Mon AlloCiné
Polisse
note moyenne
4,1
19970 notes dont 2496 critiques
29% (721 critiques)
41% (1027 critiques)
14% (357 critiques)
7% (163 critiques)
4% (110 critiques)
5% (118 critiques)
Votre avis sur Polisse ?

2496 critiques spectateurs

Simon1310

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 189 critiques

0,5
Publiée le 25/10/2011
Film démago, on y suit la brigade de protection de mineurs dans leurs quotidien, aussi bouleversant soit il pour être confronté à la souffrance des jeunes enfants. Dans la forme c'est mal réalisé, on passe d'une affaire à une autre sans transition, il n'y pas d'histoire; le film se veut un regard critique sur notre société mais il ne nous apprend rien de plus que l'on sache déjà ( les pédophiles sont les méchants et les enfants innocents), de plus il y une formidable hypocrisie dans deux scènes qui résument à mon sens la valeur du film: dans l'une, on a une scène larmoyante mais complétement fausse car mal joué entre la brigade qui se transforme en assistance sociale et une mère qui cherche un foyer pour son fils et de l'autre une scéne ou une jeune fille racontant se qu'elle est capable de faire pour un portable et se faisant moqué par les policiers de la brigade qui sont censés protégés les mineurs; comme c'est sensé s’inspiré d'histoire vraie celle ci n'en sorte pas grandie surtout qu'à part se goinfrer et gueuler ( merci Didier Morville ), ils ne sont pas réellement efficace ( voire la scène avec la mère toxico) mais plutôt bon dans la déconnade. En définitive ce film ne méritait pas le prix qu'il a obltenu au festival de canne mais ça restera une injustice de plus.
benoitG80

Suivre son activité 910 abonnés Lire ses 1 338 critiques

5,0
Publiée le 10/11/2011
"Polisse" à l'issue de la projection, ne nous laisse pas indemne, loin de là ! Quel électrochoc ! Avec ce style documentaire et cette troupe de comédiens très crédibles dans leur genre, on est tout de suite complètement en phase avec ce film d'un réalisme rare et puissant au point d'en être même insoutenable et terrifiant ! Certaines scènes, presque réelles, sont en effet plus que poignantes... Même l'absence de réel scénario n'est pas ici un problème tant cette suite d'affaires, aussi sordides et terribles les unes que les autres, est lourde d'enseignement et de vérité ! L'idée de se fondre ainsi au sein de la Brigade de Protection des Mineurs, tout en mélangeant les réussites, les doutes, les difficultés, les conflits, l'espoir, le désespoir,... est vraiment bien traitée et mérite un détour sans hésitation !
ChroniqueMécanique

Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 214 critiques

4,0
Publiée le 11/03/2012
Film coup de poing qui se ressent comme un film coup de coeur, "Polisse" est une plongée vertigineuse et âpre, mais aussi touchante et drôle, dans les bureaux d'une unité spéciale de la police, la Brigade de Protections des Mineurs. Via un style terriblement réaliste, Maïwenn confirme son aura de réalisatrice aimant imprégner ses passages derrière la caméra d'une grosse dose d'authenticité. Son "Polisse" a ainsi des allures de documentaire choc qui vous travaille au coeur et au corps, aussi bien pendant qu'après visionnage. A tel point qu'il réussit le difficile pari de nous faire oublier l'escadron de noms rutilants présents au générique pour que l'on s'attache rapidement aux membres de cette brigade pas comme les autres. De Joey Starr à Marina Foïs, en passant par Nicolas Duvauchelle et tous les seconds rôles, les acteurs, auxquels Maïwenn accorde une grande place, sont pour beaucoup dans la réussite de cette oeuvre chorale, qui se voit alors comme une sorte de grand bordel organisé où les instants les plus dérangeants se trouvent menottés à des moments d'une grande légèreté, épicée par des dialogues relevés et une mise en scène captivante. On assiste, tour à tour médusé et amusé, au traitement de cas incroyablement sordides et de tranches de vie furieusement sympathiques, le tout sans sentimentalisme et avec beaucoup d'humanisme. Retrouvez ma critique complète de "Polisse", avec photos et anecdotes, ainsi que celles de films divers et variés, en ligne sur mon blog : http://soldatguignol.blogs.allocine.fr/ N'hésitez pas, merci !
chrischambers86

Suivre son activité 1038 abonnés Lire ses 10 059 critiques

4,0
Publiée le 25/10/2012
Tournè comme un documentaire, "Polisse" de Maïween est le grand perdant des Cèsars 2012 (10 nominations, 2 Cèsars) mais restera quoi que fasse un très grand film français! Dès le dèbut, on le sait, on va prendre une claque en pleine face et c'est d'ailleurs gonflè que de mettre le gènèrique de « L’île aux enfants » comme pour nous montrer ce dècalage par rapport à ce qui va suivre: un film coup de poing qui ne vous lâche pas d'une semelle! Mise en scène intense, dialogues criants de justesse, montage sec et accentuant du coup le sentiment d'urgence mais aussi celui d'impuissance! Mais surtout il y a des comèdiens èpatants où chacun, vraiment, mèritait un Cèsar pour sa prestation, en particulier Marina Foïs, Frèdèric Pierrot alias Baloo et surtout Joey Starr en flic grande gueule et ècorchè vif, sous un jour qu'on ne lui connaissait pas! D'ailleurs Maïween a ècrit "Polisse" pour lui! ça a ètè son moteur, sa muse! Joey Starr, Bad Boy de la scène hip-pop crève l'ècran en y mettant son coeur et ses tripes! Et dans le film, il nous le rend au centuple! Une plongèe vertigineuse où l'on voit avec une vèritè èclatante (et malheureusement vraie) le quotidien de la Brigade de Protection des Mineurs auquel il faut tirer un coup de chapeau chaque jour qui passe! Humain, brillant, percutant et indispensable, il est impossible de sortir indemne de "Polisse"...
elbandito

Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 851 critiques

5,0
Publiée le 08/10/2011
Maiwenn Le Besco frappe encore très très fort avec ce faux film documentaire chargé d'émotions, très cru et déstabilisant. Joey Starr impressionne dans un registre très inattendu. Tous les autres acteurs sont excellents de justesse et de sobriété. Prix du jury au festival de Cannes 2011.
Ti Nou

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 2 353 critiques

5,0
Publiée le 05/03/2012
En illustrant de nombreuses tranches de vie à travers la brigade de protection des mineurs, Maïwenn signe un film coup de poing. Même en multipliant les personnages secondaires et les intrigues, elle parvient à nous plonger deux heures durant dans le quotidien des policiers en rendant ses protagonistes attachants très rapidement.
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

2,5
Publiée le 03/12/2011
Un film intéressant et novateur, tourné comme un documentaire, et qui fait apparaître une réalité brute parfois choquante. Le rythme est soutenu, sans temps mort, et la réalisation est touchante et drôle. Cependant, le scénario est assez décousu, trop centré sur Joey Starr, le personnage de Maïwenn est sans intérêt, et la fin s'avère décevante.
tony-76

Suivre son activité 577 abonnés Lire ses 1 383 critiques

3,0
Publiée le 07/01/2012
Un film intéressant, qui est basé sur la brigade des moeurs. C'est aussi un film dur et cru !
Loskof

Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 688 critiques

1,5
Publiée le 21/10/2012
Je suis très partagé sur ce film, parce que qu'un côté il y a un trucs dans ce film qui mérite le respect mais il y a aussi beaucoup à redire sur le fond et la forme. Et après réflexion les défauts l'ont emporté, largement. La réussite du film c'est qu'il nous touche, difficile à rater ça en même temps lorsque l'on parle d'enfants me direz-vous, mais ça ne tombe justement pas dans la complaisance, ce n'est pas gratuit. Au 1er abord on se dit que c'est donc franchement réussi. Sauf que ce n'est pas le cas à mon sens. Déjà la réalisation... Qualifier Polisse de film c'est presque exagéré, c'est plus digne d'un téléfilm qu'autre chose. Le côté docu-fiction est à la mode ces temps mais justement on parle de cinéma là, or le cinéma c'est de l'illusion, faire croire que c'est vrai, alors que là c'est filmé comme étant la vraie vie. Maiwenn en fait trop, beaucoup trop, elle veut tout montrer, on se retrouve donc avec un nombre de plans inutiles assez hallucinant. Elle se paye même la vanité de s'accorder un rôle dans le film, une mise en abime prétentieuse et qui n'apporte rien. Maintenant on en vient au fond, et là ça se gâte vraiment. Je n'ai pas eu l'impression de voir une brigade de police, mais juste une bande d'énergumènes qui font passer leur métier au-dessus de tout, même au-dessus des autres services de la police (là c'est grave de faire croire que ça se passe comme ça), qui outre-passe vertement leur hiérarchie. J'ai vu aussi des gens qui ne sont pas des policiers, parlant comme des jeunes des cités, qui s'engueulent constamment et se battent au boulot. Et enfin, Maiwenn ne nous épargne aucun cliché: tous les policiers de la brigade sont des écorchés de la vie, tous son malheureux et ont des problèmes. Et bien sur on se retrouve avec un accusé de pédophilie qui prétend s'en sortir avec ses nombreuses connaissances (il est blanc bien sur). C'est juste honteux d'oser prétendre que cela se passe comme ça, et c'en est même grave de voir autant de gens tomber dans le panneaux. Niveau acteur c'est pas génial Joey Starr s'en sort bien, les autres no comment tellement c'est surjoué. Les voir rire en face d'une victime a été pour moi un moment franchement dégueulasse. Et enfin le scénario, et bien il n'y en a pas, on assiste à une succession de scénettes sans lien, avec en point d'orgue un rebondissement final hors-sujet mais cliché, donc finalement cohérent dans l'ensemble ! Crier au chef d'oeuvre pour ce film me laisse pantois. Maiwenn n'a pas traité un sujet, la brigade des mineurs, elle a livré sa vision, fausse, du sujet. Et évidemment le cinéma français s'auto-congratule au festival de Cannes, ce microcosme adore ce genre de films prétentieux (entre les murs par exemple), mais je fais partie des rares spectateurs qui ne sont pas dupes. Pour finir, j'ai trouvé ce film pervers, tant il dénature la réalité en nous faisant pourtant passer tout cela pour la vérité
Florian Fourtet

Suivre son activité 56 abonnés Lire sa critique

4,0
Publiée le 02/02/2013
Dans ce commentaire, je ne poserais pas une analyse pure et dur de ce très bon film, non, j'aimerais répondre à certaine critique négative de ce film que j'ai pu lire sur ce site. Certes, chacun à sa propre opinion mais quand je vois des messages tels que : "vision mensongère"; "aucun message à tirer à la fin du film"; "on ne sait pas ce que le réalisateur veut nous montrer" ; ... Ainsi, j'aimerais vous montrer ce que moi j'ai compris de ce film et qu'elle message j'ai reçu de la part du réalisateur. Tout d'abord, parlons du seul point négatif du film, du moins, celui qui ne m'a pas plus. Il s'agit de l'amourette entre Fred (Joey Starr) et la photographe (où le nom m'échappe), pour moi, il arrive comme un cheveu sur la soupe et n'a aucun intérêt mais peut-être que quelqu'un pourra m'éclairer sur une chose que j'aurais loupé. Ceci dit, voyons les points positifs de ce film, ce qui m'a plu. Tout d'abord, le rythme, les scènes s'enchaînent les uns après les autres, ça défile des tous les sens, on en prend pleins yeux, pleins les oreilles, c'est incroyable ! Heureusement que certaines séquences (d'ailleurs comme celle de l'amourette et cela justifie sa présence?) nous permettes de reprendre un peu notre souffle pour repartir de plus belle ! Ensuite, j'ai ressenti une très forte émotion tout le long du film, nous savons que toutes ses horreurs existent et pourtant, on ne fait rien, ce ne sont pas des questions récurrentes dans nos esprits et pourtant durant deux heures, je me dis: "Putain, je suis vraiment qu'un sale égoïste, il m'arrive de me plaindre pour des choses tellement subtiles à côté de ce que je vois et j'entends ! " Ce film est rempli de vérité, d'une triste vérité (innocence des enfants, naïveté, pression que ressente les officiers de police, manque d'investissement de notre société dans certain domaine ...) Il a aussi une chose que j'ai trouvée récurrente, c'est les scènes ou la photographe prend des photos lorsqu'il ne se passe rien comme pour retranscrire l'image que nous avons, c'est-à-dire, des branleurs qui fument, boivent du café et lise le journal toute la journée ! Bref, bref, que dire de plus ? Ah OUI, la fin du film ! Voilà ce que moi j'en ai déduis : spoiler: Le suicide d'Iris n'est pas simple qu'on pourrait le croire (embrouille avec sa collègue, rupture avec son copain, son anorexie et sa promotion) en fait, il y a une subtilité qui me paraît beaucoup plus plausible. Iris a très certainement, été victime de pédophilie plus jeune. Certain évènement le montre, lorsqu'elle parle de problème de couple avec sa binôme, elle méprise les hommes (elle soutient sa binôme dans son divorce), elle est renfermée sur elle-même (largue son copain comme si de rien n'était, elle fait semblant de vouloir mener une vie de couple), elle est blessée, cela se traduit par son anorexie. De plus, lorsqu'elle s'engueule avec sa binôme, cette dernière lui dit très clairement qu'elle n'a pas de coeur, qu'elle ne ressent rien. Ce qui m'a le plus mis la puce à l'oreille c'est la dernière séquence, c'est son attitude avec le petit garçon qui s'est fait abusé par son professeur de gymnastique, elle tente de lui expliquer que cet homme est malade, qu'il va aller en prison mais elle est affecté par la réaction de l'enfant, qui ne comprend pas pourquoi cet homme s'il est malade doit aller en prison et non à l’hôpital, elle ne dit plus rien face à l'innocence de l'enfant qui, "se sent triste" du fait que son professeur va aller en prison à cause de lui car pourtant, malgré les abus sexuels de ce dernier, il était "gentil avec lui" ! Elle ne comprend pas comment lui, n'a pas été autant affecté par ce qu'il a vécu comparé à elle qui en souffre toujours ! Comment ce garçon s'en est sorti ? Grâce à son copain qui a dénoncé l'entraîneur, grâce à la police qui l'a aidé, et très certaine grâce aux gens qui l'entoure. Iris elle a gardé tout ça pour elle, elle a enfouie trop profondément une montagne de sentiment qui l'a mené au suicide. Sa promotion est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, puisqu'il s'agit d'un nouveau poids que ses épaules ne peuvent endurer. D'où le montage en parallèle entre son suicide et la compétition de gym de l'enfant, Iris meurt car elle n'a pas su parler, elle a tout gardé pour elle tandis que l'enfant lui a remonté la pente, il gagne sa compétition de gymnastique car lui il a eu la chance de pouvoir parler : Face à la pédophilie, aux violes, à tout ce qui peut choquer, où tout simplement faire du mal, il faut parler si l'on veut vire, le silence nous mène à la mort. Voilà voilà, une critique assez brève et peu développer, je n'ai vu le film qu'une seule fois ! Merci de m'avoir lu jusqu'au bout et j'espère que vous ne trouvez pas cette petite analyse trop farfelu...
Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 543 critiques

5,0
Publiée le 03/12/2012
C'est un pur chef d’oeuvre que nous offre Maïwenn. Le jeu d'acteurs nous laisse pantois : Marina Foïs est magistrale, JoeyStarr incroyable et c'est pareil pour tous les autres acteurs qui jouent dans ce cadeau de film. Courez le voir.
Ewen Blake

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 749 critiques

4,0
Publiée le 21/04/2012
Un film poignant et débordant qui perd en force cinématographique à force de vouloir tout montrer. Polisse dépeint un métier d'une violence psychologique extrême avec un réalisme rarement atteint tant les dialogues des agresseurs et victimes sonnent justes. Maïwen filme ses héros avec un amour évident mais verse dans la surenchère en leur distribuant tous les maux possibles et imaginables. Si le casting est excellent (Karine Viard en tête) je n'ai pas cru dans la très attendue composition de JoeyStarr qui hérite d'un rôle tellement engagé qu'il en perd en crédibilité. Il y a aussi un coté très simpliste et manichéen dans la description du rôle de l'aride Beauchard présenté comme sans-cœur alors qu'il ne fait qu'appliquer la même règle pour tout le monde. Même s'il y avait probablement une volonté de dépeindre une certaine réalité j'ai regretté l'enchainement ininterrompu de cas traités en 10min chrono façon série télé. On n'aborde pas les causes de ces crimes ou les solutions à mettre en place. Plutôt que de vouloirs montrer la multitudes de cas auxquels sont confrontés la BPM j'aurais préféré que Maïwenn soit plus sélective afin d'en traiter certains en profondeur. Cela aurait peut-être permis de renforcer un scénario ténu et d'éviter la sensation d'un condensé de feuilletons que l'on éprouve vis-à-vis de la ligne scénaristique adoptée. On remercie toutefois Maïwenn de ne pas verser dans le pathos préférant valoriser la solidarité et l'investissement extraordinaire de ces policiers. Finalement on ressort de ce film éreinté par une succession de scènes remarquables desquelles on regrette leur trop grand particularisme. Une vue d'ensemble et des notions transverses explicatives auraient enrichi Polisse qui reste néanmoins un grand film.
conrad7893

Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 1 553 critiques

4,0
Publiée le 13/01/2012
film tourné comme un documentaire pour mieux donner un aspect réel . Mélange d'acteurs et de figurants non professionnels qui renforce ce sentiment. J'ai eu un peu de mal les 5 premières minutes à m'adapter justement car j'avais l'impression de regarder zone interdite et non un film. Puis petit à petit j'ai trouvé un équilibre et je suis rentré dans le quotidien de cette brigage pour mineurs Film très réaliste , brutal Des scènes et des dialogues très difficiles à tourner et à regarder. Mais qui sont le reflet de la triste réalité; Alternance de moments douloureux et comiques afin de laisser souffler un peu le spectateur. Des acteurs au top notamment VIARD et FOIS et les autres. Une vraie révélation joey star !
Patricemarie

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 248 critiques

3,5
Publiée le 12/01/2012
Un documentaire plein de dialogues crus, ça commence mal. Puis, on s'éloigne du reportage type "Appels d'Urgence", et on voit qu'il y a des bon acteurs qui jouent à faire comme dans un documentaire, ça a le mérite de l'originalité, il fallait le faire.
landofshit0

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 741 critiques

3,5
Publiée le 21/02/2012
Polisse commence mal puisque le générique n'est autre que celui de l'ile aux enfants,pour un effet too much incomparable.Le début ressemble a une mauvaise série tv de flic a la française,a l'image crade censé renforcé le coté immersion du truc,et au montage haché désastreux.Maïwenn ne semble maitriser que l’énergie quelle veut faire passer a l'écran.Puis ce vilain montage va se calmer par la suite,car il n'apporte rien si ce n'est d’être pénible.Maiwenn s'octroie un rôle celui d'une photographe suivant les policiers de la BPM.Un rôle sans intérêt qui n'a pour but que celui d'avoir une scène sur le racolage fait par les journalistes,qui et une métaphore sur le sujet choisit par Maiwenn pour ce film.Venant comme une sorte de je vais m'attaquer moi même aux critiques que vous pourriez me faire.Encore une fois un truc too much.Le film est bourré de défauts,seulement certaines scènes sont carrément efficaces.La ou des acteurs et actrices comme,Nicolas Duvauchelle,Karine Viard ou Marina Fois,jouent mal,car voulant interprété.Ne se révélant que dans le clash.Le seul sonnant constamment juste reste sans conteste Joey Starr impeccable dans chaque scènes ce qui est rarement le cas des autres comédiens.Polisse reste le meilleur film de Maïwenn,loin devant son insupportable bal des actrices et l’intéressant pardonnez moi.Maïwenn sait créer le clash et le conflit a l’écran,mais si elle reste dans ce registre sa va vite devenir lassant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top