alfredson est sans doute le plus beau film qu'il m'ait été donné de voir. Déjà ça pose les bases comme intro. Après bien sûr on a tous notre subjectivité et nos sujets de prédilections mais pour moi, on reste sur un chef d'œuvre. Il raconte l'histoire du jeune Oskar, gosse passablement bizarre de la banlieue de Stockholm, fils de parents divorcés vivant essentiellement avec sa mère, souffre-douleur sans amis au collège, et amateur de faits divers morbides. Un enfant un peu particulier dirons-nous. Un jour une nouvelle voisine arrive. Elle s'appelle Eli, semble avoir son âge, vit seul avec un cinquantenaire taciturne, ne sort que la nuit, marche pieds nus dans la neige et véhicule une odeur étrange. Une jeune fille assez spéciale donc. Les deux vont bien évidemment se prendre d'une affection réciproque. Il y a tellement de choses à dire et je ne sais pas par où commencer ! Il s'agit d'un film fantastique qui s'intéresse au thème, très à la mode en 2008, des vampires (ce n'est pas un spoiler, c'est le principe de base). Mais il en réinvente complètement le traitement et offre une vision totalement originale du mythe. Déjà le film s'inscrit dans un cadre moderne mais surtout quotidien, Eli subit sa condition de vampire, elle ne l'a pas choisie, elle doit faire avec et notamment se nourrir. Et là attention, pas de sang de mouton ou de connerie du genre, c'est un vrai vampire, et il lui faut tuer. Le film comporte donc plusieurs scènes assez gores mais je ne pense pas qu'il faille le qualifier de film d'horreur pour trois raisons. Tout d'abord les scènes les plus gores sont souvent, paradoxalement, les plus émouvantes Spoiler: (on pense notamment à la scène de l'hôpital, aussi repoussante que bouleversante, et celle du "laisse-moi entrer", absolument superbe) ou les plus drôles (Spoiler: le premier meurtre). Ensuite l'absence totale d'effet de surprise, chaque mort, chaque scène de violence est minutieusement préparée et ne cherche pas à prendre le spectateur au dépourvu. Les attaques les plus subites sont filmées hors-champ ou de loin car la sauvagerie chez Eli est nécessaire autant que honteuse et donc intime, cachée, elle attire au final bien plus d'empathie que de peur de la part du spectateur. Qui plus est si un malaise peut s'installer au départ le film a tendance à le dissiper au fur et à mesure tandis qu'un film d'horreur chercherait à amplifier le malaise. Fait d'autant plus palpable que l'on suit le film à travers les yeux d'Oskar qui combine les rôles d'ami/amoureux/serviteur (dans un registre plus raccord au mythe) du "monstre", on se sent proche d'elle et plus le film avance plus notre défense se baisse. Un film d'horreur a plutôt tendance à capitaliser sur l'incompréhension avec un personnage auquel on s'identifie facilement placé face à un contexte qui le dépasse et/ou qui combat sa rationalité, ainsi le spectateur évolue en même temps que le personnage et s'approprie son angoisse. Hors, dans Morse, ce procédé n'est utilisé que dans un subplot concernant les habitants du quartier. Le spectateur s'attache aux personnages en question, dépassés par les événements causés par Eli, mais il s'est déjà identifié à Oskar qui, à aucun moment, n'aura peur de la jeune fille. Ainsi on ne ressent aucune inquiétude face à l'incompréhension de ces personnages mais plutôt de la pitié parce que nous avons une longueur d'avance sur eux. Au delà de l'aspect fantastique Morse est surtout et avant tout la plus belle, la plus sincère, la plus pure histoire d'amour que j'ai vu au cinéma. Si la relation entre les deux protagonistes principaux est aussi bouleversante c'est notamment parce qu'elle se dépouille de tout contingent pour ne garder que l'essentiel, rien d'autre n'importe que l'affection qui les lie, ni leur contexte familial, ni leurs différences, Spoiler: ni même leur genre n'y fera obstacle, ils vivent dans un monde à part qui n'appartient qu'à eux. Le film ne tranche pas quant à savoir si leur relation est possible ou non, il sème le doute et laisse le spectateur en décider, il ne tranche même pas quant à la nature véritable de leur relation si ce n'est qu'elle est fusionnelle et très probablement inaltérable. La fin du film, en amenant l'idée que le futur est sans importance tant que dure l'instant présent, distille même un indéniable optimisme qui tranche avec la froideur apparente de l'œuvre. La réussite du film passe également par le talent des interprètes : Kåre Hedebrant est génial en jeune ado torturé, parfois inquiétant, souvent pathétique, finalement très attachant, il compose un rôle en demi-teinte tout à fait remarquable. Et puis il y a Lina Leandersson dans le rôle d'Eli qui passe, en un battement de cils, d'adorable à repoussante, de victime à bourreau, de gamine esseulée à solitaire endurcie, d'enfant innocente à créature affamée. Elle sait transformer son visage à s'en rendre méconnaissable et offre une performance d'une très grande maturité. Pour ceux qui ont vu Stranger Things son jeu offre quelques similitudes avec celui de Millie Bobby Brown, et pour cause, les deux actrices ont cette particularité d'associer un physique de fillette de 12 ans et un regard qui semble avoir déjà plusieurs vies. Il y a encore beaucoup de choses à dire sur Morse mais il vaut mieux les découvrir tant ce film est riche et complexe. Mais il est aussi très accessible, contrairement à ce que plusieurs critiques ont dénoncé. Le film a par exemple été accusé d'être lent et contemplatif mais il y a ici une confusion entre contemplatif et atmosphérique. Le film constitue une atmosphère cotonneuse et, en un sens, paralysante mais il n'est pas avare en retournements de situation pour autant, seulement ceux-ci ne sont pas soulignés à l'extrême et se contentent de passer pour naturel. D'autre part le film est constitué à 95 % de scènes narratives qui ont toutes leur importance dans l'histoire racontée et très peu de place est laissée à la digression et à la contemplation. L'aspect froid du film ne doit pas venir entraver le visionnage et faire passer pour ennuyeux un film qui ne l'est pas, il s'agit d'un parti pris esthétique et atmosphérique qui n'est là que pour souligner, par contraste, le film ardent sous la carapace. Laissez-vous tenter, passez votre appréhension, et découvrez un des films les plus sublimes de ces dix dernières années.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 970 critiques

3,5Bien
Publiée le 05/09/2016

Beau film de vampire qu'est "Morse", dégageant une froide sensualité à la fois glaçante et émouvante. Car derrière la rigueur de la mise en scène, à la limite de l'austérité, naît une histoire d'amour indicible faite de gestes délicats qui dépassent le terrible secret de la jeune fille (qui n'en est finalement pas une) et tentent sans cesse de le braver. L'amour consiste donc à prendre conscience de la condition vampirique, à l'accepter afin d'effectuer, pour le solitaire Oskar, un rapprochement avec la dangereuse Eli. Impressionnant de maîtrise formelle dans sa cohérence et ses ruptures, avec ces élans gores qui viennent dynamiser visuellement un décor caractérisé par des couleurs ternes, "Morse" trouve plutôt sa limite dans une écriture balisée qui prend appui sur des clichés ( le gamin maltraité; la femme contaminée; le massacre final, etc.), lesquels ont tendance à faire plafonner les personnages, à empêcher une ampleur sans doute possible si le film avait été plus épuré. Tomas Alfredson, en faisant moins confiance à son scénario qu'à la puissance indéniable de sa mise en scène, aurait pu réaliser un grand film; il se contente d'une oeuvre plastiquement séduisante qui crée un lien fort entre ses deux personnages principaux.

Roub E.

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 2 301 critiques

3,5Bien
Publiée le 24/08/2016

Une variation très originale sur le thème du vampire. Morse raconte l'histoire de Oskar un jeune garçon renfermé sur lui même qui va faire la rencontre d'Eli qui vient d'emménager avec son père dans son quartier. Les deux enfants vont se lier d'amitié et briser une solitude qui les accable une solitude subie pour Oskar et forcée pour Eli et pour cause son père et elle sont des vampires. Le père d'Eli est un vampire loin des standards habituels, une sorte de mélange entre un alcoolique et un serial killer ne pouvant contrôler ses pulsions. Le parallèle avec le père d'Oskar lui même alcoolique est intéressant. Le côté comte morbide du film est lui aussi plaisant, les deux enfants réussissant à être vraiment touchants. La qualité d'écriture des personnages est elle aussi très appréciable. Malheureusement j'ai trouvé que le film manquait de rythme et j'ai trouvé l'éclairage bien trop fort et présent pour un film de vampire.

alouet29

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 1 174 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/07/2016

Ce film est glaçant par son rythme, ses effets, son environnement, par le jeu des acteurs, par l'amour impossible mais il est aussi blanc comme l'amour recherché, la neige, la couleur de la jeune fille, la pureté du garçon. Cette dichotomie est une réelle réussite, ce qui rend le film intéressant, captivant et on attend le dénouement avec impatience.

Eselce

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 3 401 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/06/2016

Les enfants jouent remarquablement bien. Le film est prenant même si l'on peut le considérer comme lent. Le sujet du vampirisme chez les enfants est rarement évoqué mais ici, réalisateur et scénariste s'en sorte à merveille. Un bon divertissement avec une bonne part de mystère et de vampirisme (L'invitation à entrer, le soleil et quelques autres actions considérées comme vampirique. J'ai aimé.

Pauline G.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 472 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/05/2016

À la croisée des genres, Morse est un film tout aussi poétique que malsain, une œuvre singulière qui laisse un sentiment difficile à définir. Tomas Alfredson sait saisir à merveille les petits gestes de ces deux enfants pour en faire ressortir toute l'humanité et la tendresse qu'il peut, ce qui contraste d'autant plus avec la violence dont ils sont porteurs.

Danael31

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 26 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/05/2016

Un très bon film pour ma part ! Une bonne expérience ! Je ne suis pas de ceux qui savent parfaitement analyser un film, mais le fait est que ce film m'a plus ! Je ne saurais même pas dire pourquoi ! Le film m'a plu, un point c'est tout. Après, j'ai des goûts assez spéciaux je dois l'admettre, et ce film est spécial. Ceux qui veulent de l'action, passez votre chemin. Vous avez ici un film assez cheap mais plein de profondeur. Nous n'avons pas tous les détails de l'histoire mais honnêtement, ça ne m'a pas perturbé : la mise en scène était très correcte, et je dirais même : suffisante pour ce film. On ne se pose pas de questions pendant ce film, on veut juste savoir comment cela va-t-il se passer ! De même on a droit à la fin à une fin ouverte sur Spoiler: l'endroit où va Oskar accompagné d'Ellie dans la valise. Va-t-il chez son père ? S'échappe-t-il avec elle ? Se lient-ils vraiment avec un lien profondément moral, une sorte d'union comme un mari et sa femme ? (relativement, ils n'ont que 12ans) Bref, amateurs de films spéciaux, enjoy ! Si vous n'avez pas de goût, retournez d'où vous venez.

jean-paul K.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 220 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 04/05/2016

franchement je ne comprends pas les notes élevées des critiques. Pendant une grande partie du film, je me disais que je ne comprenais rien mais obstiné, j'ai continué à regarder. En fait, il n'y a rien à comprendre. Le seul intérêt du film sont les belles images de la ville sous la neige.

Mad Gump 10

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 716 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/04/2016

Parmi la grosse nuée des films d'horreur actuels, tous sont tellement codifiés qu'ils en deviennent vite clichés et oubliables. En cela Morse est un véritable bol d'air frai. Car le film parvient à créer une ambiance vraiment unique, à la fois poétique, glauque et violente. Le tout est sublimé par un cadre original (une petite ville enneigée), lui-même sublimé par une splendide photographie. Malgré un jeu d'acteur inégal et quelques (petites longueurs), Morse parvient à tenir en haleine, et sait doser le gore et le hors-champ à la perfection pour ne pas se décrédibiliser. Un film juste, austère mais également poétique, un mélange des genres qui faut mouche.

Fabien S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 531 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/02/2016

un excellent film de vampires suédois. Une belle petite romance entre deux enfants. La fille est un vampire. Le garçon est un humain. De l'épouvante, de l'ambiance horrifique. Du sang, des morsures, des blessures. Il a eu le grand prix du festival de Gérardmer.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top