Notez des films
Mon AlloCiné
    Riddick
    note moyenne
    2,9
    5180 notes dont 658 critiques
    répartition des 658 critiques par note
    35 critiques
    106 critiques
    157 critiques
    188 critiques
    109 critiques
    63 critiques
    Votre avis sur Riddick ?

    658 critiques spectateurs

    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 201 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mars 2014
    Après les "Chroniques de Riddick" qui avait des ambitions un peu trop démesurés pour un film qui partait d'une excellente serie B ( Pitch Black). Ce troisième opus revient sur ce qu'il sait faire de mieux à savoir un survival mâtiné d'action avec un Vin Diesel toujours aussi Badass. Le film à le mérite d’expédier tous ce qui se rattachait aux "Chronique de Riddick" pour nous offrir ce qui faisait le sel de pitch black à savoir une planéte hostile, des monstres surgissant à la faveur d'un événement climatique pour changer et surtout des chasseurs de primes assez teigneux, seul concession rapporté des "Chroniques de Riddick".Tous cela mis en place avec une efficacité de mis en scènes et un minimum de décor qui faisait défaut aux "Chroniques de Riddick" qui avait tendance à être surchargé en tout avec un trop plein de personnages, d'intrigues, de décors qui ont fini par écraser le film. Dans Riddick, c'est le chemin inverse qui est proposé, avec une seule intrigue minimaliste, des personnages limités à leurs fonctions ( Riddick et les chasseurs de primes) et pour tout décors du sable et de la roche. Le film se joue sans temps mort offrant des scènes assez violentes et du gores; donnant parfois l'impression d'être une décalque du Pitch Black, il arrive toutefois à le dépasser. Riddick en définitive un retour aux sources salvateur qui mérite largement le succés du premier opus.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 753 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    2,0
    Publiée le 26 septembre 2013
    Riddick est la déception de cette année ! Vin Diesel n'arrive pas à la hauteur de mon attente. En effet, cela ressemble à un sequel de Aliens. J'ai trouvé la première heure subtile, sensations de solitudes, vaccin ... Malheureusement les mercenaires débarquent, et la on tombe dans le western interstellaire, de préférence de nuit, avec dégommage systématique et des dialogues vraiment bourrin !! Les monstres qui agressent à la fois les bons et les méchants ressemblent un peu à des aliens soft. La bande son est presque absente avec un scénario ultra léger, me fait douter de l'intérêt des deux heures de film. Reste une belle photographie et des combats pour amateur de jeux vidéos.
    Nexus6
    Nexus6

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 46 critiques

    2,0
    Publiée le 20 septembre 2013
    Le chemin depuis "The arrival" a été long pour Twohy. Avec Pitch black il nous avait régalé autant sur la mise en scène que dans ses montages exceptionnels rythmés par la musique pour nous mettre l’effroi et garnie d'un scénario de génie. Ensuite Dark fury "Peter Chung" puis Les chroniques nous ont emporté dans une saga peut ordinaire et sublime et incomparable. Mais voilà que comme tous ceux qui veulent se frotter à faire un énième épisode ce sera encore une fois le film de trop. Pourtant tout paraissait alléchant en visionnant B.A, en apportant encore une pierre à l'édifice des compétences de Twohy. Mais ce film nous montre soit ses limites soit une vampirisation enfantine d'une réussite ou le génie a disparu sous une ambition qui fait perdre la raison et enfin étouffé par l'Ego démesuré de Mr Pollution. l'AIC du film; autant dans le montage et la musique qui faisaient de Twohy un petit chef d'orchestre impitoyable de la bobine et du rafistolage. Un orfèvre du montage et du raccord de plan pour vous balancer un électrochoc à chaque scène au fin fond de l’hypothalamus. Avec un sens du suspens et de l'anti-héroïsme sans commune mesure. Une marque de fabrique un savoir faire. Désormais, la musique affligeante est un échec surtout dans les scènes de motos qui sont par ailleurs complétement débiles. Les scènes de carnages qui devraient nous surprendre!! alors que le montage des plans ne permet aucun suspens, rien, nada. On devine tout à l'avance. Du genre "j'attends que le monstre m'aspire par le toit". Riddick lui et partout et nul part (derrière les placards, sur les toits) une ombre comme dans ce film ou 10 crétins pseudo caïd se font laminer comme de petites gonzesses et ou la nana "Mr force" finira sans doute au lit avec Riddick, selon leurs propos!! Du grand n'importe quoi, suivi de dialogues débiles...........mon dieu que je suis déçu, moi le fan de la première heure de Twohy. Ce film est ridicule même s'il veut nous en mettre plein la vu avec des panoramiques hallucinants et des monstres très méchants mais peut convaincants. A noter tout de même une photographie exceptionnelle bourré de filtres, d'ombres, d'effets de lumières stupéfiants, mais cela ne suffit pas. Non cela ne suffit pas à mettre le film à la hauteur des attentes. Le surnombres des bébêtes passent de 1 million à 4 ou 5 dans les bastons. Puis les périodes dans le temps sont complétement impossible - 5 minutes à 100 à l'heure en moto d'un endroit à l'autre et 5 minutes à pied en passant par des endroits complétements inaccessibles à pied bourrés de centaines des milliers de monstres, non! c'est limites une caricature, un nanar. Où est passé le réalisme sanglant de Twohy? là on est dans du Dadaïsme et du David Copperfield. Trop d'incohérence qui font de ce film comme tous ceux qui sortent actuellement des usines à gaz made in usa avec des script débiles, et bien, une zut américaine de plus. Alors que la force de la saga était dans sa capacité à élever le cinéma américain plus haut dans l'intellect surtout dans l'écriture, le voici à côté des nounours, bambi avec un gros nonos, genre pierre à feu. Un gâchis affolant, trop c'est trop. Cette suite est d'une stupidité inimaginable un film à vite oublier pour Twohy. Le toutou plaira aux gosses de 10 ans mais ce film est interdit au -12! cherchez l'erreur.
    Mathilde L
    Mathilde L

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 39 critiques

    2,5
    Publiée le 22 septembre 2013
    Riddick, ton univers impitoyable... ne suffit malheureusement pas à convaincre de l'intérêt de ce troisième volet, dont les beaux paysages désertiques baignés d'une lumière sélène orangée et les baboulinéteries ne cachent pas l'extrême pauvreté scénaristique. Passe encore que David Twohy ait hésité jusqu'au montage entre remake affirmé de Pitch Black et suite aux Chroniques : il pouvait faire bien sans faire original, surtout treize ans après la naissance de l'aîné ; le problème tient davantage à la monotonie du film, plus fadasse que badass. Il faut cependant distinguer entre la première demi-heure, au cours de laquelle l'éternel fugitif évolue seul dans un milieu hostile peuplé de créatures tantôt sorties d'un Disney, tantôt inspirées d'Alien, et la suite. Car le début est plutôt réussi : Baboulinet joue les survivors dans un décor qu'aucun fan de science-fiction ne renierait, sort quelques phrases aussi béton que ses abdominaux et sauve un chiot. Que demande le peuple ? Eh bien, que les chasseurs de primes aillent voir ailleurs si Riddick y est... Parce qu'à l'exception de quelques scènes, en particulier celle du désamorçage, la traque vaut mauvaise série B : difficile de trouver un équilibre entre les répliques salaces dérangeantes réservées soit à Kara "Starbuck" Thrace -renommée Dahl mais toujours aussi fatale-, soit à Santana -assez drôle au demeurant-, et les dérives sentimentalistes du bon père Johns ; le premier degré ne convient absolument pas au film. In fine, il est regrettable que la matière si riche à la base de la trilogie n'ait pas été façonnée par une meilleure équipe artistique. Si la critique vous a plu, n'hésitez pas à faire un tour sur mon site !
    sunshine1
    sunshine1

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 393 critiques

    4,0
    Publiée le 18 septembre 2013
    Le début nous met directement dans l'ambiance en nous plongeant dans un univers hostile et pesant .Le film se découpe en trois partie : la première partie est superbe, la survie dans le monde dans lequel il se trouve est vraiment stressante..Les effets spéciaux sont plus qu'excellents ( mention pour son compagon de route entre un loup et une hyène, avec un passage plutot triste par la suite , j en dirai pas plus ) et quelques passges avec ses monstres pour les connaitre d avantage et pratiquement les aprivoiser pour la suite de l aventure . Esuite vient la deuxieme partie qui est la moins interressante : pas mal de blala , pas beaucoup d enjeux et d action mais une touche d humoir noir qui nous rappele le bon vieux riddick de PITCH BLACK .Pour la troisieme partie ( les 30 dernieres minutes ) le film devien plus dark , violent , blindé de scéne mémorable comme ce vol de moto au dessus de millers d aliens ( monstres) ou en haut d une colline ou les démenbrement se font a outrance .Les monstres créés par ordinateur (CGI) sont très réalistes et leur synchronisme avec les acteurs irréprochables. La performance de Vin Diesel a totalement dépassé mes attentes. .Ce troisième volet ressemble plus au premier dans le sens que c'est basé sur la survie sur une planète inhabitable. Aussi, il y a des références au premier tout autant qu'il fait la suite du deuxième. Pour les nouveaux , l histoire est plutot simple digne d un film pop corn sans prise tete ( pas comme INCEPTION qui se veut soit disant intelligent et prétentieux , pas besoin de sortir sa calculette pour comprendre son histoire trop complexe et métaphysique ). Par contre quelques défauts comme une durée trop longue ( moins d action que pitch black ou les chroniques de riddick) et une musique plutot absente .Pour conclure un Riddick plus fragile et humain qui se fait piéger et qui se rend compte que s'il veut survivre, il doit redevenir ce qu'il était jadis, un prédateur impitoyable.......... Pour les fans de riddick : ce film est fait pour NOUS ....... Pour les nons Néophyte de cette saga : une bonne série B qu on ne voit plus depuis un certain moment au ciné . SUIS JE OBJECTIF ??? !!!!!! A VOUS DE VOIR
    Raphael L.
    Raphael L.

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 36 critiques

    0,5
    Publiée le 24 septembre 2013
    J'ai cédé sans détour à l'appel de la bande annonce finement montée de Riddick qui promettait notamment un rythme de folie sur fond de science-fiction. Quelle erreur... L'action se déroule sur une planète extraterrestre à peu prêt bicolore, aucun mensonge la-dessus on s'y attendait. Je ne connaissais pas l'univers de Riddick ni même les créatures et je reconnais qu'il y a quelques bonnes idées mais ça s'arrête là! Pour le reste, quel calvaire !... Riddick, joué par Vin Diesel, est à peu prêt seul sur une planète et pourtant on se sent a l'étroit. L'omnipresence des plans serrés donne une inexplicable et désagréable impression de confinement... A part quelques créatures qui viennent troubler l'errance de Riddick, le rythme attendu n'est en réalité qu'une succession de scènes plus ennuyeuses les unes que les autres de même que les dialogues qui sont en plus d'une extraordinaire platitude. Sans blague, même Yoda parle plus vite... Pour finir, le scénario tient sur une moitié de timbre et les effets spéciaux sont carrément très mal faits. Vin Diesel serait-il devenu megalo? On ne voit que lui et j'ai l'impression que Riddick n'était qu'un prétexte à Mark Vincent Sinclair (j'aurais au moins appris son vrai nom) pour se flatter lui-même à travers ce film produit par sa propre maison de production. Je cherche encore à comprendre comment la presse a pu lui attribuer entre 3 et 4 étoiles... Pour résumer, un film tout simplement "Riddick-ule" à oublier au plus vite.
    EauQuiChante
    EauQuiChante

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 188 critiques

    1,5
    Publiée le 7 octobre 2013
    C'est de la scince fiction horrifique et d'habitude j'aime ce genre... mais là c'est plutot mauvais car on a un film qui d'une part est presque infantile avec des personnages bêtes (dans le sens de"intellectuellemnt limités") ou encore des trucs comme le "chien de Riddick", la "maison Pierrafeu de Riddick" ou les "motos"; mais d'autre part il y a de constantes allusions sexuelles voire du porno. Bien sur le mélange ne prend pas. Et au final le film est bien laborieux et ennuyeux à mourir.
    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 1 153 critiques

    2,0
    Publiée le 25 septembre 2013
    (...) Basé sur une histoire probablement écrite sur un post-it, dans sa première demi-heure le film tient au moins quelques promesses. Laissé pour mort sur une planète brulée, Riddick tente de survivre à l’univers sauvage qui l’entoure. Sous forme d’un survival de seconde classe Vin Diesel, seul (ou presque) à l’écran prépare doucement le rythme du film. Relativement intéressant, même si déjà vu dans le genre. Passé ces 30 premières minutes, l’échec du film s’amorce ensuite doucement. Par échec, il faut comprendre que la suite ne s’adresse qu’aux amateurs du genre peu regardants quant à la qualité de l’ensemble. Nous sommes parfaitement dans le créneau de la série B (peut-être même en dessous). Ici, prédomine l’action plus que n’importe quelle échappée scénaristique de qualité, pire, le film use de presque tous les clichés du genre. Avec un budget doublé depuis les premières aventures du criminel incarné par monsieur muscles, ce troisième volet ne semble pourtant pas souffrir d’un manque de moyens. A ce titre, la direction artistique tout comme les effets spéciaux sont de grande qualité. Cela ne suffit pourtant pas à rehausser le manque de cohérence dans la mise en scène de David Twohy. Pourtant le film garde un certain charme, totalement disparu du deuxième volet et qui avait fait le succès de « Pitch Black ». Décors, ambiance post apocalyptique, univers codifié, proche de ce que Métal Hurlant pouvait être. Hélas, ici, un scénario bien trop simpliste et caricatural vient probablement gâcher le plaisir des amateurs du genre science-fiction horrifique. On ne retrouve pas l’inventivité, ni les rebondissements du premier qui tenait sa force de son scénario, au dépend d’une forme plus bricolée et attachante faute de moyens. C’est ici l’inverse, le budget doublé ne parvient qu’à séduire sur le plan graphique. Erre au milieu de ce décorum, les comédiens, Vin Diesel en tête (Monsieur Fast and Furious ; depuis 2009 aucun projet autre que cette franchise) qui malgré ses efforts ne peut empêcher certains dialogues de tomber à plat. Si les amateurs savoureront les répliques badass, ils devront également subir les répliques qui tombent à plat. En ce qui concerne le reste du casting, aucun des comédiens convoqués à la fête ne sort son épingle du jeu, quand certains s’avèrent terriblement mauvais. En voulant revenir aux sources, Vin Diesel et David Towhy qui voulaient produire ce troisième opus en toute indépendance des studios ne retrouvent finalement que très rarement les qualités de Pitch Black. Si le film dégage une réelle atmosphère et ne se prend pas pour plus sérieux qu’il ne l’est, il est difficile d’apprécier ce survival dans son intégralité. La faute principale à un scénario en roue libre, plus cliché que série B. Reste le cadre, valsant entre science fiction, survival gore, action et humour gras. Cocktail trop éclectique, assez mal dosé, qui finalement ne pourra être dégusté par les fans du genre qui y trouveront probablement leur compte. Sans plus.
    RisesKnightDark
    RisesKnightDark

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 81 critiques

    1,0
    Publiée le 19 septembre 2013
    Là on tombe bas...si bas que pour en parler faudrait que je me fasse mal au dos, scénario naze, effets spéciaux ratés, riddick devient éleveur de hyène ! pourquoi ???.... l'épisode de trop malheuresement.
    Objectivement
    Objectivement

    Suivre son activité Lire ses 24 critiques

    1,5
    Publiée le 19 septembre 2013
    J'avais assez aimé le 1 et le 2, surtout avec les Necromongers, sortent de darkside à la Star Wars. Ici j'ai eu l'impression d'assister à un hors-série de Riddick. Tout le film se passe sur la même planète avec 10 acteurs au maximum. Rien n'est captivant dans ce huit-clos planétaire. Scénario de grande envergure inexistant, dialogues pour ados, esthétique cliché du genre déjà usée et ré-usée, rythme très très lent, acteurs peu convaincants. Personnellement je me contre-fiche de Jones et de son fils, Riddick aussi à l'air d'en avoir strictement rien à faire d'ailleurs. Alors pourquoi faire un film pour ça ? Je n'ai vraiment trouvé aucun intérêt dans le scénario ni même de dimension et d'enjeu interplanétaire à la hauteur.
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 866 critiques

    1,0
    Publiée le 28 septembre 2013
    CRITIQUE : Au début des années 2000, Vin Diesel était devenu l'acteur de film d'action incontournable qui se pensait tellement intouchable qu'il refusait de tourner des suites et avait même claqué la porte de la franchise Fast & Furious pourtant très lucrative. Dix ans plus tard, l'acteur dans le creux de la vague est obligé de renouer avec les films qui ont fait son succès après son retour dans Fast & Furious, il relance Riddick pour un troisième long métrage que plus personne n'attendait. Si Pitch Black, premier film de la saga, avait finalement réussi à avoir une suite quatre ans plus tard c'est parce que le film avait fini par trouver son public avec le DVD. Le deuxième film Les Chroniques de Riddick n'avaient cependant pas eu le succès escompté par Vin Diesel qui se voyait déjà parti pour une ambitieuse nouvelle trilogie avant que tous les projets soient abandonnés. Neuf ans plus tard, Vin Diesel retente tout de même le coup avec un troisième opus au budget trois fois moins important puisque produite par l'acteur lui même. Il a du pour cela carrement hypothéquer sa maison. Au vu du résultat, cela ne valait pas le coup de donner tant de peine. Curieusement ce troisième épisode n'est pas la suite qu'on attendait sur la planète Furya mais une sorte de parenthèse comme un retour aux source replongeant Riddick sur une planète désertique. Pour bien nous faire comprendre que ce nouvel environnement est très hostile, le film commence par une série d'attaque de créatures extra-terrestres et nous feraient presque croire qu'on est venu voir un documentaire animalier. Il faudra bien attendre 20 minutes avant que Riddik nous explique pourquoi il se retrouve ici. Des explications d'ailleurs assez foireuses et très vite expédiées qui manquent sérieusement de profondeur. Riddick préfére très vite aller dresser une espèce de Hyène et exterminer d'étranges créatures entre le scorpion et l'Alien de Ridley Scott. On pense que l'histoire va enfin décoller lorsque Riddick amorce un piège pour faire venir sur la planète des mercenaires. Mais alors que ces personnes tremblent de se retrouver nez à nez avec le redoutable prisonnier celui ci disparait de l'écran pour les vingts prochaines minutes, laissant deux groupes de mercernaires se disputer. Lorsqu'il revient c'est pour matter la seule fille de l'équipe dans la salle de bain et trucider rapidement trois d'entre eux avant finalement de vouloir faire équipe avec eux pour définitivement échapper aux Aliens Scorpions. Tous les personnages sont très clichés et interprétés par des acteurs pour le moins méconnus. Dire que Jordi Molla qui joue le chef des mercenaires avaient failli être Khan dans le dernier Star Trek, il doit le regretter encore plus après avoir joué dans Riddick. On se demande bien ou est passé l'ambition des Chroniques de Riddick dans ce troisième long métrage qui pour le coup ressemble vraiment plus aux Direct To DVD de Sy-fi avec leurs créatures improbables qu'a une grande saga de science fiction comme l'acteur et les fans en rêvaient. Selon Vin Diesel une version du film plus longue d'une demi heure ferait plus le lien avec les précédents épisodes mais pour qu'un plus large public comprenne ce troisième opus tout a été enlevé pour être disponible sur le DVD. Autant dire que la version cinéman n'a du coup aucub interet pour les fans qui attendaient la vraie suite des aventures de Riddick. Depuis quand prévoit on les suites pour les gens qui n'ont jamais vu un film ??? Parmi la déferlante de long métrage de science fiction déjà sortis cette année, Riddick décroche sans peine la palme du pire navet. Un troisième épisode a réserver aux fans des films de bestioles de Sy-Fi qui ne mérite franchement pas le déplacement en salles tellement il est ennuyeux et inutile. Autant la fin du deuxième épisode donnait envie de découvrir la suite, on a désormais plus du tout envie d'entendre parler de Riddick.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 422 critiques

    1,5
    Publiée le 21 septembre 2013
    Il aura fallu 9 ans d'attente pour avoir enfin le droit au 3ème aventures de Richard B Riddick et au vu du résultat final ce film n'aura jamais du sortir tel quel tellement il fait déshonneur au précédents films. Pitch Black était une réussite de survival SF qui disposait d'un personnage fort et d'une indentité visuelle propre et Les chroniques de Riddick, quoique un cran en dessous de son prédécesseur, restait un space opéra sympathique bien plus ambitieux et qui ouvrait une mythologie prometteuse si celle-ci était correctement exploité pouvait offrir une grande saga SF mais le virage pris par ce Riddick fait table rase, ou presque, sur ce qui à été établie pour partir dans une direction nébuleuse. Le scénario toujours écrit par David Twohy est une pâle copie sans saveur de Pitch Black avec les mêmes situations et les mêmes personnages stéréotypés, comme le dit le personnage au début " il n'y a rien de nouveau ". Le film est donc pas abouti sur ce point et il met de côté sa mythologie pour repartir dans du survival pure et les explications sur la chute de Riddick chez les nécromongers ne prend qu'une scène ce qui à mon avis aurait été plus intéressant d'exploité sur un film car le final des Chroniques de Riddick promettait de voir un Riddick chef d'une armée et non pas isolé sur une planète hostile. Le background de la saga est donc mal exploité mais malgré tout les 40 premières minutes du film sont excellentes et elles promettaient beaucoup notamment sur le retour de l'animosité du personnage qui n'a finalement pas lui, principal insulte aux fans car Riddick n'a jamais été aussi "compatissant". La promesse initiale n'est donc pas tenu et pire que tout le film tombe dans la vulgarité et le mauvais goût notamment avec le personnage de Dahl qui véhicule une vision insultante de la femme et des lesbiennes. Les personnages n'ont aucun charisme et sont totalement raté, mis à part Johns qui arrive à susciter de l'empathie et de la complexité, de plus même Riddick va voir son charisme animal égratigné. Le tout n'étant pas aidé par des dialogues peu inspiré et un humour bas du front. Du coté des acteurs la plupart sont mauvais Katee Sackhoff en tête mais certains s'en sorte néanmoins convenablement comme Vin Diesel qui reste égal à lui-même, il ne fait pas d'étincelles mais son charisme naturel fait le job. Ce qui sauve le film du vide abyssal c'est son identité visuelle, David Twohy reste un réalisateur inspiré et de film en film il change sa patte graphique conférant à chaque film sa propre identité et Riddick d'un point de vue purement visuelle est très différent des autres lui apportant un aura particulier. Il est d'ailleurs impressionnant de voir son travail sur les effets spéciaux avec le peu de budget du film même si ceux-ci ne sont pas transcendant il font convenablement le travail. La mise en scène est maîtrisé mais il n'y a pas d'inventivité chose qu'avait Pitch Black en son temps mais l'action est lisible et certains moments particulièrement gore sont réjouissants. Mais malgré tout le film reste globalement ennuyeux car beaucoup trop long et passer les 40 très bonnes premières minutes le tout s'essoufle et perd en intérêt. Bref après ses longues années d'attentes je l'espérait se retour de Riddick mais le résultat est loin d'être à la hauteur de mes attentes peut être d'ailleurs que j'en attendais trop mais cela étant que Riddick s'impose clairement comme ma grosse déception de 2013 car le film est tout simplement mauvais, il n'a ni intelligence ni inventivité et il n'est même pas divertissant tellement les scènes sont du déjà vu et que l'intrigue est attendu. Je vais néanmoins continué à espéré que Twohy et Diesel se rattrape pour les futures suites de Riddick et qu'ils nous livrerons des films dignes de ce nom.
    Barnabus Stinson
    Barnabus Stinson

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 32 critiques

    0,5
    Publiée le 22 septembre 2013
    Premièrement je souhaiterai demander à allo ciné de pouvoir mettre une note négative à ce film. Deuxièmement ... mais "Où " est passé l'argent de l'hypothèque de la maison de Vin Diesel. Troisièmement .. heureusement que je n'ai pas payé ma place de cinéma sinon j'aurai demandé à être remboursé. En conclusion : spoiler: N'allez pas voir ce film !!!
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 575 critiques

    3,5
    Publiée le 10 juin 2016
    La saga des « Chroniques de Riddick » n'aura pas été de tout repos. Après le petit succès du premier opus « Pitch Black », les studios misèrent gros sur la suite en allouant plus de 120 millions de dollars à sa conception. Sauf que les ambitions de David Twohy, réalisateur et scénariste de chacun des films, de créer son propre univers futuriste et de diriger un véritable space-opera n'a pas plu au public qui a délaissé le film. Pourtant, bien que présentant des défauts, ce deuxième volet n'est pas mauvais et s'est finalement fait une place sur le marché des DVD. C'est ce qui a convaincu les studios de donner une deuxième chance à la saga en lançant la production d'un troisième opus, mais avec cette fois-ci un budget réduit à environ 40 millions de dollars. David Twohy nous avait déjà prouvé que même avec un budget limité, il pouvait en ressortir du bon. « Pitch Black » en est la preuve. Et dans une certaine mesure, « Riddick » en est également une. Rien que visuellement, c'est très beau. Les effets spéciaux se sont grandement améliorés depuis le premier film et ça se voit. Parfois, les fonds verts ne sont pas assez discrets mais globalement, que ce soit pour les créatures ou les paysages (qui enrichissent encore l'univers de cette franchise), c'est du bon travail de post-production. De plus évidemment, la grande qualité du film est, comme pour les précédents, son personnage principal : Riddick. Cet anti-héros charismatique est toujours aussi intéressant à suivre. D'autant plus que dans cette suite, il redevient violent. D'ailleurs, cet épisode est le plus violent de la saga et tant mieux. Vin Diesel incarne toujours très bien ce meurtrier, son jeu souvent inexpressif et sa voix rauque conviennent complètement au personnage. En fait, le problème de ce film, c'est la réception négative qu'à rencontré le précédent opus. Voyant que l'univers de SF qu'il essaie de construire (et qui a beaucoup de potentiel) ne plait pas au grand public, David Twohy évite donc au maximum de le mentionner dans cette suite et préfère revenir à ce qui avait fait la force du premier volet de saga. C'est pourquoi on se retrouve encore avec un petit groupe de personnages isolés sur une planète quasi déserte. On perd ainsi presque toute l'originalité et la force qui composaient « Les Chroniques de Riddick ». Notamment dans la seconde partie du long-métrage qui ressemble de trop à une version modernisée de « Pitch Black ». Cet état hybride du film, essayant à la fois de plaire aux fans de la première heure tout en visant un public un peu plus large, en devant composer avec un budget réduit, peu décevoir par son manque d'ambition qui caractérisait le deuxième opus. Néanmoins, « Riddick » n'est pas mauvais, il a des qualités visuelles indéniables et son personnage principal fait le reste. Mais de ce fait, le film ne pouvait vraiment plaire qu'aux fans de la saga et aux adeptes de la SF. En espérant qu'un quatrième film se concrétise et puisse terminer l'histoire de cet anti-héros comme il le mérite.
    Sarah Krauch
    Sarah Krauch

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    1,0
    Publiée le 18 septembre 2013
    Film sans intérêt, Riddick devient le traqueur de mercenaires, les tuant les uns après les autres. On se croirait dans Alien vs Predator! Pas de fil conducteur, pas d'histoire concrète, franchement déçue de ce dernier épisode de Riddick qui ne valait pas le déplacement.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top