Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Poetry
note moyenne
3,7
801 notes dont 173 critiques
18% (32 critiques)
32% (55 critiques)
27% (46 critiques)
14% (25 critiques)
6% (10 critiques)
3% (5 critiques)
Votre avis sur Poetry ?

173 critiques spectateurs

Cluny
Cluny

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 593 critiques

4,0
Publiée le 21/10/2012
Le titre, "Poetry", ainsi que l'affiche montrant Mija assise sous un arbre le regard perdu dans l'immensité, pouvait nous faire craindre une histoire un peu mièvre. Ceux qui avaient vu "Secret Sunshine", dont je suis, savaient déjà qu'il n'y avait pas trop de risque de ce type à craindre de la part de Lee Chang-Dong. La première scène du film suffit à nous convaincre qu'on ne va pas patauger au pays des Bisounours : des enfants filmés en plan large jouent au bord d'une rivière ; l'un d'entre eux s'arrête, son regard vient d'attraper quelque chose : un corps dérive et vient s'échouer devant eux, celui d'une collègienne, pauvre esquisse d'Ophélie, lointaine descendante de Willa Harper dans "La Nuit du Chasseur". Cette scène qui rappelle celle de la découverte du corps de Jun dans "Secret Sunshine" nous annonce que nombreux seront les obstacles qui viendront se dresser dans la quête de la beauté qu'entreprend Mija en s'inscrivant au cours de poésie à la M.J.C. de son quartier, car après tout, comme elle dit elle même, "elle aime les fleurs et dit des trucs bizarres". En effet, comme l'explique son professeur, pour écrire un poéme, il faut savoir dénicher la beauté dans tout ce qui nous entoure. Vaste programme pour Mija, dont la vie se résume à travailler comme aide-ménagère pour un vieillard libidineux, et à tenter de répondre à tous les caprices de son monstrueux petit-fils laissé là en consigne par sa fille partie au loin. Elle n'a pas encore assisté à son premier cours, qu'elle a déjà appris d'un médecin que ses trous de mémoire cachaient quelque chose d'inquiétant, et assisté au désespoir de la mater dolorosa de la collégienne qui s'est jétée du haut d'un pont dans la rivière Han. Derrière ces deux événements se dissimule le pire : elle est bien atteinte d'Alzheimer, et la jeune fille s'est suicidée car elle était violée depuis plusieurs mois par six élèves de sa classe, dont Wook. Et la barbarie continue, avec le visage policé de la lâcheté, quand les pères des cinq autres violeurs organisent un petit arrangement avec la police et le collège pour acheter le silence de la mère de la victime, condamnant Mija à ajouter à la culpabilité l'angoisse de devoir trouver les cinq millions demandés. Pourtant, la poésie est bien là, comme une fleur poussant sur le fumier. Elle l'est dans le personnage de Mija, avec ses vestes brodées et ses chapeaux désuets, dans son rire enfantin ou dans l'irruption d'un souvenir d'enfance sauvegardé. Elle l'est quand le père d'un des collégiens la surprend en train de s'abandonner dans son karaoke à chanter une riturnelle qui dit "Je voudrais vider le verre de l'oubli", réplique de la scène où Jong-Chan oubliait sa souffrance dans "Secret Sunshine". Elle l'est même dans la seule scène où Wook montre un peu d'humanité, quand il apprend aux gamines du quartier à jouer du hula-hoop. Curieux télescopage que celui de ce film de Lee Chan-Dong et de "Mother" de Joon-ho Bong, qui tous deux racontent comment une mère ou une grand-mère doit endosser la culpabilité de la faute de leur fils ou petit-fils. Dans un monde de plus en plus aseptisé, un monde d'hommes près à toutes les compromissions, les deux femmes se protègent de l'insupportable, l'une en menant le combat de la vérité, l'autre en investissant la poésie avec le sérieux d'une écolière. En regardant ces deux films, je me disais que de telles histoires n'étaient plus racontées depuis longtemps dans le cinéma français, sans doute par peur du ridicule ou du too much, et qu'il y avait une part de culot salvateur dans le travail de ces réalisateurs à l'image de celui de leurs héroïnes. Toujours sur le fil du mélo, Lee Chang-Dong parvient à maintenir l'intérêt de son récit grâce à une science du rythme qui fait alterner moments contemplatifs et rebondissement de l'action, et la confiance accordée à son actrice principale qui revient à l'écran après 15 ans de latence. Prix mérité du scénario au dernier Festival de Cannes, "Poetry" constitue la première bonne nouvelle d'une rentrée plutôt alléchante. Critiques Clunysiennes http://www.critiquesclunysiennes.com
Melodie A.
Melodie A.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0
Publiée le 13/09/2011
Magnifique, d'une intelligence rare et très bien joué avec un tableau humain remarquable. Une note particulière a l'actrice principale qui nous émeut tout au long du film en jouant le rôle de mija, une femme douce, emplie de poésie et de délicatesse; d'ailleurs, elle aurait largement mérité la récompense de la meilleure actrice.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,0
Publiée le 02/02/2011
Lee Chang-Dong est un peu le pendant sud-coréen du japonais Kore Eda-Hirokazu.Ses films sont toujours empreints d'une humanité sincère et d'une profonde délicatesse,malgré des sujets difficiles et révoltants.Dans "Poetry",mélodrame d'une pudeur infinie,il relate le parcours d'une grand-mère de 65 ans,élevant seule son petit-fils.De caractère lunaire et la sensibilité artistique exacerbée,elle respire la joie de vivre avec ses tenues élégantes et colorées et son sourire désarmant.Seulement,lorsqu'elle apprend que son petit-fils est impliqué dans un viol collectif et un meurtre,elle tombe de si haut,qu'elle se réfugie dans la poésie.Chang-Dong magnifie Yoon Jung-hee,actrice bouleversante,radieuse et en même temps vulnérable,candide mais si forte.Sa prestation touche au coeur sans effort.Malgré les épreuves(Alzheimer,abus sexuel,rançon à payer...),elle tente de préserver sa pureté dans un monde déliquescent.Le film laisse la part belle à la contemplation,à la redécouverte de la nature,à la recherche des mots poétiques comme Mi-Ja tente de le faire.C'est cette évolution parallèle entre la beauté et la monstruosité qui donne tout son charme perdurant à "Poetry".Prix du scénario à Cannes 2010.Exceptionnel portrait de femme mûre et captation des petits riens du quotidien.
mazou31
mazou31

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 848 critiques

4,0
Publiée le 14/02/2011
Beau film méditatif sur le courage féminin, le sens de la vie, la difficulté de la création artistique ; plein de subtilité, de finesse, d'élégance mais d'une longueur un peu anesthésiante. Heureusement l'auteur a un art de l'ellipse consommé ! Jeong-hie Yun, la grand-mère, est tout simplement sublime dans ce rôle difficile. N'aurait-elle pas mérité le prix d'interprétation ?
fabbub
fabbub

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 30/01/2011
Magnifique métaphore de la POESIE dont la finalité est de sublimer notre humanité. La musique, absente du film, est intérieure, tout comme les émotions, bien que les sentiments soient sensibles. La vieille dame accède à la POESIE par la perception et surtout la conscience. Elle trouve sa voix au-delà de la démence sénile, et en donne ...une à la jeune victime au-delà de la mort. Un film juste et fort, servi par une actrice magnifique !
Hotinhere
Hotinhere

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 550 critiques

3,5
Publiée le 16/10/2013
Le portrait d’une modeste grand-mère excentrique aux prises avec une vie sordide mais s’initiant à la poésie dans une ville de province en Corée du Sud. Un mélo tendre et émouvant illuminé par la prestation touchante de son héroïne.
lorenzo fly
lorenzo fly

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 774 critiques

2,0
Publiée le 05/01/2013
Un film intéressant qui décrit la vie d'une femme âgée avec son petit fils. Si ce film est bien doté d'une âme poétique malheureusement le tout manque d'ingéniosité!!
willydemon
willydemon

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 524 critiques

3,5
Publiée le 28/08/2012
Un beau film, qui traîne parfois en longueurs et dont on aurait aimé peut-être plus de poésie, pour égayer cette histoire très déprimante au fond.. La non réaction du personnage principal est aussi étrange, mais c'est ça qui fait la beauté du film.
WalkthisWay
WalkthisWay

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 669 critiques

3,5
Publiée le 14/06/2012
Un film très calme, posé, épuré, poétique, beau, tout simplement.
Patrick_etoile
Patrick_etoile

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 122 critiques

2,5
Publiée le 24/09/2011
un film très bizarre sur la poesie et le viol mais un peu lourd dommage
nekourouh
nekourouh

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 689 critiques

2,5
Publiée le 11/09/2011
Audacieux dans son abstraction lyrique, un film qui veut se faire une oeuvre d'art: l'ambition est touchante. On regrettera malheureusement cette fin si banale et à la limite d'un certain pathos.
jfharo
jfharo

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 232 critiques

3,0
Publiée le 24/01/2011
Un film tout en douceur comme une poésie , et ce malgré un propos difficile .
DivinMarquis
DivinMarquis

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 292 critiques

3,0
Publiée le 25/10/2010
Qu'est-ce que c'est beau, mais qu'est-ce que c'est chiant !
Hakim G
Hakim G

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 655 critiques

2,0
Publiée le 11/09/2010
La critique crie au chef d'œuvre on peut comprendre pourquoi l'actrice est magnifique et Lee Changdong est incontestablement un grand cinéaste mais pour un spectateur qui cherche à passer un bon moment on ne peut lui conseille un tel film car malheureusement aucune grande émotion fait surface, les 2h20 sont donc une épreuve où l'ennuie par une mise en scène aussi très classique arrive. Un film frustrant
officiel76
officiel76

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 422 critiques

1,5
Publiée le 09/09/2010
je me suis tellement ennuyé que je suis parti au bout d'une heure. il ne se passe rien, c'est d'un mortel ennui, c'est lent, et surtout ça n'apporte rien. enfin, pas à moi...par honnêteté je mets beaucoup plus que ce que je pensais mettre comme note, uniquement parce que je n'en ai vu que la moitié !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top