Mon Allociné
17 filles
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,9 1127 notes dont 154 critiques
4% 6 critiques 14% 22 critiques 36% 55 critiques 29% 45 critiques 10% 16 critiques 6% 10 critiques

154 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
JUKEVOX

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 67 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 18/01/2016

thème intéressant, mais film lent. On s'ennuie un peu; Dialogues plats. Mais le ton est juste. Des plans qui durent trop longtemps. A voir en dvd pour pouvoir passer vite.

Nyns

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 312 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 10/08/2015

Un exercice serait intéressant à faire. Imaginez "une bande de jeunes adolescentes vont toutes tomber enceinte en même temps par solidarité pour l'une des leur", prenez une feuille et un stylo et écrivez tous ce qui pourrait bien leur arriver (réactions des parents, doutes, soutien entre elles). C'est bon? Et bien après avoir vu "17 filles", vous vous rendrez compter que ce film ne vous a rien apporté de plus que son sujet. Un handicap pathologique inné chez le cinéma d'auteur français qui se prend pour ce qu'il n'est pas. Déjà j'étais mal à l'aise tout le long avec cette "histoire vraie". Une fois le visionnage terminé je me précipite sur les secrets de tournage et là... c'est le drame. "Fait-divers aux Etats-Unis", et on essaye de nous faire croire que ça s'est produit à Lorient. Ben voyons. Je ne vois même pas comment un tel cas pourrait arriver en France mais enfin passons. Les problèmatiques soulevées face à ce cas extrême ne sont que superficiellement évoquées. Pour une fois qu'un long métrage à faible budget possédait un sujet aussi fort avec des possibilités d'exploration sociale infinie, c'est trop creux. Finalement on a des gamines influençables qui décident d'exister grâce à leur grossesse, n'ont pas d'arguments mais sont sûres d'elles. Elles ne font qu'Un car elles sont toutes dans le même cas, soit le fameux besoin d'appartenance à un groupe. Voilà. Ce film est un leurre en soit même si ce qui m'a le plus ébloui est l'interprétation très mâture des jeunes actrices.

milady_line

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 48 critiques

3,5Bien • Publiée le 08/06/2015

Tiré d'une histoire vraie. Le film est plutôt bien fait! Certains enchaînements dans le film auraient pu être un peu plus travaillé. Des fois quelques longueurs et des fois la sensation de scènes manquantes! Le film aurait pu être plus aboutit mais il reste plutôt sympa à regarder!

selenie

Suivre son activité 245 abonnés Lire ses 479 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 16/03/2015

Les réalisatrices sont deux soeurs qui s'intéressent à un fait divers survenu aux Etats-Unis en 2008 où 17 adolescentes étaient tombées enceintes en même temps... Malheureusement les réalisatrices ne mettent jamais en doute le choix des filles puisqu'aucune d'elles n'émet le moindre doute ou la moindre réflexion osant même faire dire à l'infirmière scolaire qu'elles sont des filles intelligentes qui savent ce qu'elles font ?!!!! Rien ne permet la réflexion, les réalisatrices semblent subjuguer par leur sujet. Un film qui cherche l'authentique (on sent l'expérience docu), une belle brochette de jeunes actrices mais qui ne fait jamais avancer le shmilblick. http://www.selenie.fr/2015/03/17-filles-2011-de-delphine-et-muriel-coulin.html

MrShen

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

3,5Bien • Publiée le 02/01/2015

Pour un premier film, les sœurs Coulin s'en tirent assez bien. Inspiré d'un fait réel, le film raconte un groupe de 17 adolescentes qui décident de devenir enceintes du jour au lendemain. Et justement, la mise en scène dépouillée donne un aspect documentaire qui force le réalisme en plus d'une mélancolie à la "Virgin Suicides", la musique pop aidant un peu. Les actrices qui jouent les ados sont talentueuses de justesse pour représenter toutes les facettes d'une période fascinante à regarder, de l'insouciance à la révolte en passant par l'envie d'une joie de vivre, et plus particulièrement Louise Grinberg qui joue une Camille désinvolte ainsi que Yara Pilartz qui joue une Clémentine fragile. Quant aux intentions des réalisatrices, le but recherché est de montrer qu'il y a un large fossé entre les adolescentes et les adultes, tous n'ayant ni raison ni tort. Mais là-dessus, j'ai un énorme reproche à faire à ce film. Je trouve qu'il manque beaucoup d'éléments sur les relations entre le groupe de filles et les autres personnages. C'est certes un parti-pris de beaucoup sur les personnages principaux mais justement, il faut travailler sur ces relations pour gagner réellement en empathie. À cela, il faut ajouter une fin vraiment mais vraiment bâclée et on a finalement la sensation d'avoir un film inachevé. Cela n'empêche pas d'avoir un film assez correct et assez sympa à regarder.

Xerka

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 219 critiques

?Nul • Publiée le 27/12/2014

Au bout de 10 minutes j'avais déjà soupçonné que le film allait être d'un ennui mortel. Hélas pour moi, je ne me suis pas trompé. C'est pénible à regarder, horripilant même par moment. Le peu de dialogue qu'il y a est quasiment inaudible ou sans intérêt et la plupart des plans sont inutiles. Quant à l'histoire, on pourrait la traiter à la rigueur dans un court métrage.

PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 734 critiques

2,5Moyen • Publiée le 27/10/2014

A 17 ans, la raison s’efface au détriment de l'instinct. 17 adolescentes pleines de vie décident simultanément de concevoir et d'élever seules leurs enfants. Un acte irresponsable aux lourdes conséquences sur le long terme. Irresponsable ou plutôt, animé de l'utopie communautaire. Autour d'elles, les parents sont démunis et le corps enseignant impuissant. Un phénomène de groupe se met alors rapidement en place sous l'égide de la solidarité. Pour un fait divers, celui ci est stupide et invraisemblable. Telle l'est la retranscription tout du moins. Gros plans sur les paquets de cigarettes, joins, bouteilles de vodka et autres artifices de la débauche. Y a pas à dire, pour des femmes enceintes, elles assurent un max! Le film en lui même part d'une bonne intention, dans un esprit relativement soft, mais n'émoustille pas suffisamment l'attention d'un auditoire, masculin principalement. Les plans fixes interminables se multiplient sous forme de lapsus, mais ne font que massacrer le rythme, déjà très lent. L’atmosphère marin de la Bretagne est assez apaisant, et on se prend par moment au délire collectif sous un charme de groupe envoutant. Un scénario unique mais qui manque tout de même de conviction. A voir une fois. 2,5/5

christophe M.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 205 critiques

3,5Bien • Publiée le 26/09/2014

Un film touchant tiré d'une histoire vraie et qu'on a peine à croire.

Juliette B.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

4,0Très bien • Publiée le 05/09/2014

Je suis bien étonnée de voir tant de spectateurs déçus. J'ai adoré ce film premièrement par son esthétique, il est rempli de plans joliment mis en valeur et bien pensés, des tons, des couleurs bien choisis, des prises que l'on nous laisse admirer le temps de regarder un tableau, pour déceler les détails. Tableaux remplis de symboliques exprimées avec finesse et justesse (la pauvreté puis la banalité de l'environnement des filles, qui n'est pas si laid du coup, leur ressenti de la solitude comblé par les copines, l'ennui...). Le contexte est construit soit par un tableau soit par une réplique étonnement juste. Juste ce qu'il faut pour que l'on saisisse, les réalisatrices nous laissent comprendre subtilement les choses, sans en faire des tonnes. Une ambiance douce, fraîche, pas de vulgarité ni de violence, pas d'intrusion dans l'intimité, des adultes ahuris devant une jeunesse déconcertante de par son insouciance et son inconscience, dont on comprend les motivations le long du film. Presque aucune présence masculine et c'est là la parole féministe. Les hommes sont pris uniquement pour des "fécondateurs", (mais mesuré car ils ne sont pas diabolisés et sont dignes d’intérêts quand même, donc une parole féministe assez humble) en réponse à la vision des femmes strictement "porteuses des enfants". Le désir de posséder, maîtriser son corps par le choix de la grossesse est selon moi mal justifié car on ne fait pas des enfants pour soi. Mais c'est là toute l'intrigue du film. Cet étonnant effet de groupe aux rêves utopiques, ces enfants gravement irresponsables ne mesurant pas l'importance de leur conduite, tout en ayant conscience que ce sera déterminant pour toute leur vie, c'est précisément ici que le film prend tout son sens, cette quête inconditionnelle de liberté, d'avoir le pouvoir sur le cours de sa vie, cette volonté de rompre avec la dépendance à l'égard des parents, du système tout entier presque, en commettant alors des actes irrationnels, tous les ingrédients de la grande crise existentielle des adolescents en fait. Dont le contexte et les conséquences nous font prendre les raisons au sérieux. Je craignais que le geste de ces filles soit injustifié dans le film et plutôt rendu légitime par leur inconscience mais les réalisatrices ont justement placé un contexte propice aux motivations et au message délivré (ici leur touche personnelle par rapport au fait divers américain je pense). De plus les comportements des personnages, les filles comme les adultes, sont tout à fait réalistes. Non vraiment, un film fin et subtile, qui dérange mais qui nous force à vouloir comprendre, que je regarderai à nouveau volontiers. (Oh et, une bande son impeccable).

Mewnaru

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 268 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 05/09/2014

Aux USA, en 2008, un groupe de jeunes filles a fait le choix osé de tomber enceintes simultanément. Une décision prise en réponse au mal-être de leur pays alors en plein dans la crise des subprimes. La grossesse est vue comme un moyen de se détacher du modèle familial, puisque pour elles, un enfant est synonyme d’indépendance totale. Les deux sœurs Delphine et Muriel Coulin ont choisi de transposer le fait divers américain dans leur ville natale : à Lorient. Les réalisatrices ont préféré ne pas juger les jeunes filles sur les raisons qui les motivent à porter un enfant. Pourtant, difficile de cautionner le fait qu’elles désirent égoïstement un enfant pour leur plaisir personnel. Les amies s’imaginent une utopie, vivre toutes ensemble dans une grande maison, en se partageant la garde et les tâches ménagères. Pour moi, ce sont de mauvaises raisons. Heureusement, les sœurs Coulin n’oublient pas de conclure leur film (de façon trop expéditive) en faisant redescendre sur terre les adolescentes. Leur projet était un rêve, la vie qui passe peut être cruelle. L’erreur a été faite et il leur sera impossible de revenir en arrière. Mais ce n’est pas parce qu’elles réagissent futilement que les jeunes filles sont inintéressantes. Leurs erreurs et leur raisonnement bancal fait tout leur intérêt. Dans les dix-sept comportements plus ou moins développés qui nous sont donnés à voir, on reconnaît bien l’adolescence du XXIè siècle. Dans leur façon de parler contemporaine, leurs intonations et leurs expressions, les jeunes filles sont crédibles. Tout comme l’écriture des personnalités de chacun des protagonistes, les performances sont inégales. Louise Grinberg brille dans sa vision de Camille, leader charismatique ayant insufflé ses idées dans l’esprit de ses meilleures amies. Si Esther Garrel, ayant pour elle son héritage familial, interprète correctement son personnage, les autres actrices, plus ou moins expérimentés livrent une performance plus fade. Pour leur première réalisation, les sœurs Coulin n’ont pas à rougir. Leur mise en scène froide et réaliste colle au style proche du documentaire. Le ciel, que l’on peut percevoir comme symbolique de liberté infinie, occupe une place importante dans une grande partie des plans. Elles qui sont rattachées à la terre, occupent une infime place à l’écran face à la suprématie du ciel, ou à celle des adultes. Ces plans sont jolis, tout comme ceux, fixes, présentant des jeunes filles en proie à l’ennui dans leurs chambres. La bande-son sélectionnée est sympathique, mais est mal mise en valeur à cause de coupures brutales. « 17 filles » est tout de même un bon film social français, s’adressant autant à l’adolescence qu’aux adultes.

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse