Mon Allociné
Madagascar 3, Bons Baisers D’Europe
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,8 5350 notes dont 719 critiques
18% 126 critiques 34% 248 critiques 25% 183 critiques 13% 92 critiques 5% 39 critiques 4% 31 critiques

719 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Max Miguel Fuentes Rockatansky

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 263 critiques

?Nul • Publiée le 09/01/2016

Comment peut-on réunir aussi peu de créativité dans un film ? Je sais bien que c'est un film pour "enfant" mais on n'est pas obligé de leur resservir les mêmes soupes fades et inconsistantes. Bon déjà que les deux premiers excellait (ironie) dans l'humour référencé, dans les dialogues et surtout dans le traitement des psychologies, autant vous le dire tout de suite, ici on est un cran au dessus. Plus de personnages "rigolos", clichés de communautés, plus d'utilisation de musiques navrantes soit éculés, soit du moment, plus de dialogues plein de bons sentiments mielleux et poussifs et de blagues lourdes répétitives et mainstream, et plus de couleurs pétantes (parce que oui les gosses il faut les occuper le plus possible). Ajoutez y les mêmes designs foireux, les mêmes personnages insupportables qu'on se tape depuis le premier film et une prévisibilité scénaristique dépitante, et c'est bon ! Vous avez ce monument de paresse et de lourdeur, vous avez donc "Madagascar, Bon baiser d'Europe".

Sébastien Decocq

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 144 critiques

2,5Moyen • Publiée le 03/11/2015

Fort de son succès que je ne comprends toujours pas, la saga Madagascar s’est vue offrir en 2012 (soit quatre ans après le second opus) un troisième épisode, devant surfer sur la mode de la 3D et pour prolonger le plaisir des plus jeunes en leur proposant une nouvelle aventure de leurs héros. Bon, il y a aussi l’envie pour les producteurs de se faire du blé, ne le nions pas ! Mais qu’importe, Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe est sorti et, bien qu’il ait été hors compétition lors du Festival de Cannes 2012, s’est révélé être aux yeux de la presse et du public comme l’épisode de trop. Un constat que je trouve un chouïa sévère, même si avec cet opus, la franchise ne me convainc toujours pas. Encore une fois, Madagascar 3 reprend les mêmes défauts qui persistent depuis les débuts de la saga, initiée en 2005. À savoir un style visuel un peu trop anguleux qui ne peut pas plaire à tout le monde, un enchaînement de vannes et autres situations comiques de bas niveau qui ne feront rire que les jeunots (et encore, vu le caractère caca prout ou déplacé de l’ensemble, c’est se moquer de ce type de spectateurs), les compositions d’Hans Zimmer toujours aux abonnés absents (une fois de plus bouffées par l’utilisation de chansons du calibre d’I Like To Move It), des personnages énervants (King Julian détient toujours la palme de ce côté-là) et qui manquent avant tout de charisme. D’ailleurs, sur ce point, le troisième film met à la trappe l’atout de l’opus précédent : le fait que chacun des protagonistes avait une histoire qui lui était attachée, lui permettant d’être bien plus appréciable que dans le premier long-métrage. Ici, ce travail scénaristique a totalement disparu, les protagonistes redevenant sur le coup sans âme pour laisser la place à des seconds couteaux non mémorables et de l’action à gogo. Comme si tout ce qui avait été fait sur le 2 n’avait servi à rien, donnant l’impression que ce troisième épisode se présente à nous comme un opus de plus, qui n’a pas grand-chose à apporter à cet univers. Cependant, et c’est ce qui lui permet de sortir du lot, Madagascar 3 arrive enfin là où ses prédécesseurs s’étaient vautrés auparavant : avoir des séquences spectaculaires en magasin. Alors là, cette suite n’arrête pas une seule seconde et ne reprend son souffle que trop rarement. Il suffit de voir le premier quart d’heure du film, qui mélange infiltration style espionnage et se conclut par une course-poursuite totalement déjantée qui témoigne d’un visuel bien plus fluide et grandiose qu’à l’ordinaire. Parfois, ça se rapproche un peu trop de l’overdose de couleurs et de la crise d’épilepsie (la scène du spectacle accompagnée par la chanson Firework de Katy Perry en est le parfait exemple), mais au moins, ça a le mérite de ne pas ennuyer contrairement au manque de jugeote du premier opus qui ne comptait que sur l’hystérie indigeste de ses gags et personnages. Voilà pourquoi j’apprécie ce Madagascar 3 par rapport au premier ! Après, ce troisième film n’est pas l’opus qui saura me réconcilier avec la franchise pour autant. Hormis les défauts persistants énoncés plus haut dans cette critique, Madagascar 3 s’offre à nous comme un véritable vide scénaristique. D’accord, il y a bien de nouveaux personnages qui ont quelque chose à raconter, mais ces derniers manquant autant de charisme que les principaux n’apportent vraiment rien (au risque de me répéter). Et vu la tournure que prend le dénouement (nos héros retournant enfin au zoo comme ils l’on tant désiré depuis le 1 et qui, une fois sur place, décide de partir une nouvelle fois à l’aventure), nous ne pouvons conclure que la franchise tourne véritablement en rond pour rien. Juste pour se faire du fric auprès du jeune public qui ne fait pas la différence entre divertissement de qualité et produit purement commercial. Et dire qu’un quatrième film, autre que le spin-off sur les fameux Pingouins, serait actuellement en préparation… Une suite qui arrive à surpasser le premier par un peu plus de spectaculaire et des personnages moins hystériques, mais qui reste en-dessous du second à cause d’un manque flagrant de scénario, Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe ne sera pas l’opus le plus marquant de la saga, ni le film d’animation le plus mémorable depuis Toy Story et les divers Pixar que le cinéma ait connu. Divertissant, certes, mais au combien basique et pas mémorable pour un sou. Juste de quoi satisfaire les jeunots pendant plus d’une heure et demie, ni plus ni moins.

Icevinc

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 29 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 08/10/2015

Un épisode de trop pour une franchise dont les deux premiers volets sont pourtant de qualité. Un humour moins percutant que lors des précédents films et une histoire qui tire en longueur... On s'ennuie ; dommage.

Adrien B.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 163 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 10/09/2015

une suite assez correcte ! les pingouins et marty apportent beaucoup !

shegg

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 20 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 14/07/2015

Bon petit film d'animation. La bo est vraiment excellente

Batfleck

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 415 critiques

2,5Moyen • Publiée le 03/07/2015

Un peu plus sympathique et assumé mais d'un autre côté on ne peut plus manichéen, ce troisième opus relève quelque peu le niveau de la trilogie. Les séquences d'action sont bonnes, notamment la course-poursuite au début qui est complètement débile mais plutôt bien réalisée et bien mieux rythmée que ce qu'on a pu voir dans les deux précédents volets, avec un vrai sens du spectacle. Et puis la petite pique vis-à-vis du code du travail français m'a bien fait rire, je n'aurais jamais cru voir ça dans un film pour gosses. Mais c'est quand même dommage de devoir attendre le troisième film pour enfin voir quelque chose de potable.

Tupois Blagueur

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 705 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 02/07/2015

Madagascar fait partie de ces sagas de films d'animation qui ont réussi à fédérer un grand nombre de spectateurs à travers le monde, avec une galerie de personnages tels que Alex, Marty, Gloria et Melman, les pingouins et les lémuriens. Si nous sommes bien évidemment contents de revoir leurs bouilles pour de nouvelles aventures, il faut par contre avouer que cet épisode n'a pas la saveur des deux premiers. On y retrouve les mêmes ingrédients et les mêmes personnalités ainsi que quelques nouveautés (comme les quelques passages chantés), mais cela ne marche pas aussi bien : les gags sont plus faibles, fonctionnent moins bien, et les nouveautés que j'ai évoquées ne font pas mouche (elles agacent ou ennuient plus qu'autre chose d'ailleurs). Et puis le scénario, assez conventionnel dans son traitement, ne convainc à moitié, sûrement parce que la lassitude commence à se faire sentir. Cela ne nous empêche pas de passer un moment drôle et assez agréable, bien sûr, mais le résultat est décevant par rapport aux précédents opus.

Caine78

Suivre son activité 546 abonnés Lire ses 960 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 18/06/2015

Je n'ai jamais été un inconditionnel des « Madagascar », mais ce troisième volet est peut-être le plus supportable... Oh on retrouve toujours ces personnages rigolards, ce manque de personnalité inhérent à la sage et ce côté très enfantin, pour ne pas dire balourd de l'humour et des dialogues, mais le dépaysement est réel, l'univers du cirque plutôt sympa et évidemment très coloré, tandis que le rythme effréné, parfois épuisant, a quand même ses bons côtés. Avec en prime un numéro d'acrobaties « psychédélique » sur « Firework » de Katy Perry, « too much » mais néanmoins plutôt sympa à regarder. Comestible donc, mais très vite oublié pour autant.

Mewnaru

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 229 critiques

2,5Moyen • Publiée le 28/04/2015

Le premier « Madagascar » était une réussite. Malgré le manque de soin donné aux personnages, tant visuellement que sur le plan psychologique, le film m’avait plu grâce à son humour débridé et à ses répliques hilarantes rapidement devenues cultes. Déjà quelque peu inférieure, la suite restait un agréable approfondissement du parcours des quatre animaux new-yorkais. Alors troisième opus de trop ou conclusion ratée ? Il fallait bien finir par ramener Marty, Gloria, Melman et le roi Alex au zoo de Central Park, afin de se rendre compte d’à quel point leurs aventures les ont changés. Simplement, ce long détour en Europe est plus pénible que d’habitude. La faute à la lassitude de la cavale, mais surtout au grotesque des personnages secondaires. Chantal Dubois, la française lancée aux trousses des animaux, est tout bonnement insupportable. Design carrément laid, personnalité horripilante, doublage français ridicule, chaque apparition du personnage donne envie de couper le film. Moins agaçant, mais tout aussi ratés, les nouveaux protagonistes du zoo européen ne suscitent aucun attachement de la part du spectateur. Les deux nouveaux félins sont stéréotypés et l’histoire entre Julian et l’Ourse est l’une des sous-intrigues les plus affligeantes que j’ai pu voir. Pour continuer sur les points négatifs, il faut dire que les plans faits pour la 3D au cinéma se trouvent ici bien ridicules lorsqu’ils sont visionnés sur une petite télé de salon. Cela dénature le film et plombe toute immersion. Mais heureusement, « Madagascar 3, Bons baisers d’Europe » conserve les forces de la saga « Madagascar ». Les doublages français sont comme pour les deux premiers films ce qu’on a entendu de meilleur dans le domaine. Pour une (rare) fois, les acteurs ne sont pas choisis que pour leur popularité mais surtout pour leur talent dans le domaine du doublage de dessin animé. Jamais on ne pourra me faire croire que Lorie, Alizée ou Jennifer sont faites pour le doublage ; par contre, José Garcia, Anthony Kavanagh, Marina Foïs et l’inimitable Jean-Paul Rouve sont des choix qui collent exactement à leur personnage, peu importe dans quelle situation loufoque ils se trouvent. Les quatre acteurs/doubleurs n’ont aucun mal à faire vivre leurs personnages à travers leurs voix. Les péripéties se succédant, les occasions de jouer de la voix ne sont pas rares. « Bons baisers d’Europe » donne aux amis de nombreuses opportunités de prouver leur courage et leur détermination à revoir leur pays. Il y a des moments drôles, des moments qui laissent sans voix. Notamment les scènes de représentation au cirque, qui sont des passages magnifiques, colorés et rythmés. Une animation fluide et des textures plus travaillées que dans les opus précédents rendent le tout plus plaisant. Dommage que tant de musique moderne viennent trop souvent casser l’enthousiasme du moment. Je préférais davantage les sonorités africaines de « Madagascar 2 ». Je sais, je suis vieux jeu.

