17 filles
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,9 pour 982 notes dont 144 critiques  | 
  • 6 critiques     4%
  • 21 critiques     15%
  • 50 critiques     35%
  • 43 critiques     30%
  • 15 critiques     10%
  • 9 critiques     6%

144 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Loskof

49 abonnés | Lire ses 519 critiques |

   4.5 - Excellent

Fut un temps je n’aurai pas aimé ce genre de film, mais là je le sentais bien, une diffusion sur Arte, une longueur appréciable (1h30), pas d’action (donc pas fatiguant), du fond, idéal pour passer une bonne soirée. Et 17 filles s’est avéré à la hauteur de mes attentes. Ce qu’on retient, tout d’abord c’est le discours. Même si le postulat de départ peut choquer, 17 filles qui tombent enceinte en même temps, voire paraitre absurde, il ne faut pas oublier qu’il y a une histoire vraie là-dessous, et qu’en plus le film se permet de répondre parfaitement à la question du « pourquoi ces filles font ça ? ». Ainsi, le film mêle admirablement bien, pauvreté, désœuvrement, avenir perdu, sexualité, féminisme, maternité et adolescence. Tous ces thèmes sont liés pour apporter une vraie profondeur au film : Si ces filles font ce geste, c’est car elles n’entrevoient pas d’avenir, avec des parents « pauvres », elles habitent dans une ancienne cité ouvrière et sont désœuvrées. Pour s’occuper mais aussi donner un sens à leur vie, elles décident collectivement d’avoir un avenir, et cet avenir c’est d’avoir un enfant. Les garçons sont renvoyés à leur fonction première, la fécondation, et les filles décident qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent de leur corps. Et l’adolescence vient par-dessus, avec les doutes des filles et leur insouciance, leur désir de vivre toutes ensembles plus tard (utopie de l’amitié et de la jeunesse). Je suis le premier à penser qu’il est inconscient de faire un enfant à 17 ans, mais là j’y ai cru, et j’étais de leur côté, parce que c’est très bien justifié. En plus le film est hyper bien écrit, j’ai en tête notamment la scène du conseil de classe entre profs, où chacun y va de sa petite phrase sur le geste des étudiantes, et chaque phrase est juste, même si les avis des profs sont bien différents, chaque phrase donne un sens au film. Je n’ai pas senti une ligne de dialogue qui soit clichée ou surjouée, tout colle en fait. J’ai adoré aussi la réalisation, la façon qu’on les réalisatrices d’illustrer le propos du film, en filmant les quartiers pauvres de Lorient, à travers une scène très simple par exemple, celle du tourniquet, où le dialogue des filles sur leur désœuvrement se ressent sur l’arrière-plan, montrant une ville vide. Vraiment j’ai été touché par ce film, son propos et sa façon de mettre en scène la pauvreté, sans en faire des tonnes, juste en montrant Camille dans son appartement, ou en faisant un plan sur un immeuble, c’est bref et pourtant on comprend tout de suite. Idem sur la maternité des 17 filles, le film joue très bien entre la logique de ce geste, que l’on comprend, mais aussi le fait qu’elles restent des adolescentes et sont donc insouciantes. Et puis c’est rare de voir un film avec un propos si féministe (et bien différent de d’habitude). Ces filles ont décidé de s’approprier leur corps, elles se servent des garçons comme d’objets sexuels pour arriver à leur but, on écarte complètement la question de la paternité. Ça peut choquer mais qu’un film montre ça c’est bien, car effectivement on peut faire ce que l’on veut de son corps. Et effectivement les femmes sont faites pour enfanter et les hommes pour féconder l’ovule, c’est la nature, on ne peut faire autrement et c’est la force du film de montrer ça, de nous le rappeler, et c’est très féministe justement, bien plus que le discours sur l’égalité des sexes. Si j’ai un reproche à formuler c’est peut-être sur la fin, très (trop ?) abrupte, mais finalement elle est nécessaire, elle nous ramène à la réalité, même si le geste de ces filles était justifié, cela reste une utopie d’adolescente. On voulait y croire, comme elles, mais l’on savait depuis le début que ce n’était pas possible.

Tulse Luper

0 abonné | Lire ses 6 critiques |

   2.5 - Moyen

Peut être qu'un jour les réalisateurs français comprendront que l'on peut avoir un point de vue sur ce que l'on filme. Que faire du cinéma ce n'est pas simplement se contenter de raconter une histoire en image et en dialogue. Fut-elle inspirée d'un fait réel et traitée par une mise en scène simplement efficace. Le problème de "17 filles" c'est que le film se contente de (très bien) montrer le comportement de ces adolescentes dans leur utopie maternelle et leur "révolte" de circonstance, un brin naïve et inoffensive, face à des adultes dépassés. Là où le film s'essouffle, c'est dans l'analyse qu'il tire de ce qu'il montre. Pourtant les dialogues posent de bonnes questions : qu'est-ce qui est réellement problématique dans le fait qu'une ado de 17 ans tombe enceinte ? Les sombres perspectives d'avenir pour une mère célibataire ? Le fait que le corps féminin est particulièrement soumis à la morale ? Ou tout simplement l'égoïsme des parents peu enchantés à l'idée de devoir remettre le couvert "pour 18 ans encore". Ou qui souhaiteraient contrôler la sexualité de leurs filles jusqu'au bout. C'est à dire avoir le droit de les contraindre à avorter puisqu'elles sont mineures, donc sous leur responsabilité. Bref, quelle alternative la société propose-t-elle à sa jeunesse si elle ne veut pas finir comme ses ainés, blasée ? Et d'autres, plus paradoxales ou existentielles, parmi toutes celles que ces adolescentes ne (se) posent pas : si l'on finit forcément tous adultes ou parents, triste et résigné, sans rêve, pourquoi diable faire un gosse qui nous conduira dans la même situation redoutée et à qui l'on ne pourra offrir d'autre destin ? Hélas aucune réponse n'est apportée par les réalisatrices. Pas plus qu'elles n'abordent réellement l'après grossesse. Le film préférant surfer sur la naïveté adolescente et conclure dans un style très "littérature jeunesse". En témoigne cette phrase finale : "rien n'arrête une adolescente qui rêve".


r0c-bribri

10 abonnés | Lire ses 785 critiques |

   4 - Très bien

17 filles n'est jamais un film lourdement mélodramatique ou didactique voulant expliquant le geste des protagonistes. 17 filles est un film sensible et ouvert puisqu'il laisse le champs à un tas de possibilités et de pourquoi qui sont typiques de l'adolescence. Autrement dit, il ne faudra pas chercher ici un cours de psychologie de l'adolescent mais bien un film de fiction filmant avec soin ces corps jeunes dynamiques et futures mères. Un tel soin fait plaisir à voir puisque plutôt que de donner la main au spectateur le film propose de multiples tracés.

Redzing

57 abonnés | Lire ses 2175 critiques |

   3 - Pas mal

Tiré d'un fait divers s'étant déroulé aux USA, "17 Filles" raconte l'histoire d'une bande de lycéennes en quête de rupture avec le système, et qui décident de tomber simultanément enceintes. Un postulat intrigant pour un sujet de la jeunesse rebelle très souvent abordé au cinéma. On regrette cependant un peu de caricature : si les filles sont assez justes (tantôt gamines, tantôt jeunes adultes), les jeunes garçons passent presque pour des demeurés (buveurs/fumeurs invétérés, couchant sans protection sans sourciller, etc.). La mise en scène est esthétique sans rentrer dans l'érotisation des corps, ou dans le drame sordide. Et les personnages sont intéressants à suivre. Sans être exceptionnel, "17 Filles" est donc un film pas révolutionnaire mais bien construit, traitant d'un sujet parfaitement plausible.

Willycopresto

0 abonné | Lire ses 171 critiques |

   0.5 - Nul

Pour leur premier film, les deux réalisatrices n'ont réussi qu'à faire un film qui génère l'ennui et qui est nuisible. Nuisible car l'idée venue de l'Amérique risque de faire des émules dans d'autres pays ! Aussi mauvais que la génération bedonnante des fast-food issue du même pays. Ce film est à l'opposé de ce pour quoi les mères de ces filles (qui ont conclu un pacte pour tomber enceintes) militaient à contrario avec le MLF (mouvement de libération de la femme) pour le droit aux contraceptifs et à l'avortement. Ces 17 gamines dont le quotient intellectuel dépasse de peu la maternelle ne sont guère convaincantes, à moins qu'elles n'aient voulu jouer les intéressantes ? Nocif. willycopresto

Lucien P.

12 abonnés | Lire sa critique |

   4 - Très bien

17 Filles est un film qui, selon moi, tire toute sa force de son esthétique et non de son scénario.Le regard que les réalisatrices arrivent à porter sur le monde de l'adolescent de notre époque, torturé entre l'excès des éléments de l'enfance et pourtant la dure réalité physique du corps humain (et en particulier celui de la femme), m'a paru très descriptif, presque naturaliste. On nous montre aussi bien des éléments nécessaires au fonctionnement de la narration que des détails annexes, on s'égare beaucoup, et c'est cette vision très large de l'histoire et de son contexte qui fait le charme du film. On embrasse vraiment l'univers du film par ce foisonnement de détails, malgré le détachement ou le point de vue très distant de la caméra que d'autres spectateurs aient pu ressentir.De plus, on s'identifie très vite aux personnages du film. Le jeune public (je m'inclus dedans) reconnaît très bien les caractères que l'on a tous côtoyé au lycée, et l'aspect "cliché" ou stéréotypé des personnages ne m'a pas paru excessif. Je pense au contraire que le film aurait perdu de sa force si ses protagonistes avaient été trop singulières. Et puis zut, on a tous à peu près fait les même choses et partagé les mêmes envies lorsqu'on était ado ! Je trouve d'ailleurs ça très positif qu'un long métrage de cette envergure accepte la réalité de l'adolescence, sans la tourner en dérision facile façon "les beaux gosses" (un autre chef d'œuvre dans son genre, lui aussi).Je comprends la déception de ceux qui se sont trop attachés au scénario. La fin n'est en effet pas trasncendante, et les péripéties de l'histoire sont, somme toute, la plupart prévisibles. Mais ce n'est pas sur cet axe que ma sensibilité s'est focalisée... je l'ai déjà dit, le regard et l'esthétique, par contre, frappent vraiment très fort. Le petit génie de ce film est donc, à mon avis, cette "perturbation" que les auteurs effectuent sur notre souvenir de lycéen. On se demande : "la vache, et si ça m'était arrivé ?", on replonge dans notre propre passé, pas si lointain, et on en extrait des situations imaginaires : on rattache l'histoire à nos propres expériences, fantasmes, nos anciens amis, nos premières rencontres.

maxime ...

11 abonnés | Lire ses 735 critiques |

   4 - Très bien

La morale ? Il n'y en a pas vraiment, je suis assez partagé en fin de compte ... Le fait de voir une fille s'envoyer des clopes, bières et joints comme si de rien n'était sa me révolte un peu je dois dire mais il y'a aussi le fait qu'elles n'ont que 16 ans et que justement ce manque de maturité, l'idéalisme adolescent etc ... font que j'était triste pour elles et que malgré tout, elles me sont sympathique. Mais bon le " manque " de morale cinématographiquement j'aime bien mais dans le fond sa me pose problème ... Pour en venir au film en lui même, à la base j'étais assez septique et j'ai eu un peu de mal à m'y adapter mais aux fil que les minutes s'écoule le " truc " prend ... Les actrices sont géniales que se soit Louise Grinberg, Yara Pilartz, Esther Garrel, Solène Rigot ( que j'ai découvert dans Tonnerre en compagnie de Vincent Macaigne ) ... Noémie Lvovsky, j'adore cet actrice ! Les rôles toujours aussi varié mais avec le même talent ( Les beaux gosses, L'Apollonide, Les Adieux à la Reine ... ). A revoir pour me faire une meilleur idée, en tout cas sa ma perturbé !

Lo87

9 abonnés | Lire ses 12 critiques |

   0.5 - Nul

Les stéréotypes peuplent cette réalisation absolument sans intérêt. Inspiré d'un fait réel (aux ETATS-UNIS), les réalisatrices ont placés l'action en Bretagne. Cependant, l'on voit mal un événement d'une telle ampleur prendre place à Lorient. Le leitmotiv "avoir des enfants toutes ensembles pour vivre ensemble et s'émanciper" donne envie de rigoler. Les images pourraient sauver quelque chose, mais rien de notable à signaler. Enfin, la fin du film est juste inutile et inintéressante. Bref, un film qui ne donne pas spécialement envie d'avoir des enfants.

Ciné2909

12 abonnés | Lire ses 679 critiques |

   3 - Pas mal

C’est un fait divers américain plutôt anecdotique qui aura permis aux sœurs et réalisatrices Muriel

http://cine2909.blogspirit.com/archive/2011/12/...

naknok

0 abonné | Lire ses 25 critiques |

   2.5 - Moyen

Bon film à voir si on s'ennuie: ce sont des adolescentes qui pour soutenir leur amie décident, comme ça, d'un coup de tête de tomber enceinte sans trop y réfléchir, elles sont plutôt irresponsables, mais cela dit, le film représente très bien l'esprit des adolescents qui rêvent à rester unies, vivre de manière solidaire, ensemble, mais le rêve s'effondre, retour à la réalité: une fausse couche, avec du recule tout cela semble un peu idiot, ce film a une fin qui donne à réfléchir, c'est intéressant!

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
17 filles Bande-annonce VF
1 130 897 vues
17 filles Extrait vidéo VF
35 425 vues
17 filles Extrait vidéo (2) VF
50 206 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné