Mon AlloCiné
    Wonder Woman
    note moyenne
    3,9
    14239 notes dont 968 critiques
    17% (169 critiques)
    31% (302 critiques)
    29% (281 critiques)
    11% (109 critiques)
    7% (63 critiques)
    5% (44 critiques)
    Votre avis sur Wonder Woman ?

    968 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2365 abonnés Lire ses 640 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juillet 2017
    "Wonder Woman" surprend plutôt positivement par plusieurs choix audacieux, ce qui donne ainsi tout son sel à cette dernière production DC ! Le parti pris de retracer les origines de cette super héroïne n'est pas inutile et même assez plaisant avec une touche de douceur, d'insouciance mêlée a de l'espièglerie que nous renvoie parfaitement la petite actrice qui l'incarne au début... Tout ce qui correspond à son passé et à la mythologie grecque, nous éclaire intelligemment sur les Amazones de Themyscira, l'île paradisiaque loin du monde des Hommes ! Ce côté fragile et pur, absolument essentiel, a été intelligemment cultivé et préservé dans la personnalité de cette femme adulte, et Gal Gadot vraiment au top, a su perpétuer ce trait de caractère où la bonté, l'innocence, la naïveté effleurent à chaque regard, à chaque question que se pose la jeune femme ! Un pli sur le front, la tête qui s'incline et voilà WW tour à tour candide, inquiète et curieuse à la fois... Son entêtement va d'ailleurs être la source de moments déphasés avec ce qui l'entoure, pour devenir inévitablement très drôles plus d'une fois ! Maintenant le contexte environnant est plutôt original car placer cette super héroïne en pleine première guerre mondiale, a de quoi étonner et encore plus quand on constate le décalage entre le monde des Dieux et celui des hommes. Chacun ayant ses propres visions du monde des hommes et de la guerre, ainsi que ses propres solutions pour en finir avec ce massacre ! Ce décalage bien mis en scène à travers les propos intéressants des personnage vaut le coup pour le parallèle obtenu et observé dans les combats. Si bien qu'on se prend d'attachement pour la sensible et fonceuse héroïne et son compagnon qu'elle a sauvé des eaux, lui aussi touchant et tendre ! Un couple finalement improbable mais au demeurant bien sympathique dans sa façon de s'amadouer, de se comprendre et de se découvrir... Les personnages secondaires forment tous une bande à la hauteur, bien identifiables qu'ils soient du côté des gentils ou des méchants et à ce niveau les surprises sont de taille à véritablement impressionner mais motus et bouche cousue sur le déchaînement final, véritable feu d'artifice ! Alors cette Wonder Woman de Patty Jenkins, toute "fraîche moulue" se révèle un très bon moment de détente, d'autant plus que son coéquipier Chris Pine, un poil trop bien coiffé, est complètement à son image ! Un petit duo épatant et surprenant pour notre plus grand plaisir !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 648 critiques

    3,0
    Publiée le 25 septembre 2017
    ♪ Wonder Woman ! Wonder Woman ! ♪ Ce serait difficile d'oublier la chanson culte de la sèrie TV des seventies! Dans le rôle-titre, on dit que Lynda Carter avait eu à l'èpoque une aventure avec Michel Polnareff! On n'a jamais su si cette histoire ètait vèridique ou non ? Mais revenons à nos moutons! Aujourd'hui, les temps ont changè et l'heure est au blockbuster, au remake, au reboot et au film de super-hèros. "Wonder Woman" version 2017 n'a jamais eu la vocation d'être un chef d'oeuvre! Heureusement, le casting est globalement impeccable avec des seconds rôles parfois inattendus (Saïd Taghmaoui). Gal Gadot est parfaite en Wonder Woman! Elle arrive à incarner sa force, son innocence en entremêlant les deux! Ce qui n'est pas rien! L'univers, les personnages, l'histoire (lièe à la Première Guerre Mondiale) sont dèveloppès et la mise en scène est très efficace! Certes, l'ensemble est assez classique et convenu mais ce qui est intèressant, c'est que Patty Jenkins rèutilise un petit peu les codes des prècèdents films du DC Universe! Elle prend le temps de donner vie à Diana et aux protagonistes qui l'entourent! Du coup, le spectateur est beaucoup plus investi par le rècit! C'est la guerrière errante au coup d'èpèe infaillible et la femme auquel le public s'attache durant les 2h20 de projection! il y a de la bravoure chez cette Wonder Woman des temps modernes, charismatique et sûre de son fait, capable de fèdèrer! Ce petite vent de fraîcheur de l'univers cinèmatographique DC, c'est bien Gal Gadot qui l'insuffle! Alors prêt à vous lancer dans la bataille ?
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Publiée le 8 juin 2017
    Souhaitant se rattraper de la mauvaise réception critique de "Batman v Superman" et "Suicide Squad", Warner et DC Comics déploient "Wonder Woman" en grande pompe dans l'espoir que le film les fasse décoller. Bonne nouvelle : il a les meilleures critiques du DC Universe jusqu'à présent (bon, il a seulement 3 autres films à concurrencer mais quand même) et il a fait un sacré carton au box-office américain. Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour que le film fonctionne, quitte à ce que DC Comics pompe allègrement la recette du MCU : cocktail d'action et d'humour, ficelles scénaristiques faciles et un peu de dérision venant alléger un univers assombri par la vision un peu lourde mais néanmoins passionnante de Zack Snyder pour "Batman v Superman". En cherchant absolument à appliquer une formule gagnante, "Wonder Woman" perd un peu de son charme mais sait se rattraper sur bien des points. Passée une introduction un brin laborieuse aux fonds verts un peu trop voyants et aux actrices un peu perdues (Robin Wright et Connie Nielsen), le film prend son envol alors qu'il confronte son héroïne au monde extérieur et à la violence de la guerre (en l'occurrence celle de 14-18). D'abord amusant quand il montre Diana Prince évoluer en toute liberté de ton dans une Angleterre très corsetée (le film y allant de son propos féministe), le film finit par être bouleversant quand la belle Amazone réalise que la guerre n'est pas seulement l’œuvre du dieu Arès mais celle des hommes dont la violence semble inévitable. Cette candeur de l'héroïne est d'ailleurs l'un des points d'accroche du long-métrage, Gal Gadot arrivant d'ailleurs superbement à incarner la naïveté tout aussi bien que la fureur guerrière quand Wonder Woman sort les armes et sa magnifique tenue pour affronter la barbarie personnifiée par un Danny Huston assez glaçant. Semblant taillée pour le rôle, Gal Gadot se montre parfaitement à l'aise, se dévoilant comme l'atout d'un majeur d'un film aux ficelles un peu faciles (avec en prime un Chris Pine qui se la joue dans le même registre que son personnage de Kirk dans "Star Trek"). S'il ne manque pas de moments forts (la première fois que Wonder Woman fait péter l'armure, c'est dans une scène intense où son thème musical ressort avec puissance), qu'il déploie une héroïne attachante et intéressante et une nouvelle mythologie passionnante, le film souffre malheureusement de quelques défauts (la réalisation de Patty Jenkins, à qui l'on doit "Monster", est parfois brouillonne dans sa gestion des scènes d'action) et quelques ficelles faciles qui viennent parasiter un film franchement plaisant et séduisant, attachant à défaut d'être complètement réussi.
    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 121 critiques

    1,5
    Publiée le 13 juin 2017
    Wonder woman est le deuxième films de DC comics centré sur un personnage de super héros après Man of Steel, et le moins que l'on puisse dire c'est le film souffre de mêmes problèmes. Un personnage inintéressant, des scènes d'actions convenus faisant appel à des effets spéciaux laid et trop visible qui enlève tout intensité, aux prestations de Wonder Woman. Le film a l'air de regarder chez Marvel, la première partie assez supportable met un pied chez Thor tandis que la suite part dans du Captain America de pacotille. Les ennemis posent un gros problème dans ce film en plus d'être les fadasses que j'ai jamais vu, ils donnent encore dans le cliché des méchants allemands habillés comme pendant la second guerre mondiale, alors cela se passe pendant la première guerre mondiale. Le film est le prototype du film super héros sans âme fait à la chaine pour plaire au plus grand nombre. Il est probable qu'il va contenter le public comme un repas au Mcdo, mais à la fin, on sera encore rassasié. Je m'attendais à une autre vision de super héros chez DC comics, plus sombre, plus adulte mais après un suicide squad mauvais et bordélique, je dois me résigner à l'idée qu'ils ne feront pas mieux que chez Marvel.
    On regarde quoi aujourd'hui?
    On regarde quoi aujourd'hui?

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 6 juin 2017
    Patty Jenkins s'attaque avec Wonder Woman à l'adaptation d'un des personnages DC les plus emblématique et à pour elle une charge bien plus compliqué qu'il n'y parait :""Présentée enfin une super héroine qui n'est de plus pas si évidente à adapté sur grand écran ,et passer derrière les deux oeuvre relativement contreversé que sont Suicide Squad et Batman v Superman "" .Autant dire que la tache s'annonce alors pour elle compliquer . Et c'est pourtant avec un s'avoir faire étonnant que la réalisatrice parvient à tirer brillament son épingle du jeu . Je dirait que ce WW apporte vraiment un grain de fraîcheur à ce monde de gros bourru . Avec une approche plus conventionnelle du genre , la cinéaste s'approprie le scénario de Snyder et en bouleverse les codes établis par les premières productions appartenant au DCEU s'en pour autant en faire une oeuvre profondément différente de l'univers dont elle est censé appartenir . Une origin story qui tient plus d'un voyage initiatique que d'une simple présentation d'un personnage connecté à d'autre . A un point ou l'on vient à oublier tout les autres long métrage pour ce concentré uniquement sur celui-ci et le considéré comme une oeuvre à part entière ,tant il aborde en profondeur la thématique de son héroine en ce concentrant avec brio sur sa genèse , ne cherchant pas à tout survolé vite fait histoire de dire :"" Sa y est c'est bon on a fais l'origin story à présent Au suivant !"" Snyder ne s'y est pas trompé Gal Gadot est parfaite et totalement convaincante sous les traits de Diana Prince . Elle arrive à véhiculée bon nombre d'émotion à travers son visage très expressif .Son point de vu féminin très naif et sans expérience vienne contribué à cette ambiance si particulière dont elle est à l'origine . On la découvre enfant , puis adolescente pour la voir grandir jusqu'à atteindre l'age adulte , ce qui crée un lien particulier entre elle et nous .Il suffit alors de voir Gal gadot en action pour vite comprendre qu'elle est bien l'Amazone légendaire de Themyscria .On assiste alors à un récit assez particulier plein de conviction , d'aspiration , de crédulité , mais aussi de bravoure ... une véritable fraîcheur soutenue par une interprétation sans faille qui nous fais alors rapidement comprendre que ce rôle lui collera à la peau très très longtemps . Le plus intéressant avec cette justicière c'est qu'elle est tout du long en constante évolution .La transformation de ce personnage est total on assiste à un véritable cheminement vers l'apogée de ce que doit devenir cette légende .Autant d'un point de vue puissance que psychologie le changement se fait au fur et à mesure , mais le plus exaltant vient de cette innocence brisée par les affres de la réalité qui mette à rude épreuve les croyances de WW et la conduise à la maturité dont elle fais preuve dans Batman v Superman . Par contre le potentiel final dont elle fais preuve ma laissé un peu bouche bée , dans BvS elle était vraiment bien loin de ce qu'elle pouvait réellement faire . Et puis la vache ! Qu'est ce que cette femme est magnifique . Ma plus grande surprise vient sans aucun doute de Chris Pine alias Steve Trevor qui n'est pas qu'un vulgaire personnage secondaire sencé tenir la chandelle à l'héroine comme je l'avais imaginé . Il est au contraire très présent , impliqué et totalement utile et non effacé . Un personnage relativement charismatique plaisant à suivre et à l'origine de bon moment d'action mais aussi de révélation .Il est l'élément mature et incrédule de tout ceci et connais parfaitement l'âme humaine et tout les sévices dont elle peut faire preuve . Le duo Wonder Woman et Steve Trevor crève l'écran et s'harmonise à merveille .L'alchimie entre les deux tourtereaux est tangible et ce révèle être l'élément majeur de l'histoire . Leur union entraîne bon nombre de situation cocasse et divertissant mais également émotionnel et bouleversant .Trevor et Diana forme l'une des meilleur complémentarité "homme-Femme"qui m'a été donner de voir ,c'est un peu comme si ce film été celui de Wonder Woman mais également celui de Steve Trevors .Un fin choix que ce choix de duo . Connie Nielsen et Robin Wright en chef et général des Amazones sont magistrale , elle ont de la carrure et une prestance forte qui ce dégage d'elles . L'intrigue est dans son ensemble assez simpliste mais ne ce perd à aucun moment et va droit à l'essentiel . Le rythme est constant et ne s'endort pas et va de rebondissement en rebondissement . La narration est toute trouvé et efficace et nous livres quelques moment bien comique . Oui il y a de l'humour mais pas en overdose et il est bien situé , c'est à dire que dans les situations d'action ou de gravité il n'y a pas la moindre trace d'ironie ou de vannes . Par contre hors combat il y en a quelques unes mais elles sont bien trouvées et représentative car elles intéragissent avec la découverte du monde des hommes que la justicière ne connait pas du tout . Si l'humour est présent , les séquences dramatique et émotive le sont tout autant . Un traitement bien singulier est d'ailleurs accordés à ces séquences alarmante , cela fais du bien car il est vrai que dans BvS et surtout Suicide Squad elles sont rares voir inexistante . Et c'est la que la singularité de cette fiction prend forme car le ton général est plus allégé et bien moins pesant et pourtant la dramaturgie de certaine situations sont plus forte et démonstrative . On ressent beaucoup plus d'émotion et l'amertume est moins grisant mais la détresse et la terreur sont bien présente surtout dans la scène dans les tranchées .Cette juxtaposition confère une authenticité crédible et soigné ne dénaturant en rien ce qui a déjà été mis en place . La réalisation est superbe et que dire de cette photographie qui est splendide . Patty Jenkins joue habilement sur les couleurs avec les décors et s'en sert intelligemment pour présenté les mondes de chacun et la différence de gravité qui en découle . Themyscria est belle pleine de couleur vive , de sourire et de paix , alors que le territoire des hommes est grisatre , déprimant et comparativement laid et taciturne . Il est fructueux de voir que les teintes de couleur foncé abordé pour le royaume des hommes est le même que celui de BvS , un choix malin et qui colle parfaitement sur le respect établis entre les différentes production .La nouvelle présentation du logo DC est vraiment superbe , j'espère que le DCEU la conservera car elle envoie la patate . Le fait que ce film soit réalisé par une femme est en fait une excellente idée car il aborde une multitude d'allégorie et de sous entendu à l'étiologie féministe .Même le comportement de Wondy en est touché car on peut la voir abordé avec aisance la sexualité et ces plaisir charnel sans le moindre taboo comme si c'était un homme qui en parler . Il est également évident qu'elle est insoumise et qu'elle ne comprend pas pourquoi les hommes peuvent faire certaine chose et non les femmes ...A aucun moment elle ne joue la potiche ni la soumise d'un groupe d'homme aussi fort soit il . Avec ce rôle la demoiselle vient cassée pas mal d'idée préconsu et le fera grâce à une réalisation habile et démonstrative du pouvoir des femmes , et sa fais du biçen je vous le dis ! A présent parlons action , la pas de doute possible c'est bien du DCEU , c'est nerveux ,intense , violent et les cadavres s'accumulent en masse .C'est impressionnant du début à la fin on prend part à de superbe acrobatie et autre enchaînnement spectaculaire qui surprenne et nous mettent sous tension . Gal gadot n'est pas avare en moment de bravoure épique et la mise en scène autour de ses séquences d'action sont juste bluffante , on à l'impression d'être à ses côté .Il est très appréciable de la voir toujours en première ligne prêt à menée sa croisade en agissant selon ses choix à "elle" . Et c'est dans cette multitude de vaillance et de prouesse que l'icône de femme forte et libre prend forme et que la légende de l'Amazone commence . L'utilisation de ses armes sont un vrai plaisir car elle se sert de toute sa panoplie . Que se soit ses gantelets , son bouclier , l'épée ou son super lasso de la vérité qui déboite soit disant passant , la miss est armée jusqu'au dent et elle n'est pas timide de s'en servir . Et comme si sa suffisait pas sa méga force physique et sa faculté de guérison à la Wolverine en fond finalement elle même une arme absolue .Le tout fais avec une belle fluidité stylisé et dynamique .Les chorégraphie orchestrée sont efficace et les ralentis percutant , seul bémol l'utilisation de ce dernier est beaucoup trop récurent ce qui fais que sa finis part perdre en efficacité . Alors le point faible si on peut dire car en y repensant il est aussi un point fort , c'est Arès ! Qui est malheureusement très peu développer , du moins on le vois tellement peu que sa lui laisse pas beaucoup le temps pour être démonstratif émotionnellement et pour avoir un background bien épais . Toutefois la légende occulté autour de lui est très efficace et nous fais languir le moment ou il finira par arriver . Par contre si vous tenez à voir un Arès physiquement charismatique oublier cela , car il paye mauvaise mine mais c'est justement ce que j'adore chez lui car une fois qu'on le vois en action on ne peut que se retrouvé ébahi devant tant de puissance destructrice .Ce contraste lui sié à merveille et s'appuie subtilement sur le côté fourbe des dieu . Comme quoi il ne faut jamais se fié à la couverture d'un livre . Mais je tient à rassuré une fois dans son armure le dieu de la guerre prend toute sa prestance et envoie du lourd . Le combat final entre les deux antagoniste est efficace et très impressionnant mais il est vrai que ce duel manque de profondeur dans le sens ou il y a pas vraiment de liaison personnelle entre les deux guerriers . Mais après tout pourquoi pas , les héros ne sont pas forcément obliger de toujours connaître à fond leur ennemie . L'enjeu est la et je trouve sa déjà suffisant et bien que je regrette le temps de passage minime du Dieu de la Guerre il se rattrape sur son pouvoir considérable . Wonder Woman est servi par une BO bien épique au titre aussi savoureux les uns des autres . Le titre de Rupert Gregson-Williams est emblématique à souhait et offre un souffle épique et dynamique en phase avec les événements ainsi que la chanson To Be Human de Sia en collaboration avec Labyrinth que je trouve superbe .La BO principale est marquante et explosive dans les phases de combat et nous entraîne avec sourire et dynamisme . Les différents titre influent beaucoup sur la proportion pour nous à prendre un pied monumental pendant certaine séquence . CONCLUSION: Wonder Woman est un excellent divertissement qui tient ses promesses . Certes l'histoire ne prend pas beaucoup de risques mais ce révèle efficace et s'en temps mort . La mise en scène est spactaculaire surtout pendant les phases d'action et la qualité visuelle est au rendez-vous . Gal Gadot est parfaite et incarne une Wonder woman charismatique et magnifique . Depuis le temps que j'attendais un film de super héroine au minimum "potable" et bien j'ai été fortement surpris et agréablement emporté . Le reste du casting est très bien je retiens en particulier la performance de Chris Pine et le redoutable Arès qui est malheureusement trop secondaire mais impactant pour le temps de son apparition . Bravo à Patty Jenkins qui à réussi à livrée une oeuvre à part entière redorant fortement le blason de la gente féminine et qui peut se tenir avec fierté au côté des autres productions DCEU . 4,5/5 Excellent !!!!
    Pierre S
    Pierre S

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juin 2017
    Salut! Je poste cette critique pour vous dire mon sentiment sur Wonder Woman : j'ai A-D-O-R-É!!! Avant de commencer, je tiens à dire que j'aime autant Marvel que DC et que j'ai lu très peu de comics, donc je pense avoir un avis assez objectif. - LE DÉBUT de l'histoire est excellente : une plongée dans les origines de Diana passionnante avec un décor de rêve (une île italienne il me semble) et des personnages charismatiques comme Antiope mettent d'emblée le film sur de bons rails. Le premier combat d'entraînement de Diana adulte (avec les bras croisés pour terminer) est super. L'arrivée de Steve Trevor spoiler: sauvé des eaux par Diana nous montre tout de suite l'alchimie qu'il va y avoir entre les deux personnages. La bataille sur la plage est géniale : on enchaîne les actions badass[spoiler] avec en prime le triple shot d'Antiope combo bouclier juste excellent! La mort de celle-ci, nécessaire à l'intrigue selon moi, met déjà de l'émotion dans un film qui va appuyer sur la corde sensible.[/spoiler La scène où Diana surprend Steve nu est hilarante! On y retrouve bien le coté naïf de Diana qui colle bien avec son caractère au début du film. Autre scène que j'ai aimé : celle du bateau où le dialogue entre Steve et Diana au sujet de la...comment dire...reproduction est savoureuse. J'aime aussi la manière dont Steve prend le fait que Diana lui dise ses "origines". La relation entre Steve et Diana est déjà solide et on s'attache vite aux personnages. - LA PARTIE DANS LONDRES est la plus drôle du film : la scène dans le magasin de vêtements est génialissime. J'ai beaucoup ri au moment de la sortie du magasin où avec épée et bouclier en main, Wonder Woman tente de se sortir du piège tendu par une porte battante! Le film brille également par sa fidélité à l'atmosphère de l'époque, notamment concernant la condition de la femme. - LA PARTIE au front est la plus rythmée pour moi. Le film gagne en tension et en émotion. On se retrouve comme Wonder Woman réellement confrontés à l'horreur de la Première guerre mondiale comme avec les soldats blessés moralement et physiquement (scène du passage sur le pont). Le personnage de Charlie est bouleversant de réalisme à ce sujet. Le moment où il fait un cauchemar est frappant et renvoie bien à cette souffrance psychologique des soldats. Le passage dans les tranchées montre bien aussi la souffrance des soldats, que cela soit dans les deux camps. Le moment ou Wonder Woman devient héroïque (là ou elle entre dans le No mans land sur une musique épique qui donne des frissons) est magnifique. S'enchaine ensuite les scènes d'actions qui montrent tout le coté badass du personnage (auquel je l'avoue je ne m'attendais pas) : glissade, bouclier, soldat projeté, clocher de l'église brisé...EXCELLENT. Le moment de romance entre Steve et Diana est bien fait : ni trop sobre ni trop dégoulinant de sentiment, ce qui va très bien aux personnages. Ce passage se relève après coup terrible pour le personnage de Steve, qui aura consacré sa vie à la guerre et qui aspirait à une vie de tranquillité qu'il n'aura finalement jamais. - LA PARTIE du CHATEAU poursuit le rythme du film : le moment du gala avec une Diana arrivant épée dans le dos et le traditionnel dialogue avec le méchant (le génial Huston vu dans Wolwerine origins) sont parfaits. S'ensuit ensuite la tristesse du bombardement du village et la dispute entre Diana et Steve qui laisse déjà entrevoir le sort funeste de Steve. - LA FIN termine cet excellent film en fanfare. Tout d'abord, la victoire de Diana sur Luddendorf est surprenante car je m'attendais vraiment à ce qu'il n'y ait pas d’Ares en réalité. Ma surprise fut donc grande de voir le gentil (enfin au premier regard) Sir Patrick être Ares en personne. La bataille de fin est géniale, tout simplement l'une des meilleurs que j'ai vu concernant les supers héros. Elle est spectaculaire mais aussi remplie d'émotions dues au sacrifice de Steve. La manière d'écrire la fin est parfaite : un dialogue en sourd où on comprend définitivement les plans de Steve, la mort héroïque de ce dernier permettant à Wonder Woman de révéler ses pouvoirs, la colère de celle-ci qui défonce des soldats et qui est a deux doigts d'écouter Ares et de tuer le docteur Maru puis ENFIN le dialogue entre Diana et Steve, juste parfait. Bref une belle surprise. J'espérais un film pas trop cul cul la praline et finalement, j'ai eu droit à un vrai film plein d'action, d'émotions et de réalisme qui touche vraiment aux tripes. DC se relance parfaitement et j'ai hâte de voir la suite des aventures de la plus badass des héros DC!
    Bionman
    Bionman

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 12 juin 2017
    Le film réussit l'exploit d'être non seulement d'une incroyable laideur visuelle, mais est aussi con comme la lune. En somme la guerre c'est pas bien, les méchants ce sont les allemands (littéralement dis par Chris Pine au tout début), anéantir une tranchée allemande n'est donc pas un problème puisque l'héroïne le fait au nom de l'amour. C'est une magnifique éloge à la vision américaine du monde. Film de beaufs américains pour les beaufs américains. La première partie rappelle visuellement le chef d'œuvre Vercingetorix avec Christophe Lambert. Patty Jenkins, les producteurs et les acteurs devraient répondre de cette croûte devant le tribunal du bon goût et de l'intelligence. Ceux que DC n'a pas encore lobotomisé à coups d'attentats cinématographiques sortiront de la salle en titubant , le cerveaux et les yeux souillés pour très longtemps.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juin 2017
    Et oui, je me lâche : cinq étoiles pour "Wonder Woman" malgré de toutes petites réserves alors que je n'en avais eu aucune pour "Man of Steel" et "Batman v Superman" mais bon, j'ai passé deux heures vingt le sourire aux lèvres devant ce sublime spectacle. Alors c'est vrai, en lisant toutes les critiques, enthousiastes certes, mais qui disaient que l'équipe créatrice avait appliqué la formule Marvel à ce film, j'étais un peu nerveux et s'il est vrai qu'il y a davantage d'humour que dans les précédents opus de ce tellement décrié DC Extended Universe, Patty Jenkins livre une œuvre sérieuse qui continue sur la thématique abordée, à savoir la place que prennent ces divinités face à l'humanité, qui est traitée avec intelligence spoiler: notamment lors de la scène où les compagnons d'arme de Steve ont du mal à le croire sur le caractère divin des Amazones . Sur le fond, j'ai adoré l'histoire de cette Diana profondément naïve et optimiste avant de découvrir le monde, ce qui est d'ailleurs source de scènes très drôles, avant de réaliser l'horreur dans laquelle le monde est plongé à cause de la guerre et qui est à l'origine de l'une des scènes les plus marquantes du film spoiler: celle du no man's land où Diana "devient" Wonder Woman et la relation Steve Trevor/Diana est excellente notamment grâce aux performances de Chris Pine, qui après s'être inspiré de Han Solo pour son Capitaine Kirk prend comme modèle Indiana Jones, et de Gal Gadot. Sur la forme, j'ai également adoré malgré quelques effets spéciaux un peu trop voyants mais les scènes d'action sont excellentes, la photographie qui change selon que les personnages se retrouvent sur le front ou à Themyscira est somptueuse et la mise en scène ultra-soignée, on sent que Zack Snyder n'était pas loin derrière pour aider Patty Jenkins. Alors, quelles réserves pourrais-je avoir sur le film?? Les bad guys manquent d'épaisseur et le combat final entre Wonder Woman et Arès propose des dialogues pas très subtils ( spoiler: j'aurais préféré que Diana dise sa foi pour l'humanité et non pour l'amour ) mais bon, de bien maigres défauts par rapport à tout ce que j'ai ressenti : frisson, émotion, rire. Bref, vous l'aurez compris, j'ai été totalement conquis par "Wonder Woman"!!
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Publiée le 2 mars 2019
    Wonder Woman comme son nom l'indique retrace les 1ère aventures de la célèbre héroïne de DC Comics. Ce film est probablement la plus grande réussite de l'univers DC. Cette héroïne est une amazone d'origine de la mythologie grecque, et qui va tenter de retrouver et vaincre Arès le dieu de la guerre vers la fin du conflit de la 1ère guerre mondiale. Gal Gadot incarne avec brio et classe cette guerrière pleine de fougues et de charme. Bref : Déesse, Guerrière, Légende !
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 20 août 2017
    Un très bon film a voir au cinémas avec de très bon acteurs : Chris Pine et Gal Gadot. Ces 2 acteurs joue a la perfection leurs personnages attachants. Des décors sublimes et les scènes d'actions réussit, j'ai beaucoup aimé la scène quand Wonder Woman (Gal Gadot) se bat contre beaucoup d'allemands au milieu du film, c'est pour moi le meilleur moment du film avec une bonne musique d'entrée lorsque Wonder Woman passe à l'action. Il y a parfois des longueurs mais le jeu d'acteur entre Gal Gadot et Chris Pine ne nous fait pas beaucoup les ressentir malgré que le film dure 2h20. En effet, Wonder Woman (Gal Gadot) découvre le monde des humains et cela va nous amener a des scènes délirantes avec la compagnie de Steve Trévor (Chris Pine). Cela va leur créer des liens très fort. Petit coté négatif : les méchants du film ne sont pas très intéressant et n'ont aucun charisme. La bataille final de Wonder Woman est assez plaisante à voir malgré que j'attendais un final plus impressionnante. Il s'agit pour moi l'un des meilleurs DC Comics mais pas meilleurs que Man Of Steel, cela nous donne envie de découvrir d'autres films DC tel que Flash ou encore Aquaman et de suivre les aventures de Wonder Woman qui est pour moi, une des meilleurs super-héros de DC Comics pour le moment. Un film a voir absolument, riche en humour, en actions et des acteurs attachants qui nous transmettre pas mal d'émotions.
    Ragnar38
    Ragnar38

    Suivre son activité 31 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 14 août 2017
    Du Grand Cinéma. Aprés les sous-estimés Batman V Superman et Suicide Squad,Patty Jenkins réussit avec brio a livrer l'une des meilleurs adaptations de Comics de la décennie avec cet Origin Story Épique et Réjouissant dont on en ressort les yeux plein les étoiles. Pour Commencer la Réalisation est Dynamique et d'une fluidité exemplaire qui nous emmène sur l'ile mystérieuse et paradisiaque des amazones nommé Themyscira ainsi qu'en nous plongeant dans une Amérique en pleine Guerre Froide qui est accompagné d'une BO exquise signé par le compositeur Rupert Gregson-Williams qui donne un souffle épique incroyable au long métrage. Ensuite le Scénario est quand a lui Captivant de bout en bout qui parvient au passage a être extrêmement fidèle aux comics tout en arrivant a s'ancrer dans le réalité avec en prime quelques rebondissements scénaristiques magnifiquement orchestré dont le rythme est mener tambour battant pendant 2h20 sans aucune interruption,Ajouter a cela des Séquences D'Actions démentiels qui en jettent la rétine mais aussi des Effets Spéciaux impressionnants qui a parviennent a retranscrire a merveille la puissance de cet Icône emblématique de la BD qu'est Wonder Woman mais qui n'oublie pas pour autant d'y inclure quelques notes d'Humour piquante ainsi qu'une bonne dose D'Emotion et une Romance particulièrement touchante.qui sont parfaitement intégré au film. Enfin le Casting s’avère au final Remarquable avec en tête la ravissante et talentueuse Gal Gadot qui est époustouflante et lumineuse dans la peau de Diana Prince qui s’avère comme une amazone émotif,charismatique,séduisante et attachante dont l'actrice est née pour jouer ce rôle,autour de notre héroïne le talentueux Chris Pine prête ses traits avec brio a l'intrépide et sympathique Steve Trevor dont l'alchimie entre lui et Diana parvient a provoquer des étincelles pour notre plus grand plaisir sans oublier le reste de la Distribution qui s'avere judicieux avec les remarquable Connie Nielsen et Robin Wright qui assure avec panache dans les rôles des amazones proches de notre princesse sous les traits de l'imposante Reine Hippolyte et sa sœur Antiope mais aussi le rare et pourtant excellent David Thewlis qui tire son épingle du jeu en prêtant ses traits au personnage ambiguë de SIr Patrick Morgan qui s’avère en réalité spoiler: le redoutable et machiavélique dieu Arès qui se révèle comme un adversaire de choc pour notre princesse amazone et pour finir les prestations de Danny Hutson,Elena Anaya,Lucy Davis,Saïd Taghmaoui et Ewen Bremner apporte un petit supplément au film. En Conclusion, Wonder Woman est incontestablement l'un des plus grands films de Supers Héros depuis la Trilogie Dark Knight de Nolan et qui confirme que l'univers DC Comics prend une tournure incroyable depuis le monumental Man Of Steel dont la cinéaste Patty Jenkins arrive avec talent a livrer l'adaptation tant attendue des fans avec cette œuvre a la fois Épique,Fun,Drôle et Touchante qui rentre sans hésitation au rang des meilleurs blockbusters de 2017 et annonce un avenir réjouissante pour les futures suites prévue pour notre Héroïne ainsi que sa présence tant attendu dans le mastodonte Justice League qui s'annoncent prometteur.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 8 avril 2018
    Comme quoi on peut faire un bon film de super héroïne sans pour autant tomber dans le rididuce. N'est-ce pas Elektra et Catwoman ? Bref la réalisation de Patty Jenkins est impeccable. Son montage est bon et fluide. Sa mise en scène sait se montrer ingénieuse, particulièrement dans le premier acte du film, avec ses scènes d'exposition ou dans les scènes de combats. On pourra toutefois peut-être déplorer un emploi un peu trop soutenu de ralentis en plein milieu de scènes d'action, et ce particulièrement dans le second acte du long métrage. Gadot est taillée pour ce rôle, Chris Pine est aussi bon dans ce film.
    Loïc H.
    Loïc H.

    Suivre son activité 7 abonnés

    3,5
    Publiée le 7 juin 2017
    Si vous n'avez pas aimé MoS et BvS pour leur côté très sérieux, vous apprécierez ce film en pensant que c'est une bonne bouffé d'air frais et que ce dernier réhausse le DCEU. Si tout comme moi, vous avez justement aimé MoS et BvS pour leur côté très sérieux, vous serez, on va pas se mentir, déçu de Wonder Woman. Non pas car c'est un mauvais film. C'est un bon film. Mais la Warner Bros a voulu faire du Marvel: ça va plaire a beaucoup, ça va faire chier les gens comme moi. Par "les gens comme moi", je veux dire les personnes qui aiment les marvel, mais qui ont préférés les films de Snyder car justement ils étaient différent dans le ton et proposaient donc une alternative intéressante (puis Snyder est très bon à la réal). Pour ce qui est du film, Wonder woman est un bon divertissement: c'est fun (la réal joue pas mal sur le contraste amazone / monde réel), de bonne scène de bravoure (la scène du no man's land en tête, sûrement le meilleur moment du film), Diana et Steve sont attachant. Les petites touches "féministes" sont plutôt bien vu. Le background des amazones est chouette mais tout ce qui porte sur la guerre est pas top à suivre (docteur poison et le général qui sont unidimensionnel). Pour ce qui est pas top: quelques fx sont vraiment pas foufou (coucou les fonds verts vraiment visible par moment et la Diane CGI). Certains plans sont plutôt kitch (quand elle soulève le char, le plan de fin...). Le combat de fin est loin d'être épique alors que c'est censé être le climax de fin (c'est pas du niveau de Clark vs Zodd) et le "véritable" méchant est loin d'être charismatique (alors qu'il aurait pu envoyer du lourd). Bref, j'entends partout que ce film rehausse le DCEU après le "décevant" BvS. Cependant, si comme moi, vous avez adoré BvS ultimate cut, il y a peu de chance que vous soyez d'accord.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 683 abonnés Lire ses 611 critiques

    3,5
    Publiée le 3 juin 2017
    AVANT PREMIÈRE - Quatrième film de l'univers cinématographique DC qui met en scène le personnage de Wonder Woman, et c'est Patty Jenkins, la première femme à réaliser un film centré sur une super-héroïne ! Les adaptations cinématographiques de superhéros de DC Comics ont souvent eu un travail laborieux. Il y a bien eu l'excellente trilogie de Christopher Nolan sur le célèbre homme chauve-souris, mais cela remonte à loin... Depuis, le public s'est farci le médiocre Green Lantern, le décevant Batman V Superman, l'acceptable Man of Steel et le ridicule (pour certains) Suicide Squad. On pensait que Marvel avait clairement battu DC Comics en terme d'adaptation mais Wonder Woman vient changer la donne ! A noter, le personnage faisait son entrée dans BvS. Le film de Patty Jenkins croise le monde mythologique de Thor à la réalité historique de Captain America : The First Avenger. Il était très attendu et le voici pour ses fans !!! Une adaptation qui spoiler: explore la genèse de Diana Prince auprès des Amazones qui à la décision d'aider un pilote et de se joindre à celui-ci afin d'arrêter les nazis pendant la guerre. Après une introduction assez monotone, le film peut enfin commencer ! Contrairement aux anciennes adaptations de DC Comics, l'humour s'avère simple et efficace. spoiler: Dès que Diana quitte son monde, elle arrive au monde réel et le pilote va l'initier - être une vraie femme de l'époque : porter une robe, prendre la main à son compagnon - cela donne des situations assez amusantes. Avec en présence, spoiler: la secrétaire de ce pilote qui nous arrache quelques sourires faciles. Ce qui est bien avec ce film est qu'il ne se prend pas trop au sérieux plutôt que de miser sur une noirceur excessive ! Cela fait un bien fou. Gal Gadot, l'interprète de Wonder Woman est... une superwoman. Une déesse, pas seulement en beauté mais en puissance et en présence. Ça claque ! Chris Pine est très convaincant dans la peau de ce pilote déterminé, on a le droit à spoiler: une scène en moto de sa part comme il le faisait très bien dans le compétent Star Trek Beyond. Le duo Gadot-Pine fonctionne ! Robin Wright spoiler: n'apparaît pas moins de 20 minutes.. Des méchants qui spoiler: manquent de personnalité à savoir l'actrice Elena Anaya alias Dr Poison n'est pas la principale vilaine de l'histoire... On le pensait, puis elle a pratiquement la prestance physique que dans La Piel que habito de Pedro Almodovar. Pareil pour Danny Huston qui est vite expédié ! Le méchant est ARES ! Mais qui est Ares ? C'est l'un des super-vilains de l'univers des DC Comics. Celui qui l'interprète est bien l'acteur David Thewlis, connu pour avoir interprété l'un des personnages dans Harry Potter. Il se révèle surprenant et la finale, excellente. Car, il faut dire que l'action est prenante. Cette création emprunte parfois au film de guerre - elle ne fait pas le poids face à un Hacksaw Ridge - et les affrontements sont souvent spectaculaires. Le public a la sensation de se retrouver devant un jeu vidéo mais quelques moments retiennent notre attention. C'est le cas où spoiler: l'héroïne se trouve sur un champ de bataille face à l'ennemi. La réalisateur se veut énergique avec une trame sonore plaisante (rien que cette spoiler: musique culte de Wonder Woman lors des scènes d'action). Il y a pas mal de quantités de belles valeurs à assimiler. Au moins, le scénario possède des bonnes idées dans sa démarche, posant spoiler: des questions pertinentes sur l'héroïsme. Au final, Wonder Woman a enfin la place qu'elle mérite pour se démarquer au grand écran. On est loin de détrôner The Dark Knight mais Wonder Woman fait un travail honorable. En espérant que Justice League soit du même calibre, ou supérieur ! Indiana Jones aurait été fier d'elle.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,0
    Publiée le 14 juin 2017
    "Wonder Woman" est un infâme brouet décérébré dont je ne comprends pas le succès chez un public de plus de quatorze ans. Le film débute par un interminable prologue chez les Amazones, réfugiées sur l'île de Themyscira pour se protéger des foudres d'Arès, le fils belliqueux de Zeus. Diana, la fille de la reine Hippolyta (que les sous-titres français ont malencontreusement traduit par Hippolyte), est initiée à l'art de la guerre par sa tante Antiope (interprétée par Robin Wright qui a sans doute besoin, elle aussi, de payer ses impôts). La félicité qui prévaut au sein de ce paisible gynécée (on aurait bien aimé passé deux heures vingt à voir des amazones en bikini se rouler dans la boue en de virils combats de catch) est hélas troublée par l'arrivée inopinée (subtile allitération) d'un bel espion américain (Chris Pine dont la seule qualité est d'avoir vingt ans de moins que Brad Pitt... et de ne pas être né en France où son patronyme lui aurait probablement interdit l'accès à la célébrité) poursuivi par l'armée allemande. Car nous sommes en 1918 et que le maréchal Ludendorff (Dany Huston dans le rôle du méchant dont on ne se souvient jamais du nom), dans un effort désespéré pour éviter la défaite, est sur le point de lancer une arme biologique dévastatrice forgée par l'infâme docteur "Poison". Si on était pédant, on dirait que "Wonder Woman" s'inscrit à la croisée de trois genres : les film de superhéros (Wonder Woman est une héroïne DC, petite sœur de Batman et Superman auprès desquels elle avait d'ailleurs fait une apparition dans l'oubliable "Batman vs. Superman : L'Aube de la justice"), la mythologie grecque ("This is Spartaaaaa" et ses avatars) et le steampunk ("Hellboy", "Sucker Punch"). Sans oublier de nombreux emprunts à la BD et les désormais inévitables combats filmés en bullet time. Mais cette savante exégèse serait faire trop d'honneur à ce qui se réduit à un médiocre divertissement pour adolescents pubères. J'entends dire que "Wonder Woman" serait un film féministe. La preuve : son réalisateur est une femme, Patty Jenkins (expulsée sans ménagement de la réalisation de "Thor 2") et son actrice principale aussi (faire jouer Wonder Woman par un homme aurait été sacrément transgressif). Pour autant, je ne suis pas certain que les jeunes adolescentes s'identifient à une grande cruche en maillot de bain avec une épée, un bouclier et un lasso. En revanche, je suis certain que "Wonder Woman" attirera une tripotée de vieux messieurs - dont je dois avouer que je fus - vaguement émoustillés par la plastique affriolante de Gal Gadot (ex Miss Israël, découverte par la franchise "Fast and Furious"). Et je ne suis pas sûr que ce voyeurisme grandisse la cause des femmes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top