Sebi Spilbeurg

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 693 critiques

2,5Moyen • Publiée le 05/01/2015

Fort de son succès que je ne comprends toujours pas, la saga Madagascar s’est vue offrir en 2012 (soit quatre ans après le second opus) un troisième épisode, devant surfer sur la mode de la 3D et pour prolonger le plaisir des plus jeunes en leur proposant une nouvelle aventure de leurs héros. Bon, il y a aussi l’envie pour les producteurs de se faire du blé, ne le nions pas ! Mais qu’importe, Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe est sorti et, bien qu’il ait été hors compétition lors du Festival de Cannes 2012, s’est révélé être aux yeux de la presse et du public comme l’épisode de trop. Un constat que je trouve un chouïa sévère, même si avec cet opus, la franchise ne me convainc toujours pas. Encore une fois, Madagascar 3 reprend les mêmes défauts qui persistent depuis les débuts de la saga, initiée en 2005. À savoir un style visuel un peu trop anguleux qui ne peut pas plaire à tout le monde, un enchaînement de vannes et autres situations comiques de bas niveau qui ne feront rire que les jeunots (et encore, vu le caractère caca prout ou déplacé de l’ensemble, c’est se moquer de ce type de spectateurs), les compositions d’Hans Zimmer toujours aux abonnés absents (une fois de plus bouffées par l’utilisation de chansons du calibre d’I Like To Move It), des personnages énervants (King Julian détient toujours la palme de ce côté-là) et qui manquent avant tout de charisme. D’ailleurs, sur ce point, le troisième film met à la trappe l’atout de l’opus précédent : le fait que chacun des protagonistes avait une histoire qui lui était attachée, lui permettant d’être bien plus appréciable que dans le premier long-métrage. Ici, ce travail scénaristique a totalement disparu, les protagonistes redevenant sur le coup sans âme pour laisser la place à des seconds couteaux non mémorables et de l’action à gogo. Comme si tout ce qui avait été fait sur le 2 n’avait servi à rien, donnant l’impression que ce troisième épisode se présente à nous comme un opus de plus, qui n’a pas grand-chose à apporter à cet univers. Cependant, et c’est ce qui lui permet de sortir du lot, Madagascar 3 arrive enfin là où ses prédécesseurs s’étaient vautrés auparavant : avoir des séquences spectaculaires en magasin. Alors là, cette suite n’arrête pas une seule seconde et ne reprend son souffle que trop rarement. Il suffit de voir le premier quart d’heure du film,Spoiler: qui mélange infiltration style espionnage et se conclut par une course-poursuite totalement déjantée qui témoigne d’un visuel bien plus fluide et grandiose qu’à l’ordinaire. Parfois, ça se rapproche un peu trop de l’overdose de couleurs et de la crise d’épilepsie (la scène du spectacle accompagnée par la chanson Firework de Katy Perry en est le parfait exemple), mais au moins, ça a le mérite de ne pas ennuyer contrairement au manque de jugeote du premier opus qui ne comptait que sur l’hystérie indigeste de ses gags et personnages. Voilà pourquoi j’apprécie ce Madagascar 3 par rapport au premier ! Après, ce troisième film n’est pas l’opus qui saura me réconcilier avec la franchise pour autant. Hormis les défauts persistants énoncés plus haut dans cette critique, Madagascar 3 s’offre à nous comme un véritable vide scénaristique. D’accord, il y a bien de nouveaux personnages qui ont quelque chose à raconter, mais ces derniers manquant autant de charisme que les principaux n’apportent vraiment rien (au risque de me répéter). Et vu la tournure que prend le dénouement (nos héros retournant enfin au zoo comme ils l’on tant désiré depuis le 1 et qui, une fois sur place, décide de partir une nouvelle fois à l’aventure), nous ne pouvons conclure que la franchise tourne véritablement en rond pour rien. Juste pour se faire du fric auprès du jeune public qui ne fait pas la différence entre divertissement de qualité et produit purement commercial. Et dire qu’un quatrième film, autre que le spin-off sur les fameux Pingouins, serait actuellement en préparation… Une suite qui arrive à surpasser le premier par un peu plus de spectaculaire et des personnages moins hystériques, mais qui reste en-dessous du second à cause d’un manque flagrant de scénario, Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe ne sera pas l’opus le plus marquant de la saga, ni le film d’animation le plus mémorable depuis Toy Story et les divers Pixar que le cinéma ait connu. Divertissant, certes, mais au combien basique et pas mémorable pour un sou. Juste de quoi satisfaire les jeunots pendant plus d’une heure et demie, ni plus ni moins.

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse