Mon AlloCiné
    The Killer Inside Me
    note moyenne
    2,7
    2779 notes dont 516 critiques
    5% (24 critiques)
    20% (102 critiques)
    27% (141 critiques)
    22% (116 critiques)
    15% (76 critiques)
    11% (57 critiques)
    Votre avis sur The Killer Inside Me ?

    516 critiques spectateurs

    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 211 critiques

    4,0
    Publiée le 14 août 2010
    On va commencer en tordant le cou à une rumeur, qui s’est légèrement répandue avant que le film ne sorte : « The killer inside me » n’a absolument rien à voir avec « Dexter », et inversement. Que les choses soient claires pour ceux qui penseraient y voir un produit dérivé, surfant sur la vague du succès de la série TV, il n’en est rien. Une vertigineuse immersion dans le subconscient d’un homme pervers, imprévisible et froid, magistralement campé par Casey Affleck. C’est notamment grâce à lui que ce film bien barré vaut le coup d’œil, son jeu d’acteur réglé comme du papier à musique transcende vraiment le tout. Avec sa gueule d’ange et ses bonnes manières, il incarne idéalement le bon gars, bien sous tout rapport. Le tour de force consiste ici à donner vie à l’entité maléfique de ce même personnage avec une force égale, voir même supérieure. Et c’est totalement réussi, puisque avec sa voix basse et lente, son petit regard mesquin et ses airs arrogants que rien ne peut perturber, le petit frère de Ben Affleck nous offre également une facette bien cruelle de son Lou Ford. Le genre de gars instable et sévèrement dérangé, fourbe et manipulateur, qui n’agit qu’en suivant bestialement ses plus bas instincts, pouvant aussi bien couvrir une femme de baisers et de mots doux le matin, et la tabasser à mort le soir même, sans éprouver la moindre petite once de remord. Pris dans une interminable spirale de violence et de mensonges de plus en plus difficile à dissimuler, il sent le piège se refermer progressivement sur lui. A ses côtés, les seconds rôles sont épatants. Mais Winterbottom ne traite pas ici que de la psychologie de son anti-héros. Si il se livre avec grand soin à l’étude des méandres nébuleux de l’esprit tordu de ce psychopathe, il tente par la même occasion de dresser une critique sociale de l’Amérique des années 50. Ultra-moraliste et puritaine au possible en façade, cette époque d’après-guerre est également marquée par une violence exacerbée et une corruption ambiante, qui la ronge de l’intérieur. Exactement à l’image de notre shérif-adjoint, comme si la société dans laquelle il vit avait déteint sur lui… La reconstitution d’époque est minutieuse, l’ambiance rétro bien retranscrite, le tout accompagné par une image au grain appliqué, quelque peu passée, une narration très nerveuse, et une bande-son qui colle à merveille au sujet. Sans oublier le générique d’ouverture qui met tout de suite dans le bain. L’histoire, ténébreuse comme une rude nuit d’hiver, souvent teinté d’érotisme, est violente, parfois dérangeante, mais sans verser dans la complaisance. On ne choque pas juste pour jouer la fausse carte de la provoc’ inutile. Malheureusement, cette œuvre ambitieuse et pour le moins étrange, omet quelques détails qui font un peu grincer la belle machine, l’empêchant de pouvoir être assimiler à un VRAI grand film. Notamment dans la première partie, un brin de confusion se mêle à une histoire un peu complexe, et on peut regretter que Winterbottom ai préféré se concentrer à fond sur ses acteurs, soigné ses plans sur leur visage et expressions, au détriment de porter plus d’attention à son récit. Le second acte est bien meilleur, plus intense, l’odeur de souffre n’en finissant pas d’augmenter. Et la peinture du contexte de l’époque, qui s’attaque à dénoncer trop de choses, ne parvient pas à développer tous ses thèmes avec aboutissement. On pourra aussi regretter la pudeur contractuelle de Jessica Alba. Mais rien n’est vraiment rédhibitoire, et il serait très sévère, voir injuste, de dénoter ce long-métrage pour cela. Loin d’être le film de serial-killer typique où l’enquête policière est mise en avant, « The killer inside me » est avant tout un polar bien sombre et glacial, qui ne nous fait aucune concession, et dont le réalisme, prenant, désarçonnant, est à saluer. Une chose est sûre, tout le monde n’aimera pas cette production indépendante pourtant pleine de classe, certains seront même dérouté par son climat délétère. Mais si vous aimez le genre de films qui vous offre ce qu’ils ont de plus serré, alors je vous le recommande vivement. Retrouvez d'autres articles sur de nombreux films, avec critiques, photos et anecdotes, sur mon blog cinéma, http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ Merci !
    VerbalWallaceKurtz
    VerbalWallaceKurtz

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 108 critiques

    2,0
    Publiée le 25 août 2013
    Je ne sais pas si ça vient de moi ou "The killer inside me" est plutôt... chiant. Oui chiant, je n'ai pas eu l'impression qu'il se soit passé grand chose entre les quelques moments où Lou Ford pète un câble en passant ses nerfs sur de très jolies filles (Kate Hudson et Jessica Alba). Du vent. Pourtant les critiques presses paraissaient dithyrambiques à son égard. C'est peut-être une forme "d'art" mais alors de l'art en creux, et moi, ça me gonfle. Ok, Casey Affleck est vraiment bon mais à force de mettre le paquet sur un seul acteur, on occulte les seconds rôles et on oublie de développer une intrigue solide permettant de maintenir l'attention. De bons dialogues auraient pu sauver l'affaire, mais perso, je n' ai trouvé aucune saveur sur ce point. Un film frustrant car il y avait de la matière, un bon acteur et une idée originale. Lou Ford ne rentrera pas dans le cercle très fermé des Hannibal Lecter, Patrick Bateman, John Doe, Anton Chigurh, Norman Bates, Harry ou Benoit Patard. Faussement intelligent. Une déception.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Publiée le 28 septembre 2015
    Je voulais voir ce film principalement par la présence de Jessica Alba ("Sin City"). C'est donc sans aucune connaissance que j'ai regardé "The Killer Inside Me", un film noir violent et sulfureux. Et bien je dois l'avouer, c'est une découverte plutôt surprenante. Un film de psychopathe dérangeant et malsain. Ce que nous propose Michael Winterbottom est donc un thriller mystérieux dans une ambiance pesante voire malsaine, et au scénario certes intéressant mais bancal. Le film ne traine pas en longueurs, et c'est une bonne chose ; mais cependant la fin est trop vite expédiée. Les trois-quarts de ce polar sont bien écrits, nous présentent des personnages charismatiques et fascinants à suivre et des retournements surprenants ainsi que des moments d'anthologie. L'intrigue est bien menée, et magnifiquement portée par Casey Affleck ("Interstellar"). Son interprétation est bluffante et terriblement angoissante. Son regard, ses gestes sont troublants et rendent le personnage plus crédible, malgré des motivations pas assez expliquées. Jessica Alba est quant à elle très convaincante dans son rôle, et nous offre de très belles scènes ; tout comme le reste du casting. Le film est dur, et met à l'écran des séquences plutôt explicites. La violence est omniprésente mais tout de fois pondéré par une bonne mise en scène. La tension est parfois efficace, et la réalisation aide le spectateur à être sous immersion. D'une grande noirceur, "The Killer Inside Me" fait souvent penser à "L.A. Confidential" dans l'ambiance de l'époque, et se révèle être choquant pour le moral. Sans être déprimant, la brutalité du personnage fait peur, et aborde des thèmes tel la violence faite envers les femmes. Michael Winterbottom retranscrit à l'écran un scénario plutôt mysogine. Malgré tout ce que je viens de dire, le dénouement est décevant. La résolution est tirée par les cheveux et d'une grande facilité, et fait par conséquence baisser la qualité du film. La mise en scène très esthétique, les plans léchés et bien cadrés, la bonne bande sonore ne parviennent pas à faire remonter la toute dernière partie qui baisse en intensité. Les enjeux sont percutants durant les deux premiers actes, mais ils se perdent pour cause d'une qualité scénaristique instable. Voyeuriste dans un certain sens, ce polar noir peut décevoir à cause de son histoire moins fulgurante que le synopsis le montrait, mais reste de bonne facture. Porté par le petit frère de Ben Affleck ("Gone Girl"), "The Killer Inside Me" est donc au final une belle allégorie sur la folie et les pulsions humaines ; une œuvre violente mais qui peut être considérée comme réaliste, un bon polar bien réalisé que l'on peut regarder sans grands problèmes durant les deux premiers actes.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    1,0
    Publiée le 22 février 2011
    Des acteurs crédibles et une image soigné ne font pas prendre cette histoire au manque cruel de crédibilité scénaristique et a la logique de poisson rouge au sérieux.Si en plus on ajoute a ça une fin débile et grotesque on obtiens un très mauvais film,c'est le résultat que donne cette mauvaise addition.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2011
    Etrange, inégal... Et pourtant, il distille un vrai sentiment d'originalité ce « Killer Inside Me ». Sous ses airs de polar assez conventionnels se cache en réalité un portrait de pervers troublant et même pas loin d'être fascinant, d'autant que le film nous est raconté intégralement de son point de vue. Si bien que l'on a beau (il faut aussi le reconnaître), un peu s'ennuyer de temps en temps, cela est complètement compensé par cette audace quasi-constante, une poignée de scènes inoubliables et la remarquable interprétation de Casey Affleck, bien secondé par des seconds rôles inspirés tels Jessica Alba (une fois n'est pas coutume), Ned Beatty, Simon Baker ou Bill Pullman. Bref, une expérience qui ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais si vous aimez les polars tordus et surprenants, n'hésitez plus : « The Killer Inside Me » est fait pour vous.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    1,0
    Publiée le 28 avril 2019
    S'il y a un truc qui m'insupporte dans le cinéma américain, c'est cette complaisance envers la violence qui contraste avec la tartufferie des scènes de sexe. Et ici cette contradiction atteint son paroxysme, la violence est appuyée à l'extrême alors que par ailleurs on se contorsionne comme des acrobates pour éviter de dévoiler la moitié du quart d'un téton. Sinon ce film souffre de pas mal de confusions et d'incohérences, on ne se raccroche à rien et la fin est d'un grotesque achevé. On ne prend aucun plaisir à la vision de film creux. A souligner la malhonnêteté de la bande son, on nous passe de la country mais c'est du classique qui accompagne le tueur et qui en joue au piano, car c'est bien connu les amateurs de musique classique sont tous des sociopathes, il y a décidemment des baffes qui se perdent.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,5
    Publiée le 14 août 2012
    Michael Wintterbottom cinéaste éclectique se frotte au film noir "sudiste". Quoi de mieux pour approcher le genre que d'adapter un des plus sombres romans de Jim Thompson. D'autres avant lui comme Tavernier ou Corneau s'y sont essayés avec succès. Dans cette petite bourgade du Sud où tout se règle en local selon une tradition bien ancrée dans l'Amérique profonde, le shérif jouit d'un certain prestige pour de ne pas dire d'un prestige certain . Ce statut lui confère une impunité dont il ne se prive pas d'abuser sur l'autochtone pris en flagrant délit . Jusqu'alors rien de bien méchant si ce n'est de passer ses nerfs un peu trop à vif sur le dos de ses concitoyens. Mais Lou, un peu dérangé a aussi des problèmes avec sa sexualité et il va franchir les frontières de sa raison quand il va rencontrer une jeune prostituée qui se prête à son jeu et provoque la surenchère dans la violence. Peut-être pour se débarrasser de cette étreinte qu'il ne maîtrise plus , Lou va se servir de la jeune femme pour assouvir une vengeance liée au sort fait autrefois à son frère adoptif. On flirte alors avec le meilleur des frères Cohen ou John Dahl grâce à la réalisation d'un plan implacable qui s'accomplit sous nos yeux effarés. Le film doit beaucoup à Casey Affleck qui n'a pas son pareil avec sa gueule d'ange pour nous faire toucher du doigt la perversité de son personnage qui malgré une enfance chargée en traumatismes fait payer bien cher aux autres ses souffrances enfantines. Un film brutal et sans concession.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 994 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2013
    Assez déplaisant et confus. Michael Winterbottom a pris le risque de nous entraîner dans le sillage d'un personnage complètement sadique, monstre arrogant sous des airs placides. Pas de drôlerie à la façon des frères Coen dans No Country For Old Men, pas de séduction... Par ailleurs, la mécanique du scénario n'est pas sans faille. Insinuations, raccourcis, ellipses : on se retourne parfois le cerveau pour comprendre cette histoire tordue, cerner les personnages périphériques et leurs motivations, tandis que l'explication psychanalytique des actes du psychopathe paraît presque trop évidente. Quant au dénouement, il est tiré par les cheveux... Pourtant, on se laisse capter par une certaine audace dans la mise en scène, notamment dans l'expression brute de la violence (deux scènes terribles), et par la composition glaçante de Casey Affleck, dont le visage de gentil boy scout contraste avec le comportement fou furieux.
    Alain Z
    Alain Z

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 332 critiques

    0,5
    Publiée le 26 septembre 2011
    Vu certaines scènes lors du passage à la télé, pour l'instant, mon jugement est sévère: c'est répugnant, malsain et le tabassage de sa femme m'a mis mal à l'aise, ..... Certes c'est en zappant que je suis tombé sur le film, mais voir à chaque fois une telle violence sur sa femme m'a dégouter de voir le film en entier et je vois pas trop où cela peut servir l'intrigue, ....
    sword-man
    sword-man

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 970 critiques

    2,5
    Publiée le 27 septembre 2010
    je m'attendais à mieux. le scénario est plutôt plaisant à suivre, même si parfois ça n'avance pas beaucoup. la mise en scène est plutôt correct mais la performance de casey affleck n'est pas à la hauteur de son personnage qui est très intéréssant. on en ressort le cul entre 2 chaises: d'un côté on a vu un bon film avec des défauts, mais on s'y ennuie.
    Pleymo210
    Pleymo210

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 499 critiques

    2,5
    Publiée le 2 août 2011
    Je ne sais pas trop quel note donner à ce film . Mon avis est assez mitigé c'est pourquoi je lui met la moyenne ni plus ni moins. L'interprétation de Casey Affkleck est bluffante et l'ambiance du film est vraiment très intéressante. Cependant le film souffre de longueur assez importante, un manque d'évènement que l'on ne peut pas nier, puis une fin plus que baclé. Un thriller correct avec de grosses qualités mais également avec des défauts pas négligeable. Assez déçu au final. Ma note : 10 /20 .
    Zoumir
    Zoumir

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 703 critiques

    2,0
    Publiée le 24 mars 2011
    Malgré une ambiance rétro façon fin fond des Etats-unis assez palpable et des acteurs justes, Casey Affleck impeccable en tête, "The killer inside me" souffre de son rythme et l'intérêt mis en place dans la première demi-heure s'effondre petit à petit. La dualité entre la détresse et le plaisir de Lou, adjoint au Shérif torturé, à tuer dans la brutalité ces femmes transpire sur le visage d'Affleck qui n'a plus rien a prouver depuis longtemps. Pourtant, l'intrigue largement téléphonée plombe cette ambiance un peu lourde qui plane sur cette petite ville où comme on dit "tout finit par se savoir". Michael Winterbottom ne joue pas avec nos nerfs sauf lors des scènes violentes qui démarre et termine le film. En dehors, d'un bout à l'autre de son film, on tombe dans un ennui qui ne s'estompe qu'avec les brefs instants de l'enfance de son personnage principal, à peine suggérée. Un thriller psychologique qui emprunte à la contemplation et aux joutes verbales du western avec maladresse (les face à face verbaux entre Affleck et Bower sont superbes). Pourtant l'ensemble nous laisse sur le carreau quasiment en même temps que cette pauvre Jessica Alba.
    Thomas B.
    Thomas B.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 42 critiques

    1,5
    Publiée le 3 mai 2013
    Un film difficilement compréhensible et d'une violence pour le coup superflue et insoutenable. Le principe de départ est bon, voire plutôt très bon, mais les scènes s'enchaînent avec trop de coupures et l'aspect sadique du personnage est rendu totalement inefficace par un Casey Affleck qui, en somme, passe son temps à casser des mâchoires. Sans compter les ressorts de la fin, incompréhensibles et trop incongrus, qui achèvent de faire du tout une espèce de crème fouettée immangeable, expérience dont on ne garde que peu de sensations agréables. Un mauvais film peut arriver. Ceci est certainement un mauvais film. 1,5/5
    Valerie Lion Neto Gameiro
    Valerie Lion Neto Gameiro

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 7 critiques

    1,0
    Publiée le 6 février 2013
    Pathétique! spoiler: Une violence et un pseudo érotisme tendance sado-maso qui vont jusqu’à atteindre le ridicule! On reste devant pour voir jusqu'où le réalisateur va oser aller. Aucun développement de la psychologie des protagonistes ou de leur passé... Une pure perte de temps!
    Diablo Corps
    Diablo Corps

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 10 mai 2014
    minable du début à la fin : scénario improbable, scènes sans intérêt, acteur principal avec une tête à claque monumentale, dialogues soporiphiques et violence gratuite. la voix française de Casey machin est un supplice. à conseiller uniquement aux gens que vous n'aimez pas !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top